22 novembre 2011

Les cadeaux de Takieddine


Ziad Takieddine est un homme précieux. Ancien directeur salarié de la station de sports d'hiver Isola 2000, il a fait grande fortune dans les années quatre-vingt-dix grâce à quelques relations et de gros contrats d'armements. Quand on parle de grande fortune, on pense en fait à d'immenses fortunes, quelque chose qui dépasse l'entendement des citoyens normaux.

Depuis l'été dernier, nous avons beaucoup appris sur Ziad Takieddine. Le site Mediapart a lâché toutes sortes de révélations plus troublantes les unes que les autres: l'homme, proche de Jean-François Copé depuis 2001, n'a jamais payé d'impôt ni sur le revenu ni sur le patrimoine malgré une fortune qui se chiffre en dizaines de millions d'euros acquise grâce à des contrats d'armements français; Copé, quand débuta cette fabuleuse exonération fiscale, était à la fois ministre du Budget et fréquent invité de Takieddine, dans ses villas à Antibes ou à Beyrouth, yacht, ou piscine, ou des voyages à Londres, Venises ou au Liban. «J’ignorais évidemment que Takieddine ne payait pas d’impôts! » s'est défendu Copé. Evidemment.

Il a divorcé de sa femme en août, une opération qui a permis d'en apprendre davantage, et notamment sur son enrichissement personnel à partir de 1993. Ces dernières semaines, acculé par une mise en examen pour abus de bien sociaux et de nombreuses auditions, l'homme d'affaires a fini par progressivement céder.

Jean-François Copé confirmait il y a peu que Ziad Takieddine était son ami: « J’ai toujours assumé mes amitiés, je suis quelqu’un de très droit, très profond, très sincère » disait-il jeudi 17 novembre sur France 2. Il n'avait pas vraiment le choix. On l'a vu tout l'été en compagnie de l'homme d'affaire dans de nombreux clichés publiés par Mediapart.

Mais cette fois-ci, l'accusation franchit un cap.

1. Dimanche 20 novembre, le JDD publiait le procès-verbal de l'audition d'un témoin anonyme devant le juge Renaud van Ruymbeke. Ce témoin accuse Jean-François Copé d'avoir perçu de Ziad Takieddine de quoi règler les travaux d'aménagement d'un appartement de 160 mètres carrés acquis en 2004, rue Raynouard, pour 1,1 million d'euros: « Pour acheter ce bien, M. Copé aurait fait un prêt bancaire sur vingt ans. Par contre, M. Takieddine aurait remis de l’argent liquide à M. Copé pour l’achat et la rénovation ». L'ancien ministre s'est énervé: « On vient me rattacher à une histoire que je n'ai jamais vécue. Tout est bidon » a-t-il dénoncé à l'AFP dès dimanche. Et son ami Takieddine a complété: «Tout ça c'est de l'affabulation. Où sont les preuves ? ».

2. Selon le JDD, les juges enquêtent aussi sur un prétendu compte suisse « ouvert en juillet 2005 par la sœur du maire de Meaux et qui aurait été susceptible de lui servir de "compte de passage"». Copé a confirmé l'existence du compte mais nié en bloc toute malversation: « Tout cela est monstrueux et totalement faux! C’est n’importe quoi. Il n’a jamais été question d’argent entre Ziad Takieddine et moi, et je ne suis pas au courant d’un éventuel compte suisse de ma sœur. Vous me l’apprenez »

3. Mardi 22 novembre, ce témoin anonyme est sorti de son anonymat, il s'agit de Jean-Charles Brisard, un « consultant international » (précisent Match et Arrêt sur Images). Il réfute avoir accusé Copé d'utiliser un compte suisse (dont il confirme cependant l'existence) ni d'avoir touché de l'argent liquide de Ziad Takieddine pour financer les travaux de son nouvel appartement en 2004 (Mise à jour 12h45). Jean-Charles Brisard était un ancien responsable des jeunesses Balladuriennes pendant la campagne de 1995. Son nom a récemment fait surface dans l'affaire du Karachigate.

