28 mai 2012

Après Sarkozy, les réacs sont amnésiques

Depuis la victoire de François Hollande le 6 mai dernier, certains à l'UMP cherchent les premiers couacs de la présidence Hollande. Au prix d'un effort d'amnésie assez improbable et inédit, les voici qu'ils se déchaînent, creusent et grattent.

Il fallait relire les premières semaines de Nicolas Sarkozy après son élection, en 2007. La presse était unanime, incroyablement unanime, et malgré les fautes Bling Bling des premiers jours du quinquennat. Le 22 mai, Paris Match titrait encore sur « une famille d'aujourd'hui à l'Elysée » ; VSD s'extasiait toujours, le 23 mai: « Façon Kennedy ou Grimaldi, le glamour s'invite sous les ors de la République avec un président qui ne veut rien laisser au hasard » . L'Express n'avait pas moins de retenue: « La révolution Sarkozy» .

Cinq ans plus tard, l'Express est moins indulgent: « Hollande, rattrapé par la crise ». Le Point prévient déjà que c'est « fini de rire », puis titre sur « ces promesses qu'il faut enterrer ». Tout est plus sombre, plus grave et sans appel. VSD pensait connaître de Sarkozy « ses stratégies pour revenir ».

Fin mai 2007, Nicolas Sarkozy faisait campagne pour l'UMP au scrutin législatif. En mai 2012, François Hollande reste distant. Il laisse la conduite de la campagne à Jean-Marc Ayrault.  Mais il est un point où la comparaison des périodes révèle un parallélisme des situations: en mai 2007, le parti socialiste et la gauche en général étaient sonnés. Cinq ans plus tard, l'UMP est dans une position quasi-identique. Elle est tiraillée par une guerre des chefs. Samedi, Copé et Fillon ont ainsi fait mine de jouer l'unité sur une estrade lors d'une réunion des cadres du parti.

Bien sûr, personne n'est parfait. Même dans le gouvernement Ayrault. Crime ultime, il est même certain que certains des nouveaux ministres ont eu un jour quelques contraventions de stationnement ou, pire, d'excès de vitesse. Depuis le 6 et surtout le 16 mai, les sbires de Sarkofrance se sont donc lâchés. Et ils exigeaient la démission de tous les ministres, fussent-ils condamnés d'une amende timbre-poste.

La condamnation d'Arnaud Montebourg à un euro symbolique pour insulte envers les dirigeants de Seafrance, qu'il avait traité d'escrocs, fut l'objet de multiples cris d'orfraies. Nadine Morano, qui avait couvert Brice Hortefeux ou Eric Woerth, et toutes les mises en examens des proches de Nicolas Sarkozy dans l'affaire de Karachi, réclama sa démission. Ironie judiciaire, le tribunal a en revanche considéré que l'expression patrons-voyous, également utilisé par Montebourg, n'était pas une insulte (sic!).

Contre Christiane Taubira, la charge était rude et plus ample. Le Figaro avait exhumé une condamnation pour licenciement abusif d'il y a 8 ans. La réacosphère propageait aussi la rumeur infondée selon laquelle Christiane Taubira aurait jadis montré quelque indulgence envers l'acte de «brûler des drapeaux français».

L'éditorialiste Eric Zemmour accusa la ministre de racisme anti-blanc: «En quelques jours, Christiane Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues, sont dans le bon camp à protéger. Les hommes blancs dans le mauvais. Après tout, les femmes votent majoritairement à gauche depuis 1981, et dans les banlieues, Hollande a obtenu des scores de dictateur africain. Mais en quelques jours, la ministre de la Justice (...) a donné une couleur angélique aux débuts de la gauche, qui la ramène là où elle ne voulait pas forcément revenir» Zemmour qualifia même la Garde des Sceaux de « maman pour ses enfants, ces pauvres enfants qui volent, trafiquent, torturent, menacent, rackettent, violentent, tuent aussi parfois ». C'était ignoble, facile, inutilement provoquant. Zemmour fut débarqué de RTL ce samedi 26 mai, trois jours après cette saillie matinale.

