1 mars 2012

Impôts: le gross stress du Président des Riches

Depuis lundi soir, un peu après 21h30, Nicolas Sarkozy et son staff campagne vivent une espèce de cauchemar pré-électoral. L'annonce-surprise de François Hollande en matière de fiscalité des revenus supérieurs à un million d'euros annuel les a pris de court.

Mais ce n'était pas tout.

D'abord, ce fut la rage. 
Dès mardi matin, puis tout au long de la journée, les réactions furent à droite: « impôt spoliateur », « fuite en avant fiscale », etc... Quelques éditorialistes de renom, comme Jean-Michel Aphatie, s'ajoutèrent au troupeau des effrayés.

Jacques Séguéla, l'admirateur de Rolex et zélote du Monarque, parla même de « racisme financier ». Rien que ça. Ces gens-là n'ont pas compris la rage.

En fin de journée, juste avant d'entrer en meeting, Nicolas Sarkozy lui-même évoqua « une impression d'improvisation, de précipitation, pour tout dire d'amateurisme qui est assez consternante ». En fait d'improvisation, la mesure avait été réfléchie et préparée. Dès lundi 14 heures, quelques millions de tracts du parti socialiste étaient imprimés. Le candidat socialiste avait simplement peaufiné sa surprise en très petit comité durant le weekend. La critique de Sarkozy tombait à plat.

Sur l'estrade du Zenith de Montpellier, il sombra dans la caricature lors d'un meeting que d'aucuns jugèrent raté: « Payer davantage ceux qui travaillent plus (…), c'est le contraire de cette folie égalitariste, de cette folie du nivellement qui nourrit cette folie fiscale qui s'en prend au talent, à la réussite, à l'esprit d'entreprise (…), qui isole la France du reste du monde. »

Ensuite, l'inquiétude.
Le quotidien économique Les Echos, mercredi matin, titra sur cette France qui « pourrait devenir le pays qui taxe le plus les riches ». Fichtre ! Pire que Cuba, la Corée du Nord et le Vénézuela réunis ! Sans surprise, le Figaro titra « Fiscalité: Hollande joue la surenchère ». Le quotidien de Serge Dassault s'exerça à une revue partielle de la presse anglo-saxonne et financière (Wall Street Journal, Financial Times, The Economist) pour illustrer combien l'homme inquiétait la finance internationale. Etait-ce bien raisonnable ?

On mobilisa aussi quelques richissimes footeux ou leurs représentants. Jean-Pierre Louvel, président de l'Union des clubs professionnels (UCPF), s'inquiéta de « l'affaiblissement » des clubs: « Le plus grave, c'est que l'on ne gardera même pas les jeunes talents ». Peu avares en contre-vérités, certains supporteurs expliquèrent que ce nouvel impôt était même injuste:  « Dissuader les hauts salaires de venir en France, c'est se priver d'une source de revenus importante puisque ce sont eux qui payent le plus d'impôts ». Vraiment ? Samuel Laurent, pour le Monde, rappelait que le taux moyen de prélèvement fiscal des 0,01% de foyers les plus aisés (qui étaient 3.523 en 2009, avec plus de 1 million d'euros de revenu fiscal) est de ... 17,5%. La France dispose actuellement du taux marginal de l'Impôt sur le revenu les plus bas de la zone euro.

On se croyait en 1981, quand certains nous promettait les chars soviétiques sur les Champs Elysées si François Mitterrand était élu. On sentait la panique.

Le plus étonnant était que les estimations de l'impact fiscal variaient considérablement d'une critique à l'autre. On se rabattra sur celles des Echos: 200 à 250 millions d'euros par an, une mesure qui « se situe entre le symbole politique et le rendement budgétaire » commenta le journal.

Sur fond, il fallut rappeler qu'un taux marginal ne porte que ... sur la marge. En d'autres termes, les 75% ne porteraient que sur la fraction de revenu (par foyer fiscal) supérieure à un million d'euros par an. 

Pourquoi cet effroi ? Un signe de nervosité ? Non seulement la proposition Hollande avait surpris, mais elle s'était imposée dans l'agenda politique, et avait replacé l'équipée sarkozyenne dans le camp des Riches.

Un vrai désastre !

La semaine était vraiment gâchée. 

