29 décembre 2010

Quand Sarkozy était financé illégalement par Bongo

Finalement, la révélation est médiocre. D'après de nouvelles notes diplomatiques américaines révélées par Wikileaks, Nicolas Sarkozy a bénéficié d'un financement politique illégal de la part d'Omar Bongo, président du Gabon, prélevé sur des fonds détournés.

Quatre jours après la mort de M. Bongo, le 12 juin 2009, un haut fonctionnaire de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) confiait à un diplomate de l'ambassade américaine au Cameroun.
« Les dirigeants gabonais ont utilisé les fonds détournés pour leur enrichissement personnel et, suivant les instructions de Bongo, ont remis une partie de l'argent à des partis politiques français, y compris en soutien au président Nicolas Sarkozy. »
Les sommes en jeu ne sont pas minces. On parle de 28 millions d'euros. Selon le câble américain, daté de juillet 2009, le gouverneur de la BEAC, le Gabonais Philip Andzembe, « avait placé en secret 500 millions d'euros dans un investissement à haut risque de la banque française Société Générale.» Sur cette somme, quelques 28 millions d'euros ont été re-routés vers des officiels gabonais. Ce détournement a été révélé par un audit de la BEAC.
« L'enquête interne a montré que 36 millions de dollars (environ 28 millions d'euros) ont été détournés via des chèques à des hauts responsables du Gabon »
Ces informations ont été publiées par le quotidien espagnol El Pais mercredi 29 décembre. En France, le quotidien Le Monde, qui avait accès à l'intégralité des 250 000 notes diplomatiques américaines fuitées par Wikileaks, a préféré taire ces informations jusqu'à ce que son confrère espagnol les révèle.

Pendant sa campagne électorale, Nicolas Sarkozy avait rencontré Omar Bongo, président du Gabon. Une rencontre immortalisée par la télévision gabonaise.


SARKOZY ET BONGO
envoyé par africavenir. - Regardez les dernières vidéos d'actu.




6 commentaires:

  1. Bongo a financé pas mal de candidats. c'est pas nouveau ce que nous apprend wikileaks.

    RépondreSupprimer
  2. C'est pas nouveau, mais ça devrait s'arrêter car notre chef d'état "parfait" est de moins en moins crédible et devrait renoncer à nous mentir aussi mal.
    La pseudo démocratie Française à du plomb dans l'aile avec les affaires.

    RépondreSupprimer
  3. que dit la loi Française dans ce cas?? élection de 2007 invalidée? ou bien "futur" inéligibilité? ou bien rien...?

    RépondreSupprimer
  4. elle dit rien la loi... la france est devenue une république bannière ! et la loi c'est celui qui est en haut qui les fait donc :) arrêtez de rêver ou changez tout :)

    RépondreSupprimer
  5. Changez tout ! :-)
    Qu'ils s'en aillent tous !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.