22 janvier 2012

Carla, Squarcini, Courroye: ces affaires qui gênent Sarkozy

A l'Elysée, on s'inquiète des affaires. La justice est pourtant sous contrôle, la police est aux ordres. Mais quelques juges récalcitrants et quelques journalistes curieux, comme souvent, entretiennent un bruit de fonds très désagréable.

Ces derniers jours, Carla Bruni fut accusée de conflit d'intérêt; le patron de la DCRI d'espionnage politique, et un procureur ami du Président mis en examen.

Quelle époque !

Confusion
Carla Bruni s'est faite discrète. Sa réaction, voici 10 jours, aux révélations de Frédéric Martel dans les colonnes de l'hebdomadaire Marianne fut molle et peu commentée. L'auteur de l'enquête a même pu compléter depuis ses premiers chiffrages, et réitérer quelques questions. Mediapart a ajouté une pièce au dossier: le fond mondial contre le Sida a bien versé quelque 2,2 millions de dollars sans appel d'offre pour la campagne Born HIV Free lancée par la Fondation Carla Bruni-Sarkozy.

Julien Civange, ami et proche conseiller de Carla Bruni-Sarkozy à l'Elysée, a perçu 580.000 euros via sa société Mars Browser pour la conception de la campagne. Une autre société, La Fabrique du Net, a perçu 132.000 euros pour réaliser et animé un site Web. Un site qui se révèle être un vulgaire blog de 6 page édité sous Wordpress, comme l'explique Numerama.

Corruption
Mediapart a mis la main sur de fichues preuves, 86 millions d'euros détournés au profit de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995. Il a fallu 18 ans d'enquêtes et une obstruction incroyable pour cette affaire sorte enfin de l'ombre.
« Les comptes secrets des ventes d’armes françaises au Pakistan et à l’Arabie saoudite, découverts ces derniers mois par les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire, permettent désormais d’établir avec précision le montant des détournements opérés entre 1993 et 1995 sous le gouvernement Balladur, avec le feu vert des ministres de la défense et du budget, François Léotard et Nicolas Sarkozy – les deux ministres clés dans les marchés d’armement. »
Fichtre ! Rien que ça ! Le site d'informations affirme avoir consulté plusieurs documents comptables saisi par la Division nationale des investigations financières. Ces derniers permettent notamment d'identifier quelque 32 millions d’euros versés avant le 23 avril 1995, jour du premier tour de l’élection présidentielle. D'après Mediapart, sur les 4 contrats d'armements visés par les investigations des juges Renaud van Ruymbeke et Roger Le Loire, l'essentiel de ces fonds occultes proviennent finalement du contrat Agosta.

Espionnage
Un livre d'enquête sort ces prochains jours sur un personnage central de Sarkofrance: Bernard Squarcini, directeur de la Direction Centrale du Renseignement Intérieur. La DCRI a été créé en juillet 2008, par la fusion de la DST et des Renseignements Généraux. Depuis, les polémiques ont été nombreuses concernant la privatisation de l'espionnage intérieur au profit des intérêts de Nicolas Sarkozy. Bernard Squarcini lui-même a été mis en examen dans l'affaire des fadettes du Monde, l'année dernière.

L'ouvrage, « L’Espion du Président » (Robert Laffont), a été écrit par trois journalistes, Olivia Recasens et Christophe Labbé du Point et Didier Hassoux du Canard Enchaîné. Il contient son lot de révélations. Comme l'existence de deux équipes clandestines, baptisées R1 pour les « sonorisations », et R2 chargée de « casser » les ordinateurs. Ou de cette « sous-division R » qui opèrent depuis un site à Boullay-les-Troux des écoutes illégales.

Le site Mediapart, dès jeudi, publiait quelques extraits du bouquin le concernant. Mediapart espionné par l'Elysée ? Un agent de la DCRI témoigne: xx. En juillet 2010, en pleine affaire Woerth/Bettencourt, Claude Guéant avait récupéré de la DCRI une information qu'il jugeait capitale pour déstabiliser le site d'informations qui avait publié les écoutes clandestines du majordome de Liliane Bettencourt: « L’information diffusée est de fait précise : le principal actionnaire de Mediapart est un évadé fiscal belge, propriétaire d’un restaurant à Paris dans le VI arrondissement. » Cette information était fausse, expliqua Mediapart, une « calomnie de basse police ». Autre espionnage relaté, « Le site d’information Mediapart, qui était en pointe sur l’affaire Karachi, a fait l’objet en 2010 d’une enquête poussée du renseignement intérieur. »

Squarcini n'a pas apprécié. Il a annoncé qu'il portait plainte contre les 3 auteurs du bouquin.