Mardi, il avait oublié de lire un paragraphe entier de son discours de Montpellier sur l'Education. Il y promettait la fin du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux pour les écoles primaires et maternelles. Cette mesure aurait été l'unique réelle nouveauté du jour tant le reste du discours semblait un copié/collé des promesses de 2007. On aurait pu se demander si le candidat sortant envisageait du coup d'accroître l'effort de réduction de postes sur les collèges et lycées...

Autre coup bas, coup dur ou coup du sort, le Conseil Constitutionnel avait censuré la pénalisation de la négation du génocide arménien, une mesure sur laquelle il comptait pour s'attirer les faveurs des quelques 450.000 Français d'origine arménienne. Le Monarque a tout de suit annoncé qu'il «rencontrera prochainement les représentants de la communauté arménienne de France», et qu'il avait « chargé le gouvernement de préparer un nouveau texte, prenant en compte la décision du Conseil constitutionnel».

Mercredi, un sondage pour Paris-Match l'affectait d'une baisse d'intentions de vote. Et il reste le candidat où les soutiens fermes et définitifs sont les plus faibles. L'élan, déjà maigre, donné à sa campagne depuis son coming out il y a 15 jours serait-il retombé ?

Dans le Canard Enchaîné du jour, une des ministres du président sortant était surprise en flagrant délit de figuration. Nadine Morano, ministre de l'Apprentissage, n'avait pas supporté, lundi dernier, de visiter un chantier qui tournait au ralenti. Cela ne faisait pas propre pour les clichés médiatiques qu'elle espérait nombreux. Elle réclama des « renforts » de figurants au préfet de Meurthe-et-Moselle, qui lui dépêcha une cinquantaine d'agents d'entretien. Elle avait appris à la bonne école...

Mercredi toujours, l'Assemblée nationale adoptait définitivement la hausse de 13 milliards d'euros de la TVA. Le jour où tous les grognards du candidat Sarkozy se jetaient sur la proposition Hollande d'augmenter de 250 millions d'euros par an la pression fiscale sur les 0,01% plus riches du pays. 

Deux poids, deux mesures ?






45 commentaires:

  1. quel honte la tva social est passé a l'assemblée mais ils veulent nous faire crever nous les petits et pas les riches

    et il se dit en plus le candidat des riches
    j'espère que le sénat va dire non a la tva social

    on nous prends pour des jambons a l'ump

    RépondreSupprimer
  2. "C'est pourquoi beaucoup, dans l'équipe (du candidat Hollande), ont été cueillis par surprise par l'annonce de M. Hollande, de la création d'une nouvelle tranche d'impôt pour les rémunérations dépassant le million d'euros annuel.

    A commencer par Jérôme Cahuzac, le responsable du pôle fiscalité dans le staff. "Je ne sais trop que vous dire", admettait le président de la commission des finances de l'Assemblée nationale, pris au dépourvu quelques instants plus tard sur France 2."
    "Maintenant, il est au courant", a évacué M. Hollande, mardi 28 février, en marge de sa visite au Salon de l'agriculture à Paris."
    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/29/comment-m-hollande-a-prepare-sa-surprise-sur-l-imposition-des-plus-riches_1649639_1471069.html
    On dirait une foucade à la Nicolas S. des plus mauvais jours, choqué par la hausse des revenus des grosses légumes du CAC qu'il découvre dans une étude de Proxinvest, Hollande se met à à faire du Sarkozy ou quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, la réponse de François Hollande est brutale et pour une fois très arrogante. Jérôme Cahuzac n'est pas n'importe qui dans l'équipe de Hollande, et on n'envoie pas ballader les gens comme cela. Hollande devrait quand même faire attention. Il n'a pas encore gagné les élections.

      Supprimer
  3. mais enfin on ne vit pas sur la même planète ,on nous parle de revenus d un million d euros quand la france qui se lêve tot déclare ente 12000 et 20000 euros.de quoi on parle ? ça interresse qui tout ce chalala de richous ? je suis énervée par cette campagne qui parle en millions d euros aussi bien a gauche qu à droite et les fouteux qui s en mêle pendant qu on s escrime à ne pas dépasser le découvert autorisé le 15 du mois
    oui ce soir je suis en colère contre eux tous , qu ils redescendent sur la planète terre de notre quotidien laborieux ;leurs débats sur les millions d 'euros ne nous concernent pas ,hélas pour nous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument, nous ne vivons pas sur la même planète, moi aussi je suis écoeuré, nous serons donc toujours les éternels oubliés dans cette société?

