13 mars 2012

Sarkozy sur TF1 nous a fait peur.

Lundi soir, Nicolas Sarkozy poursuivait son opération reconquête de l'électorat de droite. Un sondage IFOP pour Europe 1 sur quelques centaines de Français le donnait devant son rival socialiste, enfin !

Inutile de penser à au-delà. L'antisarkozysme avait de beaux restes. Mais Sarkozy avait grignoté les quelques points nécessaires sur le dos de Marine Le Pen.

Nicolas Sarkozy voulait surtout convaincre son propre camp.

Il nous a fait peur. Le prochain quinquennat, s'il avait lieu, serait quelque chose entre la guerre civile ou la faillite.

Ou bien.

Les affaires, enfin à la télé ?
Laurence Ferrari démarra très fort, en questionnant le candidat sortant sur l'affaire Karachi. Mediapart avait révélé, le jour même, comment le clan Kadhafi avait financé la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007: « Selon un document consulté par Mediapart, le marchand d’armes Ziad Takieddine, organisateur en 2005 et 2007 des visites de Nicolas Sarkozy et de ses proches en Libye, aurait mis en place les « modalités de financement » de sa campagne présidentielle de 2007 par le régime de Kadhafi, en lien avec Brice Hortefeux, alors ministre des collectivités locales, et Saïf al-Islam. Un montant de 50 millions d'euros, une banque suisse et un compte à Panama sont évoqués dans ce document. » L'affaire était même sortie jusqu'au New-York Times.

Le Monarque dérapa, dès la 8ème minute. Il était sorti de ses gonds: « J'suis désolé pour vous que vous soyez porte-parole de Kadhafi ! »

Il fallut ensuite attendre 22 heures et 25 minutes pour qu'un autre intervenant, en l'occurrence Michel Field, s'inquiète du climat « délétère » des affaires. C'était déjà énorme, nous étions reconnaissant. Nicolas Sarkozy s'énerva. Il évoqua les écoutes sous François Mitterrand, l'affaire du Rainbow Warrior. Il promit d'aller « plus loin dans la République exemplaire ».

Sarkozy avait besoin de remonter loin dans l'histoire pour se défendre.

Et le pouvoir d'achat ?
Autre sujet, une mère de famille s'inquiète du pouvoir d'achat. Le monarque dérive sur tout ce qu'il a fait pour les petites retraites et les statistiques de l'INSEE. La dame voulait savoir ce que le candidat du Fouquet's pouvait faire contre la hausse du prix du carburant.

« Le prix de l'essence augmente à cause du contexte international.» L'explication était courte. Il sombra. Il avait sa solution: « il faut faire jouer la concurrence ». Il oubliait que le prix de l'essence va flamber parce que les ressources fossiles sont limitées. Il enquilla ensuite sur le prétendu caractère bon marché du nucléaire. La Cour des Comptes venait de démonter le mythe d'un nucléaire peu cher.

A un jeune artisan qui se disait étranglé par les charges sociales de ses employés, il lâcha sa première annonce du jour. Le candidat sortant avait « 250 millions d'euros pour traiter les artisans comme les auto-entrepreneurs». Il proposa que les artisans ne payent de charges sociales que dès qu'ils dégagent un chiffre d'affaires. L'affaire serait financée par le nouvel impôt minimum des grandes sociétés annoncé voici 5 jours. Les artisans sont 3 millions, Sarkozy leur proposait donc 85 euros par an.

Fantastique.

« Vous avez raison » déclara Sarkozy à l'artisan qui venait de lui dire qu'il avait tort.

Sarkozy perdit ses nerfs sur la banlieue
Sarkozy voulait maîtriser ses nerfs. Un jeune Thibault, noir et de banlieue, dénonçait l'image que Nicolas Sarkozy et son gouvernement propageait sur les banlieues.