A l'UMP, on paraissait donc oublier l'incroyable liste des scandales, petits et grands, qui marquèrent ce quinquennat. Même François Hollande fut l'objet de soupçons anonymes sur sa déclaration à l'ISF. Une rumeur sur Internet l'accusait d'avoir triché à l'ISF en occultant le patrimoine de sa compagne Valérie Trierweiler. C'était faux, à en croire l'article, chiffré, de Rue89. A l'inverse, on s'interroge toujours sur l'origine de la fortune de Nicolas Sarkozy, telle qu'elle a été révélée par sa dernière déclaration de patrimoine de sortie en février dernier.

Jeudi dernier, François Fillon s'est aussi amusé du « festival des couacs » dont aurait souffert le gouvernement. Il pensait à l'annonce prématurée d'un retour à la semaine de 5 jours dans l'enseignement primaire par le ministre Vincent Peillon. Quelle affaire ! Fillon oubliait l'incroyable confession de Jean-Louis Borloo, éphémère ministre des Finances qui lâcha qu'un projet de TVA sociale était à l'étude. L'annonce, dit-on, couta quelques dizaines de députés à l'UMP en juin 2007. Fillon oubliait surtout son propre quinquennat, du début à la fin, Nicolas Sarkozy ou ses conseillers grillèrent l'annonce de toutes les réformes, voire les commissions de réflexions pourtant constituées en grand nombre pour justifier telle ou telle réforme.

Mais au final, que retenir ? François Hollande n'aura eu décidément aucun état de grâce. Pour paraphraser notre confrère Guy Birenbaum, c'est sans doute tant mieux.

Une autre vigilance s'organise. Celle de ceux qui aimeraient que la rupture d'avec les anciennes pratiques de Sarkofrance se mettent en place rapidement.

Le site Mediapart s'est vite attaché à dénoncer les intérêts professionnels de certains récents nommés, David Kessler et Pierre Lescure. On pourra reprocher au site de ne pas avoir attendu la suspension des mandats des deux visés, justement détaillés par le site. Si elle ne tombe pas dans le procès d'intention, la vigilance reste nécessaire. Mediapart a aussi lancé une autre affaire sur les notes de frais des députés, à quelques semaines du scrutin.

Cette autre vigilance doit aussi et surtout s'exercer sur la tenue des promesses du candidat Hollande. Sauf bourde ou reniement prématuré, cette période intermédiaire qui s'intercale entre les scrutins présidentiel et législatif est comme un faux plat. L'opposition ne peut critiquer que l'application du programme sur lequel le candidat vient justement de l'emporter. Les grandes lois sont pour plus tard, quand l'Assemblée nationale sera renouvelée.







34 commentaires:

  1. Oui. Cette mansuétude de la presse sous Sarkozy (même du monde) a fait l'objet d'une discussion avec Corto74.
    Je finissais par douter.
    Merci

    RépondreSupprimer
  2. Sarkozy était un animal médiatique: ils se sont tous rués dessus, du coup ils n'ont pas vu que l'animal politique était franchement en dessous de tout...
    Discuter avec Corto74: c'est un exploit! bravo!

    RépondreSupprimer
  3. Le Fonds monétaire international (FMI) a publié, mardi 5 juillet 2011, le contrat de travail de sa nouvelle directrice, Christine Lagarde. L'ancienne ministre des finances touchera un salaire annuel de 551 700 dollars (soit 380 727 euros), soit un salaire mensuel d'environ 31 700 euros. En outre, cette somme n'est soumise à aucun impôt, grâce au statut de fonctionnaire international des salariés du FMI.

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/07/05/christine-lagarde-arrive-au-fmi-la-grece-dans-le-viseur_1544783_3234.html

    Madame la marquise Christine Lagarde est comme les aristocrates d'avant la Révolution française, qui ne payaient aucun impôt, eux non plus.

    Madame la marquise demande au peuple grec de payer des impôts, mais madame la marquise ne paie pas d'impôt sur le revenu.

    A la guillotine, cette aristocrate.

    A la guillotine, et avec elle tous les autres aristocrates.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @BA
      Mme Lagarde dit tout haut ce que tout le monde sait depuis longtemps : la Grèce vit aux crochets des autres contribuables de l'Europe depuis le début. Elle a demandé à Goldman Sachs de truander ses comptes publics pour ça.