      Supprimer
  4. "Pourquoi cet effroi ? Un signe de nervosité ? Non seulement la proposition Hollande avait surpris, mais elle s'était imposée dans l'agenda politique, et avait replacé l'équipée sarkozyenne dans le camp des Riches.
    Un vrai désastre ! "

    il a perdu la main, le président Rolex

    RépondreSupprimer
  5. Non il n'a pas perdu la main , mais son équipe de campagne OUI, bourdes après bourdes ils s'enfoncent lentement mais surement tandis que l'équipe de M. Hollande sont très stratégique, l'annonce du 75% était stratégique parce qu'il savait que ses adversaires crierait au scandale alors qu'il était supposé être le candidat du peuple, très réussi, bravo! La justice immanente est en marche pour vous les francais, le bien va triompher sur les mensonges des méchants. solange

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour
    juste un petit mot pour vous signaler l'émission de daniel mermet du 29 février qui où un chercheur présente son analyse statistique des discours de la maladie qui nous préside: à écouter ou ré-écoutéer sur
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2391

    A partir des mille discours de Nicolas Sarkozy prononcés entre 2007 et 2012 (soit 10 millions de mots !), l’historien et linguiste Damon MAYAFFRE, spécialiste de l’analyse du discours politique assisté par ordinateur, livre ses conclusions. Réjouissant et consternant.

    RépondreSupprimer
  7. 66% des personnes interrogées font davantage confiance à François Hollande pour rassembler les Français qu'à Nicolas Sarkozy (22%), selon ce baromètre de l'économie "BVA-Avanquest" pour BFM Business, BFM TV et Challenges.

    Economie, chômage: Hollande plus crédible que Sarkozy selon un sondage

    C'est tout de même étrange de sonder les plus de 15ans alors même qu'ils ne peuvent pas voter !!!

    RépondreSupprimer
  8. Hey riche ! La France tu l'aimes ou tu l'as quittes ! Non mais !

    RépondreSupprimer
  9. Sarko ce matin sur France Inter : Pensez - vous qu'il soit normal qu'il y ait si peu d'adultes à l'école ? Je vous le demande ?

    Toujours fidèle à ses méthodes de vendeur de costards et de montres, à la sauvette.

    Sarko le Marchand du Temple.

    Andy...

    RépondreSupprimer
  10. France inter toujours. Affaire Karachi.

    Je suis parfaitement à l'aise là dessus, je vais vous dire. A l'époque, j'étais ministre du budget. Mais qui a signé les contrats ? Je vous le demande ? François Mitterrand.

    Impayable pédégé de Heine.

    Andy...

    RépondreSupprimer
  11. Sarkozy poursuivi par les chars soviétiques ...marque du destin ...De Budapest à la Lanterne. Ne parlons pas du parti Jobikk...

    Pal, Pal ! viens chercher la baballe, Pal, au pied !!

    Andy....

    RépondreSupprimer
  12. La prochaine bombe diplomatique pour notre Pinocchio national ?:
    "Un 19ème agent français arrêté en Syrie " dans
    http://www.voltairenet.org/Un-19eme-agent-francais-arrete-en
    avec toutes les implications legales et penales au plan international que cela va entrainer pour la majorite en place jusqu'en avril/mai.

    RépondreSupprimer
  13. Imaginons un instant qu'on "perde" tous les footeux qui gagnent plus de 1 million d'euros par an , ces derniers allant se refugier de l'autre cote de la Manche ou des Pyrennes. Et alors ? Ca changerait quoi ? qu'est ce que ces personnes apportent a l'economie francaise en terme de creation de richesse.
    Au passage , on remarque que rien n'est dit sur les golden boys de la finance qui naviguent dans ces tranches de revenus, cela fait longtemps qu'ils ont demenage dans la City de Londres, quant aux grands patrons du CAC 40, on peut leur faire confiance pour convaincre les comites de remuneration d'integrer cette nouvelle et potentielle charge fiscale dans un package fait sur mesure avec a l'arrivee une prime de bienvenue et au depart un golden parachute.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que Hollande a fait une terrible erreur.
      A défaut d'une fiscalité Européenne égale pour tous, je pense qu'il vaut mieux garder sur son sol un "footeux" qui va consommer en France.