Thibaud était grand, il était magique. « Vous proposez le CV anonyme. J'ai jamais vu de fiches de paye anonymes ! » Sarkozy était déstabilisé puisqu'il s'énerva. L'émission démarrait incroyable.
« Vous êtes Français, Thibaud?»  
« Bien sûr, mais on fait partie de cette deuxième France, on est Français de papier. (...) Vous dites souvent 'la France, tu l'aimes ou tu la quittes', mais est-ce que vous nous aimez, vous?» 
«C'est pas moi qui ai dit ça, vous vous trompez! »
C'était faux. Sarkozy avait la mémoire courte. On s'était vite rappelé de sa formule de 2006: « S'il y en a que ça gênent d'être en France, je le dis avec le sourire mais avec fermeté, qu'ils ne se gênent pas pour quitter un pays qu'ils n'aiment pas ».

A une proviseur de banlieue, il eut une formule raccourcie:  « Nos enfants ont changé, l'école n'a pas assez changé. Pardon, Dominique, je résume très mal. » Mais il n'avait pas de propositions.

L'évasion fiscale ?
A un autre participant, il lança, presque gourmant, sa seconde proposition. Aux « deux millions de Français qui vivent à l'étranger », les « expatriés », il voulait les aider. Mais pour les autres, les « évadés » fiscaux, il avait une sale mesure en tête. C'était trop gros. Sarkozy voulait rassurer une clientèle: expatriés, je ne vous confond pas !

Sarkozy ne reprit pas à son compte l'idée de supprimer la nationalité française à celles et ceux qui fraudent le fisc pour l'étranger. Mais il promit, s'il était réélu, que toute personne qui partait à l'étranger pour des raisons fiscales devrait déclarer ses revenus mondiaux en France et payer la différence éventuelle d'imposition. Comment ferait-il la différence entre expat et évadés ? C'était presque une proposition de Jean-Luc Mélenchon. Dur...

Nous étions rassurés.

L'insécurité, un échec démasqué
La propriétaire d'un bar-brasserie d'un petit village témoigna de ses propres braquages. «  C'est un échec pour vous ? » s'inquiéta Laurence Ferrari. « J'vais y venir. » la coupa Nicolas Sarkozy. « Nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour faire baisser la délinquance.» Et bien il était donc nul. Il accusa Hollande de vouloir être plus clément. C'était faux, l'ancien ministre de l'intérieur de 2002 était simplement accusé d'inefficacité.

L'insécurité était aussi sociale. Un ouvrier s'étrangla contre son patron-voyou.« Le patron voyou doit être traité comme un voyou. C'est encore pire d'être un voyou d'en haut de l'échelle » déclara le Monarque. Nicolas Sarkozy avait-il proposé quelque chose pour aggraver les sanctions contre la délinquance en col blanc depuis 2007 ? Non, il ne pensait qu'aux bandes.

Il s'énerva. Il tenta de prendre cette buraliste à témoin. Son échec n'était pas le sien. C'était celui de la «bien-pensance ». Il cherchait cette « France silencieuse » qui l'aimerait, une France qui n'existe pas. TF1 en fait le constat ce soir. Sarkozy se croyait encore en 2002. 

Face aux journalistes
Vers 22 heures, le candidat sortant était confronté à des journalistes. A celui de TF1, François Bachy, le président des Riches se permit de ne pas répondre en le qualifiant de pro-Hollande (on souriait). A Françoise Fressoz, il était mal à l'aise. « Vous n'avez pas détaillé pas votre programme ». Mais, s'exclama-t-il , il y a encore deux mois de campagne.

Il a aussi récusé avoir été « brutal » sur le rétablissement des frontières. Il avait pourtant affirmé, en début d'émission, qu'il avait prévenu Angela Merkel de ses oukazes à l'Europe lors du discours de Villepinte. « Ce qu'il faut, c'est rétablir les frontières ».

Il avait besoin de jouer au candidat du peuple contre des journalistes. Cela faisait partie de son plan de campagne: «  Vous pensez que nos comptes sociaux peuvent supporter l'arrivée sans contrôle, sans frontières...» il ne termina pas son outrance. « Vous sortez la Grèce du système ? » demanda la journaliste du Monde. « Oui » répondit le candidat sortant. « Votre méthode n'est pas communautaire, vous faites des coups de menton ».

Un autre journaliste s'inquiéta de la taxation nouvelle pour les exilés fiscaux: L'exit-tax n'est pas en place depuis un an. « L'exit-tax, elle marche!! » s'écria le Monarque. «  Euh,... mais non! » le journaliste précisa: « les décrets d'application ne sont pas là ». Boum.

