5 décembre 2011

Nibar, Nichon, Guéant: les poubelles de Sarkozy

Ce ne fut pas un dimanche à la campagne. Il fut nauséabond. Et quand on déballe les poubelles, attention aux éclaboussures. Ce dimanche, donc, Claude Guéant a livré une bien curieuse confidence contre Dominique Strauss-Kahn. Le vieil homme reste un fidèle soldat de Sarkofrance. On imagine mal qu'il travaille en libéral.

L'étau s'est aussi resserré sur un autre proche de Nicolas Sarkozy. Thierry Gaubert, ancien secrétaire général de sa mairie de Neuilly dans les années 90, puis proche collaborateur, s'est visiblement sacrément enrichi aux frais de la princesse. Ces derniers jours, les juges ont fait de jolis progrès dans leur enquête sur le volet financier du Karachigate.

Et le site Mediapart a lâché de belles révélations sur ses placements colombiens.

Les poubelles de Guéant
Dimanche, Claude Guéant a sorti ses poubelles. Une nouvelle fois. Le ministre de l'intérieur était interrogé par le Journal du Dimanche. Les deux journalistes qui l'interrogeaient étaient Bruno Jeudy et Laurent Valdiguié. Ce dernier était déjà l'auteur d'un excellent ouvrage sur le Canard Enchaîné, mais d'une curieuse interview du colonel Kadhafi en mars dernier, obtenue visiblement grâce à Ziad Takieddine.

Claude Guéant n'a pas spontanément abordé l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn au Bois de Boulogne. Le sujet a été posé ou imposé par les journalistes du JDD. La question a-t-elle été suggérée ?
En décembre 2006, la police aurait interpellé Dominique Strauss-Kahn dans le bois de Boulogne. L’avez-vous su?
Oui, j’ai entendu parler de cette histoire au cours de laquelle monsieur Strauss-Kahn avait été contrôlé au bois de Boulogne par les fonctionnaires en charge de la surveillance de cet endroit lors d’un contrôle de routine. Mais, il n’y a aucune procédure à ce sujet. Il n’était pas tombé dans un guet-apens de la police! Il n’était pas suivi. Ce n’est quand même pas la faute de la police s’il était là-bas ce soir-là!
Cette réponse de Claude Guéant pose problème. Comme le rappelait le député socialiste Jean-Jacques Urvoas ce weekend... il avait publiquement demandé, en mai dernier, «« s’il existait à la préfecture de police des éléments d’information sur la vie privée de M. Strauss-Kahn » ? A l'époque, le ministre de l'intérieur répondit par la négative. Au vu de ses déclarations du jour, il avait donc menti. En 2006, Nicolas Sarkozy était encore ministre de l'intérieur et Claude Guéant son directeur de cabinet. On réinterprète avec inquiétude la décision, quelques mois plus tard, de Nicolas Sarkozy devenu président d'appuyer la candidature de DSK à la tête du FMI: pourquoi un tel soutien si la preuve était faite que l'ancien dirigeant socialiste n'avait pas les moeurs propres ? Pourquoi, en mai dernier, Nicolas Sarkozy a joué à la vierge effarouchée si, comme d'autres, il « savait ».

Gaubert, l'expatrié suisse
La semaine dernière, les juges Roger Le Loir et Renaud van Ruymbeke ont obtenu la confirmation que des retraits d'espèces conséquents avaient été effectués en 1995 sur le compte suisse de Thierry Gaubert, ancien chef de cabinet adjoint de Nicolas Sarkozy au Budget en 1994-1995. 

1. Cet ancien proche collaborateur de Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour abus de biens sociaux en septembre dernier dans l'enquête sur le volet financier du Karachigate. Son épouse, dont il est séparé depuis 5 ans, l'a accusé d'être allé fréquemment en Suisse avec Ziad Takieddine, autre ancien proche du clan Sarkozy, pour retirer des fonds en espèces et les remettre à Nicolas Bazire, actuel n°2 du géant du luxe LVMH, durant la campagne présidentielle d'Edouard Balladur, en 1995. En novembre, Gaubert a été mis en examen pour subornation de témoin, car il aurait menacé sa femme de représailles si elle continuait de se confier ainsi à la justice.

2. Les juges ont auditionné le banquier Mauricio Safdié, qui a ouvert le fameux compte suisse de Thierry Gaubert. Et le banquier a confirmé les retraits d'espèces. « Il est exact qu'il est venu plusieurs fois à la banque pour retirer des sommes en liquide. Il me téléphonait avant pour m'avertir. (...) Je ne crois pas qu'il m'ait dit ce qu'il entendait faire avec le liquide qu'il retirait ainsi. ». Nicolas Bazire, autre inculpé de l'affaire, a nié avoir reçu des espèces de Thierry Gaubert à cette époque.

