30 mars 2012

Sarkozy: comment des médias alimentent le suspense.

Il voudrait encore nous faire croire qu'il est le candidat du peuple contre les élites, les puissants et l'éditocratie. Et certains médias commencent à le croire. Fallait-il que ces derniers soient crédules !

Cela fait déjà 15 jours que l'on nous racontait la même histoire, en vain. Rien ne changeait, ou si peu. Et pourtant, il y avait eu ce drame ignoble, à Toulouse. Rien n'avait changé. Mais certains hurlaient à coups de sondages que « CA BOUGEAIT !!!!».

Nous observions Nicolas Sarkozy, dans son nouveau rôle de composition.

Avant le drame de Toulouse, il avait successivement malmené Laurence Ferrari (TF1), David Pujadas (France 2), Patrick Cohen de France Inter et un pauvre jeunôt de LCI. Il avait croqué l'entière équipe du Grand Journal de CANAL+, malmené . Il avait séduit la Matinale d'Europe1 de Bruce Toussaint puis bâché François Bachy de TF1, requalifié de biographe de François Hollande en public et en prime time. Arnaud Leparmentier du Monde s'était amusé de cette stratégie si voyante du Président des Riches.

Pourtant, ce dernier continuait.

De meetings en déplacements, il continuait à jouer au candidat challenger qu'on empêcherait de parler. Ainsi à Nîmes, jeudi 29 mars, « Je parlerais de ce que je veux, quand je veux, ou je veux personne ne me dictera mes choix ! ». Il se réclamait de la France silencieuse. Il continuait de chatouiller l'extrême droite, en évoquant une France «submergée par une vague incontrôlable ». Que pouvait penser le centriste sincère ?

Sarkozy avait pourtant bien des soutiens, et d'abord ses sondages, mitraillés chaque matin sur toutes les ondes, toutes les chaînes. On mélangeait les instituts, les formules, les médias, les échantillons. On ne savait plus qui avait demandé quoi et quand ni comment. Mais le « bruit » était bien là. Il fallait comprendre la presse, elle avait besoin de suspense, de surprise, de rebondissements. Un scrutin présidentiel est un évènement programmé qui se devait être réussi.

Sarkozy avait aussi le soutien presque discret mais affiché de la presse financière (BFM, Les Echos), et ceux grossiers et propagandistes du Figaro et de quelques éditorialistes. Ecoutez Olivier Mazerolle sur BFM-TV. Jeudi, le Figaro lança ce fantastique sondage auprès des militants de l'UMP, François Hollande pouvait-il perdre ? Sans rire. Le quotidien de l'avionneur Dassault avait encore des doutes. D'autres se projetaient sur la réélection de Sarkozy. Ainsi le flou-mou Michael Darmon s'amusait à confier, ce jeudi sur iTélé: « Si Nicolas Sarkozy est réélu Carla Bruni-Sarkozy suivra de près la recomposition des équipes de l'Élysée ». Il fallait croire que la réélection pouvait être possible.

D'autres encore, surtout au Point, n'hésitaient plus dans l'exubérance. Lisez ainsi cette surprenante chronique de Saïd Mahrane: « Quand Sarkozy promet "une surprise" »Et de préciser: « Le candidat poursuit sa remontée spectaculaire et rêve tout haut de créer "la plus grande surprise électorale de la Ve République".» Où avait-il lu cela ?  De quoi parlait-il ? Saïd Mahrane est un encore trop jeune polémiste du Point qui aimerait se faire une place dans la mediasphère de droite. Pour enfoncer sa thèse du jour: « Sarkozy nous disait, l'autre jour, qu'il créerait "la plus grande surprise électorale de l'histoire de la Ve République." Et s'il disait vrai ? » Le garçon est coutumier de ces coups d'éclats laborieux, cela remonte à loin, presque une revanche. Mi-mars, Mahrane adorait la prestation de Jean-François Copé face à Hollande. Un peu plus tôt, il s'inquiétait des heurts de Bayonne (« Nicolas Sarkozy : "J'irai où je veux sur le territoire"»).

Depuis près d'un an, Nicolas Sarkozy oscille entre 25 et 30% de popularité, et les sondages de second tour affichent encore des écarts faramineux. Pourtant, une certaine presse s'emballait.

