14 février 2012

Sarkozy: la semaine du Grand Aveu du Président des Riches

C'était la semaine de toutes les semaines, celle du grand aveu. Nicolas Sarkozy devait nous expliquer pourquoi il n'était pas candidat le 29 janvier et pourquoi il l'est subitement devenu 10 jours plus tard.

Les urgences internationales n'ont pourtant pas évolué. Au contraire, la Grèce est en passe de sombrer. La crise s'aggrave, la récession est là.

Mais Sarkozy ne pouvait plus attendre.

Il grimaçait. « Si je vous le dit, vous ne viendrez plus demain », lança-t-il à un journaliste qui lui demandait pourquoi il ne s'était pas déclaré ce lundi.

Sarkozy était comme un renard traqué par des chasseurs médiatiques.

Quand l'UMP désavoue Sarkozy
L'Assemblée nationale a débuté l'examen du projet de loi de finances rectificative pour 2012. Et ce fut la catastrophe. Les députés UMP présents étaient insuffisants pour contrer le refus de la TVA sociale en Commission des finances. Quelle bourde ! Christian Jacob, le président UMP à l'Assemblée a dénoncé une « petite magouille » de Jérôme Cahuzac, président (socialiste) de la dite commission des finances. Ce dernier n'aurait pas prévenu qu'il fallait être là... Surtout, cet absentéisme illustre le désarroi qui règne à l'UMP. Pas moins de 189 amendements ont été déposés par la « majorité ». Les députés UMP pensent à leur réélection en juin prochain. Allocataires, salariés et fonctionnaires n'ont gagné qu'un modeste répit. Les 315 députés de l'UMP pourront voter en séance plénière.

En examinant le texte, Gilles Carrez, rapporteur UMP du texte, a aussi levé un sacré lièvre. Pour Sarkozy, le désaveu était plus grave encore. Contrairement aux explications confuses de Nicolas Sarkozy le 29 janvier (quand il annonça la mesure), réitérées dans la note gouvernementale présentée en Conseil des Ministres mercredi 8 février, l'allègement de charges patronales familiales profitera surtout aux services et « très peu à l'industrie ». Sacrilège !  Vendredi dernier, il s'est confié à quelques journalistes. Et son rapport sur le projet de loi est consultable sur le site de l'AN.

Si l'objectif de la réforme était de « favoriser la production française au détriment de la production importée », l'allègement de charges patronales ne bénéficiera que pour un quart à l'industrie. Sur les 13,6 milliards d'euros par an, seuls 3,2 milliards seulement seront au bénéfice de l'industrie, contre 8,3 milliards d'euros pour les services (dont 700 millions pour les activités bancaires!), 1,4 milliard d'euros pour la construction et 0,2 milliard d'euros pour l'agriculture.

Au passage, Gilles Carrez rappelle que nos voisins allemands taxent leur revenus fonciers et du capital à 26,4%, contre 15,5% en France (même après le modeste relèvement de 2 points de ce collectif).

Nicolas Sarkozy, qui aime les symboles, appréciera celui-ci, une plantade certes provisoire de sa mesure-phare du moment.


Sarkozy fait son petit show
Il était à Issy-les-Moulineaux ce lundi, pour inaugurer un bâtiment de l'état-major, le siège de la nouvelle Direction Générale de la Gendarmerie. On aurait pu croire que le déplacement était prévu de longue date. Il n'en était rien. Les invitations étaient parties précipitamment vendredi.

Devant un parterre de gendarmes plutôt gradés, Sarkozy s'est quand même félicité de son propre bilan. On n'écoutait plus. « En dix ans grâce à votre travail, policiers et gendarmes, le nombre de personnes mises en cause a progressé de 30%. Le taux d'élucidation, en 2002 il était de 26% (...) en 2011 il est de 40%, dans le même pays, avec les mêmes effectifs, il y a quand même des choses qui ont dû changer ». Ce satisfecit ne trompe plus personne tant les arnaques statistiques de la politique du chiffre sont connues de tous. Les atteintes aux personnes ne cessent de progresser. Et son ministre de l'intérieur lui-même a donné des consignes aux gendarmes afin qu'ils valorisent les « actions externes » et visibles.

« Je voudrais qu'on arrive à désintoxiquer la France de la dépense. On ne peut pas dans tout les domaines n'avoir à la bouche qu'un seul principe 'plus de dépenses, plus d'effectifs, plus d'impôts', ce qui à la fin fera moins d'emplois, moins de croissance et plus de problèmes à régler » a déclaré « Monsieur +172% ». En 5 ans, la gendarmerie a perdu 5.500 postes. Elle est revenu au niveau d'effectifs de ... 2002.