Courroye
Un procureur, qui se revendique proche ami de Nicolas Sarkozy, a été mis en examen mardi 17 janvier. Philippe Courroye, procureur de Nanterre, décoré de la Légion d'honneur grâce à Nicolas Sarkozy, était au coeur des affaires Bettencourt et Woerth. Au cours de l'été 2010, il a ordonné l'espionnage de journalistes du Monde et de la juge Isabelle Prévost-Desprez, pour débusquer des fuites dans la procédure.

L'enquête déclenchée par une plainte du Monde en février 2011 a mis en lumière l'opération. Mardi 10 janvier, Daniel Jacquème, numéro 2 de l'IGS, a témoigné devant la juge Sylvie Zimmermann en charge de l'instruction comment Philippe Courroye lui a demandé d'enquêter sur les journalistes. Prudent, il a même consigné par écrit les requêtes du procureur et le résultat des investigations.

Philippe Courroye espère faire annuler sa mise en examen comme toute l'instruction de la juge Zimmermann. Il a même déposé une requête en ce sens jeudi 19 janvier. Il ressent sa mise en accusation comme une « profonde injustice personnelle », presque une anomalie ou un danger pour l'institution judiciaire elle même ! Serait-ce le monde à l'envers ? On croit rêver...


17 commentaires:

  1. et il y en a bien d 'autres des affaires puantes ,mais je ne crois pas du tout que ça gêne ce bouffon ,rien ne le gêne ,il n a honte de rien, il ne connait pas ce mot ,il nous fait juste honte à nous ,un comble !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Boudeficelle et vigilants compères.

      Je vous laisse l'adresse d'une page résumant au moins 90 % de la maffia Sarkozyste. On pourrait y ajouter celle que je viens de lire ci-bas, tout aussi Abracadabrentesque, enfin pas tant que ça pour dépoussiérer la santé ou Fleury

      http://21decembre2012.over-blog.com/article-sarkozysme-combien-de-temps-la-droite-les-membres-ou-elus-de-l-ump-en-particulier-pourrons-il-so-97373883.html

      Supprimer
    2. "rien ne le gêne ,il n'a honte de rien"

      Plus dure sera la chute sur terre pour cet individu qui vit hors sol dans l'univers fantasmé de sa toute puissance ... Il faudra alors doubler ses doses pour qu'il supporte d'être dépouillé des attributs monarchiques que confère au président la constitution de la Ve République ! ;)

      Supprimer
    3. vu toutes les casseroles, il devrait prendre très cher si la justice peut travailler. A moins que comme Pasqua il passe entre les gouttes.
      Mais je suis prêt à parier qu'en fuite il partira aussi comme beaucoup pour Israël, d'ailleurs dans sa tête il ne doit pas encore comprendre. Il pense être hors sol comme tu le dis. Et pourtant...

      Supprimer
  2. Y a quelque chose de pourri au Royaume de Sarkozy ?Ah ben non tout est pourri.... Nuance
    Eric Claxon Avertisseur du web

    RépondreSupprimer
  3. Finalement peut-être le citoyen sort-il un peu de sa torpeur face à ce cirque permanent des afffaires foireuses et peu glorieuses dans un pays démocratique.
    Voir aussi pour ce que l'on appelle désormais "l'affaire Courroye" les éclaircissement de Georges Moréas : http://moreas.blog.lemonde.fr/2012/01/21/l%e2%80%99image-ecornee-des-procureurs/

    RépondreSupprimer
  4. à brucolaque

    je ne crois pas que la france soit encore une démocratie ,ni que le citoyen va sortir de sa torpeur ,la clique sarkozy s acharne à semer la peur et ça marche encore très bien ,chacun reste enfermé chez lui avec ses problèmes ,il faudra encore bien des années hélas avant que tout ça ne bouge , désolée je ne suis pas du tout optimiste pour penser que les élections changeront quoi que ce soit ,quelque soit le vainqueur ,bon dimanche à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. d'accord avec votre diagnostique et votre pronostique : une petite nuance toutefois au sujet de la possibilité de s'engager sur la voie d'un changement effectif (mais pas nécessairement indolore) : regarder du côté du Front de Gauche !

