9 mai 2010

Expulser un handicapé

La Sarkofrance a ceci de triste qu'elle nous donne presque chaque jour l'occasion d'une nausée, à la simple lecture de l'actualité.

La semaine dernière, un adolescent kosovar polyhandicapé et sa famille ont été expulsés vers le Kosovo, après un bref séjour en centre de rétention. Les gendarmes sont venus chercher le jeune homme à l'Institut d'éducation motrice (IEM) où il était suivi, à Freyming-Merlebach (Moselle). L'Association des Paralysés de France s'est émue. C'est la première fois qu'elle est confrontée à une telle situation gravissime et indigne. Après avis médical, la préfecture a estimé que l'adolescent "pouvait bénéficier d'un traitement approprié" au Kosovo.

Une journaliste de France Info raconte: «Il était 21 heures, lundi dernier. Le personnel du centre d’éducation motrice voit arriver les forces de l’ordre. Munis d’une décision d’expulsion, les militaires vont chercher le jeune handicapé, âgé de 15 ans, dans sa chambre. Ils embarquent ses affaires, ses médicaments et son dossier médical.»

Le ministre de l'identité nationale n'a pas commenté la nouvelle. Les deux «journalistes» de France Soir qui lui ont trouvé quelques minutes pour répondre à quelques questions complaisantes vendredi dernier, n'ont pas trouvé utile de glisser une question sur le sujet. Polygamie, candidature de Nicolas Sarkozy en 2012, lutte contre les filières de passeurs étaient des sujets classiques et préférables pour ne pas troubler la conscience d'Eric Besson.

Lundi 3 mai, le jour où les gendarmes allaient chercher l'adolescent polyhandicapé, l e ministre a lancé ses Lundis républicains lundi dernier, en présence de Luc Ferry et d'un ancien journaliste, une conférence sur « la place des valeurs républicaines dans notre histoire ».

On peut effectivement s'interroger sur la place des valeurs dans notre histoire présente. 



http://www.wikio.fr

9 commentaires:

  1. En quoi un handicapé enfreignant la loi commune serait-il au-dessus de cette même loi ? Notamment quand, visiblement, ses parents se sont servis de son handicap pour rameuter en leur faveur les bisounours dans votre genre ?

    RépondreSupprimer
  2. @ Didier Goux : Même si la procédure est légale, cette reconduite à la frontière est inacceptable. Les forces de l'ordre se présentent, à la nuit tombée (21 heures) dans l'établissement où résidait ce jeune garçon, polyhandicapé, et cela vous semble normal.
    Je dois vous avouer que, pour ma part, j'ai la nausée. Je pense que la seule solution est de faire revenir cette famille sur le sol français. Ne pensez-vous pas que nous avons un devoir d'humanité et de solidarité ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ....ET DE LEUR OFFRIR UN TOIT D'ACCUEIL A ST TROPEZ ?

      Supprimer
  3. Jane : à neuf heures du soir, il fait jour, en ce moment. D'autre part, je suppose qu'ils ont dû se présenter un peu avant, puisque neuf heures est précisément l'heure légale après laquelle (sauf affaires de drogues) les policiers ne peuvent plus intervenir.

    D'autre part, ces mots que vous employez : devoir d'humanité, etc. sont pour moi totalement creux, en tout cas inadaptés ici.

    Bien sûr, vous avez le droit d'être perpétuellement dans l'émotion pure, sans objet, flottante. Mais il y a d'autres façons de voir le monde. Certes moins "valorisantes" pour celui qui se contemple au miroir en lui demandant s'il a toujours la plus belle âme du canton, mais davantage en accord avec les réalités humaines.

    RépondreSupprimer
  4. Et quelles sont-elles, ces réalités humaines qui passent avant les valeurs qui sont inscrites au fronton des tribunaux et sur les pièces de monnaie ?

    RépondreSupprimer
  5. Alors, Didier Goux......on t' a posé une question...

    RépondreSupprimer
  6. @tous

    on peut perdre son temps à répondre à Didier Goux.....ou on peut faire autre chose.
    .....

    Je vais faire autre chose.

    merci juan pour tes blogs !

    RépondreSupprimer
  7. Hitler voulait gazer les personnes handicapées.
    Sarko se contente de les expulser.
    C'est sans doute son côté humaniste...

    RépondreSupprimer
  8. À toutes les bonnes âmes qui s'insurgent contre l'application des lois, et qui demandent que la France accueille sans contrôle tous les indigents physiques et intellectuels de la planète : Prenez en charge VOUS MÊME ces personnes et COTISEZ pour elles comme nous cotisons.
    1500 milliards de déficit budgétaire...ça ne vous suffit pas ?
    Demain vos enfants paieront pour votre mansuétude.
    Ouvrez les yeux, et activez vos neurones.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.