31 octobre 2011

Chez OpinionWay, 58% des Français ont regardé Sarko à la TV

La dépêche AFP était triomphante, dès dimanche: « Sarkozy à la télé jugé convaincant pour 55% des Français ». Et lundi matin, le Figaro, commanditaire « officiel » dudit sondage (1), en remettait une couche:

« Face à la crise, les Français convaincus par Sarkozy »


En fait, il fallait lire le sondage Opinion Way publié in extenso ce lundi 31 octobre.

En préambule, l'institut prévient pourtant: il n'a interrogé que 1002 personnes, ce qui donne, précise-t-il, une marge d'erreur de « 2 à 3 points au plus.»

Ensuite, tout l'échantillon de 1002 personnes n'a pas écouté le chef de l'Etat jeudi 27 octobre. Et c'est là que c'est drôle et curieux: Sarkozy a été davantage regardé par les sondés d'OpinionWay que par les Français en général. Jeudi dernier, quelque 12 millions de Français s'étaient répartis sur les deux chaînes TF1 et France 2 pour regarder le Monarque. Soit environ un quart de la population en âge de voter.


L'écart est donc énorme. Ni l'AFP, ni le Figaro ne prirent la peine de préciser cette fâcheuse curiosité.

Dix-sept sujets ont été testés. Bizarrement, aucun ne concernait la forme de l'intervention télévisée: manquait-il des sujets d'actualité (tels le chômage ou la précarité) ? Les journalistes étaient-ils suffisamment précis dans leurs questions ? Auraient-ils dû pouvoir relancer le Monarque ? Les réponses étaient-elles suffisamment complètes ?

Nicolas Sarkozy ne fut pas jugé convaincant sur trois de ces 17 sujets: « sa possible candidature à l'élection présidentielle de 2012 », « la réindustrialisation de la France » et ... « le financement de la campagne d'Edouard Balladur ».

C'est même sur ce dernier thème qu'il recueille le pire score (62 % ne l'ont pas trouvé convaincant).


11 commentaires:

  1. Ah le Figaro et sa manière de raconter le monde… Tout un poème…
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. le bigaro de dasso est aussi menteur que sarko

    RépondreSupprimer
  3. le plus drôle ou triste, selon, est que la totalité des journalistes du Figaro trouvent cela rassurant . Ils pensent que ces sondages sont des vrais.

    Quand on lit la couv' du Figaro on se dit que c'est Nadine Morano, la redactrice en chef - tellement c'est bien !

    RépondreSupprimer
  4. C'est toujours mieux que les candidats dits socialistes en rédacteur en chef de Libération. "socialiste". lol. Ils ont déjà lu Marx ? Engels ?

    RépondreSupprimer
  5. La Pravdassault n'est un organe officiel de propagande du pouvoir, rien de plus.
    Comme le dit Etienne Mougeotte au sujet de sa feuille de chou : "On n'est pas là pour emmerder la droite, c'est comme ça. Si ce que vous voullez, c'est qu'on aille gratter sur ces affaires, c'est non (...) Pour être bien au Figaro, il faut épouser les idées du Figaro"

    RépondreSupprimer
  6. Tout comme on ne trouvera pas de gros conservateur chez Libération, le NouvelObs, le Canard Enchainé ou l'Humanité. Vous avez décidé de jouer au captain obvious ?

    Et parler de propagande à toutes les sauces...il serait temps de remettre en place les définitions des mots. Sérieusement.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai un peu remanié les chiffres du "sondage" (j'ai toujours un peu de mal à dire "sondage" pour Opinionway...). Petit rappel, Opinionway ne sonde que par internet. Dans ce sondage, comme décrit dans l'article, on apprend donc qu'Opinionway a réussi à nous dégoter 581 sondés (soit 58%)qui ont regardé l'émission sur son échantillon de 1002 personnes, alors que 25% environ des électeurs auraient regardé. Et les statistiques sont établies sur cette "base" de 58%, ce qui est étonnant. A tout le moins, les 42% qui n'ont pas regardé ne devraient-ils pas être comptabilisés en "NSP" ou n'aurait-il pas été nécessaire de leur poser la question "pourquoi n'avez vous pas regardé ?" (pas le temps, m'intéresse pas, je crois plus à Sarkozy, j'ai jamais cru à Sarkozy, je crois plus aux politiques, je vais voter pour quelqu'un d'autre en tout état de cause...etc.) Il eût été intéressant de classer l'opinion de ces personnes, mais il est clair qu'elle n'était pas favorable à Sarkozy, en grande majorité... L'écarter de la statistique ne peut donc qu'améliorer le résultat pour Sarkozy.
    Les opinions exprimées donnent donc les résultats suivants, basés sur la TOTALITÉ de l'échantillon
    tout à fait convaincant= 116 soit 12% (et non 20%)
    plutôt convaincant = 203 soit 20% (et non 35%)
    TOTAL CONVAINCANT = 32% (et non 55% !!!)
    plutôt pas convaincant = 163 soit 16% (et non 28%)
    pas du tout convaincant= 99 soit 10% (et non 17%)
    TOTAL PAS CONVAINCANT = 26% (et non 45%)
    N'ONT PAS REGARDE (A PRIORI AVIS NEGATIF) = 421 soit 42%
    Si on "ose" additionner les "pas convaincant" aux "n'a pas regardé", on atteint...68% qui ne semblent pas convaincus ou intéressés...
    Ah Le Figaro, ah Opinionway....
    On voit donc qu'ils n'ont pas encore désespéré de faire et modeler l'opinion grâce à des sondages bidonnés.

    RépondreSupprimer
  8. A la £ibération faudra la raser la grosse Nadine !

    je plaisante...

    RépondreSupprimer
  9. Sondages : Opinionway et TNS Sofres se contredisent

    ==> http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/sondages-opinionway-et-tns-sofres-103377

    Pour TNS, échantillon de 1772 personnes, 56 % de non satisfaits par l'intervention présidentielle.

    RépondreSupprimer
  10. Opinion Way est un habitué du "convaincant/pas convaincant"
    C'est une astuce linguistique.
    On peut trouver NS convaincant, sans être convaincu.
    Ce qui serait intéressant serait de savoir le ratio
    convaicu/convaincant parmi ceux qui le trouvent convaincant.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.