Sarkozy se cache en banlieue.

Invité du Grand Journal, mardi 10 avril sur CANAL+, Nicolas Sarkozy eut ce propos surprenant: «Je ne crois pas que mon rôle était d'arpenter les trottoirs de banlieue ». Il vouait tacler son rival socialiste. Ce fut contre-productif.

L'après-midi même, il avait surpris la presse en visitant, sans crier gare, la commune de Drancy en Seine-Saint-Denis. Il n'avait prévenu les médias qu'à midi le jour même. La journaliste d'Arrêt sur Images a témoigné n'avoir été prévenu que 20 minutes avant le départ. Sarkozy voulait « se rendre discrètement en banlieue ». Dans son entourage, on avait peur des contre-manifestations.

Le soir sur CANAL+, il se pavanait à tort: « Moi, je vais dans tous les endroits de la République sans aucun problème, c'était le cas en Seine-Saint-Denis aujourd'hui ». Il visitait certains endroits de la République à condition de venir à l'improviste. Et ce n'était pas la première fois. Quand il n'était pas officiellement candidat, il procédait déjà ainsi, la visite de dernière minute pour éviter les critiques, les opposants, les récalcitrants.

On appelait cela la trouille de la « France Forte ». Il s'agissait de répliquer, avec trois jours de retard, aux deux jours de visites et rencontres de François Hollande dans quelques banlieues de France (Vaux-en-Velin, Trappes, Creil, etc).

Contre Hollande, le candidat sortant lâcha: «Je suis très impliqué dans la vie des quartiers, depuis longtemps. J'ai vu que M. Hollande y avait passé deux jours. Mais il n'y a pas une seule idée qui soit sortie de ces deux journées». Et il s'est encore attribué un effort qui n'était pas le sien, les fameux «46 milliards d'euros investis pour l'amélioration de la vie de nos quartiers». Le plan de rénovation urbaine datait de ... 2004, combien de fois faudra-t-il le rappeler ? Il était très vindicatif contre la gauche d'il y a 30 ans. Il est comme cela, Nicolas Sarkozy, ses épouvantails datent des années 80.
« Qui propose un nouveau plan de rénovation urbaine ? C'est moi (...) Dans les quartiers, ils savent très bien, ce qu'il en est. Il y a ceux qui parlent de la misère, ceux qui l'exploitent et puis, il y a ceux qui essaient de faire qu'il y ait moins de ghettos.»
Le matin même, devant la CGPME, il avait tenté de convaincre qu'il ne fallait pas baisser l'impôt sur les sociétés des PME... Pour faire bonne figure, il rappela sa proposition de la veille, fusionner les délégués du personnel, le comité d'entreprise et le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) pour les entreprises de 50 à 300 salariés, en une seul comité baptisé «comité des salariés et des conditions de travail».

 A Drancy, il est allé voir quelques représentants d'autorités religieuses (juif, musulman et protestant), au centre culturel berbère. « Tous ensemble, nous devons lutter contre ceux qui veulent dévoyer la religion ». On se souvenait du « curé plus fort que l'instituteur » pour éduquer nos enfants, réclamé par Nicolas Sarkozy dès décembre 2007.

Fâcheuse coïncidence, l'épouse Carla avait invité quelques copines du 16ème arrondissement de Paris pour une réunion « Tupperware ». Ces gens-là n'étaient pas dans le monde de tout le monde. Hors sol...

« Je voulais faire cela depuis longtemps mais je m'y suis prise trop tard à cause de mon bébé »a-t-elle expliquer pour se justifier... Un an de retard ! Fichtre ! « Toutes les présentes sont des femmes parfois oisives, souvent fortunées. Des épouses d'hommes d'affaires ou alors venues du mileu de la mode, du show biz, de la télévision. Une styliste voisine avec une journaliste ou la femme d'un producteur de cinéma » témoigna Guy Dutheil, un journaliste du Monde.

L'image était terriblement contreproductive pour le candidat du peuple.

27 commentaires:

  1. je l'ai croisé sur C+ hier
    il la jouait très geek
    pauvre france
    bob

    RépondreSupprimer
  2. Et le maire de Drancy JC Lagarde qui ne voulait pas de «bastringue médiatique» (source libération), pauvre banlieue

    RépondreSupprimer
  3. Une chance que tu est la pour nous dire tous les mensonges qui défilent dans cette bouche puante de candidat,à force d'en parler tous les jours on voit que tu le connait mieux que sa mère, merci Juan de nous évités la manipulation de cet odieu personnage. solange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, sa mère le connaît déjà pas mal, comme l'on peut le voir dans cette vidéo (vers la minute 3).
      http://www.dailymotion.com/video/x1tsbj_sarkozy-compilation-de-ses-mensonge_news

      Supprimer
    2. tiens bon juan, dans moins d'un mois, tu pourras commencer ton stage de désintox et vivre normalement, sans t'obliger à regarder Tf1 ou le figaro. la quille !