Sarkozy, hors sol.
Sarkozy avait des formules presque passionnées et hors sol.

1. « Je suis passionné par mon pays, je ne vends rien.» C'était drôle... ou triste...

2. « Nous n'avons pas baissé les impôts » dut-il reconnaître...

3. « Je crois au progrès dans la concurrence. » Mais, « je ne crois pas à la concurrence déloyale ». Ah...

4. Quatre jours après la journée de la femme, Nicolas Sarkozy expliqua aussi que l'ouverture du commerce le dimanche, c'était la faute des femmes qui travaillent.

5. « Je n'ai pas voulu faire la réforme de la dépendance.» Il y avait quelques aveux, ce soir, avec un an de retard. Pas grave, on le savait déjà. Il n'y avait plus d'argent dans les caisses. L'auditeur qui s'inquiétait du pipo des promesses de lutte contre Alzheimer en fut pour ses frais.

6. Un médecin tacla le président sur la tarification à l'activité. « La naissance n'est pas une activité rentable ». Le Monarque répondit à côté, sur l'augmentation prétendue des moyens de l'hôpital (« c'est de l'argent public ») et l'afflux aux urgences. « Pas chez nous, nous sommes une maternité ». Sarkozy ne répondit pas. 

Et le Monarque répéta combien nous étions finalement bien loti en France.

Ce soir, Nicolas Sarkozy avait besoin du modèle social qu'il n'a pas créé pour se sauver.

Ami sarkozyste, ne pars pas.

Ce n'est pas fini.


45 commentaires:

  1. Oui la peur et le papa sauveur était le mot d'ordre mais le plus stupéfiant c'est que ce monsieur n'a pas de programme et qu'il pioche içi et là les idées des autres .
    Comme pour la fiscalité des français qui vivent a l'étranger mdr!!! ça viens de mélenchon il était mal lorsque cette réflexion lui a été faite ptdr!!!
    C'est pour ça qu'il n'a pas balancer son programme comme ça il pioche içi et la sur les autres programme qui eux ce sont cassé la tête.

    Il se donne pas trop de mal hein ?
    BREF !

    Il nous a sauvé de l'apocalypse si j'ai bien compris.
    Et puis lorsque le journaliste lui pose la question sur l'espace schengen lui a a contourner le problème en parlant des frontières européenne alors qu'il a parlé des frontières françaises lors de son meeting a villepinte vous avez capté ou pas ?

    Si ont résume il nous promet pour les 5 prochaines années de tout faire ce qu'il n'a pas fait lui pendant 5 ans .

    Il parle de crise mais je me souviens très bien qu'il avait dit lors d'une émission et déja président que si il échouait il n'irait pas chercher des excuses comme une crise ou autres il assumerait et bien encore une belle parole monsieur sarkosy !!!!! du joilie tout ça hein ?

    pitoyable !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "C'est pour ça qu'il n'a pas balancer son programme comme ça il pioche içi et la sur les autres programme qui eux ce sont cassé la tête"

      C'est tout à fait la réflexion que je me suis faite hier soir (j'ai pas eu le courage de tout regarder tant sa fausse décontraction m'exaspère).
      Le clou pour moi étant sa réponse sur les affaires que je résume ainsi "les autre l'ont fait alors pourquoi pas moi"
      En l'écoutant je me suis demandée s'il pourrait être candidat ou même encore président aux Etats UNis.....ils accumulent les affaires et les mensonges sans complexe assurant qu'il n'a pas été mis en examen alors qu'en tant que Président il ne peut pas l'être....et Ferrari qui l'a laissé égrener ses mensonges sans même réagir..
      Existe t-il de vrais journalistes à la télé ??
      Sylvie

      Supprimer
    2. @Sylvie: non, hélas non, les journalistes -en France en tout cas - cela n'existe pas. Ils sont tous à "tu et à toi" avec la classe dirigeante et pratiquent un inceste constant. C'est là où le bât blesse. (abc)

      Supprimer
  2. vivement le 6 mai pour te retrouver,t t'asmater à la batte de base ball pour te transformer facon " intouchables"

    RépondreSupprimer
  3. Sarkozy hors sol et un nouveau bémol dans sa France forte ( sol - bémol ...) Sa campagne présidentielle de 2007 financée par le régime de Kadhafi ? En lien avec Brice Hortefeux, alors ministre des collectivités locales, et Saïf al-Islam ? Un montant de 50 millions d'euros, une banque suisse et un compte à Panama sont évoqués dans un document consulté par Mediapart.

