11 décembre 2011

Quand Pôle Emploi désinscrit un chômeur sur deux.

L'an dernier, quelque 5,6 millions de personnes sont sorties des listes de Pôle emploi (catégories A, B, C) en France métropolitaine. Moins de 5% d'entre elles avaient repris un emploi.

La  DARES vient de publier une intéressante étude sur l'évolution des sorties d'inscriptions à Pôle Emploi entre 2007 et 2010. Comme elle le précise, les inscrits à Pôle Emploi ne sont qu'une part des demandeurs d'emploi.

En 2010, chaque mois, 10% des inscrits ont quitté les listes de Pôle Emploi, contre 12,5% en 2007.

Désinscrits avec emploi...
Contrairement au story-telling sarkozyen, la DARES confirme que la crise de l'emploi a commencé AVANT la crise boursière puis financière de septembre 2008: elle a commencé dès mars 2008. « La baisse a été plus particulièrement marquée entre mars 2008 et mars 2009, en lien avec la dégradation de la conjoncture économique ».

La DARES confirme également que la reprise de l'emploi n'a jamais eu lieu: le taux de sortie pour reprise d'emploi n'a jamais progressé depuis l'élection de Sarkozy. Au contraire, moins de la moitié des sorties mensuelles le sont pour reprise d'emploi (4,6% en 2010), contre 6,5% en 2007. En décembre 2010, ce taux de sortie pour reprise d'emploi était même de 4,2%, l'un « des taux les plus bas observés depuis le début de la disponibilité des données, en juin 2002 ».

Un peu moins d'un tiers de ces sorties concernaient des CDI. L'intérim s'est effondré dès mars. Et les contrats aidés, s'ils ont augmenté, représentent une part marginale de ces reprises d'emploi :  après un pic à 12% de ces sorties en 2009, ils sont retombés à 9% l'année suivante. C'est l'effet direct de la baisse des crédits consacrés à l'emploi.

Pôle Emploi n'a assuré que 14% des recrutements des sortants en 2010, contre 29% pour ... les relations professionnelles et personnelles et 23% via des petites annonces hors Pôle Emploi.

Enfin, un tiers des désinscrits ayant retrouvé un emploi ... cherchent encore un emploi. Et pourquoi ? A cause « d’une insatisfaction relative au contrat de travail (23 %), à la durée de contrat (23 %), au salaire (12 %) ou au temps de travail (10 %) ».
... ou sans travail
Plus d'un chômeur sur deux est sorti des listes de Pôle Emploi sans avoir recouvré un travail.

Ces désinscrits sans emploi se décomposent comme suit.

47% ont été sortis « involontairement » des listes de Pôle Emploi. La DARES précise les cas:
  • 31% pour défaut d’actualisation suivi d’une réinscription
  • 12% suite au « non renouvellement accidentel » de leur demande (problème de carte de séjour, de téléactualisation...)
  • 4% suite à une radiation administrative
38% de ces sans-emplois sont sortis « volontairement » des listes de Pôle Emploi:
  • 19% sont partis en formation
  • 15% ont interrompu leur inscription pour cause de maladie, de vacances, ou de congés maternité ou parentaux.
  • 3% sont partis à la retraite, ou en en dispense de recherche d’emploi.
Enfin, la DARES précise que 6% supplémentaires « n’ont simplement pas souhaité renouveler leur inscription sur les listes de Pôle emploi, (par exemple parce qu'ils n'étaient plus indemnisés) » et que 9% se sont désinscrits pour un « autre motif » tels un déménagement ou un emprisonnement (sic!).

La France précaire
Cette étude fournit également quelques éléments d'analyse sur la France précaire.

Les plus de 50 ans: leur taux de sortie pour reprise d'emploi, déjà très faible avant la crise (3,5%), s'est affaissé à 2,4% en 4 ans. Cette évolution est à rapprocher des grands discours sur l'inévitable amélioration de l'emploi des séniors.

Les régions industrielles: Limousin, Nord-Pas-de-Calais, Picardie et Haute-Normandie affichent les taux mensuels de sortie pour reprise d’emploi les plus faibles, inférieurs à 4,0 % en moyenne.

Les professions non qualifiées: le taux de sortie pour reprise d'emploi a été dégradés de 30% en 4 ans, pour tomber à 3,9% (manoeuvres) ou 4,7% (ouvriers); quand celui des cadres restait au-dessus des 5%. « La baisse des taux de sortie conjuguée à l’afflux de nouveaux inscrits sur les listes de Pôle emploi explique la forte hausse du nombre de deman- deurs d’emploi ouvriers: +24,9 % entre 2007 et 2010 contre +5,9 % sur la même période pour les cadres. »



15 commentaires:

  1. Je fais partie des 4 % "suite à une radiation administrative". Le personnel Pôle emploi de ma région est sur les nerfs. J'en connais certains qui sont en arrêt maladie pour cause de dépression. En ce qui me concerne, je vis, comme beaucoup d'autres, "aux crochets"...