Aidé par ces journalistes (re)convertis à sa cause, Nicolas Sarkozy voulait donc nous faire croire à une nouvelle « divine surprise ». «Une campagne ne se joue pas sur les sondages mais sur les émissions, les audiences, les salles, le nombre de gens… La façon dont ils écoutent. Le sentiment qu'on a dans les salles… On fait des salles qu'on ne faisait pas en 2007! C'est immatériel, c'est un sentiment. Mais les mouvements de fond, on les sent venir avant les sondages.» L'homme du Fouquet's proche du peuple, intuitif avec la France d'en bas... On croyait rêver. Depuis 3 ans, il ne se déplace qu'encerclé par des centaines de CRS ou gendarmes, dans des petits villages bouclés. Il ne s'exprime que devant des assistances choisies et invitées sur carton. Aujourd'hui, il aimerait nous faire croire qu'il « sent » le peuple. Il souriait, forcé et forçant le trait.

Depuis des mois, ses conseillers nous promettent l'effondrement du rival socialiste. Malgré l'ignoble séquence sécuritaire de la semaine passée, la mayonnaise ne prend pas. Le candidat des Riches se fait rétamer dans tous les scénarios.

Il choisit aussi ses sondages. Il n'a pas aimé cet autre d'Ipsos, relayé par Rue89. Le Figaro n'en avait cure, et pour cause. « Nicolas Sarkozy est moins que jamais le « candidat du peuple ». Marine Le Pen n'est plus la candidate des ouvriers. Jean-Luc Mélenchon mord dans la France populaire. François Hollande réconcilie les différentes France. »

En coulisses ou en public, le candidat sortant n'est pas le même. Il n'aurait pas traité François Hollande de nul. Promis, juré, craché. L'information avait été livrée le weekend dernier par Philippe Ridet, ancien correspondant fasciné de la campagne de 2007 pour le Monde, s'était à nouveau exercé pour 8 jours à faire de même avant le grand meeting de Villepinte. Le compte-rendu fut savoureux à lire dans le magazine du Monde, samedi 24 mars. Mais le 26 mars, Nicolas Sarkozy en personne avait démenti son propos. Sans rire... L'homme n'avait pas ce courage -là.

Jeudi, Nicolas Sarkozy a fait siffler le nom des « actionnaires qui ont le coeur à gauche » de Publicis, dont le PDG Maurice Levy allait recevoir quelque 16 millions d'euros de bonus. Pour un peu, la crise financière allait être la faute du parti socialiste... Curieuse et puérile attitude... Le Président des Riches faisait mine de croire que le bonus du PDG était décidé par des actionnaires, que la gauche était forcément caviar, que François Hollande manigançait tout cela. Il était tel Louis XVI qui masquait sa crainte de cette rage populaire qui montait. Le matin même, son ministre des finances François Baroin défendait pourtant le dit PDG...

Ami journaliste, ne t'emballe pas.






58 commentaires:

  1. Merci pour cette article! C'est comme un verre d'eau dans le désert...

    RépondreSupprimer
  2. pour certains journaleus (on ne peut plus les appeler journalistes) , plus la ficelle est grosse, mieux ça passe
    ils ont du être fprmés à la propagandstaffel

    bob

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il en va ainsi de toutes les campagnes, il suffit de lire le Monde pour savoir pour qui il roule, libération aussi, le Figaro est devenu une caricature de lui-même depuis la campagne électorale de... 2007.
      Télés et radios sont insupportables, les émissions politiques à pleurer de connerie et ce quel que soit le bord de l'invité, avec une prime pour France 5 (c'est dans l'air qui part en eau de boudin et c'est politique qui en a toujours été, de l'eau de boudin). Est-ce la faute aux journalistes trop révérencieux ou trop proches du pouvoir (ils considèrent parfois qu'ils doivent l'être pour faire correctement leur métier, c'est la vieille école, ou alors ils sont inutilement agressifs pour montrer aux téléspectateurs qu'ils sont indépendants, c'est le cas des plus jeunes) ? aux politiques madrés et habitués aux plateaux de télé ? au format des émissions inchangés depuis des lustres ?
      Les "spéciales élections" sont encore pire, à tout prendre je préfère encore les spots de campagne qui sont bien plus drôles.
      Le mieux est encore de lire les programmes au calme loin des braiements d'ânes des foules et des sondages à répétition (j'ai l'impression qu'on pulvérise tous les records pour cette campagne à croire qu'elle se fait à crédit ouvert et illimité tant on en voit et on peut en lire de toute sortes et malheureusement pas des plus pertinents) et de se faire son idée.