    Et rien par le canal de Suez Paribas ? ( Panama - Suez )

    Quel sacré farçeur ce sarko. Il va faire mourir sa Carla...

    Andy...

    RépondreSupprimer
  4. Sondage Ifop: Sarkozy passe devant Hollande au premier tour

    Selon ce sondage, le candidat socialiste est à 27,5% (-1,5%), derrière Nicolas Sarkozy à 28,5% (+1,5%). Ensuite: on trouve Marine le Pen à 16% (-1,5%), Bayrou à 13% (stable) et Mélenchon à 10% (+1,5%).

    Au second tour, le candidat socialiste l'emporterait encore nettement avec 54,5% (-0,5) et Nicolas Sarkozy afficherait 45,5% (+0,5).

    Mieux vaut attendre les sondages des instituts LH2 et Harris qui créditent souvent sarkozy de 3 bons points de moins.

    l'IFOP de Laurence Parisot, sa Vice-présidente est quelque peu disqualifié...Imagine - t- on un seul instant Bernard Thibaut aux manettes d'un institut de sondage ? Quant à Europe 1 - El Kabbach - Olivennes - Lagardère, sans commentaires.

    El Kabbach anticipe toujours un peu. Voir la lamentable affaire Pascal Sevran.

    Taisez - vous El Kabbach.

    Andy...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et comme Juan l'a expliqué, les 1,5 points de Sarkozy sont ceux qu'on enlève de Le Pen, donc finalement peu de changement...
      Inversement pour Hollande - Melenchon.
      Mais si ça peut détendre un peu les sarkozystes...

      Supprimer
  5. sarkozy a prévenu Angela de sa décision de rétablir les frontières avant le 22 AVRIL. 1 )Rétablissement de la ligne Maginot, 2)traque des exilés et non pas des expatriés et 3 )ceux qui n'aiment pas la France iront voir ailleurs. 4 )Impôts à la source pour les voyous. Il n'y aurait que chez nous ? Nous serions les seuls ? C'est ça que vous voulez ?

    Sarkozy Zoll ! Ausweiss bitte ! Et ne faites pas le malin ! Sind sie ein Terrorist ?

    Angela,entschuldigen sie, immer cécilia...

    Excusez le Angela, toujours Cecilia Attias ...

    Andy....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. enfin bon ... la France vit pas mal sur l'industrie du tourisme :) je vois pas ce qu'il y aurait de bien à fermer Schengen pour la France ... Certains endroits ne misent plus que sur le tourisme en remettant le petit patrimoine en valeurs ... parce les principales usines ont fermées ....

      Supprimer
  6. French police raid home of heiress amid suspicions of illegal party financing, tax evasion

    A long-running family feud over the fortune has ballooned into a political affair involving allegations of tax evasion and illegal financing of President Nicolas Sarkozy’s conservative party.

    http://www.washingtonpost.com/world/europe/french-police-raid-home-of-heiress-amid-suspicions-of-illegal-party-financing-tax-evasion/2012/03/12/gIQACeXu7R_story.html

    Shame on you sarkozy ! La France forte traînée dans la boue !

    Une querelle de famille fonctionnant sur la fortune a prospéré dans une affaire politique impliquant des allégations de fraude fiscale et le financement clandestin du parti conservateur du Président Nicolas sarkozy.

    Shame on you sarkozy ! Le Washington Post, une feuille de choux qui tire à 80 000 000 d'exemplaires !.....

    Andy....