3. Gaubert passera en jugement le 6 février 2012 dans une autre affaire, un scandale immobilier à Neuilly quand il était chef de cabinet de Nicolas Sarkozy.  Il est poursuivi pour escroquerie et prise illégale d'intérêt, car il est soupçonné d'avoir détourné des fonds issus du 1 % logement dans les Hauts-de-Seine. Qui était-il à l'époque ? Presque rien: secrétaire général de ... Nicolas Sarkozy à la mairie de Neuilly-sur-Seine. Ce dernier aurait-il coupé les ponts avec ce proche collaborateur si peu prudent ? Que nenni ! En septembre dernier, Brice Hortefeux, l'ami de trente ans et conseiller officieux, a été surpris téléphonant à Gaubert à deux reprises pour l'alerter des confidences de sa femme. L'Elysée est inquiète.

4.  Mediapart est allé enquêter en Colombie, dans un coin paumé dans la forêt, à 150 kilomètres de Bogota. Thierry Gaubert s'y était fait construire une sompteuse villa, de 1000 m2, dont il avait nié l'existence dans un premier temps. Avec quel argent ? Selon Mediapart, « avec des fonds occultes, dont les juges n'ont pas encore percé tous les mystères ».

5. Ziad Takieddine, l'ami de Copé, s'y est rendu deux fois. Mediapart a publié d'édifiants clichés où l'on voit Gaubert, Takieddine, et ... Olivier Dassault, l'héritier désigné du groupe Dassault, député UMP de l'Oise (comme Eric Woerth), et administrateur de la Socpresse, la société éditrice du quotidien Le Figaro, en vacances dans cette villa dénommé La finca Cactus.

6. Depuis deux ans, la justice colombienne enquête sur Gaubert. Elle est tombé sur deux bars que l'ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy et l'un de ses amis et également proche de Nicolas Bazire, Jean-Philippe Couzi, avaient ouvert plus récemment: le Nibar et le Nichon, ouverts respectivement en 2003 et 2005, dans le village deNilo. Couzi et Gaubert ont créé quelque sociétés offshore pour ces affaires, Monahan International et Airedale Business.

S'agit-il là d'une Sarko-Connection ?


Le siège à 40 millions d'euros 
L'UMP est riche. Premier parti de France depuis les élections législatives de juin 2007, le parti présidentiel avait de quoi se financer un nouveau siège social au frais du contribuable.

Pour l'élection présidentielle de 2012, le clan Sarkozy voulait sortir de son immeuble de la rue de la Boétie dans l'excessivement bourgeois 8ème arrondissement de Paris. Il va pouvoir emménager prochainement dans son nouveau siège, refait à neuf dans le XVème arrondissement de Paris.

Son coût ? Une bagatelle, 40 millions d'euros, dont 21 millions pour les seuls travaux. C'était un ancien garage Renault, rue de Vaugirard, entièrement refait à neuf, après un an et demi de travaux. L'installation est luxeueuse: « salle de conférences de 800 places et cinq étages de bureaux baignés de lumière naturelle », nous décrit le Parisien.

Le candidat Sarkozy aura son bureau. « Il aura tout de même des locaux pour lui, une sorte d’antenne présidentielle, en dehors de l’Elysée. Mais pas plus, car l’essentiel de sa campagne s’organisera au parti » a-t-on confié, anonymement, à l’UMP.


5 commentaires:

  1. claude gluant va finir par nous faire regretter boutefeux l'auvergnat, un comble

    RépondreSupprimer
  2. les châlets en Suisse, les villas en Colombie, les yatch au large de Chypre, les riads au Maroc, les comptes en banque au Brésil...

    Malgrés que les français soient fainéants et assistés, a l'UMP, on aime la France.

    RépondreSupprimer
  3. On sort ses poubelles quand elles sont pleines, la poubelle DSk est remplie a en sentir mauvais, donc il est un peu normal sans soutenir Guéant, de vider cette poubelle avant qu'elle infecte les autres et si le journaliste américain s'était occupé de ses fesses peut-être n'en serions nous pas là.
    Vivement le FN, pour l'instant il parait sain.

    RépondreSupprimer
  4. COMMENT UN PREMIER MINISTRE PEUT SE SOUVENIR D'UNE INTERPELLATION PARMI COMBIEN ; IL N'A DONC QUE CELA A FAIRE IL ME FAIT PENSE A UN ANIMAL QUI SENT LA M..D. A 100 M

    RépondreSupprimer
  5. dangereux ,ce parti et dangereux,qu,elle secret ont tapi et boutin sur sarkoei ????????????,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,??????????????

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.