Sarkozy tout en négation sur France Inter

Le candidat sortant était l'invité de la tranche matinale de France Inter, mardi 17 avril. Il passa l'essentiel de ses trois quarts d'heure de présence à se justifier et à se défendre. Décidément, son propre agenda n'imprime pas le débat électoral.

Débutant avec Pascale Clark vers 7h49, il déclara préférer sa manifestation à la Concorde du dimanche précédent à celle du 6 mai 2007 grâce à la « qualité d'écoute » de la foule qu'il chiffra imprudemment à 120.000 personnes.
Pascale Clark: Pourquoi la France silencieuse, celle à laquelle vous vous adressez, est-elle silencieuse, qu'est-ce qui l'empêche de parler ?
Nicolas Sarkozy: Oh vous savez, parce qu'il y a beaucoup de Français qui sont trop fiers pour se plaindre quand ils souffrent, ou de protester...
Pascale Clark: De quoi souffrent-ils ?
Sarkozy poursuivit, sans répondre. L'échange dura encore près de 7 minutes, sans fond politique. Nicolas Sarkozy évoqua ses « sentiments » (plus forts, plus « profonds » que « l'affect »), son « besoin d'amour » ( « avant, le président était toujours momifié »), sa Rolex à 55.000 euros cadeau de son épouse, etc.

Puis vint le moment des questions dites sérieuses, émanant de Patrick Cohen ou des auditeurs. On ne fut pas déçu. Sarkozy s'agita, le café pris dans l'intervalle pendant le journal de 8h produisait sans doute son effet. Il levait souvent les mains, les sourcils et épaules.

Sans droit de suite ou si peu, le candidat sortant enquilla les contre-vérités avec un aplomb qui ne sied qu'aux grands professionnels:

1. « Il n’a jamais été question de vendre une centrale à M. Kadhafi ! [...] c’est un mensonge éhonté ». Sarkozy répondait à l'une des accusations d'Anne Lauvergeon, ex-présidente d'Areva, qui expliquait dans son récent ouvrage-confessions que l'Elysée avait cherché à vendre de la technologie nucléaire aux autorités libyennes jusqu'à l'été 2010. Sarkozy voulait-il jouer sur les mots (« centrale » plutôt que « technologie ») ? La conclusion d'un contrat d'équipement nucléaire de la Libye était officiel ... dès juillet 2007. Mediapart a régulièrement produit nombre de preuves. Rue89, ce mardi, a répertorié toutes les sources documentées d'accord nucléaire entre la Sarkofrance et la Libye de Kadhafi.

2. Proche de Kadhafi ? Jamais ! « S'il y a bien un chef d'Etat qui n'a pas frayé avec Kadhafi, c'est bien moi ! » Quelques auditeurs de France inter, comme votre serviteur, s'étranglèrent en écoutant pareil mensonge. On se souvenait tous des poignées de main, accords commerciaux (juillet 2007, juillet 2008, octobre 2010), avec le spectacle grandiose des réceptions du 10 au 13 décembre 2007, Kadhafi avec sa tente à l'hôtel de Marigny. Et que dire des contrats des premières relations commerciales nouées par Sarkozy ministre de l'intérieur dès 2005 ?

3. Quand il fut question de l'affaire Bettencourt et de l'espionnage de journalistes, prouvé et reconnu, le Monarque manqua de s'étrangler à son tour: « Il n'y a aucun journaliste qui a été espionné ». Il jouait encore sur les mots. Comment appeler la surveillance minutieuse des deux journalistes du Monde en juillet puis à l'automne 2010 par la DCRI ?

4. Toujours sur la même affaire, il s'étonna qu'on l'interroge encore sur ses comptes de campagne de 2007: « Sur mes comptes de 2007, il n'y a rien, absolument rien. Et personne ne les conteste ». Un juge, sur la base de son instruction, avait trouvé la preuve de larges retraits d'espèces en février et mars 2007 pour Liliane Bettencourt. Il avait aussi des témoignages que des versements avaient été réalisés pour le compte de la campagne de Sarkozy. Certes, l'instruction n'était pas terminée... mais comment déclamer que les comptes de campagne ne sont pas contestés alors que justement ils font désormais l'objet d'une instruction ?

Plus tard dans la journée, le candidat partit à Morlaix. On se souvient de son expression désastreuse, sur cette ville bretonne, lors de son intervention à Capital (M6) il y a 4 semaines: « Vous iriez voir un médecin qu'on a forcé à aller à Morlaix?».

