18 mai 2011

DSK : la fausse distance de Nicolas Sarkozy

DSK a passé sa première nuit en prison. Sarkozy reste officiellement distant. En coulisses, on s'agite. Il faut capitaliser, et vite, sur la déstabilisation du camp socialiste.

Le candidat Sarkozy espère bien redresser sa côte.

Fausse distance...
Dominique Strauss-Kahn a été incarcéré à la prison de Rikers Island. Le Français paye certainement l'attitude française dans l'affaire Polanski. La demande de caution a été rejetée. A Paris, quatre députés de la Droite Populaire, animé par l'ineffable Christian Vanneste, ont publié un communiqué dénonçant la « solidarité de caste » de certains socialistes.

Nicolas Sarkozy, lui, joue officiellement la prudence et la retenue. Charles Jaigu du Figaro rapportait mardi matin que le monarque s'était montré, « en privé », «affligé» et «peiné pour l'homme et sa famille». On fait aussi savoir qu'il n'aurait pas apprécié non plus que Nathalie Kosciusko-Morizet et Chantal Jouanno sortent de la réserve demandée à ses ministres et dirigeants de l'UMP sur cette affaire.

Notre Monarque, réputé coureur mais discret, sera à nouveau papa pour les vacances de Noël. Pal Sarkozy, son père, a confirmé la grossesse de Carla Bruni-Sarkozy au quotidien allemand Bild mardi 17 mai. Il a ensuite démenti avoir fait cette révélation, mais reconfirmé la grossesse. Ce secret de polichinelle provoque des gaffes en cascades. Mais, comme le confie un ministre, « un enfant, c'est + 5 points dans les sondages ». De l'affaire DSK à la grossesse de Carla, il n'y a qu'un pas médiatique, aisé à franchir. Le timing est parfait.

Instrumentalisation
Dans les faits, il apparaît assez clairement que Nicolas Sarkozy tente de se refaire une virginité politique.

Mardi matin, le Monarque recevait la direction de l'UMP au Château:  « Nous devons montrer sang-froid, courage, unité, dignité et responsabilité dans les commentaires ». Il ajoutait : « nous devons être un roc de solidité et je ne le pense pas que depuis ce weekend.» Il s'agit de capitaliser sur la déstabilisation évidente du Parti socialiste depuis dimanche matin. François Fillon a été moins prudent : « si les faits reprochés à Dominique Strauss-Kahn étaient avérés, nous serions en présence d'un acte très grave qui n'appelle aucune excuse », a-t-il expliqué aux députés UMP, mardi matin, lors de la traditionnelle réunion du camp présidentiel.

Enfin, on nous apprend, par Figaro interposé, que Nicolas Sarkozy avait prévenu Dominique Strauss-Kahn de maîtriser ses pulsions. « Je l'avais mis en garde! ». Charles Jaigu, du Figaro, rapporte ces propos privés qu'aurait tenu notre monarque « devant différents interlocuteurs dimanche et lundi.» Pourtant, on se souvient d'un tout autre échange, entre DSK et Sarkozy, en septembre 2009. Le directeur général du FMI s'était énervé des ragots sur sa vie privée que colporteraient certains sbires du Monarque : « J'en ai plus qu'assez des ragots répétés sur ma vie privée et sur les prétendus dossiers et photos qui pourraient sortir contre moi. Je sais que tout ça part de l'Élysée. Alors, dis à tes gars d'arrêter ou sinon je saisirai la justice

Capitalisation
Last but not least, le camp sarkozyen entend bien capitaliser sur l'affaire DSK. Ainsi, Sarkozy a donné quelques leçons aux socialistes. Il s'agit de montrer qu'à droite, on attaque pas un homme à terre. L'un de ses proches a même voulu faire un parallèle avec l'affaire Woerth, lundi matin : «Les socialistes ont souvent attaqué des hommes de droite mis en difficulté. Nous préférons nous taire et avoir la conscience tranquille.» Un autre, tout aussi anonyme, ajoutait le lendemain : « Notre communication sur cette histoire DSK doit être inversement proportionnelle au déferlement médiatique que les faits suscitent par eux-mêmes. On ne va pas souffler sur les braises.»

Contre le parti socialiste, l'instrumentalisation de l'affaire DSK porte sur deux axes : primo, le clan sarkozyen va attaquer le PS sur le terrain de la morale. Le PS, à travers DSK, aurait perdu la bataille de la morale.

