4 mars 2012

Sarkozy: quand la hausse du chômage s'accélère.

Nicolas Sarkozy a conçu la publication de ses propositions pour l'élection présidentielle d'avril prochain comme un spectacle. Comme elles sont rares, il les distille avec parcimonie. Il faudrait éviter de parler du bilan.

Et pourtant, l'actualité l'y contraint. Ces derniers jours, le vacarme d'une campagne qui lui échappe nous a fait oublier de parler du sujet du jour, de la préoccupation du moment, le chômage. 

Coup sur coup, trois rapports édifiants ont été publiés sur le chômage en France.

Chômage générationnel
Le premier, relayé par les Echos, est un sondage de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) sur 14.000 adultes réalisée en 2006. Les résultats, bizarrement, n'ont été communiqués que la semaine dernière.

La Dares a ses raisons que la raison ignore. On y apprend que « près de la moitié des actifs âgés de moins de 50 ans (45,7 % parmi ceux nés dans les années 1960 et 1970) ont déjà vécu une période de chômage ». Cela fait trente-cinq ans que la crise s'est imposée dans notre vocabulaire courant. Ce résultat est à peine surprenant.
En 2006, date à laquelle a été effectuée l'enquête, près de la moitié des actifs âgés de moins de 50 ans (45,7 % parmi ceux nés dans les années 1960 et 1970) ont déjà vécu une période de chômage. Un contraste saisissant par rapport à leurs aînés : malgré une carrière professionnelle plus longue, seuls 13,6 % des individus nés avant 1940 en ont fait l'expérience.
Le ravage des heures supplémentaires
Le second rapport est une analyse des heures supplémentaires au dernier trimestre de l'an passé. C'est une catastrophe. Elles ont encore progressé. Et le nombre d'embauche du secteur privé a encore baissé. La nouvelle tombe au plus mal. Toute la semaine, le candidat sortant a développé sa dernière idée, une variante déjà connue du « travailler plus pour gagner plus » appliquée à l'Education nationale: proposer 40% d'heures supplémentaires aux enseignants du secondaire contre une augmentation de 25% de leur traitement.

Au dernier trimestre 2011, la défiscalisation des heures supplémentaires a coûté  795 millions d'euros au 4e trimestre 2011, « ce qui correspond à un total de 190 millions d'heures supplémentaires en données brutes, non corrigées des variations saisonnières ». Le nombre d'heures supplémentaires a progressé de 3,5% sur un an, dont +1,9% au dernier trimestre.

Sur la même période, les déclarations d'embauches d'une durée supérieure à un mois réalisées par les entreprises du secteur privé, hors intérim, ont chuté de 3,9% par rapport au trimestre précédent.

Au total, le nombre d'heures supplémentaires a atteint 738 millions en 2011, contre 706 millions en 2010, et 738 millions en 2008.

Chômage de masse
Le troisième rapport, publié vendredi 24 février, émanait de la Dares. Il fut à peine l'objet d'une brève ici ou là. La Dares communiquait le nombre d'inscrits à Pôle Emploi en janvier 2012.

Le nombre de sans-emploi (catégorie A) a encore progressé, +13 400 en janvier, pour s’établir à 2.861.700 personnes en France métropolitaine fin janvier 2012. C'est moins qu'à l'automne ou en décembre, mais c'est bien davantage qu'en janvier 2010, une période plus comparable, où le nombre de sans-emploi avait... baissé de 19 000.

S'ajoutent les demandeurs d'emploi à activité partielle (catégories B et C), soit 1,40 millions d'inscrits, en légère baisse), et et les 609.300 demandeurs dispensés de recherche (en hausse). Au final, Pôle Emploi comptait donc 5,1 millions d'inscrits en janvier dernier. 

L'ancienneté moyenne d'inscription a augmenté de 3 jours, pour atteindre 461 jours ! La part des demandeurs inscrits depuis plus d'un an a franchi le seuil des 38%.

Hors allocation de formation, la part des inscrits à Pôle emploi qui reçoivent une indemnité est de 49,5%, soit 2,4 millions de personnes. Quelque 343.000 d'entre elles émargent au RSA.

Plus inquiétant, le chômage progresse parce que le nombre d'entrées à Pôle Emploi est plus important (585.000 en janvier 2012, soit 25.000 de plus qu'en janvier 2011). Les sorties, elles, sont stables à 499.000. Les radiations et cessions d'inscriptions pour défaut d'actualisation représentent toujours la moitié des sorties d'inscription (soit 247.000).

Début février, Nicolas Sarkozy avait à nouveau avancé le nombre de 500.000 offres d'emploi non-satisfaites. On peine à trouver la preuve de ce qu'il avance. Relevons d'abord qu'en janvier, Pôle emploi a collecté 271.000 offres, dont seulement 40% qualifiées de « durables » (plus de 6 mois); notons aussi que, toujours en janvier, quelque 236.000 offres ont pu être satisfaites.