      Supprimer
  4. Tellement lamentable: il s'appuie sur des responsables religieux pour gérer la banlieue?
    Et personne n'est là pour le dénoncer?
    Il faut des religieux pour donner plus de travail? Il faut des religieux pour la paix sociale?
    Il faudrait lui dire que la République existe partout, la même pour tous.
    Mais cela n'était pas une de ses innombrables promesses?
    la montée du communautarisme? Vous voyez l'instigateur ici.
    lamentable candidat désespéré!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que c'est bien dit!
      Moralité: aidons le chanoine de St Jean de Latran à devenir évêque de Parthenia dès le premier tour!

      Supprimer
    2. @Anonyme de 01:53 AM. EXCELLENT = évêque de Parthenia!!! (abc)

      Supprimer
  5. "Publié en 1576, le "Discours de la servitude volontaire" est l'oeuvre d'un jeune auteur de dix-huit-ans. Ce texte (ô combien actuel !) analyse les rapports maître-esclave qui régissent le monde et reposent sur la peur, la complaisance, la flagornerie et l'humiliation de soi-même. Leçon politique mais aussi leçon éthique et morale, La Boétie nous invite à la révolte contre toute oppression, toute exploitation, toute corruption, bref contre l'armature même du pouvoir."

    Indispensable à tout citoyen averti !
    En librairie. Aussi en téléchargement gratuit sur internet !
    Père Plex

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En version audio :

      http://ia600404.us.archive.org/16/items/LaBoetie-DiscoursDeLaServitudeVolontaire/DiscoursDeLaServitudeVolontaire.zip

      Supprimer
    2. Plusieurs sites offrent téléchargement ou consultation. Il suffit de taper "Discours de la servitude volontaire" sur Google.
      Père Plex

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Oui. L'on peut lire des choses intéressantes ici:

      http://www.lexpress.fr/actualite/economie/sarkozy-proglio-nucleaire-anne-lauvergeon-dit-tout_1102901.html
      notamment:
      "Nicolas Sarkozy vous avait proposé d'être ministre, pourtant, juste avant son entrée en fonctions?

      Oui.

      Quel ministère?

      Celui que je voulais.

      Pourquoi avez-vous refusé?

      Il ne composait pas un gouvernement, il recrutait pour un casting! Je remplissais nombre de cases : femme, monde économique, industrie, international, Mitterrand, moins de 50 ans... et Areva libérée."
      .....
      "Ce système a fait la promotion d'un nucléaire bas de gamme à l'international et proposé de transférer nos droits de propriété intellectuelle mondiaux aux... Chinois, et de vendre du nucléaire à des pays où ce n'est pas raisonnable.

      A qui précisément?

      Par exemple au colonel Kadhafi."

      Supprimer
  7. Ce qui me désole c'est que la presse qui pleure tous les jours sur le massacre du peuple syrien et sur les exactions du tyran Bachar el Assad, passe sous silence le fait que ce dernier fut invité en grandes pompes par son ami sarkozy au défilé du 14 juillet, date symbolique s'il en est!
    Rappelez-vous ceci:
    http://www.liberation.fr/monde/010130104-le-dictateur-syrien-bachar-el-assad-invite-officiel-au-defile-du-14-juillet

    RépondreSupprimer
  8. Mercredi 11 avril 2012 :

    Les défaillances de PME s'envolent au premier trimestre.

    La conjoncture se précise pour 2012 et elle n’est pas reluisante. Même sans récession au sein de l’Hexagone, les petites et moyennes entreprises (PME) de plus de 50 employés traversent cette période avec la plus grande des difficultés. Les défaillances d’entreprises enregistrées en France au premier trimestre sont en légère hausse par rapport à la même période de 2011, et restent pour la quatrième année consécutive au-dessus du seuil de 16.000, a indiqué la société Altares dans un communiqué, relayé par Les Echos de ce mercredi.

    Le nombre de défaillances s’élève à 16.206 jugements de redressement ou liquidation judiciaire directe, 3.500 de plus qu’avant la crise début 2008.

    « Les PME de 50 salariés et plus sont, comme au quatrième trimestre 2011, très exposées » (+27 % sur an, par rapport au 1er trimestre 2011), note la société de services aux entreprises. A noter toutefois que neuf PME défaillantes sur dix sont des micro-entreprises (moins de dix salariés). De quoi s’imaginer le nombre de PME toutes tailles confondues défaillantes en France.

    Pourquoi les PME perdent maintenant ?

    Le carnet de commandes est stable mais les trésoreries sont vides. Parmi les PME qui se retrouvent en difficultés, celles dont les problèmes avaient commencé bien avant, la sortie de crise étant souvent révélatrice des faiblesses structurelles, constate le responsable des études. Les mesures de plan de relance et autres aides durant la crise leur avaient permis de garder la tête hors de l’eau.

