4 octobre 2011

Nicolas Sarkozy accélère sa campagne

Jean-Louis Borloo est sorti de la course. A l'UMP, il paraît que des militants étaient soulagés. Sans doute n'ont-ils pas encore réalisé que les centristes déçus, électeurs ou militants, rejoindraient avec quelques difficultés le clan du Monarque.

Nicolas Sarkozy, lui, accélère sa campagne. Les socialistes tiennent-ils leur premier tour des primaires ce dimanche ? Qu'importe ! Sarkozy s'est incrusté à Berlin, le même jour, pour montrer qu'il défend l'euro. Et il se montrera social jusqu'au bout. Tenez... il vient de découvrir que les promesses d'accessibilité aux handicapés sont loin d'être tenues... Il a même rétabli l'allocation équivalent Retraite qu'il avait supprimée 4 fois déjà... Les statistiques de la délinquance sont-elles mauvaises ? Et alors ? On maquillera les statistiques d'ici décembre.

Evidemment, ces initiatives sont calibrées. Lui qui adore se faire photographier au milieu d'ouvriers casqués n'ira pas à Florange, ce mardi, pour assister à la fermeture du dernier haut fourneau de Lorraine.

S'agiter
Il l'a eu, son rendez-vous. Angela Merkel a accepté de recevoir Nicolas Sarkozy dimanche 9 octobre à Berlin. Ce jour-là se déroule le premier tour des primaires citoyennes, organisées par le parti socialiste. A l'Elysée, on vous expliquera qu'il n'y avait pas d'autre date possible. Après son entrevue avec le Premier ministre grec Georges Papandréou  vendredi dernier, Nicolas Sarkozy avait promis de se rendre « dans les prochains jours en Allemagne », prétendument pour « accélérer » la mise en oeuvre du plan de secours.

Quel volontarisme ! 14 des 17 pays membres de la zone euro ont déjà adopté le plan. Et depuis le 21 juillet dernier, date du sommet de l'eurogroup qui vit l'adoption de ce nouveau plan de sauvetage de la Grèce et d'un renforcement des moyens du Fond européen de Stabilisation financière, quel attentisme ! Le retard des Etats-membres à faire ratifier le dit plan par leurs parlements respectifs en a surpris plus d'un.

Promettre
Lundi, Nicolas Sarkozy a découvert que les personnes handicapées étaient mal servies par les établissements et infrastructures recevant du public. L'élection est dans 6 mois, mais, encore une fois, n'y voyez aucune coïncidence.

Sarkozy s'est donc montré avec neuf associations de personnes handicapées. Il a promis de faire appliquer dans son intégralité une loi de ... 2005. Avant les élections, tout est possible. Cette loi accordait 10 ans aux établissements recevant du public et aux transports collectifs pour garantir leur accès à toute personne handicapée. D'après le président de l'Association des paralysés de France, Jean-Marie Barbier, seuls 15% des établissements respectent actuellement la contrainte légale.

Le candidat Sarkozy a même promis d'augmenter de 40% d'ici 2013 (versus 2010) le budget consacré à l'accompagnement des enfants handicapés, pour le porter à 200 millions d'euros. Monsieur est trop généreux.

Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a complété les promesses électorales du candidat: « Nous avons décidé de recruter dorénavant des auxiliaires de vie scolaire avec des contrats de trois ans renouvelables, qui auront une meilleure formation ». Pourquoi ce revirement ? Luc Chatel a l'explication:  «Jusqu'à présent, c'étaient des contrats aidés, précaires, avec des formations insuffisantes.» ... Quel aveu.

Reporter
Pour la quatrième fois depuis 2007, Nicolas Sarkozy annule reporte la décision. Rappelez-vous en 2008, notre Monarque encore fringant voulait encourager le travail des seniors via la suppression des pré-retraites et autres dispositifs qui prétendument décourageait les plus de 50 ans de travailler plus longtemps. Parmi ces dispositifs à supprimer, l'Allocation Equivalent Retraite, qui devait être abrogée dès 2007, puis en 2008, puis en 2009... puis en 2011.

Mais crise oblige, Nicolas Sarkozy avait finalement décidé de la maintenir jusqu’à la fin 2009. Cette dernière assurait, jusqu'à 60 ans, un minimum de 968 euros par mois aux personnes (65 000 en 2008) qui, avant 60 ans, totalisaient 160 trimestres d'assurance vieillesse. Début 2011, l'AER était supprimée. Mais 6 mois plus tard, sur RMC, le ministre du travail semblait frappé par la grâce ou l'intelligence: « C'est vrai que c'était une injustice » a-t-il expliqué en annonçant son rétablissement. Pour faire bonne figure et nettoyer les bilans, on l'appellera désormais « allocation transitoire de solidarité ».

Quelle générosité... électorale ! Il faut se montrer social. Bien sûr, Nicolas Sarkozy, ce mardi, n'ira pas à Florange en Moselle. Alors que le dernier haut fourneau encore en activité en Lorraine va être mis à l'arrêt dans une usine d'Arcelor-Mittal, le Monarque préfère célébrer le classement au patrimoine mondial de l'UNESCO des Causses et des Cévennes. Il a peu de chances d'y rencontrer les ouvriers qui manifestaient leur rage, lundi 3 octobre.