    RépondreSupprimer
  7. Ouf, je suis contente de voir ton billet Juan et tous les commentaires parce que je ne suis pas habituée à une campagne de ce genre et ce matin quand j'ai ouvert mon ordi j'ai vu la nouvelle sur les sondages et j'était très déçue.Maintenant que je vous ai lue je vais mieux merci! mais ça va lui donner une pêche d'enfer non? solange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c est déprimant ces sondages qui le donnent en tête ,ça me ronge le moral
      mais je vois que chaque jour les commentaires qui grossissent sur le blog de Juan
      ah il me tarde d être au premier soir de l élection
      j ai déjà vécu ça de loin en 2007 ,je me lève, je mets la télé , et j entends "les socialistes vont devoir se rassembler" bien reçu , j éteinds la télé et je vais prendre mon café en ralant .j espère ne pas entendre la même chose cette année .il est encore temps de faire basculer l histoire

      Supprimer
    2. Chère Solange,
      je suis comme vous et la lecture des billets de notre talentueux Juan me fait un bien énorme jour après jour.
      Mais de source statistique nationale (INSEE), il y aurait 43,2 millions d'électeurs en France pour cette élection présidentielle. Même si 28,5% de ceux-ci ont d'ores et déjà décidé que leur choix irrévocable porterait sur le leader minimalis, il reste 30,888 millions d'électeurs parmi lesquels, dans le meilleur des cas, 30,878 millions ne lisent pas la prose de Juan quotidiennement.
      Je propose donc que le blog de Juan soit rendu obligatoire par la Sécurité Sociale, tout le monde s'en porterait mieux, il y aurait beaucoup moins de caribous niaiseux en France. En attendant, on croise les doigts très très fort...

      Supprimer
  8. Ah, sur Schengen il était plutôt convaincant, un traité vieux de 17 ans et qui ne fonctionne pas, la frontière passoire entre la Grèce et la Turquie, 150 km qui voient des hordes d'ottomans affamés déferler sur cette pauvre Grèce qui n'a même plus de quoi payer convenablement ses gardes-frontières. Quelle mauvaise Grèce ! Mais bien pratique à brandir pour faire frissonner l'électeur et le ramener gentiment à la bergerie. On nous la sert à toutes les sauces : il faut faire des sacrifices sinon la France sera la prochaine Grèce, il faut revoir Schengen car les frontières extérieures ne sont pas tenues (cf la Grèce alors que le dernier gros souci venait d'Italie prise d'assaut par des Tunisiens, ce n'est pas le moment de tâcler l'Italie saperlotte)

    RépondreSupprimer
  9. En 2007 il avait martelé qu'il devait être jugé sur son bilan ..... Mais il devait sans penser à un bilan après 10 ans passé à l'Elysée ...

    RépondreSupprimer
  10. un second mandat de sarko et la france sera absorbée par la grèce

    RépondreSupprimer
  11. Arno Klarsfeld propose que l’Union européenne construise un mur entre la Grèce et la Turquie contre l’immigration clandestine.

    A vomir... Où est le grand philosophe BHL ? Ha oui, là faut pas déconner, entre sioniste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et la Môman d'Arno qui fait campagne in Deutschland über alles avec la parti die Linke pour devenir le nouveau président de la Bundesrepublik Deutschland! C'est pas drôle tout ça?????? Mon teuton de mari se gondole......

      Supprimer
  12. Personne ne semble relever le "sigifiant" majeur qui guide ce genre d'émission: Monsieur Sarkozy apelle systématiquement son interlocuteur par son prénom pour crééer avec lui et le spectateur un effet de proximité voire de collusion. Mais ce dernier lui donne du "monsieur le Président" ce qui le place dans un effet de sujétion comme l'élève face au maître ou le patron avec sa secrétaire.
    A partir de cela tout se déroule de façon faussée. Sarko peut mentir, exagérer, déformer les propos ou les propositions, tout est possible. Ses propres mensonges deviennent la Vérité, les questions génantes sont perçues comme des attaques odieuses du parisianisme ou des socialistes, le bourreau devient victime, etc.
    Bref Sarkozy n'a rien à dire. Il se contente de manipuler l'autre comme le chat et la souris.C'est le jeu du pervers. Si Hollande est assez fin pour ne pas se prendre à ce jeu là, pas sûr hélas que les français et les journalistes n'y succombent pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le pouvoir de la télé sur l'esprit collectif: Création d'icône (sarko) par ceux là même qui représentent la morale du peuple (les journalistes ou présentateurs télé). Ne croyez pas que les journalistes ne soient pas dans la combine car ils le sont: ils ne font qu'obéir à des ordres supérieurs afin de préserver leur confort financier et leur rôle d'aiguilleur de la pensée sociale, rôle plus que valorisant pout tout ego qui se respecte.
      L'argent étant le nerf de la guerre (qui n'est que de la politique extrême), on comprend aisemment que ce genre d'emission n'est que complaisance envers le président des riches afin de le faire remonter dans des sondages eux aussi trafiqués.
      En clair, çà s'appelle la propagande.