Nicolas Sarkozy voulait vendre sa proposition de référendum sur la formation des chômeurs. Son idée, encore floue et pas explicitée dans ses documents de campagne (*), serait de contraindre les chômeurs à suivre une formation puis de les contraindre à accepter une offre correspondant à cette formation.

Autre proposition du candidat sortant, faire travailler les bénéficiaires du RSA, à raison de 7 heures hebdomadaire obligatoire. Une mesure, non financée dans le projet mal connu du candidat Sarkozy, qui coûterait entre 800 millions et 1,5 milliards d'euros par an.

A fin janvier 2012, Pôle Emploi enregistrait 726.000 bénéficiaires du RSA dans ses registres, dont les trois quarts (soit 540.000) ne déclaraient aucune activité même partielle (catégorie A).

Sarkozy allait-il tous les forcer à ces 7 heures hebdomadaires ?













(*) A moins de 50 du scrutin, Nicolas Sarkozy n'a toujours publié ses propositions.

18 commentaires:

  1. sarko 2007
    Je fais quatre propositions. La première, c'est que la lutte contre la pauvreté, en particulier celle des enfants, soit une priorité du prochain quinquennat.Ma deuxième priorité sera de faire du travail la principale voie de sortie de la pauvreté. Le plein-emploi pour chacun, avec des emplois à temps complet correctement rémunérés, est possible dans notre pays, si nous acceptons l'idée que c'est en travaillant davantage que chacun pourra avoir une activité. S'agissant des personnes pauvres, je mettrai en place la réforme proposée par Martin Hirsch, président d'Emmaüs France :la création d'un revenu de solidarité active au profit de ceux qui reprennent un emploi. Ma troisième priorité est l'éducation.L'école est le patrimoine de ceux qui n'en ont pas. Elle doit donner le meilleur aux enfants les plus défavorisés : je propose de diviser par deux le nombre d'élèves dans les ZEP et de créer des internats de réussite éducative dans toutes les villes afin de permettre aux enfants défavorisés de bénéficier des meilleures conditions de travail pour réussir. Enfin, je souhaite mettre en place concrètement le droit au logement opposable. Une personne qui travaille doit pouvoir se loger autrement que dans sa voiture ou dans un camping.
    5 ans plus tard on voit les résultats
    voilà tout est dit, pareil pour toutes les promesses 2007 ,alors il peut bien publier ses propositions elles n ont plus aucune valeur pour nous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il y a encore quelques millions de couillons pour le suivre... Autrefois ils écoutaient le curé en chaire.. maintenant ils suivent le chanoine de Latran sur TF1.

      Supprimer
  2. encore plus de fainéants assistés qui cancérisent notre beau pays
    mais que fait Luc Chatel, on ne l'entend pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. depuis un moment on n entend plus personne ,seul le roi a droit de parole ,les sbires se contentent d applaudir sa majesté et d ourdir de sombres complots comme au temps de la cour du roi soleil!!!!les manants que nous sommes n ont qu à courber le dos

      Supprimer
  3. Il n'a pas eu le temps, pauvre petit de faire son programme de 2007 c'est pour ça qu'il redemande un autre mandat avec le même programme qui a tout de même 5 ans d'âge, la vie change en 5 ans.Au discours d'hier les adeptes écoutaient leur maître à penser qui lui disait les mots de son maître à parler, ils avaient oubliés leurs sourires à la maison, cela avait l'air pénible de chez pénible pauvres petits pous.La fin est proche pour eux.

    RépondreSupprimer
  4. Il ne reste plus que quelques jours à Sarkozy pour instaurer un nouveau Service du Travail Obligatoire. Le STO pour tous ces assistés parasites( C'était juste avant l'épuration )Pour le petit Pétain des Hauts de Seine : Arbeit macht frei ...Sarkozy a des références, Raymond la science, Raymond Soubie et Mutti Merckel,la Ttatcher teutonique dela Hanse ...

    Andy...

    RépondreSupprimer
  5. Petit calcul que les polytechnichiens du Plus Grand Commun Diviseur de la république n'oseront jamais faire :
    190 millions d'heures sup sur un trimestre, c'est plus de quatre cent mille emplois.. (en comptant 1800h/an).