    En témoigne le fait qu’un tiers des PME défaillantes n’avaient plus publié leur bilan depuis 2010. Et près de la moitié d’entre elles ne disposaient plus de fonds propres (de cash) – pour notamment payer les fournisseurs –, constate ce même responsable. Et les problèmes d’accès au financement par les banques n’arrangent rien au rien à la situation.

    Parmi les victimes les plus médiatiques, Petroplus de Petit-Couronne, placé en redressement judiciaire, ou encore Caddie.

    Mais les réelles victimes restent les salariés. On compterait 65.200 salariés concernés par ces défaillances, soit une hausse de 16 % sur un an. Une bonne raison pour les candidats à l’élection présidentielle de se pencher sur le sort des PME.

    Les transports routiers de marchandises face à l'envolée des prix de l'essence connaissent 10% de défaillances en plus cette année.

    http://www.20minutes.fr/economie/914737-defaillances-pme-envolent-1er-trimestre

    RépondreSupprimer
  9. Carla, c'est anonymous sans la moustache !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carla:
      La voix de son maître
      Desesperate pouf pouf
      Chérie, j'ai rétréci ton cerveau
      Jamais sans ma fille
      Mon nom est personne
      La Reine des pommes
      etc............

      Supprimer
  10. Les rats ont déjà commencé à quitter le navire!

    http://www.challenges.fr/elections-2012/20120410.CHA5182/les-collaborateurs-des-ministres-se-recasent-avant-l-election-presidentielle.html?google_editors_picks=true

    RépondreSupprimer
  11. Il y a deux mois le candidat des énarques, des fonctionnaires, des élites et des médias, François le peit a publié un livre : "Changer de destin "

    C'est un flop. Personne ne le lit ni ne l'achète.

    Hollande est une imposture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dont feed the troll11 avril 2012 22:49

      tout petit troll est de retour!
      il a fait un vent
      pschitt....
      ne pas nourrir

      Supprimer
  12. Quand je lit ceci de la par du camp UMP ça me désole vraiment :

    "La gauche au volant c'est le grèce au tournant "

    Non mais franchement , ont se croirait dans une cour de CP

    Comment doit le prendre la grèce et l'espagne ?

    La france est aussi dans un état désatreux économiquement , ont nous cache beaucoup de chose et ça ose encore faire des leçons de morale au mépris des autres parteniares européens ?

    C'est ça donc l'europe ? mais quel hypocrisie franchement !!!

    Vaut mieux tout arrêter alors non ?

    Ce gouvernement salit encore une fois la france en stigmatisant les autres pays européens comme si la situation de la france était mieux , ont en est pas loin et cela grace a cet imcapable qui a claqué des milliars a droite et a gauche et le voilà dans sont cheval de bataille a vouloir faire la morale aux autres comme si cet imcapable était un père protecteur.

    Navrant et pitoyable comme visage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez! Laissons FH aux arguments sérieux. Vu que les hautes sphères ump agissent comme des gamins à la récré (pardon les gamins, vous êtes mieux que ces gugusses) nous les adultes, on va essayer de jouer comme à la récré en sortant des slogans bidons pour frapper l'opinion mais en fin de compte les slogans ne servent à rien. (NKM de mes 2, le tournant c'est quoi dans "La gauche au volant c'est le grèce au tournant"? argumente un peu ce en quoi c'est vers la situation de la Grèce qu'adviendra la politique du BATAVE (expression amicale) ?" Minable Nkm (le N sera minusculisé aussi). C'est triste de voir que l'ump (je n'arrive pas à rendre plus petit la police de caractère) se fourvoie dans des propos insignifiants. Allons y aux slogans débiles :
      - Avec l'ump, vous n'aurez du lapin Sarközy qu'un pêt :-)
      - NKM faut pas qu'elle nous la ramène
      ...
      Que l'imagination s'y déchaîne pour démontrer leur stupidité de communication. FH après n'est pas là pour se niveau de canivau!

      Supprimer
    2. Pas NKM: dans son ministère de l'écologie, c'était la kosescroc-morizet!
      C'est dire

      Supprimer
  13. Vivement que la gôche passe qu'on touche le fond...
    l'antisarkosisme primaire des bobos véloportés adorateurs fanatiques de l'énergie éolienne me saoûlent de désespoir
    alawakbar ils sont de moins en moins nombreux à boire les paroles moralisatrices des têtes chercheuses et à les répéter parce que "ça fait bien" ils s'autoqualifient de progressistes, n'ont aucune notion d'économie, sont automatiquement pro palestiniens car l'antisionisme c'est l'antisémitisme propre de gôche et "ça fait bien"
    ils se disent ouverts et censurent tout problème pour lequel une discussion leur est impossible faute d'arguments, ils sont Bien !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.

PARCE QU'IL FAUT EN RIRE