A Morlaix, voulait-il se faire pardonner ? Il se promena rapidement, il faisait froid. Même la météo avait visiblement décidé de jouer contre lui. Il devait perdre dans la grisaille, dans un temps de Toussaint.

« Vous aurez dans quelques jours à faire un choix absolument historique ».

Nous n'en doutions pas.


37 commentaires:

  1. a Morlaix, il y a grand viaduc SNCF
    il aurait pu s'y essayer au saut de l'élastique (sans élastique) ou en parachute (sans parachute)
    dommage, il a perdu une occasion de finir en beauté
    bob

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment, il n'y a rien de bon chez ce type!

      Supprimer
  2. Hollande a aussi sa dose de mensonges... L'euphorie d'une victoire certaine (pourquoi donc aller voter ,)fait oublier que le PS dirigé longtemps pas Hollande a triché, a couvert des malversations, un système de corruption généralisé d'élus de la République. Et l'actuelle dirigeante de ce parti risque d'être le 1er ministre... La haine de Sarkozy a fait oublier tout ce qui ne va pas dans ce parti et qui n'a pas changé. Bien au contraire, plus la victoire de Hollande sera grande, plus les mauvaises habitudes reviendront au grand galop. Ne pas oublier qu'ils auront beaucoup de pouvoir entre les mains dont la presse et les médias qui avaient si bien soutenu Sarkozy en 2007. Il ne faut pas se faire d'illusions: seuls les privilèges changeront de camp,car rien ne bougera avec Hollande qui fera à peu près la même politique et sans doute avec beaucoup de zèle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les trolls se lèvent tôt en cette saison

      Supprimer
    2. Vous avez bien appris votre recitation

      Supprimer
    3. "Les trolls" sont ceux qui votent Hollande qui fera une politique libérale comme Sarko. Il y aura très vite des pleurs et des grincements de dents.

      Supprimer
    4. Il n' y a aucune haine, simplement le rejet d'un personnage qui avait quasiment tout promis (le plein emploi, plus de pouvoir d'achat une république irréprochable, etc....) et qui parle aujourd'hui comme si c'était un autre qui avait gouverné.

      Supprimer
    5. @ Pat Vous avez mille fois raison, la situation économique de la France est bien plus catastrophique qu'il y a cinq ans. La faute à qui ? La crise, la gauche, les syndicats, les chomeurs, les immigrés, les Roms, les corps intermédiaires, les 35 heures, mai 68, Jospin, Mitterrand, Blum, la Commune, ????
      Et votre grand champion, le nouveau Messie que tout le monde attendait, Monsieur "je décide de tout et je fais tout, je vais sauver l'europe et le monde", il est où ?? Oui, à 42 % au second tour, mais à part cela ????

      Supprimer
    6. Bonjour,
      Si Sarko arrive à repasser, nous aurons une catastrophe car dans le monde nous sommes ridiculisés, le pays des droits de l'homme? Envolé,au point que la ligue des droits de l'homme appelle à voter contre Sarkosy.
      Nous sommes perçus comme un pays raciste, xénophobe, interventionniste.
      Se tromper une fois, c'est grave mais réitérer...Nous serons mis au ban des nations.
      Donc oui, la catastrophe, nous l'aurions si Sarko repasse...
      Si Hollande passe, ce que j'espère, ce sera moins dur et il y a aura du boulot, juste pour reprendre ce qui a été cassé.

      Supprimer
    7. Vous faites preuve de mauvaise foi et vous faites un procès d'intention honteux vis à vis de Hollande ..

      C'est logique me direz vous de la part d'un troll sarkolâtre ...

      Supprimer
  3. Des tweets :

    ==> Dernier sondage #CSA est accablant pour #Sarkozy : 24 puis 42% ! Vers la plus sévère défaite de la droite depuis 1870 ...

    ==> "Si les choses continuent, la branlée que Sarkozy va se prendre sera encore étudiée à Science Po dans 5 siècles. Minimum."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La plus belle branlée serait qu'il ne soit même pas qualifié pour le second tour. Mais il faudrait que les Français aient un sens politique pour ce faire, n'est-il pas?

      Supprimer
    2. Oui, je prêche cela depuis un moment déjà.
      @Pascal:
      Oui, c'est le seul moyen que je vois pour sarközy, s'il veut laisser une trace dans l'Histoire.

      Supprimer
  4. Hollande 29%, Sarkozy 24% (CSA)

    L'écart se creuse nettement avec François Hollande qui gagne deux points à 29%.

    http://elections.lefigaro.fr/flash-presidentielle/2012/04/17/97006-20120417FILWWW00658-hollande-29-sarkozy-24-sondage-csa.php

    Le fier Figaro souffre en silence...