    RépondreSupprimer
  2. là comme ailleurs

    sarko paris ment, sarko paris ment, sarko paris est allemand

    RépondreSupprimer
  3. idem pour moi radié 6 fois en 3 ans , même la fameuse prime de 500€ pour ceux qui n'ont pas assez de droit m'a été refusé pour le motif:
    ( ne pas pouvoir prétendre à 'aide au retour à l'emploi) !!! qui comprenne qui pourra !!

    RépondreSupprimer
  4. Mentir, truquer les chiffres, c'est l'outil de gouvernement le plus utilisé aujourd'hui.
    C'est bien pourquoi il es si important de répandre l'information. La connaissance et la mémoire sont subversives en elles-mêmes.
    Dans le domaine, Frédéric Lordon est très fort: http://0z.fr/e2_mI
    Et encore bravo pour ce travail.

    RépondreSupprimer
  5. Salut, pour ma part, je ne pense pas retravailler dans cette vie ! A 51 ans, je me suis désinscrite de Pôle Emploi car plus indemnisée depuis fin 2008.
    Je vis grâce à la retraite de mon époux qui n'est que de 1600 € par mois. Et comme nous sommes riches, malgré un enfant majeur encore à charge et sans emploi ; Acchh! C'est dur !!! Nous n'avons droit à aucune aide (Aide au logement, Mutuelle santé...). J'ai travaillé 3 mois en 2010, pas du tout en 2011. Bof, je vais peut être plus jamais retravailler !?! Et de toute façon, je devrais travailler jusqu'à 75 ans pour espérer toucher une retraite de misère. J'espère juste que mon mari ne disparaîtra pas trop vite... D'une vraie invisible, qui ne se trompera pas en 2012, si j'y arrive, bien entendue.

    RépondreSupprimer
  6. Sarkosy est un dictateur moderne
    Les anciens dictateurs envoyaient des escadrons de la mort.

    Sarkosy, lui, fait jouer sa fanfare, au trombone les journalistes - au sax ses conseillers en com - aux tambourins les sondages - à la flûte les militants figurants dans les déplacements en province et à Paris. Le brouhaha permanent dans les médias fonctionne bien, merci pour lui.

    Enfin bref, dans les deux cas, celui qui ouvre un peu trop sa gueule, on l'entend plus. Tout va bien, dormez tranquille !

    RépondreSupprimer
  7. Ma Banque m'a écrit pour me dire que j'étais à découvert, comme si je le savais pas.

    Elle me propose de m'aider dans "cette passe difficile" sans me dire que cette banale lettre au tarif normal me sera facturée 35 euros, je constate que l'aide en question à déjà commencée, sic !!

    Alors merci à tout ces acteurs français de se pavaner à longueur de programe pour ma banque LCL, avec ce sourire de salope gavée.

    RépondreSupprimer
  8. Moi je suis tjrs inscrite, je suis en CDI depuis le 1 avril 2011, aide soignante a domicile a 50%;, je gagne 650 e/mois, je n'ai pas de complèment et pourtant j'ai encore le droit a 2 ans de chomage a 32.50/jours, je n'ai pas de caf, ni de pension alimentaire pour mon fils, je n'ai pas le droit aux tarifs sociaux edf/veolia car embauchée, bref, je suis dans le brun j'ai cotisé et j'ai le droit a rien !!!! on me laisse crever alors que j'ai encore des droits.... mercoi pole emploi ..

    RépondreSupprimer
  9. Si on payaient les acteurs que deux ans après la sortie du film, en fonction des entrées, ils perdraient tout de suite leurs petits sourires satifaits d'eux-mêmes, leurs sourires de gavés de la socièté.

    RépondreSupprimer
  10. Courage à tous les anonymes et autres. Et surtout foutons le dehors en mai 2012! (abc)

    RépondreSupprimer
  11. Je rajoute pour les "désincriptions", celles concernant les arrêts maladie. Vous êtes en arrêt maladie, vous dites bien que vous êtes ENCORE à la recherche d'un emploi. Un document vous affirme que vous êtes MAINTENU sur la liste des demandeurs d'emploi.
    Mais, trois jours plus tard, vous recevez un document qui vous explique que vous avez déclaré NE PLUS être à la recherche d'un emploi, ce qui est complètement faux.
    Et on vous désincrit, à charge pour vous de vous ré-inscrire, et hop, des chômeurs en moins pour les statistiques...