      Supprimer
  3. Alors directeur adjoint de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, Laurent Solly déclara : « La réalité n'a aucune importance, il n'y a que la perception qui compte »

    Ci-dessous un billet très intéressant sur le sujet :



    Décryptage de la tentative de prise de contrôle par l'équipe de communication de Nicolas Sarkozy du narratif de la campagne présidentielle 2012

    ==> http://www.facebook.com/note.php?note_id=10150714299063306

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "« Le candidat poursuit sa remontée spectaculaire et rêve tout haut de créer "la plus grande surprise électorale de la Ve République".»"

      ==> il "croit" tellement fort en son rêve qu'on en vient à se dire qu'il faudra garder un oeil sur les urnes ! Cet état de croyance et "la plus grande surprise électorale de la Ve République" font partie intégrante de la narrative

      Se souvenir de la théorie du coup bas, du coup foireux !

      Supprimer
  4. C'est exactement ça!!!
    Bravo, Juan!!
    Dans ces conditions, à quoi bon voter?
    Et bien non!
    Votez pour foutre dehors cette clique responsable de notre ruine et de notre honte!!!
    Dehors,dehors!!

    RépondreSupprimer
  5. Il faut continuer à être vigilant, on ne sait jamais ce que petit agité peut nous sortir comme surprise, au moins les mensonges à répétition sont tous démentis le lendemain. Mais plus les "affaires" sortent plus il monte dans les sondages, les 30% de francais qui on l'intention de voter pour lui pensent-ils que le pouvoir égal corruption? Solange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On nous prend juste pour des c...

      Supprimer
  6. Le candidat de gauche monte, monte. C'est lui qui sera la divine surprise.

    Non, bien entendu, je ne parle pas de Hollande, mais de Mélenchon. On a sa dignité. Et les mots doivent avoir un sens précis. "Vive la Sociale !"

    RépondreSupprimer
  7. 30 POUR CENT,? Pour l'instant tous les institus sauf csa (placé à droite) le donne plutôt a 28 et hollande à 27 Et puis c'est le second tour qui désigne le président, et sarkozy qui déclare hollande "en difficulté dans les sondages" se retrouve entre 8 et dix points derrière ce dernier.
    Sur que sarkozy aimerait être "en difficulté" de cette façon!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. BFMTV nous montre sarko 30% et Hollande 26%.solange

      Supprimer
  8. tous les instituts le donnent ......MEA CULPA

    RépondreSupprimer
  9. C'est évident qu'il faudra surveiller TOUTES les urnes comme la prunelle de nos yeux et surtout les votes électroniques.Cà risque de ressembler au Bush 2000 et on sait que le Conseil Constitutionel valide n'importequoa!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas! Un paquet de commune est socialiste!

      Supprimer
  10. Oui, je pense que les choses vont encore bouger! Dans ma petite ville de province, j'ai vu des gens qui ne sont ni socialistes ni même de gauche participer aux primaires socialistes par rejet de l'actuel président.Ils ont forcément pesé dans le choix de Hollande qui inspire confiance à ces craintifs... mais, face à la montée de Mélenchon et la peur qu'ils ont du communisme, ils sont bien capables de se tourner vers Sarkozy ou l'abstention... Les reports au 2è tour sont imprévisibles! Ne pas oublier que Sarkozy fait une campagne à l'américaine : en attaquant son adversaire, en le dénigrant sur ses ailes pour "décrocher" les électeurs tièdes.... J'ai très peur ! Sans être convaincue que Hollande est l'homme qu'il nous faut, je ne veux pas 5 ans de Sarkozy et sa clique ! Fillon sur France Inter hier....brrrrrrrr......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien d'accord avec vous, Anonyme 01.48! Il faut absolument faire TRES attention. Cela fait déjà plusieurs semaines que je dis que NS est tellement vicieux qu'il pensera bien à un truc pour se faire réélire. Exemple? ce matin cette raffle "d'extrèmistes islamistes". Pourquoi maintenant et pas l'année dernière, puisqu'ils étaient déjà dans le collimateur du ministère de l'Intérieur? Ah, mais ça tombe bien, il y a eu Toulouse, profitons, profitons! (abc)

      Supprimer
  11. Le vent tourne ...