      Supprimer
    2. Et le fouteux a part consommer de l'escort girl de luxe a 2000 euros la nuit , de la Ferrari ou du Cadillac Escalade en jantes de 22 pouces, qu'est ce qu'il apporte (un peu de TVA ? tout au plus ...) .

      le but de Hollande etait de bien cliver la campagne et d'empecher l'escroquerie intellectuelle de Pinocchio qui consistait a faire croire qu'il etait le candidat de la masse alors qu'il est celui de l'elite.

      Supprimer
  14. 75 % d'impôsition ? Vous imaginez, nous serions les seuls ! Les seuls au monde.

    75 %, et ça ne toucherait pas que les grands patrons, imaginez Jean Dujardin, si talentueux, imposé à 75 % ? Il préférerait partir.( Où ? )

    C'est une façon de voir sur les Oscars. Mais si sarko partait, ça nous ferait une Escarre de moins.

    Pal Sarkozy, 51 jours.

    Andy....

    RépondreSupprimer
  15. Et qui c'est , cette Ministre qui avait fait capoter l'idée d'impôser les - Riches Joueurs - sur leurs " droits à l'image "
    C'est qu'avec les mesures de stratifications entre riches et pauvres ( bouclier fiscal...augmentation de TVA etc. ) on en avait oublié cet épisode .

    RépondreSupprimer
  16. Sarkozy annonce le redémarrage de Florange.

    Un effet d'annonce anachronique qui ne trompe plus personne....Patienter une heure ou deux que Sarkozy démente piteusement.

    Sarkozy le piteux. 51 jours. On a perdu beaucoup trop de temps avec ce piteux.

    Andy....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fait Andy, il est encore a coté de la plaque, décidément quand ça ne marche pas ,ça ne marche PAS, je vous le redit la justice immanente est en marche pour vous les francais qui le mérités bien. solange

      Supprimer
    2. Sarko,l'homme qui parle aux oreilles d'Aditya Mittal va en ressortir laminé. Sarko steel, c'est un peu tard...

      Andy....

      Supprimer
  17. A propos ce ces mauvais français très riches et indignes qui ne veulent pas participer à l'effort demandé à tous, comme dirait l'autre "s'il n'aiment pas la France qui les a nourrie et qui leur a donné les moyens de s'enrichir, qu'ils la quitte".

    De toute façon à part encaisser l'oseille que font-il d'autre !!

    Les cimetières sont remplis gens irremplaçables et d'ajouter personne n'est indispensable.

    De plus, toutes ces histoires bidons qui consistent à faire croire que ces gens sont des investisseurs qui partent, il faut vraiment être très très naïf pour penser un seul instant que c'est une vérité.

    La France n'a pas besoin de ces rapaces qui ne pensent qu'au fric.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mamie Zinzin , du temps de sa splendeur ; qu'est ce qu'elle a fait de sa fortune ( Au passage une fortune de rentier ayant pour origine la detention d'une partie du capital de l'Oreal, obtenue par heritage , et non pas par merite, diplomes ou travail , bien loin du mythe de la France qui se leve tot ) ;
      donc ses millions de francs (a l'epoque) ont ete depenses dans une ile aux Seychelles !
      C'est assurement avec des "investissements " de ce type qu'on compte sur les tres hauts revenus vises par la nouvelle mesure ficales du taux marginmal de 75 % pour relancer l'economie francaise !!!!

      Il faudrait arreter de croire aux contes de fes sur le gentil investisseur qui va employer sa fortune a creer des emplois en France. Cela fait des annees que les emplois de l'industrie sont partis en Asie et ils vont y rester.