    RépondreSupprimer
  12. les désinscriptions des listes ont commencé bien plus tôt. Intermittent du spectgacle , dès 1995, je me faisais radier régulièrement et jusqu'au record des douze mois qui ont précédé le 1 septembre 2005 date d'un contrat hors intermittence, j'ai été radié 8 mois sur douze

    RépondreSupprimer
  13. Historiquement, pôle emploi (ex ANPe) se définit comme
    "un établissement public administratif placé sous la tutelle du ministère de l'économie, de l'industrie et de l'emploi, créé par l’ordonnance no 67-578 du 13 juillet 1967 sous l'impulsion de Jacques Chirac pour centraliser les offres et les demandes d'emploi, effectuer des statistiques sur le nombre de demandeurs d'emploi et gérer des centres de ressources pour aider les chercheurs d'emploi dans leurs démarches et leur parcours"

    Concernant "l'aide aux chercheurs d'emploi dans leurs démarches et leur parcours" là, personne, P-E 100% incompétent.
    Éventuellement une "convocation" à un "forum pour l'emploi", à un stage non rémunéré de 3 mois dont l'intitulé est "comment rédiger un c.v", voir carrément la semaine motivation "comment vendre votre candidature" (je suis une marchandise, j’apprends à me vendre), organisé par et pour l'intérim, payé par l'argent public.

    Pôle emploi n'excelle que dans son rôle d'outil statistique.
    Dans ce domaine, ils sont très forts, 44 ans d'expérience, c'est pas rien.
    Quand on bidouille les chiffres, il faut partir sur des bases saines.

    Pôle emploi, c'est un budget de 4 548M€ et un effectif de 47000 personnes.
    Pôle emploi est une très grosse boite mais pôle emploi ne sert à rien, du moins, pas à ceux et celles qui n'en ont plus, d'emploi.
    Pôle emploi a aussi des conseillers qui bossent, qui tentent de trouver du job à ceux qui en demandent, qui se démmenent avec leur 130 inscrits, quitte à y passer des heures, peine perdue.
    L'avancement, à pôle emploi ne se fait pas au nombre des "sortis des listes pour reprise d'activité".
    Pôle emploi, c'est aussi 0.15€/mn pour "parler" à une boite vocale, des propositions de jobs obsolètes, des stagiaires à l’accueil, des "oublis" de périodes travaillées.

    L'ANPE, c'était du Chirac, sachant la considération du gus envers les classes moyennes et laborieuses, le voile se dissipe un peu,

    Pôle emploi, c'est du sarkozy,
    La réponse d'un système inique à un problème de chômage de masse dont il n'a cure.

    RépondreSupprimer
  14. Un témoignage amusant sur une radiation.

    - J'ai un Rendez vous a pole emploi.

    - L'avant veille, mon conseiller m'appelle et me dit de ne pas venir car il ne sera pas la, et qu'il m'enverra une autre convocation.

    - Je ne me rend pas au rendez-vous.

    - Quelques jours plus tard je recoit un courrier m'annoncant ma radiation pour absence a une convocation.

    - Je me rend sur place pour m'expliquer, ils me repondent qu'ils ne peuvent rien faire et que je dois ecrire une lettre pour me justifier.

    - J'ecris la lettre expliquant que mon conseiller n'etait pas la et qu'il m'a appellé pour me dire de ne pas venir.

    - Je fini par recevoir une réponse me disant, en gros, que je suis reinscrit sans probleme, que ca ira pour cette fois, mais que je ne dois pas recommencer a rater une convocation parce qu'ils seront moins indulgents si ca devait se reproduire...

    RépondreSupprimer
  15. Comme le problème de la radiation est revenu à plusieurs reprises sur les differents témoignages, j'ai également rencontré cette semaine un problème de radiation. Ayant trouvé un emploi par mes propres recherches et certainement pas grace à pole emploi, j ai envoyé un courrier à pole emploi pour leur indiquer que je ne pouvais pas me rendre à l entretien du 27 décembre, étant en poste. La copie de mon contrat de travail était également jointe à ce courrier et voila que par grande surprise, je reçois un courrier m'indiquant que si je ne justifiais pas mon abscence dans les 15 jours que j'allais être radié! J ai envoyé un email à ma conseillère de pole emploi pour lui indiquer mon mécontement et qu en plus mon courrier était adressé à son nom.C'est ce que j appelle du foutage de gueule ! En plus lorsque je suis reçue en entretien, la durée de cet echange ne dépasse pas les 5 minutes. J'hallucine et je n'ai jamais compté sur pole emploi pour trouver du travail.En plus de cela, pour la plupart, ils sont vraiment incompétents. Que du négatif pour ce système de m...

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.