    Hollande dévisse beaucoup plus fort que ce qui est dit. Ou s'arrétera la chute ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah bon ? c'est quoi vos sources ?

      Supprimer
    2. dont feed the troll30 mars 2012 à 12:04

      Ne nourrissez pas le troll 02:40 AM
      Dont feed the troll
      C'est ce qu'il cherche

      Supprimer
  12. Seuls les juges peuvent nous sortir de cette merde. De Maistre reste pleurnicher en taule...Bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est exactement ce qu'a dit Fillon. Comment va DSK ? Et Guerini ? Et Navarro ? Et Rose Mafia ? Et Maurice Levy, en forme ?

      Tous les sondages montrent en un mois -4 pour Hollande et + 4 pour Sarkozy donné vainqueur au premier tour chez tous les instituts.

      source : http://tempsreel.nouvelobs.com/sondage-presidentielle-2012/20120207.OBS0739/infographie-le-comparateur-des-sondages-de-la-presidentielle.html

      Supprimer
    2. Dont feed the troll30 mars 2012 à 12:02

      Ne nourrissez pas le 02:46 AM
      Dont feed the troll

      Supprimer
    3. bizarre ! quand les sondages sont mauvais pour "notre" candidat, on dit qu'ils ne valent rien, mais si tout à coup ils mettent 1/2 point de plus, alors , c'est la Victoire !!

      Supprimer
  13. Dont feed the troll30 mars 2012 à 12:07

    En argot Internet, un « troll » est une personne qui participe à une discussion ou un débat (sur un forum ou autre) dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique, et plus généralement de perturber l'équilibre de la communauté concernée1,2,3.

    L'expression peut aussi s'appliquer à un message dont le caractère est susceptible de provoquer des polémiques ou est provocateur, ou auquel on ne veut pas répondre et qu'on tente de discréditer en le nommant ainsi. Le mot « troll » peut également faire référence à un débat conflictuel dans son ensemble.

    Dans la majorité des cas, l’évaluation repose sur l’aspect récurrent ou caricaturé de l’argumentation, les participants peuvent alors tout aussi bien être qualifiés de « trolls » que de « trolleurs ». En français, le terme « trollage4» existe aussi pour désigner les actions des personnes considérées comme des trolls.
    e sujet « part en troll » si des participants au débat « tombent dans le piège » tendu par le troll et se lancent dans une discussion stérile éloignée du sujet initial. On a tendance à dire que l’unique solution se trouve dans la phrase « Don’t feed the Troll » (en français : « Ne nourrissez pas le troll »), c’est-à-dire : ignorez le troll ou ne lui donnez pas matière à polémiquer.

    RépondreSupprimer
  14. Pour nous remonter le moral en attendant la grande victoire que j'espère encore pour le 6 mai, on pourrait s'amuser à réécrire l'histoire...

    1ère hypothèse: si les comptes de Chirac et de Balladur n'avaient pas été validés en octobre 1995, l'élection de Chirac aurait été annulée et le scandale aurait sans doute été tel que Jospin aurait été élu président quelques jours avant Noël de la même année. Peut-être même aurait-il été réélu pour un second septennat en décembre 2002 ?

    2éme hypothèse: si les comptes de Sarkozy n'avaient pas été validés en 2007, son élection aurait été annulée également... mais cette fois, c'est peut-être DSK qui aurait été élu et nous serions dans de beaux draps (si j'ose dire)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était Ségo en 2007 non?

      Supprimer
    2. L'élection n'aurait probablement pas été annulée en cas d'irrégularité portant sur les comptes de campagne. La sanction prévue est le non remboursement des frais de campagne. Il s'agit de quelques millions d'euros, et de plus puisqu'ensuite viennent les élections législatives dont les résultats conditionnent le financement des partis politiques pour 5 ans.

      Supprimer
  15. Amen ! Je suis moi-même journaliste (débutante) et la réalité du terrain montre une détestation persistante de Sarkozy que les journalistes et le fameux "milieu parisien" ne voient pas. Ce n'est pas avec des images choc qu'on séduit les français qui sont beaucoup moins "couillons" que certains aimeraient croire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout à fait d'accord ! D'ailleurs, il ne s'y risque pas sur le terrain !