      Supprimer
  13. J'ai du m'accrocher pour regarder jusqu'au bout et là encore je peine à m'en remettre. Ce type n'a répondu à quasiment aucunes questions détournant systématiquement le sujet, génant ou non pour le ramener vers un sujet qu'il maîtrise.
    Sa manière de tacler Ferrari sur la question du financement par kadhafi en la traitant de passe plat du fils kahdafi était odieusement agressive et honteusement grotesque et menaçante.
    Dans l'échange avec Thibaud, une agressivité et une mauvaise foi absolue , tentant de convaincre que Thibaud s'en était prit à la france et non à lui le candidat, martelant a propos du PNRU que ce sont "les français qui travaillent qui ont payé ça" lorsqu'on décortique un tant soi peu ses réponses on constate qu'il illustre en plein ce que Thibaud tente de lui dire!!!
    Il y'aurait tant à dire jusqu'à en vomir.
    Mais le pire c'est que certains en voyant ça poussent des "hourra" et des" comme il est fort et comme il a bien répondu, comme il connait ses dossiers"...mais comment peut-on être aussi aveugle et sourds?!!! qui sont ces gens ? qu'on t'ils donc dans le coeur et la tête? Sur son FB on dirait tout simplement un mouvement sectaire à la gloire du dieu Sarko. Des fois le peuple c'est un con.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "qui sont ces gens ?"

      Les téléspectateurs de TF1...Malgré les mensonges, les affaires, le bilan, ils continuent de voter "comme à la Star'ac"...

      Supprimer
  14. Après le peplum de Villepinte, la parole de Présidandidat ; On nous prend vraiment pour des CONS. Ce type est un dingue, on n'oublie rien. RIEN. JAMAIS. Il ne fait que parler à sa droite : Il veut une droite forte. Pour moi c'est clair, L'UMP et l'extrême droite c'est des FACHOS. Et si l'on ne veut pas être gouvernés par des fachos et bien on sait ce qu'il faut faire non ? Il fallait voir Dati, la bave aux lèvres à Mots croisés, et Gilbert collard, éructer sa haine ; Ils sont capables de gouverner ensemble ceux-là. Pas moi ; Je préfère la Révolution à la Résolution. Perso ; je commence par Juan, Marianne2, Médiapart et après je vais voir les hurleurs qui hurlent avec les loups. jbl1960

    RépondreSupprimer
  15. faut pas s'affoler !


    http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/03/13/sarkozy-devant-hollande-au-premier-tour-succes-sans-lendemain-230154

    jpd

    RépondreSupprimer
  16. Les sondages, j'en fais déjà un chaque matin dans les toilettes, tout du pipo, un échantillon de quelques personnes ne fait pas la France des votants, personnellement on ne m'a jamais demandé mon avis!

    RépondreSupprimer
  17. Jacques MICHEL13 mars 2012 à 13:46

    Eh bien moi au contraire, ce sondage je lui accorde du crédit. Il confirme ce que j'ai toujours pensé. Hollande je n'y ai jamais cru et ce depuis le début. Ah, si Ségolène avait été choisie.........Vous verrez, Mr Buisson sur ce point a raison, non seulement il sera battu, mais il fera moins bien qu'elle au second tour !!

    RépondreSupprimer
  18. Juste comme cela, en "passant",
    j'ai lu à un moment donné, sur twitter, que l'agricultrice Aurélie Pascal, présente sur le plateau hier soir ...
    avait déjà débattu avec Sarkozy, en octobre ou novembre 2011.
    Ils se connaissaient donc déjà !
    Quant aux questions, comme d'habitude, elles ont du passé au crible des conseillers spéciaux ; donc, les réponses étaient déjà prévues, loin d'être spontanées.