      Mais le rejet du pouvoir actuel plus le souvenir irrationel de 2002 incite légitimement à se tourner vers le candidat du PS, un des principaux dirigeants du PS depuis 1998 ! Il a accompagné le système tel qu'il fonctionne ; aucune chance pour qu'il change grand chose. Je reconnais que normalement sa présidence, si elle est confirmée dans les urnes, sera moins pire que l'actuelle ! Même topo au sujet de Bayrou !

      Mais le couvercle de la cocote minute sautera un jour ou l'autre ! C'est une loi de la physique des sociétés humaines qui ne peuvent se satisfaire à terme d'une organisation aussi entropique ... à peine de périr ... comme c'est arrivé à d'autres civilisations !

      Supprimer
  5. Au sujet de carlita, il manque presque 1 million 500 milles, à quoi ils ont servis?
    et pour N.S. est-il surveillé pour ses comptes de campagne, parce qu'il est bien en campagne non? solange

    RépondreSupprimer
  6. "Il ressent sa mise en accusation comme une « profonde injustice personnelle », presque une anomalie ou un danger pour l'institution judiciaire elle même ! Serait-ce le monde à l'envers ? On croit rêver..."

    Oui. Ta conclusion est la bonne. C'est une méthode éprouvée dans ces sphères.
    Ainsi de Eric Woerth, pris en flagrant délit de conflit d'intérête et de mensonges, qui a le culot de se répandre dans les média et de hurler au complot et au lynchage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes ces personnes ont quitté le monde de la mesure et ont basculé dans l'univers fascinant des demi-dieux où ils se croient détenteurs, possesseurs du pouvoir d'ordonner le monde.

      Traduction psychopatologique du volontarisme exacerbé de l'UMPereur qui en fait un pantin continuellement agité, effrayé qu'il est par le vide philosophique sur lequel repose son existence ... et celle de la clique de ses fidèles scotchée à ses basques !

      Pour compenser les effets de leur déréliction ils ont progressivement, sous la pression des événements, glissé dans un univers factice où la réalité prend des contours virtuels relevant du mythe. Un univers dans lequel ils peuvent sauvegarder une certaine cohérence psychique au prix d'un grand écart qui se dénouera probablement en un burn out !

      Ces gens ont vraiment cru qu'avec une volonté plus forte que celle des autres il était possible de façonner la réel à sa guise et d'imposer tout ce qui leur chante !

      Supprimer
    2. Le slogan des demi-dieux lancés en campagne électorale en 2007 sous la banière de l'UMP : "Ensemble TOUT devient possible" !

      Supprimer
  7. Ceci est très instructif, de source personnelle reçu le 14/O1/2012

