19 juin 2011

Insécurité : le premier mauvais bilan de Claude Guéant

Jeudi 16 juin, Marine Le Pen organisait un colloque sur la sécurité. Elle a raté son coup médiatique. et sur le fond, la candidate du Front National fut surprise à enfoncer les mêmes portes ouvertes que son adversaire élyséen au milieu d'une petite assemblée de 150 militants sans chercheurs ni universitaire. Elle aurait dû attendre le lendemain, et la publication du bilan mensuel par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

Claude Guéant, lui, était à Nice pour « dialoguer » avec des policiers municipaux. Ces derniers réclament un alignement de leur statut sur celui de la police nationale. En vain jusqu'à présent.

C'est un exercice rituel, et lassant. Les chiffres de la délinquance sont une fois de plus mauvais, malgré 7 mois d'agitation de Claude Guéant à la tête du ministère de l'Intérieur.

L'ONDRP a innové. Son bilan mensuel débute par une présentation, sous forme de tableau, des « niveaux de plaintes » par catégorie de délinquance, c'est-à-dire l’estimation du taux de plainte déduite des réponses des ménages, d'après une autre enquête, régulièrement réalisée et dénommée « Cadre de vie et sécurité ». Ce rappel permet de relativiser certains résultats : moins de 10% des violences sexuelles (intra ou hors ménages) sont ainsi déclarées. A l'opposé, les vols de voitures et les cambriolages sont déclarés dans plus de 80% des cas (assurance oblige).

Sur les résultats à proprement parler,

1. Le nombre des violences contre les personnes a encore augmenté entre juin 2010 et mai 2011, par rapport à la période correspondante 2009-2010, avec une hausse de 3%. Plus de 472.000 atteintes aux personnes sont enregistrées, contre 458.000 un an plus tôt et moins de 400.000 en mai 2005. Cela représente près de 14.000 faits supplémentaires constatés en 12 mois. Sur le seul mois de mai, « les atteintes volontaires à l’intégrité physique sont encore à la hausse de 8,0 % ».

2. Les escroqueries et infractions économiques et financières sont reparties à la hausse : 377.339 contre 355.655. Une hausse que l'ONDPR attribue à un changement de mode de saisie... (sic !).

3. Claude Guéant sera bien seul à se féliciter de la baisse du nombre d'atteintes aux biens (-1,8%). C'est le seul bon résultat depuis 2002. Et comme ces dernières sont massives (plus de 2 millions), leur évolution a longtemps permis de masquer l'évolution défavorable des violences aux personnes. Le taux d'élucidation de ces actes reste marginal (15%).

4. L'augmentation des violences physiques s'est accélérée depuis novembre, date de la nomination de Claude Guéant à l'Intérieur : leur rythme de progression annuelle est passé de +1,6% en novembre à +3% en mai.

5. Les violences physiques crapuleuses (vols violents et infractions connexes) expliquent à plus de 55 % cet accroissement. Les menaces et chantages ont également cru de 3,6 % (soit + 2 896 faits constatés).

6. Les taux d’élucidation se sont dégradés en mai 2011 (-0,45 point pour les atteintes volontaires à l’intégrité physique; - 0,2 point d’affaires résolues pour les violences physiques crapuleuses; -0,3 point pour les vols par effraction de locaux industriels et commerciaux; - 1,4 point pour les vols par effraction de résidences principales et secondaires), sauf pour la criminalité organisée (+5,8 points) et les atteintes aux biens (+ 0,8 point).

7. Et pourtant, les policiers et gendarmes travaillent ! L'ONDPR s'est félicité de l'engagement des forces de l'ordre, à travers deux indicateurs en « forte amélioration »: + 12,5% d’infractions révélées par l’activité des services en mai, pour le cinquième mois de l’année, et + 12,2% des personnes mises en cause, « conformément à la mobilisation demandée par le ministre de l’intérieur à la police et à la gendarmerie ». On notera qu'une partie de ces hausses s'explique par ... celle des interventions pour différends familiaux : « 18.829 en mai 2011 soit + 4,84 % par rapport à mai 2010, 88.780 depuis janvier 2011 soit + 4,21 % par rapport à 2010.».

8. Le fichage progresse. Suspects ou délinquants sont désormais près de 2 millions dans les colonnes du fichier d'empreintes génétiques  (F.N.A.E.G.) : « en mai, 46.701 profils génétiques ont été intégrés, portant le total dans la base à 1.892.839.» Et 79.631 nouvelles fiches d'empreintes digitales ont été apportées au fichier automatisé des empreintes digitales (F.A.E.D.). A fin mai, quelque 3,9 Français étaient ainsi fichés. En mai, ce fichier a permis de résoudre... 1.538 affaires.

9. Le nombre de blessés parmi les policiers et gendarmes (dans l'exercice de leur fonction) a baissé de 300 environ au 1er trimestre ( 4 059 policiers et gendarmes contre 4 369 sur la même période en 2010.)

La veille, à Nice, Claude Guéant a promis « cinq mesures concrètes en faveur des policiers municipaux » : la « rénovation » des conventions de coordination qui répartissent les missions entre les forces de sécurité locale et nationale (?); la création d'une « médaille d'honneur de la police municipale » (quelle mesure !); la « poursuite de l'effort en matière de formation et de professionnalisation des polices municipales »; deux millions d'euros pour acheter 10.000 gilets pare-balles; et ... la relance de la commission nationale consultative des polices municipales...

Du concret, on vous dit... du concret.

Ami sarkozyste, où es-tu ?

3 commentaires:

  1. Bon courage au prochain gouvernement (que j'espère de gauche) pour remonter la pente de 10 années de politique de droite inepte sur ce sujet.

    RépondreSupprimer
  2. Alors on nous casse les pieds avec l'insecurité, la violence urbaine, etc, etc, a vouloir nous ficher, nous pucer, nous mettre des cameras partout, mais 377000 escroqueries et infractions économiques et financières, on prend pas de mesure concretes... Comme quoi ils font bien comme ça les arrangent...

    RépondreSupprimer
  3. Comme d'autres ont dû dire bon courage au prochain gouvernement (qu'ils espèraient de droite) pour remonter la pente de 14 années de politique de gauche inepte etc etc...
    Tant que les français voteront pour les mêmes abrutis uniquement intéressés par le pouvoir rien ne changera. un coup à droite, un coup à gauceh, 2 coups à droite, 2 coups à gauche, et ainsi de suite.
    Mais apparemment c'est trop compliqué à comprendre, ils préfèrent continuer à aller sagement voter comme des moutons en se disant que cette fois c'est la bonne.
    Effectivement, bon courage !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.