    La délivrance dans trois jours ouvrés pour sarkozy le souffre - douleur....Il faut l'aider à partir dignement

    Andy...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Andy, dignement, c'est-à-dire, à coup de pied au cul!

      Supprimer
  5. Petit mythomane, moi aussi j'ai écouté, j'était sidérée, décidément un menteur qui prend des pilules, il est grand temps de changer le représentant de la France. Solange

    RépondreSupprimer
  6. « S'il y a bien un chef d'Etat qui n'a pas frayé avec Kadhafi, c'est bien moi ! »

    Frayer :
    V. tr.
    1. Vén. Frotter. Le cerf fraye sa tête, son bois aux arbres.
    ◆ Vétér. Excorier, enflammer par frottement. P. p. adj. Cheval frayé aux ars*.

    Haha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sarkozy est complétement naze! Il ne se rend même pas compte qu'il parle en public et que tout un chacun peut se rendre compte qu'il dit n'importe quoi. Quel président! Chapeau! Vite, du balai!

      Supprimer
    2. ouarf, ouarf, les trolls18 avril 2012 11:36

      frayer: pondre des oeufs, bon ça on s'en doute mais curieuse comparaison, le bounga bounga on le voit mal en action...
      frayer: aussi se reproduire dans le langage populaire, pour le candidat du peuple, c'est franchement lourd!
      Pour un chef de parti qui supporte pas de virer un gros con homophobe comme Vaneste, c'est plus Sarko qui doute, c'est douteux tout court!
      Décidément, ça va pas bien le sarko!
      même pas un ouarff, c'est trop naze et pitoyable
      Parce que à part le Berlu qui se vantait de touze avec Khadaff( un gros mytho?), je vois mal les autres chefs d'états dans cette"position"....
      Faut arrêter les médocs et Carla, je crois...

      Supprimer
    3. Vous êtes étonnés de tout les mensonges de ce trou de fesses! eh, bien pas moi! il va nous sortir des saloperies jusqu'a la fin, d'ailleurs très proche, triste fin tout de même.
      Comme nous sommes des gens très modestes, je vais t'offrir une montre que de 55OOO euros, mais surtout de la perd pas.

      Supprimer
  7. Encore 5 jours et que la Justice s'occupe de ce triste clown !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ailleurs si Hollande veut jouer un coup de maître, il nomme Eva Joly à la Justice !

      Et là les Français retrouverons la banane.

      Supprimer
    2. Ah que oui! Quel plaisir de voir les affaires de l'UMP enfin traitées comme il faut!

      Supprimer
  8. Avec ce rythme, il ne sera même pas au second tour ! Champagne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soyons tout de même prudents! Hier encore, un sondage donnait Sarkozy et Hollande à égalité au premier tour. Même si je n'y crois pas trop, une légère baisse de Hollande et/ou de Sarkozy et une remontée de Le Pen d'ici la fin de la semaine pourraient encore éventuellement déboucher sur un nouveau 21 avril (à l'envers ou à l'endroit)...

      Mais, puisque Sarkozy tente d'imiter le général de Gaulle avec ses "Aidez-moi", je vais m'inspirer du défunt pape Jean-Paul II pour vous dire "N'ayez pas peur" et, surtout, ne vous démobilisez pas!

      Stef

      Supprimer
  9. Mercredi 18 avril 2012 :

    Sondage exclusif. Nicolas Sarkozy en chute libre.

    COURSE 2012 - Le président-candidat a récemment décidé de changer de stratégie en lorgnant vers le centre et laissant de côté l’extrême droite...

    L’élection est-elle encore gagnable pour Nicolas Sarkozy ? A lire la dernière étude CSA pour 20 Minutes, BFMTV et RMC, la réponse est non. En moins d’une semaine, le président de la République a perdu deux points, à 24% (estimation la plus basse depuis son entrée en campagne, le 15 février), pendant que François Hollande en gagne deux. Le différentiel au premier tour devient un gouffre au second, où le socialiste battrait le candidat UMP avec un écart de 16 points (58%-42 %).