La réduction du nombre de fonctionnaires est aussi à rapprocher de l'augmentation du nombre de précaires dans la Fonction publique... Justement, le Parlement débat de la titularisation d'une fraction de ces CDD.

Une mauvaise nouvelle n'allant jamais seule en Sarkofrance, les Echos révélèrent que le Monarque envisageait de revoir le statut des fonctionnaires; ça fait partie du « paquet électoral » que le candidat peine à trouver.
« Selon plusieurs sources - démenties par l'Elysée -, le chef de l'Etat pourrait proposer une vaste réforme mettant fin au statut actuel - et à l'emploi à vie -pour les nouveaux recrutés de l'Etat. Les fonctionnaires en poste ne seraient pas concernés. En contrepartie, les rémunérations seraient revalorisées. »
En 2007 déjà, Nicolas Sarkozy avait sorti l'argument de la revalorisation des rémunérations de la fonction publique. Nous sommes prévenus. Vous êtes prévenus.

Le stress, toujours.
Son premier ministre essaye de se rassurer. Dans une interview au Monde, il assure que « Rien n'est joué. Les sondages, les commentaires, tout cela va s'effacer dans les trois semaines qui précéderont l'élection derrière le face à face personnel entre les principaux candidats et les Français ».

Les votes se cristallisent en février, expliquait Valérie Nataf, pour TF1, lundi soir. Il était donc urgent de s'annoncer. Depuis des mois, le candidat inavoué sillonne la France aux moyens de l'Etat. Le camp Hollande s'en agace, et il a raison. Le Monarque abuse et sur-abuse. Il croit encore que les caisses élyséennes sont les siennes. Jet, caméras, estrades, imprimeries et petits fours, rien n'est trop beau ni trop grand pour assurer la réélection de l'apprenti Napoléon.

Nicolas Sarkozy a choisi son chemin: à droite toutes pour les premiers jours, peut-être une semaine. Puis il « élargira ». La démarche est à peine surprenante. Il n'a plus le choix. Ses croupières sont taillées de toutes parts, sur sa droite comme sur sa gauche. Nathalie Schuck du Parisien devine que la surprise de la semaine sera son déplacement ce jeudi, après un intervention télévisée la veille au journal télévisé de France 2 ou de TF1.
« Paré de son costume de candidat, Sarkozy effectuera son premier déplacement de campagne jeudi. Où ? Le secret est bien gardé. Une ville de montagne ? Un ministre croit savoir que le plateau des Glières, lieu de pélerinage annuel du président, a été envisagé. Mais plusieurs scénarios sont prêts pour ménager l'effet de surprise. »
Petite satisfaction, Christine Boutin avait annoncé qu'elle jetait l'éponge, ce lundi sur TF1. Elle rallie Nicolas Sarkozy. Ce dernier avait opportunément offert quelques gages conservateurs durant le weekend. Lundi soir, sur iTélé, Boutin reconnaissait des « négociations » avec Nicolas Sarkozy, « le président qui est candidat ».

Une vraie bourde, une de plus.

Pour marquer les esprits, Nicolas Sarkozy a prévu un « immense » meeting au Nord de Paris, à Villepinte. Ses conseillers promettent 60.000 à 80.000 participants. Ils stressent un peu, du coup, ils ont calé le meeting très tard, dans un mois. 80.000 personnes, c'est sans doute ce qu'il reste d'adhérents à l'UMP à jour de leurs cotisations.... Ils veulent y croire. « On se lance dans un sprint de deux mois pour renverser la vapeur. On va multiplier les visites de terrain, lancer des idées tous azimuts. Vous n’avez encore rien vu. »

Deux mois, pour effacer 5 ans de carnage. Rue de la Convention, au coeur du bourgeois XVème arrondissement, le Président des Riches finalise la composition de son équipe de campagne. Guillaume Lambert quitte l'Elysée où il gère déjà ces fameux déplacements du Monarque au sujet desquels l'équipe de campagne de François Hollande a saisi la Commission Nationale des Comptes de campagne. La catholique Emmanuelle Mignon a déjà quitté EuropaCorp, le studio de Luc Besson co-dirigé par l'ancien publicitaire Christophe Lambert, un autre sarkozyste.

A l'Elysée, Sarkozy épluche les sondages et n'y voit que son échec. Le constat est terrible.

Ami sarkozyste, prépare-toi.