    Alors que le déficit prévisionnel de la Sécurité Sociale a été
    annoncé cette semaine et qu’une diminution des remboursements est au
    programme, penchons-nous sur le secteur de la santé et sur ses
    acteurs...
    1)Le Pôle Emploi, (fusion de l’ANPE et de l’ASSEDIC) sur une idée
    de Nicolas Sarkozy, compte 50.000 employés.
    2)La Sécurité Sociale, comprenant l’Assurance Maladie, l’Assurance
    Vieillesse et les URSSAF compte 120.000 employés.
    Ces deux organismes ont été concernés par une réforme récente
    concernant les "complémentaires santé".
    Depuis le 1er janvier 2009, 170.000 employés ont été contraints
    de résilier leurs contrats avec leurs mutuelles pour adhérer à une
    "mutuelle employeur obligatoire;"
    Ceux qui ont des enfants ont également été obligés d’ inscrire
    ces derniers sur le nouveau contrat (sauf exception). C'est une
    conséquence de la loi Fillon de 2003.
    C'est le même organisme qui a remporté les deux marchés : le
    groupe Malakoff-Médéric
    ol.wordpress.com/2010/10/15/malakoff-mederic/> obtenant 170.000
    adhérents supplémentaires.
    Ajoutez à cela les 800.000 salariés CHR
    (Café-Hôtellerie-Restauration) qui entreront dans le dispositif en
    janvier 2011.
    Cette compagnie d’ assurance et de prévoyance Malakoff-Médéric
    sur le marché français :
    n°1 des groupes paritaires de protection sociale,
    n°2 de la retraite complémentaire,
    n°3 en santé collective (classement Argus de l’Assurance).
    Le groupe est né de la fusion de Malakoff et Médéric le 30 juin
    2008, 6 mois avant la mise en place du dispositif "mutuelle
    obligatoire employeur" pour la Sécurité Sociale et le Pôle Emploi.
    Le président de Médéric cède sa place au président de Malakoff
    : Guillaume Sarkozy.
    Au Medef de 2000 à 2006, il a aussi été le vice-président de la
    CNAM de 2004 à 2005.
    Guillaume Sarkozy est le frère de Nicolas.
    Intéressons-nous maintenant au troisième larron : François
    Sarkozy.
    Pédiatre de formation, a abandonné la pratique pour l’industrie
    pharmaceutique depuis 2001.
    Il siège au conseil de surveillance de Bio Alliance Pharma et
    est devenu le président d’AEC Partners dont une des missions est le
    conseil aux fonds d’investissement.
    François Sarkozy a lancé une chaîne de télévision spécialisée
    internet financée par le laboratoire Sanofi.
    Ajoutons ses relations avec le groupe Paris Biotech Santé, l’un
    des protagonistes de l’affaire de l’Arche de Zoë. Il fait partie
    aujourd'hui des puissants lobbyistes de l’industrie pharmaceutique.
    D’ailleurs le grand plan Alzheimer lancé par le gouvernement
    est un joli cadeau de quelques centaines de millions d’ euros, une
    aubaine pour le secteur dont il défend les intérêts.
    A venir, le plan "Dépendance des Seniors" annoncé avant les
    prochaines élections présidentielles...
    Trois frères :
    l’un en charge de l’exécutif : notre Président,
    l’un à la tête d'un des plus gros groupes d’assurance santé,
    le dernier sert les intérêts des laboratoires pharmaceutiques.
    On peut légitimement nourrir des inquiétudes sur l’avenir de
    notre système de santé.
    Les réformes engagées depuis 2004 ne font que confirmer sa
    détérioration et l’on peut prédire son démantèlement d’ici quelques
    années.
    Tout dépendra sans doute de 2012...
    Après cela, étonnons-nous de l'acharnement de Nicolas à réformer
    le financement des retraites (qui va fatalement s'orienter vers un
    système par capitalisation) et de sa "bienveillance" vis-
    à-vis de sa ministre Roselyne lorsqu'elle fait prospérer les grands
    laboratoires pharmaceutiques en leur achetant à-tout-va des millions
    de vaccins ... inutiles mais financièrement juteux !..

    A faire circuler SANS modération, pour la bonne information des
    citoyens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à ce sujet :

      Conflits d'intérêts des frères Sarkozy, plan Alzheimer et mutuelle obligatoire pour le profit de Sanofi et des assurances

      ==> http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/03/05/alzheimer-nouvelle-fondation-de-cooperation-scientifique-mai.html

      Supprimer
  8. A force de se mettre au dessus des lois, et quand une loi ne convient pas, de les modifier ou de les changer (comme le rôle du "juge d'instruction" devant changer en celui de "juge de L'instruction")...qu'à la fin, ces machins là s'imaginent représenter le droit et son garant.

    RépondreSupprimer
  9. il faut réélire le petit car il ne veut pas être jété au fumier avec les autres copains-coquins

    soyez charitables avec les petits :-)

    RépondreSupprimer
  10. Les peuples ont les dirigeants qu'ils meritent...
    Perso j'ai vota Bayrou la derniere fois...qu'ils soit plus a droite ou a gauche ne change rien, il n'aurait pas fait autant honte a la france...

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.