      Supprimer
    2. Déja endoctrinée ?

      Ca promet ....

      80 % des journalistes sont à gauche.

      Supprimer
    3. dont feed the troll30 mars 2012 à 16:18

      Attention, troll au 6:58 AM!
      Ne nourrissez pas le troll
      c'est ce qu'il cherche

      Supprimer
    4. Les trolls viennent de plus en plus sur ce site. Cela dénote une fébrilité, une nervosité à l'instar de leur chef de clan Sarközy :-)

      Supprimer
  16. Vous voulez des vrais instantanés de l'opinion?
    http://www.expressionpublique.com/
    Les résultats se passent de commentaires.
    Bizarre que personne n'en parle.
    Attention: ce ne sont pas des sondages mais des questions auxquelles tous peuvent répondre sans quotas et les résultats sont bruts

    RépondreSupprimer
  17. http://snuisudtresor.fr/gen/cp/dp/dp2012/120321_Bilan_fiscal_quinquennat.pdf

    http://www.facebook.com/note.php?note_id=10150714299063306


    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/apres-5-ans-de-sarkozy-francais-113610

    RépondreSupprimer
  18. La dernière trouvaille du chef (dépêche récupérée ce midi sur le site du Figaro):

    "Le président Nicolas Sarkozy convoquera s'il est réélu un référendum en cas de désaccord avec les collectivités locales sur leur contribution à la réduction du déficit public", a annoncé aujourd'hui la ministre du budget Valérie Pécresse. "Nous devrons passer un pacte de gestion économe avec les collectivités territoriales les plus importantes. Si l'on n'y parvient pas, il faudra poser la question aux Français"...

    On croit rêver ! Aucun sujet ne serait trop technique ou trop abscons pour faire l'objet d'un référendum, à l'exception, bien sûr, de ce qui touche aux traités européens...

    Stef (noniste incorrigible du 29 mai 2005)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il le sait que çà ne marche pas en l'état, mais il fait comme si pour faire du bruit, tandis que les neuneux vont venir nous dire : "vous voyez bien qu'il est démocrate, puisqu'il parle de référendum" et comme çà ne sert qu'à çà... ARAMIS

      http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/sale-temps-pour-les-faisans-687851

      Supprimer
  19. Flash info spécial...

    La détention est prolongée.

    La cour d'appel de Bordeaux a confirmé vendredi le placement en détention de l'ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, P... de Maistre, écroué le 23 mars dans le cadre de l'affaire d'abus de faiblesse à l'encontre de la milliardaire.

    La cour «confirme l'ordonnance de placement en détention provisoire et ordonne une expertise médicale pour vérifier la " compatibilité "de la détention avec son état de santé»

    Restera ensuite et assez vite à vérifier sa comptabilité...Ses larmes de crododile ne trompent personne.

    Une précision d'ordre juridique encore : écrouer, c'est à dire incarcérer ou enfermer. Cette mesure infâmante s'il en est, est à la mesure de l'infinie infâmie du bénéficiaire présumé des fonds de campagne illégaux ....Toute ressemblance avec un mafieux sortant toujours en exercice...serait pure forfaiture.

    Comme l'a pertinemment relevé la Cour de Bordeaux, P...de M..tre n'est pas crédible...

    Andy....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et à qui ont bien pu profiter ces fonds de campagne ? La réponse est contenue dans la question et renvoie irrémédiablement au préféré de mamie zinzin... Mais qui peut bien être ledit préfré et qui est donc mamie zinzin ? Coluche : "J'te dis rien, le mieux serait que tu lui répètes, mais surtout tu n'lui dis pas que çà vient de moi" ARAMIS

      http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/sale-temps-pour-les-faisans-687851

      Supprimer
    2. Coluche, excellent petit candidat en son temps...Sale temps pour les mouches, c'était encore une autre catégorie.

      Andy...