24 commentaires:

  1. nous y voilà ,brasse bouillon est de retour ,tout et n importe quoi pourvu qu on parle de lui,les prochaines semaines vont être terribles pour nos pauvres nerfs,chaque jour une nouvelle anerie et un culot maladif , de l esbroufe qui n'atteint plus grand monde ,heureusement
    pendant ce temps il dépense encore et encore à nos frais pour désintoxiquer la france de la dépense sans doute
    quel désastre , qu avons nous fait pour mériter ça

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La catholique Boudin rejoint le nain ?
      Pourvu qu'ils fassent pas un petit.
      Il maquerait plus que çà, tiens !

      Supprimer
    2. coucou boudeficelle,Tu as bien raison de dire que ça va être dur pour les nerfs, les fausse foules, les petits fours tout cela à vos frais , ça donne envie de tuer. Solange

      Supprimer
    3. oui j osais pas le dire mais parfois on a envie de le liquider ,je me retiens de faire des commentaires plus vifs tellement ce type me sort des yeux depuis 5 ans ,j ai dans l idée que si il reste la france sera la grèce d ici peu ,bon je prends mes gouttes et je me calme ,bonne journée à tous

      Supprimer
    4. @Boudeficelle et à Solange, il n'y reste plus qu'une solution. Ne plus regarder la télévision, c'est ce que je fais déjà depuis bien longtemps et dorénavant ne plus écouter la radio aux heures des nouvelles. Mettez France Musique, cela nous fera du bien aux nerfs. Et pour connaître les âneries que Toupti va prononcer, comptons sur notre bon Juan pour nous les raconter. C'est bien suffisant!

      Supprimer
    5. "Boutin et sarko un petit : il maquerait plus que ça "

      Pas mal la coquille ;)

      Supprimer
  2. la bombe atomique de boutin ne devait être qu'un pétard mouillé

    et puis c'est pas de la dépense qu'il faut desintoxiquer la france mais du nabot et des ravages

    ils sont vraiment à court d'arguments, s'il n'y a pas assez d'ump au boulot à l'assemblée c'est de la faute à hollande

    renvoyons le nabot muscler son périnée et qu'on finisse par l'oublier

    RépondreSupprimer
  3. courage Boudeficelle Solange ..... sans compter le matraquage médiatique ,nous allons en manger à toute les sauce du sarko,jusqu' plus faim
    France

    RépondreSupprimer
  4. ``Les peuples ont les gouvernements qu'ils méritent''. Mais qu'à donc fait la France pour mériter pareille bande d'incapables, de faux culs et d'escrocs.Il est plus que grand temps de virer,sans indemnités ni retraite, tous ces malpropres.Français ,un peu de courage, prenez-vous en main et tous dans la rue!!SARKOZY DEGAGE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. escroc , faux cul, incapable,c'est de toi que tu parles , non , parceque pour etre president il faut commencer par aller a l'ecole tu crois pas par contre lui il y est aller et toi tu ne sera jammmmmmais president !!!!!!!
      medite la dessus .

      Supprimer
  5. "Sarkozy était comme un renard traqué par des chasseurs médiatiques ". Ca sent toujours un peu le renard argenté autour de sarko. Voir son gourou Stéphane "Fuchs"....d'RSCG.

    Andy...

    RépondreSupprimer
  6. Mardi 14 février 2012 :

    La rémunération totale des patrons du CAC 40 a flambé de 34 % en 2010.

    La crise ? Quelle crise ? En 2010, les quarante dirigeants du CAC 40 ont touché en moyenne une rémunération totale de 4,11 millions d’euros, options et actions comprises, soit un bond de 34 %.

    Le cabinet Proxinvest qui a compilé ces chiffres n’hésite pas à parler de «hausse spectaculaire».

    Dans le détail, voici comment se décompose leurs émoluments : 995.000 euros en rémunération fixe (24% du total), 1.374.000 en variable annuel (33%), 647.000 en options (16%), 574.000 en actions (14%) et 524.000 euros en autres éléments comme les avantages en nature et des jetons de présence d’administrateur (13%).

    Si la rémunération de ces présidents exécutifs n’atteint que 50% de la rémunération de leurs collègues britanniques, 70% de leurs homologues italiens, 80% de leurs voisins espagnols, suisses ou allemands, elle est 16% plus élevée qu’en Hollande, en Belgique ou en Irlande, et même 150% supérieure à la Scandinavie.

    Après trois années de baisse, nos grands patrons français se sont donc bien rattrapés, même si ce cru reste en-deçà des 5 millions d’euros de 2006.