      Pour ceux qui doutent ;
      l'exemple du Iphone avec les emplois perdues aux USA (animation)
      http://www.nytimes.com/interactive/2012/01/20/business/the-iphone-economy.html?ref=business

      L'article du New york times sur la fuite des emplois et les commentaires de Steve Jobs a Barrack Obama :
      http://www.nytimes.com/2012/01/22/business/apple-america-and-a-squeezed-middle-class.html?pagewanted=all

      Supprimer
  18. Que le poids de la fiscalité soit inéquitablement réparti est une chose admise et reconnue par tous. Que la nécessité de revoir cette fiscalité de fond en comble l'est tout aussi. C'est pour ces raisons que François Hollande devrait s'abstenir de traiter ce sujet à la hussarde à l'instar de son prédécesseur en faisant des annonces fracassantes qui flattent le populo, mais qui sont sans rapport avec la situation des finances publiques actuelles et futures.
    Il y a une demande réelle de stabilité et de sécurité juridique concernant la fiscalité venant aussi bien des entreprises françaises ou étrangères qui souhaitent s'implanter en France que des particuliers.
    Alors bon sang brisons là la facilité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, ça promet,
      C'est sur, que ça risque de pas plaire à tout le monde, il faut qu'il évite de tenir ce genre de propos à l'avenir.

      Supprimer
  19. bouffon premier ne sait plus ou il habite.....en avril.....CASSES TOI POV CON

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En attendant, il supplie :
      CASE MOI, POV CON !
      Et ça risque encore de marcher !

      Supprimer
  20. Cette annonce surprise a simplement mit sarko devant le fait qu'il a beau se présenter en candidat des pauvres, dès que l'on touche aux riches il perd ses moyens et panique car sa vrai nature ne supporte pas le partage.
    Il n'est d'ailleurs pas le seul dans ce cas à paniquer, cela fait bien des années que l'on sait que le mot "redistribution" ne fait plus parti du vocabulaire planétaire.
    Merci à Solange qui nous donne des billets toujours aussi percutant de vérité.

    RépondreSupprimer
  21. Un immense plan de travail pour le BTP : construire des hôpitaux psychiatriques pour ceux qui croient encore au plus grand menteur du monde.

    RépondreSupprimer
  22. Le morveux joue les roquets1 mars 2012 à 18:58

    Le candidat-sortant conspué à Bayo,nnes obligé de se retrancher pendant de longues minutes dans un bar et acculé à sortir sous forte forte protection CRS ! Et l'infortuné de déclarer dans son style inénarrable de p'tit con de la cour de récré qui vient de se prendre une baffe et qui se la joue rouleur de mécaniques :"Ici, nous sommes en France, sur le territoire de la République française, et le président de la République ira partout sur le territoire"

    Ce à quoi il lui sera rétorqué : "qu'Ici, nous sommes en France, sur le territoire de la République française, et le président de la République devra accepter de se faire huer partout sur le territoire par des citoyens qui sont deux fois chez eux : dans leur pays et dans leur ville !"

    Quant à NKM, dans le plus pur style de la maison mère, elle n'a pu s'empêcher de mêler le PS à cet après-midi raté : "Il SEMBLE que le Parti socialiste ait organisé à Bayonne des manifestations de rue contre Nicolas Sarkozy et qu'il n'ait pas hésité à s'associer à des indépendantistes basques à cette occasion";

    Ainsi, pourvu que vous précédiez votre propos d'un "il semble", vous pouvez impunément salir votre adversaire sans l'ombre d'une preuve ! Ca mange pas de pain !

    RépondreSupprimer
  23. Sarközy chahuté à Bayonne : je crains pour Mr Laurent Nunez sous-préfet des lieux.

    RépondreSupprimer
  24. "Nicolas kampora!" en basque. Ne pratiquant pas cette belle langue, un lecture rapide suggérerait "Nicolas kaporal" et de là un glissement sémantique rappelle les tristes faits de l'histoire de la 2nde guerre mondiale.