      Supprimer
    3. Tout à fait d'accord. ARAMIS

      http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/sale-temps-pour-les-faisans-687851

      Supprimer
  20. Si je suis élu, projet de l'oie :
    Il sera interdit aux avions transportant des passagers français de tomber dans la mer. Seuls les crashs sur terre sont autorisés car, en tant que Chef des Tas, je dois pouvoir me rendre sur place pour honorer les victimes et me faire filmer par les télévisions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " un traumatisme proche du 11 septembre"
      Voilà la phrase du jour du président-candidat.
      Stratégie bushiste.
      Par contre des questions subsistent: comment un jeune soupçonné de salafisme, ayant fait de la prison, interdit de vol aux USA, avec un frère ayant organisé une filière de kamikazes en direction de l'Irak en 2007...comment le type va tranquillement passer trois jours en Israël avec les accords contre le terrorisme alors même que Jamel Debbouze y est interdit...
      Comment se fait-il que le même apprenti terroriste globe-trotter réussit à rentrer au Pakistan et en Afghanistan sans qu'il y ait d'ailleurs trace de ses entrées, avec un visa israëlien sur son passeport?
      Comment se fait-il qu'on n'ait aucun enregistrement des conversations avec le raid à nous mettre sous la dent?
      Comment se fait-il qu'on ne nous ait pas présenté de preuves hormis quelques pauvres armes?
      Commetnt se fait-il que Merah ait ramassé 20 000 euros avec des larcins de 2008 et qu'il ait été en prison de 2007 à 2009, en même temps.
      J'aimerais bien comprendre: ces crimes sont odieux et méritent d'être condamnés le plus fermement possible mais j'ai l'impression qu'on ne nous dit pas toute la vérité.
      Attention: je ne crois pas que le pouvoir en place ait quoi que ce soit à voir avec ça.
      Mais j'aimerais bien qu'on nous dise tout.

      Supprimer
    2. Ce sont effectivement les questions que je me pose depuis qu'on sait le parcours de ce jeune fada. De même que sur la "découverte" de ce groupe de salafistes radicaux en pleine campagne électorale. Il en a de la "chance" ce candidat président. Il va être temps quand même que les éternels dormeurs se contentant d'avaler les habituels bobards, apprennent un peu à creuser la question au leiu de réagir au stimuli commem des clébards pavloviens. ARAMIS


      http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/sale-temps-pour-les-faisans-687851

      Supprimer
    3. Tu l'as dis, ARAMIS
      Quand je vois que le Sénat ne peut même pas enquêter: son privilège, pourtant mais il fallait pas qu'il devienne de gauche, j'ai l'impression:
      http://www.liberation.fr/societe/01012399452-le-senat-n-entendra-pas-les-chefs-du-renseignement-apres-l-affaire-merah

      Supprimer
  21. Alerte au Mali: ça se confirme...

    Dépêche de 13 h 55 : « Le capitaine Amadou Sanogo, chef de la junte militaire qui a pris le pouvoir au Mali, a sollicité vendredi une aide étrangère pour faire face à l'offensive touarègue dans le Nord, où la situation est selon lui "critique". "Notre armée a besoin de l'aide des amis du Mali pour sauver les populations civiles et l'intégrité territoriale du Mali", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Bamako. Selon des sources militaires et diplomatiques, les combattants touaregs se sont emparés vendredi de la ville stratégique de Kidal ».

    Ce que j'avais annoncé à plusieurs reprises sur ce blog commence à se confirmer. Notre candidat sortant préféré va pouvoir reprendre ses habits présidentiels (et militaires) pour impressionner l’électorat sans que ce soit décompté de son temps de parole…

    Stef (toujours noniste depuis 2005 et antisarkoziste depuis 2007)

    RépondreSupprimer
  22. A ce lien, tous les sondages publiés pour le 1er tour! A vous de voir ce qu'il en est exactement

    http://www.sondages-en-france.fr/sondages/Elections/Pr%C3%A9sidentielles%202012

    RépondreSupprimer
  23. La question que je me pose est de savoir si ces courtisans peuvent encore influer sur l'ipinion publique, comme ils ne se sont pas géné de le faire en 2012. Je ne le crois pas, car le Net amène un sérieux contrepoint et démontre chaque jour les rapports incestueux entre ce pouvoir bling bling et la plupart des cire-pompes dénoncés dans le texte. il n'empêche que ceux qui n'ont pas internet ou qui se contente des journaux télévisés risquent effectivement de croire l'affaire pliée entre deux pubs et trois "scoops" sur le tueur de Toulouse passé en boucle et si utile au clan Sarko. Il n'éxistait pas, il aurait fallut l'inventer, voir le conditionner et le téléguider, tout comme ce "nouveau" groupe de salafistes "découvert" avce des armes en pleine campagne électorale, quelle "chance" et combienles larbins journaleux de service vont pouvoir oeuvrer pour leur candidat président gand copain de leur patron... Vilain le Net, que des gauchistes, pouah ! ARAMIS LE GAUCHISTE ET FIER DE L'ETRE.