    En 2010, onze dirigeants français ont donc passé la barre socialement acceptable fixée par Proxinvest, à 240 SMIC annuel, soit 4,6 millions d’euros.

    Les voici dans l’ordre :

    1- Jean-Paul Agon (L’Oréal – 10,7 millions d’euros),
    2- Bernard Arnault (LVMH – 9,7 millions d’euros),
    3- Carlos Ghosn (Renault – 9,7 millions d’euros),
    4- Bernard Charlès (Dassault Systèmes – 9,5 millions d’euros),
    5- Franck Riboud (Danone – 7,7 millions d’euros),
    6- Maurice Levy (Publicis – 6,2 millions d’euros),
    7- Christopher Viehbacher (Sanofi-Aventis – 6,1 millions d’euros),
    8- Arnaud Lagardère (Lagardère SCA – 4,9 millions d’euros),
    9- Henri de Castries (AXA – 4,9 millions d’euros),
    10- Lars Olofsson (Carrefour – 4,8 millions d’euros).

    Mais ce n’est pas tout.

    En effet, ces données «n’incluent pas le complément de retraite sur-complémentaire dont ils bénéficient presque tous sans informer sur leur coût pour l’entreprise», précise Proxinvest.

    http://www.20minutes.fr/economie/879690-remuneration-totale-patrons-cac-40-flambe-34-2010

    RépondreSupprimer
  7. La "boudin" , c'est vicieux comme pas deux et ça prêche humilité et ça bouffe du curé tout les dimanches, enfin ce qui me console c'est qu'elle va lui ramener 0,05 de voix et si tout le monde la suit cette pouffiasse, c'est évident que parfois et même souvent j'ai les idées de Solange.

    RépondreSupprimer
  8. Puisqu'il aime les symboles, il devrait se méfier. C'est à Villepinte que Ségolène Royal avait fait son grand meeting de campagne et elle a, à mon grand regret, perdu. Espérons que ce soit la même chose cette année et là je n'aurai aucun regret !

    RépondreSupprimer
  9. Sarko fait une grossière erreur en pensant que sa faconde naturelle va le faire gagner....Il a gagné par défaut il y a 5 ans, et pas sur son talent....
    Que j'ai hâte qu'il se barre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. avec 54pour cent des voix!!!!!!!!!!

      Supprimer
  10. "Il était à Issy-les-Moulineaux ce lundi, pour inaugurer un bâtiment de l'état-major, le siège de la nouvelle Direction Générale de la Gendarmerie"

    ==> nouvel épisode dans la série les gendarmes : Les gendarmes à Issy-les-Moulineaux, avec dans le rôle principal Louis de Naguy-Bocsa

    RépondreSupprimer
  11. "I have a dream" Comment peut-on s'affranchir de la chappe de plomb des media pour exiger à ce pouvoir en place des vraies réponses aux problèmes graves? A problème bien posé à moitié résolu, nous aurons alors un vote plus réfléchi plutôt que celui d'instinct soumis à une main mise sarközyste qui rode.

    RépondreSupprimer
  12. Juan... Le Champagne est déjà au frais. (tu te souviens ?)

    RépondreSupprimer
  13. Et devant mes yeux, mes yeux hagards se déroulait la même scène !
    Zorro, le « renard », sur TF1 ce soir ....Et, et, Zorro est arrivé
    sans s'presser, le grand Zorro, le beau Zorro.. Avec son ch'val et son grand chapeau...

    Mais à priori Merckel et la Zoro Deutsches Fernsehen, ZDF, ont déjà décroché ....

    Mais bientôt j'ai pris la deuxième chaîne car un vieux schnock parlait,
    charmante soirée, sur la deuxième chaîne y passait le même navet..


    Andy..

    RépondreSupprimer
  14. Les trois raisons qui ont pu pousser Sarko à choisir NKM pour "porte-parole" ?

    - 1 ) Yama Rade est SDF désormais.. ?

    - 2 ) Pécresse est trop autonome... ?

    - 3 ) Et Morano est trop con-sensuelle...?

    Sincères félicitations à NKM ?

    Andy..

    RépondreSupprimer
  15. Ci aprés le message FB que je partage totalement pour alimenter ta future chronique Bataveland
    Très en colère depuis le matin... la journée commence mal !!!
    Moi : "Qu'on ne me demande plus jamais de voter PS..."
    "Un entretien de Hollande dans la presse britannique courrouce Mélenchon
    www.liberation.fr"

    Eux : "attention ça peut être dangereux de ne pas faire de report de voix !!! je ne voudrai pas revoir sarkosy refaire un quinquennat !!! le front de gauche porterai une lourde responsabilité si cela devait être le cas !"
    "Absolument, je suis tout à fait d'accord avec Daniel sur ce point, c'est un trop gros risque que de ne pas faire de report de voix...ce serait laissé la porte pleinement ouverte aux autres...et il ne faut pas prendre ce risque."

