15 février 2012

Sarkozy: l'agent et l'argent du Qatar

Samedi 11 février, le journaliste Denis Jeambar est revenu, dans l'hebdomadaire Marianne, sur le rôle central de Nicolas Sarkozy dans les investissements qataris en France.

En 2011, le Qatar a fait parler de lui. L'émirat n'intéressait jusqu'à lors que les gazettes diplomatiques. On avait pu voir Nicolas Sarkozy s'y promener ou recevoir l'émir Al-Thani ou son fils sur le perron de l'Elysée. Mais l'an dernier, l'opération a changé de dimension. Et il fallut quelques mois pour comprendre que Nicolas Sarkozy y a joué un rôle central.

1. En début d'année, le président français apporta un soutien appuyé à la candidature qatari pour l'organisation de la Coupe de Monde de football en 2022. Quelques observateurs français notèrent plus tard que de gros contrats de construction avaient été confié à des entreprises françaises. Fin 2011, le gouvernement français mettait en place un plan d'action pour aider les entreprises nationales à saisir toutes leurs chances dans ce marché de 100 milliards d'euros. « c'est toute la gamme des activités, BTP, Technologies de l'information, développement durable" et autres qui est concernée » a expliqué Pierre lellouche, le secrétaire d'Etat au commerce extérieur.

2. Au printemps, le fond d'investissement Colony Capital, cède le Paris Saint Germain au Qatar. Colony Capital est dirigé par l'un des plus proches amis de Nicolas Sarkozy, Sébastien Bazin. Selon le magazine SoFoot, ce premier achat est né d'une première rencontre avec le prince héritier du Qatar, en novembre 2010, à l'Elysée. Sébastien Bazin était présent. Peu avant, notre Monarque avait décoré de la Légion d'honneur le quatrième fils de l'émir du Qatar, le Sheikh Tamim.

3. A la même période, le Qatar emporte les droits de commercialisation TV de la Ligue 1 à l'étranger. Le 23 juin, la chaîne Al-Jazira créé la surprise en remportant deux matches de football par semaine de la Ligue 1 française, à compter de la saison prochaine, pour 90 millions d'euros annuels. Début 2012, elle complète son acquisition en raflant les droits de retransmission de 6 matches supplémentaires.

Pour Marianne, Denis Jeambar explique: « c'est aussi avec l'accord explicite de Nicolas Sarkozy que la chaîne qatarie Al-Jazira a pris le contrôle de l'exploitation des droits de retransmission du football en France. Le président a cautionné cette opération, en sachant qu'elle portait atteinte à Canal+, la chaîne majeure du foot. Car, irrité par Canal, le chef de l'Etat n'adresse plus la parole à ses dirigeants

4. En février 2012, on apprend qu'Al Jazira Sports aurait également raflé les droits de retransmission TV pour la France des championnats d'Europe 2012 et 2016. Un nouveau cataclysme.

5. A la fin de 2010, Anne Lauvergeon a résisté à l'arrivée du Qatar au capital d'Areva qu'elle présidait alors. Elle a été débarquée en juillet dernier. Dans le Monde daté du 10 février, elle accuse explicitement ses adversaires: « J'ai catalysé la foudre divine. (...) Elle était menée par Claude Guéant, relayée par François Roussely, banquier conseil des Qataris et d'EDF, et chargé fin 2009 par le chef de l'Etat d'une mission pour restructuration de la filière nucléaire, et par Henri Proglio. J'ai dérangé des intérêts de toute nature, des réseaux et des intermédiaires dont je ne soupçonnais pas l'existence il y a quelques années.»

6. Fin septembre 2011, le Monde révélait que le Qatar pourrait prendre une participation minoritaire de BNP Paribas. La banque a depuis démenti.

7. En décembre dernier, Nicolas Sarkozy s'était discrètement rendu à Marrakech pour y retrouver l'émir Hamed Ben Khalifa El Thani, « une visite privée » expliquait un journal marocain.

8. Le 8 décembre 2011, le Qatar a annoncé la création d'un fond d'investissement de 50 millions d'euros pour doter l'Association Nationale des élus locaux pour la diversité (ANELD). L'ANELD a été créée et est présidée par Kamel Hamza, un soutien de Nicolas Sarkozy, ancien attaché parlementaire d'Eric Raoult, le maire UMP du Rancy. Il s'agirait de favoriser le développement des banlieues.