Secundo, un sarkozyste, anonyme mais du premier cercle, confia aussi que l'UMP entendait bien utiliser l'affaire DSK pour ruiner la candidature Hollande. DSK avait une légitimité internationale. Quelques proches du chef de l'Etat espèrent bien que François Hollande sera rapidement décrédibilisé sur ce terrain. Il y aurait pourtant fort à dire sur la politique étrangère de Nicolas Sarkozy. Le monarque français peut bien multiplier les rendez-vous internationaux, sa diplomatie semble dans l'impasse : à Copenhague en décembre 2009, il a échoué. En août 2008 face à l'invasion russe de la Géorgie, il s'est agité puis couché. Face à la Chine ou la Russie, il a multiplié les courbettes. En Afrique, les sales réseaux et mauvaises relations avec tous les potentats locaux ont été confortés. Sarkozy a loupé le printemps arabe, un ratage qu'il a tenté de faire oublié par l'attaque contre la Libye de Kadhafi. Et traîne encore cette sombre affaire du Karachigate, vestige du passé que les proches du Monarque tentent d'étouffer par tous les moyens.

Ce mercredi, à Cannes, le film « La Conquête » de Xavier Durringer, qui relate l'accession au pouvoir de Nicolas Sarkozy entre 2005 et 2007, est projeté dans le cadre du festival éponyme.

Ou comment un homme perd sa femme pour gagner la France. Tout un programme.

10 commentaires:

  1. Et que vous faîtes-vous de Ségolène Royal ? Elle passe à la trappe selon vous ?

    RépondreSupprimer
  2. En tant que femme je fais plus que douter des accusations portées contre DSK si ce n'est par l'énorme protection autour de la pré-nommée victime ... et toutes les histoires des tours au jet du corps de ben laden dans la mer ...
    J'aurais voulu tout simplement pouvoir connaître l'avis de Bernard Tapie sur l'affaire DSK même si ce n'est pas la même chose : ils ont quand même quelques points communs et ils font surtout partis des exceptionnels hommmes politiques ayant fait un passage en prison (pourtant ils n'ont ni utilisés ni vendus d'armes).

    RépondreSupprimer
  3. A l'UMP on attaque pas un homme à terre!!
    SUR On préfère l'attaquer dans le dos par magouilles interposées.
    On fait les enfants en prévoyance de dates électorales.On sait calculer y a pas à dire!!!!!
    Les Français vont êtres les parrains et marraines d'une programmation en vue de remonter de sondage avec une petite larme à l'oeil sur le berceau qui les enfumera pour 5 ans de plus.

    RépondreSupprimer
  4. Mais non, Carla va faire une fausse couche, attendez.
    Cette histoire d'agression sexuelle ne tient pas debout. C'est un coup monté par la CIA pour Sarko qui en est un agent.
    D'abord, comment la femme de chambre a-t'elle eu la présence d'esprit d'avertir ses collègues à temps pour qu'ils préviennent la police, et que la police réagisse à temps pour cueillir DSK juste avant le départ d'e l'avion? Les flics à NY n'en ont rien à cirer des victimes de viol noires. Et on voudrait nous faire croire que tout a été mis en oeuvre pour attrapper ce dignitaire avant son départ?
    Quel hypocrite ce Sarko. Non, on n'attaque pas un homme à terre, surtout quand c'est soi-même qui l'a fait tomber. Crapule.

    RépondreSupprimer
  5. Pas la peine de m’accabler avec vos indécentes questions. Les trois films qui concourent à la palme d’or recourent au même refrain : DSK est mort : altruicide, homicide ou suicide ? C’est la question que tout le monde se pose et se repose peut-être pour racheter ou achever un homme à terre…

    Le Premier long métrage… raconte l’histoire d’un homme et son double… d’un homme aux prises avec son propre alter ego… duplicité ou perversité… je laisse aux psychiatres l’analyse de ce genre de subtilité.
    Tout ce que je puis affirmer sans en rajouter c’est qu’il s’agit là d’une pulsion irrésistible… qui peut vous surprendre et s’en prendre à votre raison à tout moment… en vous précipitant dans le néant… la plus belle part de vous-même s’absente ou se perd comme pour favoriser votre descente aux enfers…
    Même en plein jour, l’ombre peut à tout instant éclipser la lumière sans pour autant qu’il y ait un véritable dédoublement de la personnalité… c’est le même qui succombe à l’autre… l’altruicide, c’est la libido qui dit : Rideau !