      D'abord, à tout "seigneur" tout honneur, une petite phrase de DSK sur la Grèce, pour la route. A l'époque il était marquis(comme vous dites) du FMI avant Lagarde (salaire de même niveau, même absence d'impôt mais tout le monde trouvait ça normal à gauche):
      http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/03/15/une-petite-phrase-de-strauss-kahn-mecontente-les-grecs_1493585_823448.html

      Ensuite, Faut vous replonger dans les livres d'histoire avant de critiquer. Le PASOK (parti socialiste grec de Papandreou Senior) a instauré la bonne vieille méthode du chantage bruxellois il y a plus de 30 ans, que les autres partis grecs ont tous utilisés aussi, de droite et de gauche. La méthode c'est : dès que les caisses sont vides, on va voir Bruxelles et on dit : 'faites le chèque, sinon on sort de l'Europe et ça va être le gros bazar pour vous.' Et Bruxelles a toujours fait le chèque... Ca vous rappelle rien çà ? Le PASOK s'est fait élire en 1981 sur un programme anti-européen et anti-OTAN (tiens tiens), qu'ils n'ont pas appliqué une fois élus (re-tiens tiens...), car entretemps Bruxelles avait fait le chèque. Vous voulez une idée concrète de la Grèce d'aujourd'hui ? Allez donc voir comment on resquille au métro d'Athènes (personne, absolument personne, ne paie !!!), allez voir l'ile Zakynthos où 80% des habitants sont déclarés aveugles, ça permet de toucher la pension d'invalidité à vie.... quelle cocasserie de se faire conduire par un chauffeur de taxi déclaré aveugle, qui voit clair comme vous et moi ... Alors Mme Lagarde, on est tous derrière elle. Y'en a marre de ces blabla politiquement corrects de mollusques.

      Supprimer
    2. @ naro : juste eux ou trois petites remarques sur ta prose : (1) toi, tu vas où tu veux, mais moi, je suis pas derrière Lagarde et j'suis pas le seul. Alors, parle pour toi, l'ami (2) qui est-ce qui a mis la Grèce dans l'état où elle se trouve : y aurait pas eu la droite au pouvoir et une banque américaine, qui a organisé la tricherie grâce à des dirigeants, qui sont aujourd'hui aux commandes ? (3) Rappelle-moi un truc : est-ce que les armateurs et l'église paient normalement l'impôt en Grèce ? Se proclamer chevalier blanc, c'est déjà amusant, mais devenir un prosélyte de Lagarde, c'est carrément hilarant !

      Supprimer
    3. C'est ça la démocratie : le peuple est souverain. Il élit ses gouvernants, qui malheureusement le mènent dans le mur. Au final, c'est lui le responsable, le pauvre peuple. Malheureux mais responsable. Tu peux dire ce que tu veux l'ami, moi j'ai été en Grèce pour bosser pour une boite française plusieurs années. Je ne suis pas un prosélyte de Lagarde, à vrai dire je me contrefous du FMI, pour être clair. Simplement ce que dis Lagarde, TOUT LE MONDE le dit en Grèce sous le manteau. Tu en veux d'autres, des exemples ? cf http://www.lepoint.fr/insolite/athenes-se-dote-d-un-parthenon-de-la-corruption-la-maison-d-un-ex-ministre-28-05-2012-1465905_48.php
      Alors si tu veux continuer à payer avec tes impôts tes taxes et tes prélèvements toute cette incurie via l'Europe, libre à toi. Lagarde est simplement une voix qui dit : faut arrêter le massacre. Qu'on se comprenne bien : Elle ou un autre, ce n'est pas le problème. Il faut que ce soit dit, pour le bien de ces pauvres grecs.

      Supprimer
    4. Pourquoi un troll ? Il a raison. Soit les Grecs consomment moins de service public, soit ils payent pour ceux ci. C'est pas aux autres Européens de payer.

      Supprimer
  4. Euh j'avais posté un commentaire a priori conforme à la charte du site ; un truc du genre :
    "il fait tt de même mieux vivre en France libérée ; j'ai l'impression qu'il y a longtemps longtemps que l'hôte de l'Elysée avant l'actuel résident a quitté la place !"
    Sa disparition relèverait-t-elle du dysfonctionnement technique ?