    Mes réponses : "et bien votez socialistes, mes petits, vous n'en souffrez pas assez dans votre région ? Moi je sais tout le mal qu'ils m'ont fait, là où j'habite, ceux qu'on achète à coups d'enveloppes bien garnies, voulez-vous que je vous rappelle les faits ? Hollande et Sarkozy et Bayrou, même combat ! Hollande veut piquer les électeurs à Sarkozy et Bayrou, et d'ailleurs il n'a qu'un programme de droite à proposer, ne le voyez-vous pas ? Votez Hollande, et vous serez, nous serons bientôt à la place des grecs, tout comme avec Sarkozy !!! vive la ceinture serrée de 4 crans au nom de la dette des financiers de tout poil, des saigneurs qui nous gouvernent !!! Il faut rassurer les marchés ! Hollande n'en a rien à foutre de nous !!! Moi j'ai marre des salopards qui magouillent et vivent sur notre dos, merde...
    Vous votez pour qui vous voulez, et moi je vote ce que je veux, EN CONNAISSANCE DE CAUSE, D'AILLEURS C"EST SAMIR L'IMMIGRÉ, HEIN, CELUI QUI RISQUE D'ÊTRE RENVOYÉ DANS SON PAYS.
    C'EST LUI QUI DEVRA TRAVAILLER JUSQU'À PERPETE POUR CREVER QUAND IL SERA ENFIN A LA RETRAITE, DANIEL !
    Alors ne venez pas me donner de leçons, merde !"

    et par ailleurs le Front de Gauche, ne porterait aucune responsabilité, c'est pas la peine de venir nous culpabiliser. Le PS nous crache dessus, il nous méprise, (il nous ignore (il n'y a plus de communistes en France !) et il faudrait lui donner nos voix? C'est lui qui porterait seul la responsabilité d'un échec... Si les communistes n'existent plus je ne vois pas comment ils pourraient voter !!! Et dois-je vous rappeler que papa était communiste ? Il votait toujours PCF au ler tour et PS au 2d, tout comme moi. Mais c'était avant, du temps où le PS était encore de gauche, ce qu'il n'est plus depuis longtemps.
    Car quand on veut les voix des gens, on les respecte ! ce qu'ils n'ont pas fait notamment en 2008, en votant majoritairement POUR la ratification du traité de Lisbonne, COMME et AVEC Sarkozy et sa clique, alors que nous l'avions refusée par notre NON en mai 2005 lors du référendum ! Marre des salopards qui ont toujours voté comme la droite, et qui nous ont foutu dans la merde, et pour le cas où vous ne le sauriez pas le PS s'apprête à voter pour le nouveau traité européen, celui qui va bien nous foutre dans la merde, mais ça vous ne le savez certainement pas ! INFORMEZ-VOUS, SUR LE MECANISME DE STABILITE FINANCIERE (MSF) sur lequel l'assemblée doit voter le 21 février, s'ils s'abstiennent ou vote pour, ils vont nous mettre dans la merde jusqu'au cou, après ils seront engagés à voter pour le nouveau traité européen en mars prochain, et c'est l'Allemagne qui nous mènera à la baguette.

    FRANCHEMENT SI VOUS NE VOULEZ PAS DE SARKO, IL Y A UN MOYEN C"EST DE VOTER EN MASSE FRONT DE GAUCHE AU 1ER TOUR, NOUS POUVONS ËTRE DEVANT HOLLANDE POUR UN VRAI PROGRAMME DE GAUCHE ET VRAIMENT SOCIAL ET HUMAIN.
    MAIS PEUT ETRE AVEZ-VOUS PEUR DES MECHANTS COMMUNISTES QUI, SELON FRANCOIS HOLLANDE, N'EXISTENT PAS...

    RépondreSupprimer
  16. devant un tel ocean de cerveau completement vide je me dis que:
    il est vraiment indispensable que mr SARKOSY remporte une nouvelle fois la partie.
    Sinon c'est la beresina qui nous attend comme en coupe du monde!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  17. Il grimaçait. « Si je vous le dit, vous ne viendrez plus demain », ou plutôt "Si je vous le diS, ....."

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.