Cet activisme pro-qatari est aussi un échange de bons procédés. A Doha, de gros contrats commerciaux ont été confiés à des entreprises françaises. Lors de la guerre en Libye, l'intervention militaire souvent clandestine des forces qataries a été décisive.




Lire aussi:

21 commentaires:

  1. toujours égal a lui même ce con.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant en vieillissant, il a la tête de Jean Lefèvre dans la 7 compagnie, une bille de clown.

      Supprimer
    2. Oui mais Lefèvre était drôle lui!

      Supprimer
  2. Sarko, décidemment, est trop Sofoot ...Sarko Foot + à la demande ...Et Charles biétry en prime de match...

    Eric Raoult, le maire UMP du Rancy...c'est un peu dur pour l'opposition municipale...

    Andy..

    RépondreSupprimer
  3. De telles choses ne passeraient pas da une démocratie libre. Seule la France accepte de telles magouilles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, dans quelques années, les Quatari trouvent que l'entretien de NOS centrales nucléaires coutent trop chères, Fukushima sera alors en France.

      Le nabot est un TRAITE aux intérets de la nation.
      Un traite dangereux pour tous.

      Si vous avez des enfants, amis sarkozystes, reflechissez y.

      Supprimer
  4. Sa devise "tricher pour gagner" même sur facebook il a été privilégier par rapport à tous les autres candidats`pour une nouvelle page pleines de mensonges ou d'oublis très révélateurs "bettencourt, karachi" et allez savoir qui paie pour ça. Après angéla facebook se mêle de la campagne,je suis de plus en plus choquée. solange

    RépondreSupprimer
  5. on attendait les chinois
    ce fut les qatari

    RépondreSupprimer
  6. Mercredi 15 février 2012 :

    Déportation des homosexuels : une «légende» selon le député Vanneste.

    Christian Vanneste a visiblement une obsession, l'homosexualité. Dans une vidéo intitulée «Favoriser la famille pour préparer l'avenir» mise en ligne mardi soir sur le site libertepolitique.com, le député du Nord (UMP) tient des propos qui risquent de faire polémique.

    Il y dénonce en effet ce qu'il appelle «la fameuse légende de la déportation des homosexuels». S'il reconnaît que «manifestement, Himmler avait un compte personnel à régler avec les homosexuels» et qu'«en Allemagne, il y a eu la répression des homosexuels et la déportation qui a conduit à à peu près 30 000 déportés», l'élu nordiste estime également qu'«il n'y en a pas eu ailleurs. Et notamment en dehors des trois départements annexés, il n'y a pas eu de déportation des homosexuels en France.»

    Dans cette vidéo de 20 minutes, Christian Vanneste se lance par ailleurs dans une analyse ontologique - pour peu que cela soit possible - de l'homosexualité : «L'un des fondements principaux de l'homosexualité, c'est le narcissisme. Le fondement même, c'est "je refuse l'autre", le refus de l'autre sexe.»

    Puis vient l'analyse sociologique: «Vous en avez beaucoup dans le domaine de la culture et dans les médias. (...) Or, les médias sont au pouvoir...» D'où, selon le député membre du collectif Droite Populaire, une influence loin d'être négligeable sur les débats de société :

    «Avant, c'était une attitude discrète, marginale, quelquefois sujette à plaisanterie, qui n'avait pas un rôle considérable. Aujourd'hui, c'est tout à fait différent, dans la mesure même où elle est au coeur du pouvoir, où elle joue par son nombre, au sein du pouvoir, un rôle qui n'a rien a voir avec celui qu'elle joue dans la grande population (sic), où elle continue d'être marginale».

    Fin de citation.

    Christian Vanneste ne dit que des conneries.

    Pour la réalité historique, lisez cet article :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9portation_homosexuelle

    Décidément, la devise de la droite française ces derniers jours, c'est :

    "à l'extrême-droite, toute ! Nous devons siphonner les électeurs du Front National ! à l'extrême-droite, toute !"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour sans réfuter le cas grave énoncé et n'étant pas homophobe,je pose la question suivante:Que vient faire cette intervention au milieux d'un débat sur les agissements du Qatar en France et les magouilles politiques du Président? merci sans rancune mais pour être efficace n'utilisez pas les méthodes de l'autre camps et assez d'amalgame.

