24 avril 2011

Les millions d'euros de la campagne Sarkozy

Aux Etats-Unis, Barack Obama a confirmé sa candidature à sa réélection le 4 avril dernier. Cette annonce lui permet d'entamer la collecte de fond pour sa campagne. On évoque le milliard d'euros visé pour les 18 mois à venir.

En France, Nicolas Sarkozy est également candidat. Dans un an, les électeurs voteront pour le premier tour du scrutin présidentiel. En publiant un court livret sur son « excellent » bilan à l'Elysée depuis 4 ans, Nicolas Sarkozy rappelle qu'il est bien candidat.

Et pour cela, il utilise des moyens présidentiels.

Communiquer
Pour les besoins de campagne, on communique. Vendredi 22 avril, les communicants de l'Elysée ont mis en ligne un bilan des 4 premières années de la mandature Sarkozy. 78 pages, pour défendre l'action du Monarque. Evidemment, il n'est officiellement pas candidat. On ne se souvient pas que François Mitterrand ni même Jacques Chirac aient procédé de la sorte, avant autant d'avance sur le scrutin suivant. Dans cette brochure, on y lit que Sarkozy, son gouvernement et ses députés ont « concentré leur action sur les sujets fondamentaux de l'emploi, de la sécurité, de l'autorité et du pouvoir d'achat ».

Comme pour un programme de campagne qui se cherche encore, les auteurs ont déroulé les cinq acquis de la Présidence Sarkozy : « protéger les Français », « bâtir une France plus juste », « construire une France plus moderne », « préparer l'avenir », « faire respecter la voix de la France ». Le tirage du livret est annoncé modeste (5.000 exemplaires, pour 8.400 euros). Mais il est lancé en pleine page d'accueil sur le site de l'Elysée, et également relayé sur le site de l'UMP. Confusion des genres ?

Promettre
Evidemment, il y a aussi, et surtout, les cadeaux de campagne. Plus on approche de l'élection, moins le candidat sortant est avare. Nicolas Sarkozy n'est pas très original : mardi, il a promis une prime aux salariés d'entreprises de plus de 50 salariés qui augmenteraient leurs dividendes. A peine 20% des salariés du secteur privé (donc 50% des ceux des sociétés du CAC 40 seront concernés. Quel effort ! Jeudi, Eric Besson a expliqué que les tarifs d'EDF n'augmenteraient pas massivement si Sarkozy était réélu.

Parfois, le Monarque est contraint aux cadeaux ... oraux. Les finances publiques sont dans un état désastreux, surveillées de près par les agences de notation. Vendredi, il a ainsi promis un TGV  à la Normandie en 2017. Que n'y avait-il pas pensé plus tôt ? Des élus socialistes locaux lui ont écrit pour demander le soutien de l'Etat. Mais Sarkozy n'a plus d'argent. Il venait de rendre un beau milliard d'euros aux bénéficiaires de l'ISF. « Je ne suis pas venu avec un chèque » a-t-il reconnu. Il a simplement promis de lancer « une mission de financement de la Ligne nouvelle Paris-Normandie ».

La vraie originalité de Nicolas Sarkozy par rapport à ses prédécesseurs est l'ampleur des moyens qu'il utilise pour faire campagne. Il n'a sans doute jamais cessé d'être candidat, même après son élection. Mais depuis un an qu'il a calmé son omni-présence pour se donner un air présidentiel, il voyage et invite aux frais de l'Elysée comme personne avant lui.

Voyager

Par ailleurs, le candidat prend soin de garder ses annonces pour ses déplacements de terrain. Et il se déplace beaucoup, le Monarque. Il espère compenser la médiocrité de ses résultats par ce tourisme électoraliste. Depuis 2007, il aurait réalisé 141 déplacements « de terrain » depuis son élection en mai 2007, dont 45 depuis un an.

Pour chacun de ses voyages, on mobilise des centaines de gendarmes et CRS; on boucle des quartiers entiers; on voyage en Falcon puis hélicoptère, parfois même en Airbus A330. Et dans ce cas, on envoie par la route l'escalier présidentiel car nombre d'aéroports de province ne sont pas équipés. Pour chaque table ronde, on installe une estrade ou un plateau de télévision, avec ses projecteurs perchés sur une structure métallique apportée pour l'occasion. On film à plusieurs caméras. Quand il n'y a qu'un discours sans débat, on amène un fond de scène pour décorer l'arrière-plan.


Chaque voyage provincial coûte en moyenne 94.000 euros pièce, soit plus de 13 millions d'euros en 4 ans !
Inviter
Chaque mois, Nicolas Sarkozy invite des centaines de députés et de sénateurs de son camp, et de son camp uniquement, à l'Elysée, pour des petits-déjeuners ou des déjeuners. De petits fours en viennoiseries, de jus d'orange en coupes de champagne, le Monarque rince à l'oeil pour promouvoir sa cause et rassurer ses élus.

Ces meetings électoraux, dans l'enceinte même du Palais présidentiel, ont réellement pris de l'ampleur après la débâcle du printemps 2010 aux élections régionales. Ils ne semblent choquer personne.

En 2007, Nicolas Sarkozy avait dépensé 21 millions d'euros pour sa campagne. Pour 2012, le chiffrage sera malaisé. Il faudra s'adresser aux services de l'Elysée.


6 commentaires:

  1. Je ne comprends pas. N'y a-t-il rien dans notre constitution qui protège notre république de ce monarchisme?
    Pourquoi ne sommes nous pas tous aux portes du "Palais" pour crier notre révolte?
    C'est proprement scandaleux.

    RépondreSupprimer
  2. c'est scandaleux de depensez autant d'argent , si je me rappèle bien j'ai entendu pendent les élections 2007 et après , que l'on diminuré tout c'est frais !!!!!!! encore un mensonge !!!!!

    RépondreSupprimer
  3. « Pourquoi ne sommes nous pas tous aux portes du "Palais" pour crier notre révolte? »

    Vas-y, ma grande, on te suit… Va crier ta révolte, va.

    RépondreSupprimer
  4. Un jours, à propos des dépenses de campagnes et des mouvements de valises, on m'a fait remarquer l'augmentation des attaques de fourgons lors des périodes précédents des élections...

    RépondreSupprimer
  5. tout ce cirque n'inspire qu'une seule reflexcion : si ce minus et sa bande de voyus est réelu par le biais de ses sales manipulations ainsi que de l'appui du maudit système qu'on entretient toujours sans aucune vergogne, le ras-le-bol des citoyens méprisés par cet incapable vulgaire et malhonnête va lui exploser en pleine gueule !

    S'il lui reste un soupçon d'intelligence, qu'il ne se présente plus jamais devant les français. Il leur fait honte.

    Allez, OUST !

    RépondreSupprimer
  6. si ce minable est réelu, c'est qu'on ne mérite pas mieux.....

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.