Maquiller
Le gouvernement a donné des instructions pour maquiller les statistiques de la délinquance. Cette accusation gravissime émane du député socialiste Jean-Jacques Urvoas. Il se base sur deux circulaires de la gendarmerie, qu'il publie sur son blog. La première, datée du 23 septembre dernier, demande aux gendarmes d' « opérer un placement judicieux des forces », via, notamment, le recours aux élèves-gendarmes, aux motocyclistes et à la garde nationale, pour « assurer une meilleure visibilité sur le terrain ». Il n'y aura pas de renfort d'effectifs, RGPP oblige. Mais il faut améliorer la visibilité.

L'autre circulaire, du 15 septembre dernier, est encore plus pernicieuse. Elle traite des relevés des actes de délinquance qu'il convient d'alléger. Ainsi, « on note trop souvent des usages de stupéfiants qui "pèsent" sur la délinquance globale. Vous ferez en sorte... », écrit le directeur général de la gendarmerie nationale, «... que l'intérêt des enquêteurs se focalise sur les trafics (...) ».

Quelques lignes plus loin, il demande à ses subordonnés de s'assurer « que les enquêteurs s'attachent à établir la réalité des faits afin de ne pas procéder à l'enregistrement infondé des agressions ». Il explique qu'en matière d'atteintes volontaires à l'intégrité physique, « plusieurs centaines d'infractions sont (...) insuffisamment caractérisées ». Dans la même circulaire, le DG de la gendarmerie demande à ce que l'usage frauduleux de cartes bleues ne fasse plus l'objet d'un enregistrement de plaintes, puisque l'indemnisation des victimes « n'y est pas soumise ».

Que la vie est simple en Sarkofrance !

6 commentaires:

  1. "Le volontarisme" qu'il soit de droite ou de gauche qu'en penser??? OK Sarko s'est montré le plus démonstratif en la matière...Seulement... Mais il reste un soucis majeur; le discrédit généré par l'échec des politique à juguler les profits de la spéculation financière des sociétés, le fric"A tout va", l'inégalité sociale quasi-exponentielle, le choix unanime de la réalpolitique basé essentiellement sur le sacrosaint "Taux de croissance" rattaché à l'inévitable compétitivité, et la régulation de "La dette"; autant de défit remis sur le tapis à chaque élection depuis tellement de temps... Or, chère "Marianne", que ne voit tu point venir que ces politiques et politiciens tour à tour marionnette et marionnettiste dont le "Bon peuple" n'à de plus en plus que foutre: Le "Disque est rayé", croyez-le ou pas, il faudra plus que des discours pour convaincre "L'homme de la rue", le fameux "Lambda", d'y croire en encore et encore, malgré l'alternance que l'on s'offre comme un peu d'air frais "Entre 2 tunnels...." Autant dire: "Gare à l'asphyxie."

    RépondreSupprimer
  2. IMAGO a tout dit.
    Je rajouterai que je trouve tout-à-fait extraordinaire que des gens se déplacent encore dans ce pays pour aller voter, c'est au-delà de ma compréhension.

    RépondreSupprimer
  3. magouille, trucage et mensonge
    les mamelles de la sarkosie

    RépondreSupprimer
  4. Les réactions d'Imago et de Christian me font penser aux anti-bio qui disent qu'ils préfèrent les aliments même chimiques car de toute façon le bio n'existe pas car le paysan non bio qui traite ses champs contamine ceux d'à côté ! Alors ils préfèrent continuer à manger la "merde" dont ils sont sûrs !
    Ne pas aller voter au moins CONTRE cet olibrius procède exactement de la même démarche car c'est prendre le risque d'en prendre pour 5 ans de plus avec tous les dégâts collatéraux déjà prévisibles sur notre porte-monnaie et notre santé ( y compris mentale si ce n'est déjà fait) .
    Il est vrai que Sarkozy a si bien réussi à nous dégoûter de sa politique qu'on a du mal à imaginer qu'on puisse avoir un(e) président(e) différent(e) et qu'on a tendance à mettre tout le monde dans le même panier ! Pire , ceux qui vont voter sont presque traités de collabos c'est dire si sa manoeuvre a bien réussi !

    Si tous les "lambdas" du monde voulaient bien arrêter de dire que tous les politiques sont pourris ..sauf eux car jusqu'à preuve du contraire ce sont eux qui les élisent directement ou par défaut !!

    Mais il y a en France une candidate dont le slogan est "tous pourris" .Peut-être qu'après tout ces lambdas préféreraient-ils encore pire ?

    A qui profiterait l'abstention si ce n'est à Sarkozy lui-même ? Il est certain , les sondages même les plus pessimistes( pour lui) le montrent , d'avoir un "noyau dur" de 25 à 30% d'électeurs . Qui peut en face se prévaloir de faire ce score au 1er tour surtout si l'abstention est massive et les querelles inter-gauche très virulentes comme d'habitude ? D'autant que les centristes boudeurs comme Borloo appelleront c'est évident à voter pour lui !
    Mais en cas de vote massif il n'est même pas certain de passer le premier tour .
    Pas d'autre commentaire , chacun choisira son champ !

    RépondreSupprimer
  5. Juste pour dire,(Et on ne dit jamais pas tout...), que personnellement j'ai toujours était attentif aux candidats les moins extrémistes, et qui pour moi se situent plutôt à la gauche de "L'échiquier politique"; fallait-il le rappeler. L'abstention ou le "Vote blanc" à fortiori majeur, risque tout simplement de nous amener au pire: Votez "En Sarkosie", tant que l'air n'y est pas trop "vicié", même si pour ma part vous l'avez compris je suis: "Sans illusions."PS/Car "Croire", c'est aussi mon "Opium",comme bien des peuples, à défaut de mieux...

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.