    RépondreSupprimer
  5. "A l'inverse, on s'interroge toujours sur l'origine de la fortune de Nicolas Sarkozy, telle qu'elle a été révélée par sa dernière déclaration de patrimoine de sortie en février dernier."

    Pourriez-vous preciser la nature de vos doutes a ce sujet?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'appart de l'ile de la Jatte a été financé par un prêt parlementaire introuvable

      d'ou viennent les millions qui ont servi à le payer ?
      ce n'est qu'un exemple

      Supprimer
    2. Nicolas Sarkozy a quand même été avocat quelques années avant d'entrer en politique. Il possède toujours des parts dans un cabinet. Ce n’est pas complètement deconnant de penser qu’il a pu accumuler un capital.

      Supprimer
    3. alors pourquoi fait-il état d'un prêt parlementaire à moitié fictif ? (même accoyer a reconnu le caractère irréaliste du prêt prétendu)

      Supprimer
  6. "Depuis la victoire de François Hollande le 6 mai dernier,"

    Quelle victoire ??????

    Le nabot n'a rien gagné.

    Le candidat des arabes des fonctionnaires et des journalistes n'a rien gagné.

    Hollande est minoritaire au second tour des présidentielles.

    Il est ILLEGITIME.

    Le vote Hollande est un vote communautaire, un vote de manipulation médiatique.

    HOLLANDE DEMISSION. ESCROQUERIE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. V'là le retour du roquet ! Dis donc, le caniche de sarko, tu devrais un peu des démêlés de ton maître et des valets ces jours-ci ! Tu étais dans ta niche aux ordres, prêt à aboyer ? Roquet !

      Supprimer
  7. Il faut liquider les entreprises. Partir en redressement judiciaire.

    En premier, il faut arrêter de payer l'URSAAF et les autres taxes et impôts.

    Ensuite il faut licencier.

    Un million de chômeur de plus. Vite.

    Que chaque commerçant, artisan, pense à sa gueule et arrête de se faire exploiter par les fonctionnaires.

    Il faut ruiner l'Etat.

    Il faut que le nabot, le pion des fonctionnaires, démissionne.

    Les socialistes ont voulu le pouvoir. Qu'ils aient un champ de ruine. La terre brûlée.

    Et la prochaine alternance, pas dans cinq ans, vite ! il faut dégager la clique qui dirige ce pays depuis 40 ans :

    Les énarques, les journalistes, les fonctionnaires.

    Il faut tout faire péter.

    LA GUERRE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waou, waou, tu perds carrément les pédales, le roquet. Tu fais de l'auto allumage. Dis donc, le caniche, moi j'aime bien les animaux, mais tu sais ce qu'on fait aux chiens enragés ? Directos chez le véto et un voyage pour l'éternité. Alors, calme-toi, pauv'roquet !

      Supprimer
  8. http://www.atlantico.fr/decryptage/ministre-enseignement-superieur-genevieve-fioraso-corys-subventions-grandes-ecoles-polytechnique-370306.html

    ESCROQUERIE !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'embarrasse pas à nous balancer tes adresses bidons, roquet ! On va jamais aller consulter ces sites, si c'est toi qui nous les conseilles. On tient pas à devenir comme toi : bas du front, éructant comme un cabot enragé. Je t'invite à te mettre à l'abri du soleil printanier dans ta niche et à attendre des jours meilleurs dans 5 ans. Peut-être, car là, dans 15 jours, mon roquet, tes amis et toi, vous allez déguster !

      Supprimer
    2. Rien à foutre de tes élections de merde pipotés par les médias.

      Rien à foutre de la clique qui est au pouvoir.

      Il faut faire péter le système.

      Les socialistes sont des gens dangereux pour la France.

      Il faut les combattre pour sauver le pays.

      Supprimer
    3. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/28/97001-20120528FILWWW00275-dosiere-34-ministres-c-est-trop.php

      René Dosière est un homme de gauche qui a tout mon respect.

      On peut pas dire que c'est l'ami de Sarkozy.

      Aujourd'hui le clan au pouvoir a décidé d'éliminer René Dosière de l'assemblée.

      Ce qui se passe est ni plus ni moins qu'un coup d'Etat sous couvert de démocratie.

