25 avril 2010

Chut ! Nicolas Sarkozy se re-présidentialise...

Nicolas et Carla Sarkozy ne sont pas venus à l'inauguration de l'exposition de peintures du père Pal Sarkozy, samedi 24 avril. Ont-ils profité du week-end pour partir au Cap Nègre ? Non, il se "re-présidentialise"... à l'abri des polémiques.

Sarkozy embourbé
Les conseillers du Monarque ont profité de ces derniers jours pour faire passer le message à la presse. Nicolas Sarkozy va changer (dixit Le Parisien). Il va se "re-présidentialiser" (dixit Le Figaro), s'afficher plus calme, prendre de la hauteur. La vanne adressé à un jeune qui le charriait jeudi dernier à Chambéry a jeter un nouveau trouble sur l'aptitude du Monarque à assumer sa fonction...A Chambéry, l'Elysée avait pourtant tout prévu: davantage de temps (4 heures sur place), davantage de sourires, un déjeuner parmi 180 convives, une visite à la mairie (socialiste) du coin. "Le président en a profité pour prendre trois petits bains de foule" expliquait l'envoyé spécial du Figaro. Trois bains de foules ?!? Incroyable...

UMP déchaînée
La polémique du moment est bien lancée: de la burqa, nous sommes passés à la polygamie et à la fraude aux allocations familiales de ces fichus intégristes musulmans. Un sujet sur mesure. Toute l'UMP s'engouffre. Dominique Paillé et Frédéric Lefebvre, les deux porte-paroles  de l'UMP se jettent sur le sujet comme un os qu'ils attendaient de ronger depuis longtemps. Lefebvre explique que la démarche de Brice Hortefeux "exprime la nécessaire fermeté dont notre société doit faire preuve à l'encontre de ceux qui méprisent nos règles, détournent nos procédures et profitent de manière inqualifiable de l'hospitalité française". La démarche de Brice Hortefeux est absurde. Lefebvre ajoute quand même: "La déchéance de la nationalité est une étape essentielle avant l'expulsion de cet individu, extrémiste, qui bafoue les droits des femmes sur notre sol et arnaque notre système social." Son collègue Dominique Paillé essaye de calmer le jeu: ce n'est pas l'UMP qui forcerait le trait. "Si la conductrice n'avait pas protesté, il n'y aurait pas eu de médiatisation"... Bien sûr. Le ministre de l'intérieur n'a-t-il pas joué la surenchère facile ?

Rachida apaisée
Rachida Dati s'est remise de la polémique des rumeurs d'infidélités conjugales du couple Sarkozy. Un temps accusée d'en être l'auteur, elle a été réhabilitée voici 10 jours par Carla Bruni-Sarkozy. Vendredi, l'ambassadeur du Maroc l'a décoré. Parmi les invités, on trouvait Alain Delon, Mireille Darc, Serge Moati, Etienne Mougeotte, Yamina Benguigui, mais aussi Andrée et Guillaume Sarkozy, la mère et l'un des frères du président français.  Elle a déclaré regretter de voir "l'islam si souvent caricaturé". Par qui ?

Christine Lagarde impudique
La ministre de l'Economie est sur le pont. La Grèce vacille. La France s'inquiète. L'Allemagne résiste. Les conservateurs allemands réclament la sortie de la Grèce de la zone euro. Le FMI de Dominique Strauss-Kahn s'est invité dans l'affaire. Certains Européens, comme Jean-Claude Trichet le président de la BCE, ne voient pas d'un bon oeil cette intervention. Mais pas la ministre française. Qu'importe si l'Europe démontre une fois de plus son inexistence politique. "Il ne faut pas avoir des pudeurs de jeune fille" a-t-elle déclaré vendredi à Washington, où se déroulait un G20 des ministres des finances. "Vérité d'hier n'est pas vérité de demain et il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis", a-t-elle ajouté.

Nicolas Sarkozy ne s'est pas prononcé sur la crise grecque depuis le 9 avril dernier. Depuis, il attend. Il se "re-présidentialise".

1 commentaire:

  1. Allez, il va nous faire le coup, bientôt, de revenir aux premières loges et donner à croire que, par son intervention, telle chose est allée mieux. Je parle évidemment de notre grand Líder Máximo, Nicolas SARKOZY.

    Nicolas SARKOZY va changer, donc. C’est lui qui semble l’annoncer, on se doute bien que ce n’est pas l’auteur du site. Ah !ça, grand bien lui fasse ! Il va probablement revenir sur le devant de la scène, à faire comme si de rien n’était. Oubliés les silences coupables (coupables de frivolité, de non-implication dans les faits de société qu’ont constitué les sinistres en zones maritimes inondées, l’humeur du volcan islandais ‒ au nom rêveur d’Eyjafjallajokull ‒, les polémiques autour de la burqa…). Jusque-là à vrai dire, il ne nous avait pas abreuvés d’inepties, ce fut le silence radio. De toutes ces turbulences le Grand Timonier n’eut cure ; les sous-fifres pallieraient ses insuffisances, pardon : ses absences.

    En revanche resucées autour des comportements incivils (euphémisme pour : actes de voyouterie) et des sanctions qui vont fleurir. Énième effet de manches pour annoncer une rigueur sans faille, tu parles ! Ceux qui se sont les victimes de ces incivilités qui, il ne faut pas se voiler la face, existent, « Les voilà rassurés, / Le Sarko a parlé. »

    L’article de notre ami blogueur Sarkofrance est bien ficelé, qu’il soit dit en passant. Finesse de l’analyse, cohésion dans le ton satirique. Comme toujours, en fait. Quelle belle bannière arborée bien haut !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.