      Supprimer
  7. Ca sent les valises pleines de billets pour la prochaine campagne du résident de l'Elysée. Woerth n'étant plus disponible, qui les porte ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chatel ? Ex DRH de l'Oréal, il a un CV en béton...

      Andy

      Supprimer
  8. Sarko sauveur de Photowatt à la veille de son show - messe de 20H, alors que jusqu'ici, il nous avait plutôt habitué à jouer le rôle du pourfendeur des populations (h)allogènes et sur -génératrices d'insécurité ? Comprends pas. Trop électrique, trop éclectique le sarko à piles...le sarkoproglio ...

    Andy...

    RépondreSupprimer
  9. Mais le Quatar, c'est pas un pays musulman? Que va dire Guéant pour qui la civilisation est supérieure aux autres? Oui, oui, je sais le fric n'a pas d'odeur, pas vrai?... Tout cela est abject. (abc)

    RépondreSupprimer
  10. Déjà en 2007 lors de la libération des infirmières bulgares, le Qatar était un grand ami de Nicolas Sarkozy.
    "Le Canard enchaîné affirme que l'intervention de Sarkozy auprès de l'émir du Qatar, Cheikh Hamad bin Jassem bin Jabr al Thani, a permis de contourner un obstacle administratif car Mouammar Kadhafi «voulait l'argent de l'Union européenne, soit 452 millions d'euros, tout de suite». «Les procédures budgétaires de l'UE étant très lourdes, l'argent n'était toujours pas débloqué six mois après le premier accord de principe. Seuls 2,5 millions d'euros avaient été virés» à la Fondation Kadhafi, écrit l'hebdomadaire satirique.
    «Sarko a alors téléphoné à l'émir du Qatar dans la soirée et, dans la nuit, le gouverneur de la Banque centrale du Qatar s'est envolé par avion spécial pour Tripoli, avec en poche un chèque de 452 millions d'euros. L'UE s'est engagée à rembourser le Qatar dans les six mois. Et, au matin, Kadhafi était content», ajoute Le Canard enchaîné".
    Des gens si serviables.

    RépondreSupprimer
  11. Pour ceux qui n'ont pas de protection!!!

    Attention, quand on ouvre l'accés aux commentaires, anti virus détecte une saleté, d'ou vient-elle ?

    RépondreSupprimer
  12. bonjour!

    je suis votre blog depuis quelques temps et je l'apprécie toujours autant! Précis, documenté...

    En vue de la présidentielle, j'ouvre mon blog critique envers nicolas sarkozy! histoire de rappeler aux lecteurs ce qu'a été ce quinquennat et pourquoi il est hors de question qu'on en reprenne pour 5 ans.

    Je n'espère aucun succès paticulier pour ce blog mais montrer l'ampleur du mouvement contre monsieur sarkozy!

    Bonne lecture!

    http://revenonsenfrance.over-blog.fr/

    RépondreSupprimer
  13. Toutes mes excuses pour l'alerte aux virus, ça a l'air de me le signaler un peu de partout, apparamment le site de Juan n'est pas en cause.

    RépondreSupprimer
  14. "Le 8 décembre 2011, le Qatar a annoncé la création d'un fond d'investissement de 50 millions d'euros pour doter l'Association Nationale des élus locaux pour la diversité (ANELD). (...) Il s'agirait de favoriser le développement des banlieues."

    ==> si il s'agit de "favoriser le développement des banlieues" pourquoi diable s'appuyer sur la diversité. Ne peut-on imaginer des initiatives inscrites dans un cadre strictement réublicain !!

    ==> qu'il soit permis aussi d'avancer une autre grille de lecture : un nouvel angle d'attaque du modèle français à abattre. Quand on sait que les Etats-Unis sont également sur les rangs [ http://www.politique-actu.com/osons/cia-banlieues-francaises-ennemis-france-republicaine/201303/ ] , on est en droit de se poser des questions sur ce dispositif diversitaire de l'étranger qui se met en place avec la bénédiction de l'Elysée.

