16 août 2011

Président crédible ? 4 années de vacances, version Sarkozy

Les vacances de nos Monarques fascinent toujours. Nicolas Sarkozy est un bon client, tant il aime se mettre en scène. Depuis 2007, nous avons subi différentes mises en scène : Bling Bling, président de l'Europe, convalescent, sécuritaire puis... papa attentionné.

En août 2007, on nage en plein Bling-Bling. Sarkozy se fait inviter aux Etats-Unis par des amis milliardaires, dans la luxueuse villégiature de Wolfeboro. Rachida Dati est photographiée aux côtés de Nicolas et Cécilia Sarkozy. On sent que le couple va mal. Quand notre Monarque rend visite à George W. Bush, son mentor américain, Cécilia se fait porter pâle pour cause d'angine blanche.



Sarkozy en vacances à Wolfeboro [visite de la... par edonline

En aout 2008, roulement de tambours, il est « président de l'Union européenne ». Sacrebleu ! Enfin presque. La France, pas Sarkozy, préside le conseil des chefs d'Etat pour coordonner les réunions pendant 6 mois. Mais Sarkozy prend son rôle très au sérieux. Il inaugure l'été avec un sommet de l'Union pour la Méditerranée pour le 14 juillet. La France a honte, mais la Sarkofrance n'en a cure. Tous les dictateurs de la côte sont là. Trois ans plus tard, on regarde avec émotion la liste de ces futurs ex-amis : le syrien El-Assad, l'égyptien Moubarak, le tunisien Ben Ali.

Le 8 août, Sarkozy est l'un des rares chefs d'Etats occidentaux à participer à l'inauguration des Jeux Olympiques de Pékin. Merkel, comme tous les dirigeants européens, boude la plus grosse dictature du monde. Pas Sarkozy. Au passage, il se fait photographier avec Poutine embrassant son fils Louis. Ensuite, il est contraint d'interrompre ses vacances. La Russie du même ami Poutine avait d'envahir la Géorgie voisine qui jugeait bon de multiplier les provocations. La zone est stratégique, les gazoducs alimentant l'Europe transitent par là. Sarkozy part en Russie, en Géorgie, menace, crie et promet. Quand il revient, la crise est « réglée »... ou presque : la Géorgie perd deux provinces, et la Russie ne retire pas ses troupes comme Sarkozy nous l'avait promis. Entre deux grognements médiatiques, il multiplie les allers-et-retour avec le Cap Nègre, sa nouvelle résidence d'été.

En 2009, Sarkozy nous fait un malaise vagal, pendant un jogging par 30 degrés en plein soleil, dans le parc près du Château de la Lanterne, à Versailles. La France est en émoi. Sarkozy a pris 10 ans. Carla l'emmène au Cap Nègre, sa propriété familiale, où il tente quand même de régler un problème de tout-à-l'égout qui empoisonne le voisinage. Le préfet local, jugé insuffisamment actif dans l'affaire, sera muté quelques mois plus tard.

En 2010, Sarkozy est agacé par ceux qui critiquent son bilan sécuritaire. Il lance la chasse aux Roms, accumule les amalgames dans son discours de Grenoble, puis... se barre au Cap Nègre. On le croisera dans quelques paillotes locales, mal rasé, transpirant et souriant aux bras de son épouse. Brice Hortefeux (Intérieur) et Eric Besson (Immigration) multiplient les déplacements pour montrer qu'ils sont sur le front de la chasse aux clandestins.

En 2011, les vacances ont commencé plus tôt. Madame est enceinte. Dès juillet, Sarkozy file au Fort de Brégançon, où Madame se repose. Sur le tard, il redécouvre les vertus de cette résidence des Présidents. C'est la première fois qu'il y reste plusieurs semaines. Il fait quelques sauts à Paris, pour montrer qu'il bosse quand même. Il va même en Afghanistan, un voyage complètement raté, 7 soldats français y étant tués quelques heures après son départ. A Paris, sous la pluie, il prononce un des hommages les plus ridicules sur une guerre dépassée.

Le 1er août, un lundi, il part « officiellement » en congés, cette fois-ci au Cap Nègre. On nous explique qu'il a des bonheurs simples : vélo, et « pizza jambon-fromage » quand il descend dans au Lavandou, dans le Var. La crise de l'euro le rattrape mais ne le fait pas revenir à Paris pour autant... pendant 10 jours. Le 10 août, il improvise une réunion à Paris, puis repart au Cap Nègre. Il voulait dire que la France prépare un nouveau de rigueur et qu'il faut inscrire la règle d'or d'équilibre budgétaire dans la constitution ... pour 2013.

Le 16 août, les vacances sont presque gâchées.  Il doit revenir pour une réunion de travail en fin d'après midi avec Angela Merkel.




3 commentaires:

  1. ses vacances presque gachées!! bien fait pour sa gueule!!! des centaines de millier de famille se sont privées de vacances a cause de lui et de ses sarkoboys

    RépondreSupprimer
  2. Ce que l'on peut d'ores et déjà retenir du catastrophique quinquennat maudit du désastreux tolonette1er, c'est qu'il aura été promu en 2007 (anus veillus senilus misérabiliste) par une fraction de séniles parkinsoniens miraculeusement sauver d’une 2ém guerre mondiale perdus au fin fond d’un camps de haute Silésie. Ces dégénérés ont engendré la 3éme et dernière guerre en votent un fou furieux de trop en la personne de Nicolas Sarkozy.

    RépondreSupprimer
  3. Peut on se debarasser tout de suite de Sarko le nul de chez Nul, sans attendre 2012? Empeachment accelere? Il devrait avoir honte ce minable.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.