4. Dans la même période, un autre cadre de l'UMP, haut-fonctionnaire des douanes, fréquentait Ziad Takieddine qui, décidément, avait un carnet d'adresses bien fournis. Pierre-Mathieu Duhamel a été photographié en juillet 2002 sur le yacht de Takieddine, La Diva, fêtant sa récente Légion d'Honneur. Il était en compagnie de Thierry Gaubert, l'ami de Nicolas Sarkozy récemment mis en examen pour abus de biens sociaux dans le volet financier de l'affaire Karachi.  Pierre-Mathieu Duhamel avait commencé sa carrière de haut-fonctionnaire au Budget avant d'échouer dans les Hauts-de-Seine version Pasqua après la défaite de la droite en 1988, puis revenir directeur adjoint de cabinet d'Alain Juppé en 1995, puis Directeur général des douanes et droits indirects et secrétaire général de Tracfin, le service anti-blanchiment du ministère des finances de 1996 à 1999. Actuellement président du comité stratégique du géant de l'audit KPMG, il est passé par LVMH où Nicolas Bazire, ancien directeur de cabinet d'Edouard Balladur (également mis en examen dans l'affaire Karachi) émargeait depuis l'échec balladurien en 1995. L'homme s'est presque excusé auprès de Mediapart: « J'ai été imprudent, je veux bien concéder ça. Léger aussi, peut-être, mais ces photos sur un bateau ne font pas de moi un intime de M. Takieddine.»

Entre 2002, date de sa nomination comme Directeur du Budget, et jusqu'en 2006 au moins, Duhamel « a accepté d'autres invitations de M. Takieddine, qui dissimulait alors la totalité de ses propriétés au fisc » a révélé Mediapart.

Résumons-nous:
1. Depuis 2002, Ziad Takieddine, qui a fait notamment fortune grâce à son rôle d'intermédiaire dans la conclusion de ventes d'armes français, ne paye aucun impôt en France.
2. Depuis 2002, il est devenu l'ami proche de Jean-François Copé qui deviendra lui-même ministre du Budget à compter de 2004.
3. Depuis 2002, il fréquente le Directeur du Budget du ministre de l'Economie.


Qui dit mieux ?


10 commentaires:

  1. selon que vous serez (amis de) puissants ou misérables
    les jugements de cour vous rendront blancs ou noirs

    RépondreSupprimer
  2. Reste un mystère.
    Qu'est ce qui fait que les habitants de Meaux votent pour un representant de la "mafia internationale" ?

    En France même les tueurs en série pourraient se présenter et être élue.

    RépondreSupprimer
  3. Guy Georges président !
    Guy Georges président !

    RépondreSupprimer
  4. On se demande bien qu'est ce qu'il ne faut pas faire pour être élu . En tout cas, il suffit d'un aplomb à toute épreuve ....

    RépondreSupprimer
  5. Moi, je veux rendre hommage à Danielle Mitterrand, une grande dame honnête, si seulement elle pouvait inspirer la première dame actuelle, qui patine un peu dans la choucroute!

    RépondreSupprimer
  6. N'est pas Danielle Mitterrand qui veut!!!
    Mettre l'humain avant le profit n'est plus de mise actuellement et malheureusement cela touche les couches les plus modeste de notre société qui pensent à "tord bien sur" qu'ils pourront eux aussi faire fortune lorsque le monarque les aura débarrassé "au karcher" de tout ces profiteurs, ces fainéants, ces parasites!!!!!
    En attendant, ils sont les esclaves de ceux qui ce gavent tel "Minc" qui lui ne connait pas la crise.

    RépondreSupprimer
  7. Moi c'est simple sarko , copé et compagnie me donnent envie de gerber .

    RépondreSupprimer
  8. La France est devenue encore plus "republique bananiere" que l'on ne le pensait et la droite est certainement restee trop longtemps au pouvoir.

    RépondreSupprimer
  9. il serait grant temps que le fisc s'intéresse à ces clampins et leur fasse rendre le pognon indument touché.. Copé, Takkiedine , Gaubert , Hortefeux , Bazire , Ballamou et aussi Sarko, en 2012 ça va faire mal ils ont intérêt à quitter la France non ??

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.