    Pour conclure, juste une question, très simple :
    qui, dans notre pays, peut bénéficier d'une période d'essai de 5 ans, avant de se mettre au travail ?
    P E R S O N N E
    Par conséquent, le dernier quinquennat démontre l'incompétence de son auteur !

    RépondreSupprimer
  19. TNS SOFRES Hollande 30% Sarkozy 26%
    2eme tour Hollande 58% Sarkozy 42%

    RépondreSupprimer
  20. Sarko en tête au premier tour?
    L'ifop travaille pour sarko et ce dernier voulait être devant hollande avant la clôture des inscriptions. Caprice de naimpérial, et magouille bien entendu!
    Perso, suis pas si sûr que la marine soit si loin de lui!
    On verra mais en tout cas, on a quand même droit en ce moment à une overdose de propagande pro-sarko de la part des médias télé. Quelle misére autant de docilité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait peut-être en finir avec cette habitude ridicule consistant à dire que les sondages qui donnent Sarkozy en tête sont truqués (on trouve l'argument inverse pour les sondages donnant Hollande en tête sur les sites sarkozystes) parce que l' IFOP appartient à Mme Parisot, comme si celle-ci avait peur d'une victoire de Hollande et que la SOFRES était un "institut de gauche".

      Supprimer
  21. http://www.tns-sofres.com/_assets/files/2012.03.13-iv8.pdf

    jpd83

    RépondreSupprimer
  22. Hors sujet mais le bon sujet c' est oui ou non le libéralisme , oui ou non l' austérité ... http://www.legrandsoir.info/le-programme-de-melenchon-en-8-mn-chrono.html
    Moi je dis depuis toujours Mélenchon présidons

    RépondreSupprimer
  23. je n'ai pas regarder l'émission hier, parce que TF1, Ferrari, Sarkozy même combat, apparemment je me suis mis le doigt dans l’œil, quelle mouche a piqué Laurence, parler des affaires à Sarkozy, c'est carrément grotesque, c'est ce qu'ont du dire tous les donneurs de leçons de l'émission de FRANCE 2 où nous avons vu le nain faire son mea culpa, mais pas un seul des collègues de Laurence Ferrari, appartenant au service public n'a évoqué , Karachi, béttancourt, Woerth, Kadhafi et toutes les affaires nauséabondes qui ont décoré son quinquennat.
    Laurence a eu l'honneur de relever le niveau du journalisme
    et sur TF1

    RépondreSupprimer
  24. le sondage Ifop n'a porté que sur 300/350 personnes venant compléter les échantillons des 2 jours précédents. Cà serait plus une estimation de l'évolution des tendances. Pour que cela soit vraiment confirmé, il aurait fallu étendre l'analyse sur une plus longue période pour éviter les phénomènes "transitoires". En somme c'est un sondage peu fiable. Le sondage TNS Sofres, en portant sur un échantillon de 1000 personnes en instantané correspond mieux à un cliché figé à un moment donné et c'est tjs Hollande (30pts) qui devance Sarközy (26 pts).

    RépondreSupprimer
  25. Ce qui me fait rire ce sont toutes les affaires qu'ils ont sur le dos.

    Si ont écoute sarkosy ils sont toujours non coupable comme si toutes ses affaires étaient en fait des pures inventions , des fables comme il l'a dit lui même. Bien sûr les journalistes non que ça a faire d'inventé des choses pareil au rique de ce faire poursuivre en justice pour diffamation.
    Les écoutes de hortefeux , les chèque s de madame bettencourt, le financement de la campagne de sarkosy par kahdafi , l'affaire karachi , etc.... faudrait selon sarkosy croire que tout ceci n'est que pure invention ?

    Comment des français peuvent encore voter ce monsieur qui n'est même plus crédible sur aucun sujet???