    http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/sale-temps-pour-les-faisans-687851

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. jE VOULAIS DIRE COMME EN 2007 BIEN ETENDU. ARAMIS

      http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/sale-temps-pour-les-faisans-687851

      Supprimer
  24. Ma manière d'entrer en campagne ?
    De commencer par chercher d’autres lecteurs pour JUAN.....
    jpd83

    https://sites.google.com/site/histoiresdunrepublipedago/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bé Papy jpd83, enchanté de connaître un aspect de votre vécu. En tout cas c'est une excellente chose que de faire connaître le blog de Juan, ce dont je fais au quotidien.
      Amicalement :-)

      Supprimer
  25. Merci Juan pour ce bon article qui va chatouiller la presse télé, et de citer mazerolles, véritable locomotive à propagande sur BFMTV (avec sa collègue elkrief).
    Tous les médias télé travaillent pour sarko, et même, souvent, sans en avoir conscience, se défendant d'une certaine neutralité. Malheureusement, à l'image du pouvoir en place, eux aussi sont "hors sol", comme vous dites, attachés aux fastes d'une vie luxueuse, à des salaires mirobolants, à la proximité suprême du pouvoir, à l'image emblématique que leur confère la télé. Ce ne sont pas des journalistes, juste des marionnettes payés grassement pour formater les esprits, leur seul rôle assigné. Un peu de vaseline dans la sodomie. Et si le pouvoir change, ils changeronts de pouvoir, toujours marionnettes, toujours obéissants, pour que pour eux, rien ne change.
    Aucun crédit à accorder à ces larbins. Ce n'est pas de l'info, c'est de la propagande..

    RépondreSupprimer
  26. Littérature - série noire -Zad -

    L'homme d'affaires franco-libanais, qui vient de publier un livre, refuse de rémunérer l'écrivain André Bercoff.

    "J'ai entièrement écrit ce livre de la première à la dernière ligne" assure Zad.

    Zad se dirige droit vers " Le prix de l'Humour noir ". La remise de ses prix se fait au restaurant Le Procope à Paris, chaque mardi gras. Les lauréats sont ceints d'écharpes funéraires libellées à leur nom.

    Le jury est composé du Maire de Meaux, du secrétaire général de l'UMP, du célèbre avocat d'affaire ( cabinet d'avocats d'affaires Gide - Loyrette - Nouel - niches, bakchich et pots-de-vin *), et enfin, last but not least, de Jean-François Copé.

    Alors, encore un nouveau conflit d'intérêts ?

    ( à suivre )

    Andy....

    * purs ragots de comptoirs.

    RépondreSupprimer
  27. Le retour de l'ancien Régime.

    Tout comme Louis XVIII, l'élection de Hollande serait le retour de la monarchie au pouvoir.

    Le président monarque qui ne fait rien, ne décide rien et donne une jolie image d'epinal du haut de son trône.

    Vu que le PS aurait tous les pouvoirs :

    président
    parlement
    juges journalistes
    région
    grandes villes etc etc etc

    LA comparaison avec la monarchie est évidente.

    A bas François le petit

    vive Nicolas !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dont feed the troll31 mars 2012 à 09:19

      attention, troll récurrent 11:03 PM
      ne nourrissez pas le troll
      C'est ce qu'il cherche

      Supprimer
  28. La gauche est minoritaire dans le pays :

    hollande melenchon joly ne dépasse pas additionnés 40 %.

    Les français ne veulent pas des socialistes et de leurs alliés rouge vert.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je nourris le troll :

      "Les français ne veulent pas des socialistes et de leurs alliés rouge vert." ?????
      erreur : c'est :
      les Sarkozystes ne veulent pas des socialistes et de leurs alliés rouge vert.

      Les Français sont anti-sarkozystes !

      Supprimer
    2. Dont feed the troll31 mars 2012 à 09:21

      Quand on nourrit un troll, il faut nettoyer ses déjections après.
      Amicalement:)

      Supprimer
    3. Il suffit d'utiliser le bulletin de vote Sarközy comme papier pq :-)

      Supprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.