    Le monde est violent et dans le climat actuel de guerre globalisée pour la suprématie géopolitique, cette ouverture tous azimuts de la France, devenu empire des courants d'air, livrée à des intérêts étrangers, dans un contexte où les partisans du néo-libéralisme fiers d'être américains sont au pouvoir, ceci n'augure rien de bon ... contrairement aux apparences !

    Par ailleurs, Sarkozy n'est-il pas en train de procéder avec les banlieue comme Dassault à Corbeil : (faire) arroser une clientèle électorale pour acheter ses voix ...

    RépondreSupprimer
  15. Allez, hop hop hop, que dire de Laurent Fabius, Mr. le premier ministre qui a toujours du sang contaminé sur les mains, qui vient faire — tel le locataire du Quai d'Orsay, un voyage chez notre ami Qatari ? Il se croyait déjà aux affaires étrangères !

    http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20120131.AFP6192/fabius-en-mission-pour-hollande-au-proche-orient-avant-chine-et-japon.html

    Et oui c'est ça quand on fait de la politique de comptoir, on oublie de s'informer correctement. Et on raconte des bêtises, se contredisant avec ses convictions hautement partisanes.

    RépondreSupprimer
  16. A l'anonyme de 11 h 09 le 16/02 (c'est pour être précis que je l'écris ainsi, car j'avais plutôt envie d'écrire : "au trou du cul aigri de droite")

    Les voyages au Qatar, il y a plein d'hommes et de femmes françaises qui les font, et depuis belle lurette, de droite comme de gauche...

    Se saisir du dernier, celui de Fabius, pour y ajouter ta petite merde de commentaire gratuit sur le sang contaminé (tu diffames, ce qui pourrait te valoir des poursuites si on avait que ça à faire, car la justice, que ça te plaise ou non, est passée sur cette histoire - demande à Garetta... -, et Fabius n'y était pas), c'est bien le signe de ta profonde c......e congénitale de troll de droite.

    Les 2 lois qu'a fait valider Sarkozy au bénéfice des investisseurs qataris en France, à savoir :
    Leurs investissements immobiliers ne sont pas imposables sur les plus-values et les résidents qataris en France ne payent pas l'ISF pendant leurs cinq premières années de présence.
    ne bénéficieront-elles pas au Qatar Sport Investissement, qui détient désormais le PSG, et à Al Jazeera Sport, télé qatarie (pas encore créée que déjà toute puissante au point d'attirer tous les rats qui quittent un à un (C.Josse, D.Tulett...)le navire Canal+, expressément visé par Sarkozy, toujours aussi rancunier), dans laquelle sans doute l'actionnaire principal sera QIA (leur fonds souverain Qatar Investment Authority)?
    Bien sûr qu'elles leur bénéficieront...
    Tu m'étonnes qu'ensuite la TV qatarie emporte tous les marchés français sur le foot : le retour sur investissement a déjà eu lieu avant... !
    Et à lire Pierre Péan dans "la république des malettes" (pages 366 à 400), les rétro-commissions perçues par la France sur le chèque d'Al Tani, l'émir du Qatar, lors de la libération des infirmières bulgares - 452 millions d'euros - ont semble-t-il déjà bien profité à la Miss Cécilia, via Mister Djourhi, grand ordonnateur en charge des cordons de la bourse : 2 millions pour le divorce, et pension régulière depuis lors... Cela achète de surcroît bien des silences...
    Aucun procès en diffamation n'ayant été intenté contre P.Péan pour le contenu de son livre, je prends donc grand plaisir, en toute légitimité, à citer ici, pour la bonne cause, quelques unes des choses qui y sont alléguées...
    Si le Qatar n'était qu'honnête en agissant ainsi tous azimuts, pourquoi alors les Emirats Arabes Unis voisins, ou l'Arabie Saoudite très riche elle aussi, voire le sultanat d'Oman, ne font pas la même chose ?
    L'argent sale des campagnes électorales présidentielles françaises est sans doute depuis bien longtemps entré sur le territoire... C'est surement cela, le partenariat "gagnant-gagnant" si cher aux éléments de langage de l'UMP...

    Django Renard

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.