27 juin 2010

Rencontre avec Thierry Henry: Sarkozy se défend

Pas content le Monarque ! Jeudi dernier, il a fait annuler une rencontre prévue avec des ONG pour pouvoir recevoir le footballeur Thierry Henry, fraîchement débarqué d'Afrique du Sud. Le collectif des ONG s'est ému d'avoir été ainsi traité comme quantité négligeable. Un communiqué indigné, le lendemain, était publié sous le titre: «Thierry Henry vaut 3 milliards.»

Vendredi 24 juin, l'Elysée a à son tour sorti son propre communiqué:

«La Présidence de la République tient à rappeler que la rencontre du chef de l'Etat avec les représentants des ONG, qui devait se tenir ce jeudi 24 juin à 11h00, n'a pas été déplacée au Quai d'Orsay en raison de l'entretien du Président de la République avec M. Thierry Henry, prévu à une autre heure, mais en raison de contraintes liées à la préparation des sommets du G8 et du G20 qui débutent demain 25 juin au Canada.


Le Président de la République, comme il le fait chaque année, aura l'occasion de recevoir les représentants des ONG dans les semaines à venir, pour préparer le sommet du « Millénaire + 10 » de New York en septembre.»
Incroyable calendrier présidentiel ! Le président a le temps de rencontrer, en urgence, un Thierry Henry à peine atterri de son avion, mais pas des ONG. Le footballeur trouve un créneau, comme si sa visite à l'Elysée allait changer le cours des choses. Les ONG doivent patienter.

http://www.wikio.fr

2 commentaires:

  1. Eric Woerth, la Légion d'Honneur, et les lingots de Robert Peugeot !

    Lisez cet article du jdd.fr :

    Les lingots de Robert Peugeot.

    Interrogé hier sur son téléphone portable, Robert Peugeot n’a pas souhaité s’exprimer. Ses conseillers assurent que "tout est en ordre" et ne nient pas l’amitié qui lie le ministre et l’entrepreneur. D’ailleurs, début juin 2010, Robert Peugeot a reçu la Légion d’honneur au siège de PSA, avenue de la Grande-Armée… des mains d’Eric Woerth.

    http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Les-lingots-de-Robert-Peugeot-203209/

    RépondreSupprimer
  2. Concernant Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, Robert Peugeot, et la fraude fiscale, voici un article très intéressant. Nous avions appris que Patrice de Maistre et Robert Peugeot avaient été décorés de la Légion d'Honneur par Eric Woerth. Nous apprenons aujourd'hui qu'ils sont de généreux donateurs de l'UMP :

    L’homme de confiance, le ministre et les chasseurs.

    Chasseurs et donateurs à l’UMP : Patrice de Maistre, le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, fait partie de ces amis "remerciés" en 2008 par Eric Woerth.

    Photo en tête de l'article : fin 2003, dans le sud de l'Espagne, Patrice de Maistre à l'issue d'une chasse aux cerfs. En compagnie, juste derrière lui, de Robert Peugeot.

    Le dîner a eu lieu au printemps 2008 dans un des hôtels particuliers de la République, rue de Lille. L’hôtel de Seignelay, ancien ministère du Commerce, est aujourd’hui utilisé par les trois ministres de Bercy (Economie, Budget, Industrie) qui peuvent en disposer à tour de rôle.

    Le jardin, juste derrière le musée d’Orsay, est agréable. Un petit coin d’histoire de France : Coco, le dernier chien de Marie-Antoinette, y est enterré. Ce soir-là, c’est Eric Woerth, ministre du Budget, qui régale. Mais c’est avec sa casquette de trésorier de l’UMP qu’il a lancé l’invitation.

    Sont conviés à sa table une douzaine de généreux donateurs du parti, accompagnés de leurs épouses. Aux côtés de son mari, Florence Woerth reçoit son employeur, Patrice de Maistre, 61 ans, le gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, accompagné de son épouse Anne. Les deux couples se connaissent. Le 23 janvier 2008, Patrice de Maistre a été décoré de la Légion d’honneur à Bercy, par le ministre du Budget en personne.

    Sont également invités ce soir-là un ancien de la banque Rothschild, plusieurs autres financiers, un homme d’affaires de l’immobilier, un industriel alors en délicatesse avec le fisc, et Robert Peugeot, PDG de FFP, la holding qui contrôle la participation de la famille dans PSA.

    Point commun de ces invités, outre leur surface financière et leur aide à l’UMP ? La chasse. Les hommes autour de la table sont de fines gâchettes.

    http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/L-homme-de-confiance-le-ministre-et-les-chasseurs-203208/

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.