15 septembre 2011

Sarkozy: ces Légions d'honneur qui dérangent

Nicolas Sarkozy a la légion d'honneur facile, et souvent encombrante. Parfois, il se laisse aller à décorer son costumier, voire son bijoutier. Mais le plus souvent, le palmarès est plus sulfureux. Depuis, 2007, le Monarque a promu, voire décoré personnellement quelque-unes des têtes d'affiches de l'actualité judiciaire du moment.

Ce jeudi, notre Monarque s'envole pour Tripoli. Tel George Bush senior qui, en 1991, revenait sous les vivas vainqueur de la première guerre du Golfe, le candidat Sarkozy croit bien faire pour sa cause électorale en instrumentalisant au maximum « sa » victoire contre le colonel Kadhafi.

S'attribuera-t-il une légion d'honneur ?

1. En 2009, Patrice de Maistre, l'ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, avait obtenu son hochet, après intervention du cabinet de Nicolas Sarkozy. Mercredi justement, l'ancienne comptable de la milliardaire, Claire Thibout, était à nouveau entendue par les magistrats bordelais chez qui l'instruction du scandale Woerth a été deporté l'an dernier. Son avocat a déclaré que Nicolas Sarkozy a « en cours d'enquête reçu à l'Elysée à deux reprises Liliane Bettencourt ».

2. Lundi, de courts extraits d'une video amateur montrant Nicolas Sarkozy rendant hommage à l'avocat Robert Bourgi dans un salon de l'Elysée ont été diffusés sur France3. Mardi, le parquet de Paris  a ouvert une enquête préliminaire après les accusations de corruption proférées par Bourgi à l'encontre de Jacques Chirac, Dominique de Villepin, et Jean-Marie Le Pen. Ces trois derniers ont annoncé qu'ils portaient plainte. Un ancien fidèle conseiller du président d'honneur du Front National, Lorrain de Saint Affrique (sic!), a confirmé avoir été le témoin, en 1988, d'une remise de mallette d'argent par Omar Bongo à Jean-Marie Le Pen. A l'Elysée, on est officiellement « perplexe » sur cette confession tardive de l'avocat. Les faits sont, de toutes façons, prescrits.

3. Frédéric Péchenard, directeur général de la Police nationale, attend sa remise de légion d'honneur. Promu le 14 juillet dernier, la cérémonie était prévue le 7 septembre dernier. A la dernière minute, elle fut annulée. On prétexta un problème d'agenda chez Sarkozy. En fait, le scandale des fadettes venait de rebondir. Contrairement aux mensonges de l'été 2010, la DCRI dirigée par Bernard Squarcini, sous la responsabilité de Frédéric Péchenard, avait d'abord espionné le journaliste du Monde Gérard Davet pour identifier les sources de ce dernier dans l'affaire Woerth/Bettencourt. Mercredi 14 septembre à l'Assemblée, Claude Guéant expliquait s'en remettre à la justice qui a été saisie... par le journal: « Les fonctionnaires qui ont lancé cette enquête l'ont fait en toute bonne foi, en fonction de l'interprétation qui était la leur des textes existants ».

4. Jacques Servier fut un autre décoré fameux, par le Monarque également. Servier était un client fidèle de l'avocat Sarkozy, quand celui-ci, tout en étant maire de Neuilly-sur-Seine, exerçait cette lucrative profession du conseil en expatriations et montages fiscaux. Mercredi 14 septembre, le Figaro révélait le résultat d'écoutes téléphoniques réalisées par la gendarmerie: Servier aurait fait corriger le rapport d'enquête du Sénat sur le scandale du mediator...