    Le Deuxième long métrage : C’est celui de l’homicide… prémédité ou pimenté. Pour un homme dont l’attrait pour le deuxième sexe n’est un secret pour personne il ne peut pas être à l’abri d’un traquenard. Il suffit d’un bon scénario, d’un producteur incognito et d’une nympho qui sort du lot pour que l’inculpé qui n’est pas à un caprice près, se jette à pieds joints dans le précipice…Je ne voudrais pas remettre en cause le témoignage accablant… de cette afro-américaine mais le doute m’habite, et les conjectures m’irritent. Comment une femme de ménage, chargée occasionnellement du dernier étage dans lequel transitent les plus grosses pointures n’a pas été prévenue par ses supérieurs de la présence encore sur les lieux de son éminence grise, sans garde du corps, ni serviteurs attitrés, comment a –t-il pu faire l’objet d’une petite visite inopinée rien que pour un brin de ménage ?
    Déjà mort deux fois… ce ne sont pas les 74 ans qu’il a en point de mire, mais les 74 secondes qui suivirent… il a soudain compris qu’il a été le jouet de je ne sais quoi … de je ne sais qui…

    Troisième long métrage : il ne dure que 90 secondes
    C’est le temps qui ça lui a pris pour se donner la mort parce que je ne saurais vous dire pourquoi, mais cet homme voulait en finir… non ce n’était pas sa pulsion de vie qui l’a précipité dans cette tombe américaine mais sa pulsion de mort…
    Ni puissant… ni impuissant… il est épuisé parce que c’est très épuisant d’être un homme.

    Est-ce que je pourrais vous demander une petite faveur ?

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/dsk-nest-plus/

    RépondreSupprimer
  6. Les Français vont êtres les parrains et marraines d'une programmation en vue de remonter de sondage avec une petite larme à l'oeil sur le berceau qui les enfumera pour 5 ans de plus.

    RépondreSupprimer
  7. Sarkozy comme DSK, c'est la même caste de pourris d'argent, bouffis d'orgueil et se croyant tout permis, notamment vis-à-vis des femmes.
    Ce n'est pas à Sarko, qui a déjà volé la femme de Jacques Martin (dont il avait lui-même uni le couple à neuilly, fallait oser!) de donner des leçons de moralité!
    Il a encore un train de retard, sarko est fichu de toutes façons.
    Reste Marine, la seule à avoir réagi décemment dès dimanche devant la perversité de DSK; Marine, une femme politique courageuse et "propre" face à l'infecte classe politique UMPS.
    Allez, Marine 2012!

    RépondreSupprimer
  8. Dans l'affaire DSK tout est tellement parfait que l'idée d'un vulgaire complot semble bien possible.

    Le président de "sa république" et sa bande de dévergondés ont, plus que jamais, le seul objectif de gagner les élections de 2012 pour finir leur ignoble trahison à la France en voulant la dépouiller de tout ce qui la fait immortelle. Ils ont déjà commencé à détruire lâchement ses valeurs universelles pour y imposer - COMME SI CELA POURRAIT ETRE POSSIBLE -le système américain qu'ils acceptent parce qu'il a crée des sangsues comme eux, jouisant de tous les privilèges. Ils ne sont mieuleux, attentifs et conciliants que dans la prériode des élections. Heureusement, les électeurs dévèloppent une mémoire excellente pour identifier les traîtres.

    De quel droit cette bande d'incapables oserait-elle d'abuser d'avantage de ceux qui leur ont fait confiance ? Ils sont en train d'instaurer tellement d'inégalités que le bébé va leur exploser sur la gueule. C'est dans l'ordre des choses.

    Si l'imposteur et sa clique de traîtres, malgré ses médiocres résultats gagne en 2012, les années à venir vont être très mouvementées.

    Attendons les résultats de l'enquête concernant DSK pour nous prononcer. Dans l'attente, cette histoire du complot paraît tellement possible

    RépondreSupprimer
  9. se faire une virginité avec un enfant, c'est assez inédit...

    RépondreSupprimer
  10. Les Français vont êtres les parrains et marraines d'une programmation en vue de remonter de sondage avec une petite larme à l'oeil sur le berceau qui les enfumera pour 5 ans de plus

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.