      Supprimer
  9. Fleur Pellerin (née le 29 août 1973 à Séoul2) est un haut fonctionnaire

    Le ministre des PME est un haut fonctionnaire !!!!

    Putain mais c'est pas possible de de voir supporter ca plus longtemps.

    Qu'est ce qu'elle sait des PME la haute privilégiée ? Elle a deja payé l'URSAAF la nanti ????

    ESCROQUERIE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tire pas trop sur ta laisse, sale roquet ! Tu vas finir par t'étouffer. Reste AU MOINS cinq ans à tenir, hi,hi, hi ! On t'entendait moins aboyer ces jours-ci et tu t'entendras moins, pour sûr, quand ton maître adoré, il ira voir le juge, hi, hi, hi ! Waou, waou, roquet !

      Supprimer
  10. Sylvia Pinel, née le 28 septembre 1977 à L'Union dans la Haute-Garonne, est une femme politique française

    La ministre du commerce n'a jamais travaillé.

    C'est une fonctionnaire.

    Et elle va expliquer aux hoteliers et restaurateurs qui bossent comme des fous ce qu'il faut faire !!!!

    ESROQUERIE

    Que toute cette clique se casse.

    Le plus vite possible sera le mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il était en week end de pentecôte le petit roquet ?

      il faut qu'il vienne lever la patte pour marquer son territoire sur les pieds des gens propres et honnêtes ?

      Supprimer
    2. Il est pas gentil , le roquet, il est contrarié, le vilin toutou. Va falloir qu'on t'apprenne le caniveau à toi et à tous tes amis. Waou, waou, va chercher le nonosse, roquet !

      Supprimer
  11. Les cons au pouvoir !!! les fonctionnaires seront remplacés par les conctionnaires et ensuite par les tortionnaires.


    ouais !!! Vive la France ?

    Retournez à l'école petit vent !
    l'Etat, les fonctionnaires ce sont les grands monarques qui les ont mis en place .
    La France ? vous ne l'aimez pas !!!

    Le FN a fait la démonstration de son incompétence à travers la gestion de 3 ou 4 villes ! Quel CV !!!!

    L'arabe qui est en moi vous .......

    Nous sommes tous des juifs allemands ..
    Nous sommes tous des arabes méditerranéens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le français que je suis t'emmerde

      Supprimer
    2. La France est une grande nation, ce qui ne l'empêche pas d'avoir parmi ses enfants des bas du front haineux et vindicatifs ! Je le regrette, mais c'est comme ça. En plus, il y a d'autres réponses possibles que l'insulte et la provocation à condition d'avoir quelque chose entre les deux oreilles. Ca s'appelle un cerveau. Pour ce qui concerne la fierté d'être Français, comme dit l'autre, le patriotisme, c'est l'amour de sa patrie, le nationalisme, c'est la haine des autres. Réfléchis bien, la haine répond à la haine et ne compte pas sur nous pour te faire de cadeaux !

      Supprimer
    3. ce vent mauvais de 20 13 pue...

      Le "caucasien" d'origine rurale que je suis depuis, au moins dix générations, vous offre un étron supérieur....

      Je ne vous laisserai jamais capter l'amour de la France à votre seul profit...

      Supprimer
    4. La France est bien au dessus d'un Etat omnipotent rempli de fonctionnaires.

      La France c'est une nation.

      C'est autre chose que cette clique de paresseux qui vivent sur le dos des autres.

      La France c'est tout sauf les fonctionnaires qui la parasitent.

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  12. Pourquoi le modérateur de ce site laisse Mistral délirer son fiel tous les jours ?

    Ca devient pénible de lire les éructations de ce con qui n'ont aucun rapport avec le texte commenté.

    N'y a-t-il pas moyen de supprimer son compte définivement ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le trouve plutôt amusant. Ses "attaques" sont tellement outrancières qu'elles en perdent tout effet, et avoir ce troll ici, c'est comme disposer d'un petit animal familier qui met un peu d'animation, genre hamster dans sa cage ou poisson rouge dans son bocal. De temps en temps, on peut le taquiner, pour le faire monter sur sa petite roue ou tourner dans son aquarium, occupation futile qui permet de décompresser quelques instants.

      Je suis pour qu'on garde notre hamster. Il essaie de mordre, mais ses dents sont molles.

      Supprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.