5. Dès janvier 2008, Nicolas Bazire a été promu au rang d'officier de la Légion d'honneur. Ce dernier est un grand ami du Monarque, invité au Fouquet's lors du fameux dîner du 6 mai 2007. Ancien directeur de cabinet d'Edouard Balladur en 1995, il fut témoin de mariage de Nicolas Sarkozy avec Carla Bruni en février 2008. La semaine dernière, un témoin a accusé Ziad Takieddine, autre proche de Sarkofrance, d'avoir effectué des transferts de fonds occultes avec deux proches collaborateurs de Nicolas Sarkozy, Thierry Gaubert et ... Nicolas Bazire. Mediapart a rapporté que, « selon ce témoin, Thierry Gaubert a accompagné à plusieurs reprises M. Takieddine dans un établissement bancaire suisse pour y retirer des fonds, remis à Paris à Nicolas Bazire, qui occupait également les fonctions de directeur de campagne d'Edouard Balladur en 1995. Les espèces auraient été transportées dans de volumineuses valises» .

Mercredi 14 septembre, Ziad Takieddine a été mis en examen pour « complicité et recel d'abus de biens sociaux » par les juges Renaud van Ruymbeke et Roger Le Loire, avec interdiction de sortie du territoire, saisie de ses biens et obligation de silence, dans le volet financier de l'affaire de Karachi. L'avocat des familles des victimes de l'attentat a aussi promis d'autres mises en examen: « Je suis absolument certain que nous allons avoir dans les prochaines semaines des révélations déterminantes sur la mise en cause, dans le cadre du financement de la campagne d'Edouard Balladur, d'un certain nombre d'hommes politiques français qui vont devoir rendre des comptes ».

6. Le 14 juillet dernier, Philippe Vannier, directeur général d'Amesys, était promu au grade de Chevalier de la Légion d'honneur. Amesys est cette société, devenue filiale de Bull en 2010, pour laquelle Claude Guéant et Brice Hortefeux ont négocié un contrat d'équipement de surveillance du Web auprès du colonel Kadhafi en 2007. Ziad Takieddine jouait encore les bons offices, comme l'a révélé Mediapart cet été. Amesys a confirmé. Le 6 septembre dernier, le Figaro publiait le témoignage anonyme de l'un des militaires français ayant assuré la formation de la police politique du dictateur libyen: « Nous avons mis tout le pays sur écoute, explique notre interlocuteur. On faisait du massif: on interceptait toutes les données passant sur Internet: mails, chats, navigations Internet et conversation sur IP.» «  La Libye fournissait alors un laboratoire intéressant puisqu'elle allait permettre à Bull de tester son système sans limite, sur un pays de plusieurs millions d'habitants » complétait le journaliste.

7. On ne sait pas si  Alexandre Djouhri, cet homme d'affaires de l'ombre exposé par Pierre Péan dans son dernier ouvrage,a reçu discrètement sa Légion d'honneur. En revanche, son fils Germain a épousé la fille d'un autre décoré et par ailleurs partenaire en affaires: Serguei Chemezov, ancien agent du KGB et proche de Vladimir Poutine, a reçu sa Légion d’honneur à l’Elysée, de Nicolas Sarkozy, en mars dernier.

8. Jean-Claude Marin, à l'époque procureur de la République, a été décoré de la légion d'honneur en avril 2010, en pleine affaire Clearstream. Dominique de Villepin venait d'être relaxé quelques semaines auparavant, et le magistrat, qui réclamait 15 mois de prison avec sursis pour complicité de dénonciation calomnieuse, venait de faire appel. Mercredi 14 septembre, Villepin a été une nouvelle fois blanchi par la Cour d'appel. L'ancien premier ministre ne cachait pas sa joie et son émotion: « Rappelons que cette affaire a été initiée en 2005/2006 à la veille de l'élection présidentielle de 2007. Comme j'aimerais que cela puisse servir de leçon pour la présidentielle de 2012 ! Pour ce qui me concerne, je sors renforcé de cette épreuve et plus déterminé que jamais à servir les Français». En juillet dernier, Jean-Claude Marin a été promu par Nicolas Sarkozy  au poste de procureur général près la Cour de cassation, en remplacement de Jean-Louis Nadal (parti à la retraite et peu apprécié du pouvoir).

9. Jean-Claude Marin devait être remplacé un autre magistrat, plus proche de Sarkozy, tout aussi décoré, mais complètement décrédibilisé par l'affaire Woerth/Bettencourt: Philippe Courroye avait, lui aussi, reçu sa Légion d'Honneur des mains de Nicolas Sarkozy. La confusion des genres était manifeste. 