    RépondreSupprimer
  26. et cette justification absurde prenant appui sur le passé. C'est di niveau de mon gosse de 7 ans quand il fait une connerie et que pour éviter l'engueulade il me dit que ouais mais machin aussi l'a fait ...ET ALORS??!!!! c'est pas une excuse! même mon gosse le comprend que c'est bidon!

    RépondreSupprimer
  27. Sarkosy , vu par le financial tribune et Time : un facho de la pire espèce
    http://www.slate.fr/lien/51203/sarkozy-xenophobe-time
    http://www.slate.fr/blognews/27607/Pr%C3 %A9sidentielle%202012%20live%20direct

    P.Foul

    RépondreSupprimer
  28. s'il gagne je part

    Si SARKO gagne son élection et a sa majorités présidentielle aux législatives je vais devoir quitter la FRANCE et portant en étant 500% Français, pour ne plus voir ce pilleur de notre sociétés.
    partir ou je ne sait pas ou aller, un autre pays européen aucun ne tien la route,et pourtant j'allais avoir ma retraite ouvrier maçon dans le BTP( à 60ans je fini avec une invalidité a 70% du au travaux pénible débuté le travail a 14 ans et pendant35 ans ans de travail aux intempéries et je touche actuellement a peine 700 € une honte pour les ouvrier du travail dur.
    si je quitte l'Europe je perdrait ce pécule.

    je laisse ma maison a ma famille ( que j'adore)a ma femme et mon fils.

    sa va être dur et vraiment dur de devenir un clandestin, et pourtant je sais puisque ayant travailler avec eux sur les chantiers ( surtout des Portugais c’était plus facile pour eux dans les années 70 ).

    est ce que je vais tenir avec mon handicape et mes douleurs ?

    ma décision est grave , mais c'est ma décision.

    vous qui restez en France j’espère que tous ses dirigeants passeront en justice pour avoir piller la France et avoir céder notre industrie aux aux monde de la finance,presque plus d'entreprise nous appartienne.

    j’espère être encor parmi vous cette automne ce sera bon signe ( le petit dictateur aura perdu ,sinon ce sera le cahot)

    fait attention a votre vote

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas vous qui devez partir mais lui.
      Courage.

      Supprimer
  29. Il faudrait peut-être en finir avec cette habitude ridicule consistant à dire que les sondages qui donnent Sarkozy en tête sont truqués (on trouve l'argument inverse pour les sondages donnant Hollande en tête sur les sites sarkozystes) parce que l' IFOP appartient à Mme Parisot, comme si celle-ci avait peur d'une victoire de Hollande et que la SOFRES était un "institut de gauche".

    RépondreSupprimer
  30. Je vous remercie beaucoup d'avoir partagé cet article, c'est bien expliqué, de toute façon on souhaite vraiment la FIN.

    RépondreSupprimer
  31. Faute d'écraser les prix, le storytelling de sarkozy tente d'écraser les affaires.

    sarkozy ose tout jusqu'à faire travailler le dimanche l'institut Parisot - Denis Gautier-Sauvagnac.

    Sa courbe finira à ...Courbevoie devant le trribunal d'instance où sont jugé les pilleurs d'héritage...

    Sarkozy aura ses signatures le 21 Avril, dans 38 jours, 21 000 000 de casse toi pauv' con , le référendum de Bayonne.

    Voilà pour le fourbe.

    Casse toi pauv' con. A la CJR, en attendant mieux. Cécilia lui apportera des oranges.

    Andy....

    RépondreSupprimer
  32. Tu as raison, Juan, on s'amuserait presque, ça y est. Je sais pas où tu trouves la force de continuer à le regarder s'agiter en prime time, perso j'ai renoncé, et quand je lis ton résumé, je suis atterrée. Autant de mauvaise foi, et de démago, est-ce seulement possible, c'est l'hallu. Je vais devoir me chercher les images de tout ça. Sauf que mon ordi va finir par me laisser choir, à force d'être insulté.
    Mais dis-moi, à quoi t'occuperas-tu quand on l'aura déboulonné ?
    C'est terrible, parce que rien pour le plaisir de te lire, il m'arrive de souhaiter qu'il repasse. Mais ça me dure jamais. Et pourtant, ton blog, je l'aime. PS : Anonyme, certes, mais lectrice plus que régulière.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.