    En résumé, on va droit dans le mur avec notre Lider Minimo

    RépondreSupprimer
  6. je vais souvent sur les nouvelles du Québec et ils donnent F. Hollande avec 31.50% contre notre nabot à 23.00% au premier tour et 58% F.H. contre 42% ns au 2em tour. bizard non? Solange

    RépondreSupprimer
  7. Plus ça va et moins ça va pour le Nabot et c'est tant mieux ! Mais je voudrais laisser à Juan mon impression sur F. Hollande : Quelle heureuse surprise. Et de semaine en semaine on découvre un homme fin, drôle, lettré, et généreux. Bref, je n'avais jamais suivi de meeting avant cette campagne et bien je m'y colle avec le plus grand des plaisirs (bon sur les merdias tradi style BFM, Itélé) ! Enfin, uniquement ceux de F.H. ! Car dès que le nabot pointe son nez de clown, je zappe. Quand à MLP, j'ai essayé et là j'ai la gerbe, tout de suite. Pour moi c'est une découverte et si cette élection à lieu ; mon mari et moi on votera Hollande. Et en Charente maritime, croyez-moi, on s'en vantera pas : Mais on n'assumera... JBL1960

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. même sentiment pour moi !
      et même Mélanchon trouve le Hollande nouveau à son goût !!!!

      jpd83

      Supprimer
  8. C'est de plus en plus grave !
    Maintenant hoolande ferait croire a un complot contre lui .

    Alors que c'est un journal allemand qui sort cet info de boycott contre hollande.
    Hollande a t-il été reçue par merkel ? Non !
    Cette mafia car il n'a a pas d'autre nom possible commence franchement a faire peur.
    Que veulent ils enfin ?
    Du jamais vu ! Une honte !

    RépondreSupprimer
  9. Ils n'ont qu'a boycotter qui ils veulent !
    Ont en a rien a faire c'est pas eux qui vont nous dicter leur loi.
    Et que tout ceux qui souffre dans leur vie quotidienne et qui se sont tourner vers le FN vote pour hollande a second tour.
    Faut lui mettre la branlé de sa vie a ce mafieux qui nous gouverne lui et sa cliq de vampires.

    RépondreSupprimer
  10. Demander de l'aide à l'étranger pour sauver la campagne en s'appuyant sur l'étranger, c'est à peu près ce qui s'est passé à la fin de règne de Louis XVI pour contrer la révolution et on sait comment ce roi a fini, heureusement Carla n'est pas Marie Antoinette ..

    RépondreSupprimer
  11. Non mais c'est une honte franchement.
    Nathalie KM porle parole de sarkosy dit que c'est une invention de hollande. mdr!!!!
    Faut s'avoir que c'est der spiegel qui a sortie l'info , je vois mal comment hollande aurait pu inventé ce complot ! mdr!!
    Non mais ça deviens honteux d'entendre des choses pareil sérieusement.
    L'UMP doit se croire dans une petit cours de récréation de l'école primaire alors qu'il s'agilt là d'une campagne électorale qui va déterminer l'avenir de ce pays dans les 5 prochaine années.
    Des français et des européens souffre chaque jours qui passe et ils veulent des solutions a leur problèmes ( chômages, sécurité sociale , éducation de leur enfants etc...) Et L'ump fait mumuse .

    UNE HONTE POUR CE PAYS !

    RépondreSupprimer
  12. La presse que l'on connaît a commencé le battage comme quoi Hollande et Sarközy seraient cousins! Quand est ce va-t-elle oser clamer que tous deux partagent les mêmes idées? Attention à la manipulation de cette presse.

    RépondreSupprimer
  13. Complot de l'europe de Barroso, Draghi, Junker, Merkel, Bolkenstein et Frankenstein - sarkozy contre Hollande.

    Mais le ministre des affaires étrangères de Merckel n'apprécie guère...

    Außenminister Westerwelle ist irritiert. Er fürchtet um die Beziehungen zu Paris. http://www.spiegel.de/politik/deutschland/0,1518,819193,00.html

    Merckel et Sarkozy sortent die Grosse Bertha contre la France. Shame on you !

    Dicke Merckel go home ! Et sarko à la niche. Verräter ! TRAITRE !

    Andy...

    RépondreSupprimer
  14. Si je suis le raisonnement, d'une part la majorite actuelle n'a pas pris la peine de reformer la loi sur les 35 heures; alors qu'elle avait le temps et les moyens ; Elle a pu agiter ce texte tel un chiffon rouge pour l'accuser de tous les maux ;
    Ensuite cette meme majorite a mis en place le dispositif des heures supplementaires defiscalisees , qui revient a priver d'effet la loi sur les 35 heures en matiere de creation d'emploi mais a pour consequence inattendue de couter tres cher au budget de l'Etat.

    D'autre part, si le lobby du CAC 40 n'a pas agi pour faire passer une reforme supprimant cette loi , c'est qu'il y a trouve un interet certain depuis toutes ces annees ?

    RépondreSupprimer
  15. Rectificatif. Franck Louvrier, Francky pour Hortefeux, ne passe pas des vacances avec sa compagne en Corse avec Laurence Ferrari. Il les passe sur la plage !

    En l'an de grâce 2011, le preux chevalier Godefroy de Papincourt lOUVRIER joue les visiteurs III...

    Andy..

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.