10. Patrick Buisson est plus discret. Cet ancien de Minute reconverti en conseiller d'opinion, a été au centre d'un joli scandale, en 2009. La Cour des Comptes avait trouvé qu'il était payé 1,5 millions d'euros par an par l'Elysée pour financer des sondages que certains médias publiaient ensuite sans mentionner ce financement occulte. Patrick Buisson, adepte de la droitisation du discours sarkozyen, a été décoré de la Légion d'honneur par Nicolas Sarkozy lui-même en septembre 2007.

11. Boris Boillon est un (faux) jeune diplomate, 41 ans et déjà nouvel ambassadeur de France en Tunisie. A peine nommé en février dernier, il s'était distingué par quelques déclarations publiques déplacées à l'encontre de la presse locale, à Tunis. On s'était alors rappelé sa proximité affichée avec le colonel Kadhafi. Le clou du spectacle avait été une photo dénudée de son torse musclé retrouvée sur un réseau social par quelques sbires d'extrême droite et exhibée dans les médias par une Marine Le Pen jamais avare en coups bas. Depuis, Boris Boillon s'était fait discret, au moins en métropole.... jusqu'à la semaine dernière. Le 9 septembre, il donnait une jolie soirée à l'ambassade. Arielle Dombasle était là, Agnès Jaoui, également. Boillon faisait la couverture d'un mensuel local, Tunivision, dirigé par un proche de l'ancien régime. Boillon, une fois de plus, y est ridicule, déguisé en James Bond. Cet homme représente la France en Tunisie. En 2006, il a été décoré de la Légion d'Honneur par Claude Guéant. Quelques mois avant d'expliquer, sur CANAL+, que le colonel Kadhafi était comme son « père ».

12. François Pérol, ancien conseiller économique de Nicolas Sarkozy, est parti prendre la tête d'une nouvelle banque, issue de la fusion des Caisses d'Epargne et des Banques Populaires, en 2009. N'y voyez aucun conflit d'intérêt. La commission de déontologie n'a même pas été saisie. A l'Elysée, François Pérol s'occupait justement du secteur bancaire. Nicolas Sarkozy l'avait, lui aussi, décoré de la Légion d'Honneur.

13. Marc Ladreit de Lacharrière est propriétaire de l'une des trois agences de notation, Fitch, qui secouent tant la planète financière ces derniers mois. Marc Ladreit de Lacharrière a été décoré de la Légion d'Honneur en janvier dernier.

14. Guy Wildenstein a été accusé d'avoir détourné 4 milliards d'euros d'héritage paternel par sa belle-maman. Marchant d'art, délégué de l'UMP pour les expatriés de la côte Est des Etats-Unis, Guy Wildenstein est un proche de Nicolas Sarkozy qui l'appelle familièrement « ami Guy ». Wildenstein a été décoré de Légion d'Honneur par Nicolas Sarkozy lui-même.



Bernard-Henri Levy a embarqué Nicolas Sarkozy en Libye, une seconde fois. Ce jeudi, le Monarque s'envole pour Tripoli puis Benghazi, en compagnie de David Cameron, son homologue britannique. L'hebdomadaire Marianne avait lâché le scoop, timidement démenti avant d'être confirmé. Le show sera parfait. 160 CRS volontaires et en civil, avec rations de survie et armes ont été dépêchés mercredi soir sur place.

Il fallait s'échapper, et vite de cette atmosphère de fin de règne, petites décorations et grosse corruption.

Ami sarkozyste, où es-tu ?

13 commentaires:

  1. tSArkomzy à Tripoli c'est un jeudi noir en moins pour la France !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas comment ça se passe ici, mais, sur le site de Juan sur Marianne 2, tout contradicteur d'une petite secte de commentateurs qui n'accepte pas la moindre remise en cause de ses affirmations péremptoires les plus débiles (telles que "pour financer ses besoins, il suffit à tout pays de fabriquer de la monnaie": mais pourquoi existe-t-il des pays pauvres, alors?) se voit non seulement étiqueté "sarkozyste" et copieusement abreuvé d'injures, mais aussi censuré par Juan...Ce qui ne les empêche pas de donner des leçons de "démocratie" au monde entier.