    RépondreSupprimer
  25. MMes et MM, appréciez l'outrance du propos du candidat-sortant à propos de la bronca avec laquelle il fut accueilli à Bayonne - l'occasion de vérifier la capacité de nuisance intacte de l'UMpereur de la malfaisance :

    "Hollande annoncé l’épuration s’il était élu, de tous les magistrats, de tous les fonctionnaires et de tous les ambassadeurs qui ne pensaient pas comme lui. Alors, forcément, ça échauffe les esprits des gens de la base "

    RépondreSupprimer
  26. Sarkozy à Bayonne : "J'irai où je veux sur le territoire de la République"

    Ben oui pépère, tu iras TE FAIRE CONSPUER où tu veux sur le territoire de la République. Viens à la rencontre des Français, viens voir le peuple qui attend de pieds ferme SON candidat autoproclamé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez note sur les photos , les parapluies en kevlar a 10.000 euros (le denomme parapactum) sont sortis !, Cet accessoire tres fashion risque d'etre utile a Pinocchio pour la suite de sa campagne .
      http://www.sudouest.fr/2011/03/30/un-parapluie-blinde-en-kevlar-par-proteger-nicolas-sarkozy-357797-4776.php

      Supprimer
  27. Ah les Bayonnais ils lui ont bien secoué le cocotier à la petite frappe de Neuilly ! Il s'en souviendra de sa descente dans l'arène "Sarko l'Américain" !

    RépondreSupprimer
  28. Dur dur d'aller au devant des français sans un bataillon de CRS après avoir les avoir pris pour des gogos, par ailleurs il n'a jamais été dans le coeur des basques.

    Quant à la manipulation qui consiste à vouloir faire croire que ce sont des militants du PS, la ficelle est un peu grosse.

    Najat Belkacem a raison quand elle dit qu' ils manipulent et qu'ils mentent et j'ajoute comme ils respirent tous autant qu'ils sont à l'UMP

    Ils ne savent plus quoi inventer, ils vont devoir se faire une raison, les français ne veulent plus de l'UMP

    RépondreSupprimer
  29. Maintenant pour les visites du candidat, son equipe doit prevoir au choix un bataillon de CRS ou une foule de figurants. A quand un appel d'offre aupres des agences de casting ? Pas la peine les militants de l'UMP viennent gratuitement faire la claque.

    RépondreSupprimer
  30. Scènes d'épouvante à Bayonne pour le candidat officiel du Peuple. Exemple : Sarkozy dégag...et des meilleures encore ...Sarko somme F Hollande de condamner l'attentat !

    Moralité pour sarko: Quand on pratique une campagne de canniveau, on récolte une station d'épuration...

    Andy..

    RépondreSupprimer
  31. Sarko regagne in extremis sa Limousine teintée et blindée. Il doit encore une fois une fière chandelle à son escadron de voltigeurs à pieds ( et à clous )...

    Ce petit désagrément fera certainement réfléchir le chef de l'état ump sur sa politique suicidaire. Exemple : La RGPP ....

    Andy..

    RépondreSupprimer
  32. Grossière erreur de Sarko le groupy qui s'aventure dans la rue sans son parapluie merckel ?

    Résultat : Sarko se retrouve avec tout le peuple à ses basques.

    Andy....

    RépondreSupprimer
  33. Moi ce qui m surprendra toujours c'est que certains non riches et même des pauvres avérés, défendent les intérêts de ceux qui se goiffrent sur leur dos (principe des vases communiquant : un nouvelle millionnaire en euros c'est quelques dizaines de milliers de pauvres en perspective)alors qu'en fin des hommes politiques reconnaissent q'il y a abus et qu'il est temps de remettre les pendules à l'heure. Il faudrait tout de même savoir ce qu'on veut chez les non riches à millions. Un riche ne profite pas aux pauvres, mais lui profite d'eux. Donc, que celui qui ne souhaite pas être patriote, parte et en assume les conséquences par la perte de sa citoyenneté française, un héritage national qu'il ne méritait pas, de par son choix de déserteur en refusnt d'apporter sa contribution au peuple français dans cette guerre économique. ARAMIS


    http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/sale-temps-pour-les-faisans-687851

    RépondreSupprimer
  34. Oui, Sarko dévisse et on voit bien que tout n'était que façade et blabla: en fait de programme c'est "on fonce dans le tas"
    Mais attention il n'y a pas plus dangereux qu'un sanglier blessé et Hollande devra garder ses distances et son sang - froid jusqu'au bout.
    Et une suggestion: si on éliminait le sortant de suite, en votant Bayrou par exemple ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. crêtin des Alpes9 mars 2012 à 18:01

      Qu'est-ce qui différencie fondamentalement la politique de Bayrou de celle de Sarko?

      Supprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.