    Comment expliquer cette chute libre à quelques jours seulement du premier tour, moment où tout devait redevenir possible, selon les stratèges de la majorité ? Depuis une semaine, le président semble avoir changé de stratégie en faisant des appels du pied à François Bayrou, candidat du MoDem, évoquant, notamment dans 20 Minutes, la «proximité» de certaines de leurs propositions et son attachement à l’«ouverture». Des déclarations qui ont semé le trouble dans le camp de Sarkozy, où certains considèrent qu’il fallait continuer à séduire l’électorat de Marine Le Pen, la plus forte réserve de voix, selon eux. Et effectivement, dans la même période, la candidate du FN a repris du poil de la bête (+ 2 points). Les prochains jours risquent d’être tendus dans la cellule stratégique de l’UMP.

    http://www.20minutes.fr/presidentielle/918459-sondage-exclusif-nicolas-sarkozy-chute-libre

    RépondreSupprimer
  10. "J'ai toujours été opposé à toute forme de sectarisme".
    Encore un mensonge de notre futur ex-président(on l'espère!!!)
    Pendant que le monarque se prélassait à la Concorde, "le cercle des donateurs" l'attendaient au Crillon, 5 ans après le Fouquets!
    Le curé qui enseigne mieux que l'instituteur, ce n'est pas du sectarisme aussi?
    Et la "majorité silencieuse"? Si ce n'est pas du sectarisme, ça?
    Et ce triste sire dit qu'il veut "rassembler"?
    Il va à la pêche aux voix avec un énorme filet en espérant ramasser tout ce qui traîne, oui!
    Montrons -lui qu'il ne va pas rassembler mais qu'il va SE RAMASSER!!!!Et tous ses sbires avec!!!!
    En tout cas, ce qui se passe ces derniers jours, avec les appuis de la Chiraquie et des villepinistes, me conforte dans ce que je pense depuis toujours:
    J'ai apprécié De Gaulle, un peu moins Pompidou( milieux d'affaires pour ceux qui s'en souviennent, Madame étant, disons, spéciale).
    J'ai apprécié Barre qui faisait passer la pilule Giscard.
    J'ai à la fois respecté , apprécié et critiqué Mitterrand.
    j'ai aimé Chirac en tant que plus à gauche de nos président et détesté très tôt Sarkosy et sa clique, je lui en ai voulu de les avoir laissé prendre le pouvoir, même si j'ai eu mal au fondement de voter pour lui au deuxième tour de 2002 car l'homme oui, le parti non.

    Chirac est un sage, même si ce n'est pas un saint( loin s'en faut)et le fait qu'il appuie Hollande et déteste Sarko en dit long sur le danger d'une hypothétique réélection.

    Démocrates de tous bords, unissons-nous et pour le premier tour, il comprendra ce que c'est que savoir rassembler!

    RépondreSupprimer
  11. Soyons vigilants, attentifs, voire méfiants...
    l'Urticante Médiocrité Politique est capable de tout ! Dans chaque commune, dans chaque bureau de vote, derrière chaque officier municipal et derrière chaque personne désignée au dépouillement, il nous faut dépêcher plusieurs observateurs s'assurant du bon déroulement de la mise en lumière des scrutins.
    Le mensonge étant une compétence première dans la meute du nano summitum, un nombre annoncé peut très bien devenir une escroquerie imprimée...
    La lutte durera jusqu'à l'aube, il ne faut rien laisser passer, ils ne lâcheront pas le morceau aussi facilement. Ils ont déjà tant spolié...
    Druide

    RépondreSupprimer
  12. Le pire est à venir, le désastre aux legislatives promet d'etre cinglant,le nain aura tout bousillé meme sont propre parti !

    RépondreSupprimer
  13. Et personne n'ira pleurer!

    RépondreSupprimer
  14. voir le dernier article du nobs qui parle de sarkosy, il est désespéré: il draguerait Villepin!
    mais comme le dit jacky, restons mobilisés et allons voter!
    Deux fois plus de procurations qu'en 2007, c'est encourageant c'est sûr mais comme le dit François Hollande, rien n'est joué!

    RépondreSupprimer
  15. Réponses
    1. how to learn Turkish :-) ?

      Supprimer
  16. Bonjour,

    Nicolas Sarkozy est tel qu'il aurait toujours dû être. C'est dommage qu'il ait fallu 10 ans pour que certains réalisent l'IMPOSTURE.Une décennie pour voir ce que nous étions nombreux, pas trop pour lui empêcher d'accéder à l'Elysée, à dénoncer. 10 ans !
    Lorsque l'on fera les comptes et que les morts sortiront des placards, l'on aura l'impression de vivre une deuxième libération. Oui, Hollande va découvrir l'envers du décor de la " France décomplexée". Attentions les secousses ! Il faudra être fort pour ne pas vomir !

    A+

    A2N

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.

PARCE QU'IL FAUT EN RIRE