    RépondreSupprimer
  3. A Anonyme 15.09 09:49
    Ici tout n'est que calme, luxe et volupté.

    Pour le sujet du billet du jour je crois qu'il ne faut pas accorder à ces décorations plus d'importance qu'elles n'en méritent. C'est à dire à peu près aucune.

    RépondreSupprimer
  4. Noubliez pas cheres Amies et Amis que C est Napoleon Bonaparte qui a crée cette decoration a titre civil , pour remercier tous ceux qui apportaient un bienfait a la Nation Francaise . Aujourd hui elle est donnée a titre posthume aux Militaires qui ce sont battus pour la paix dans le monde " également aux sous officiers " qui recevaient la medaille Militaire .

    RépondreSupprimer
  5. République bananière en vue.

    RépondreSupprimer
  6. C'est lamentable mais bon.... depuis 2007 on commence à s'habituer, et c'est peut être ça le pire

    RépondreSupprimer
  7. "République bananière en vue" ? Quand déjà la suivante est presque atteinte. Rame, condamné, rame. Il y a longtemps que c'est un fait plus qu'acquis, indéniable et anecdotique.

    Hommage appuyé aux blogueurs qui n'ont pas ce point rouge devenu obscène à la boutonnière (puisque qui l'accepte est tenu de l'arborer).

    A l'anonyme qui critique Juan, je rappellerai que les pays pauvres n'ont pas pour autant et obligatoirement des dirigeants pauvres. Tout dépend de la façon dont ces dirigeants acceptent de devenir les kapos de leurs propres concitoyens. (oui, point Goldwin, j'en ai des tas dans mon congélateur)

    Je ne viens plus guère sur les blogs de Juan. Lassitude sans doute... la SFIO supporte mal les anars.

    RépondreSupprimer
  8. La république bananière en vue?...mais ELLE est déjà là.
    Maintenant, j'entends que les Lybiens jubillent à la venue du monarque, grand bien leur fasse, et "please" qu'ils le retiennent chez eux, on le leur laisse bien volontiers!

    RépondreSupprimer
  9. Bernard-Henri Levy a embarqué Nicolas Sarkozy en Libye, une seconde fois. Ce jeudi, le Monarque s'envole pour Tripoli puis Benghazi, en compagnie de David Cameron, son homologue britannique. L'hebdomadaire Marianne avait lâché le scoop, timidement démenti avant d'être confirmé. Le show sera parfait.

    tellement parfait qu'il a joui dans son slip

    RépondreSupprimer
  10. A Anonyme 15.09 09:49: il faut être patient. J'ai bloqué le nombre de commentaires à 20 max par jour par personne. Au-delà, il faut que j'aille déverrouiller, ce qui arrive parfois. Quant à l'appellation de sarkozyste, désolé, faut assumer les commentaires des autres.
    Sinon, ici, pas de problème, commentez, commentez.

    RépondreSupprimer
  11. et celle-là ?

    "...Le 14 décembre dernier, à l'Elysée, Nicolas Sarkozy remettait les insignes de chevalier de la Légion d'honneur à Edouard Leclerc, le fondateur du groupe de grande distribution, ainsi qu'à son épouse, Hélène..."

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-passe-trouble-d-edouard-leclerc_886250.html

    elle est pas belle ?

    RépondreSupprimer
  12. Les décorations sont vraiment la signature d'un "arrangement entre amis". L'analyse mériterait d'être poussée et généralisée. Il y a longtemps que je souhaitais rassembler toutes ces "légions d'honneur", merci de l'avoir fait.

    RépondreSupprimer
  13. la légion d'honneur sert de décoration à des politique corrompus ou des procureurs qui ne font plus justices ou des financeurs de campagne politique donc il faut absolument en finir avec cette décoration et reprendre toutes les décorations aux personnes qui n'ont pas servi la Nation mais les intérêts politiques.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.