18 juin 2012

François Hollande peut gouverner, Sarkofrance n'est plus

La campagne législative est terminée. La gauche a la majorité. Impatients ou incrédules, ses supporteurs étaient restés prudents jusqu'au soir de ce troisième tour législatif.

Sarkozy, toujours présent ?
Cette campagne législative fut conforme avec la présidentielle. Personne à l'UMP n'osa rompre avec la doxa droitière sarkozyenne. Le mariage idéologique avec le Rassemblement Bleu Marine resta idéologique (les fameuses « valeurs » de Nadine Morano), à défaut d'être politique.
A Perpignan, un candidat frontiste se désista en faveur d'un UMP mieux placé. Partout en France, quelques cas similaires choquèrent.
Même une Nathalie Kosciusko-Morizet censée incarner la droite bobo-anti-facho se lâcha dans de curieuses caricatures contre son opposant socialiste (« Les gens doivent savoir ce qu'ils veulent. S'ils veulent Duflot en jeans qui fume des pétards sur le perron de l'Elysée, qu'ils le disent! »).

Jusqu'à 20 heures, les commentateurs meublaient comme à chaque fois.Dimanche 17 juin, l'abstention était encore trop élevée, à 44%. Quelques minutes avant la levée du black-out, le maire de la Rochelle puis Ségolène Royal cassèrent la censure pour reconnaître la victoire du dissident local. Comme l'indiquaient les sondages la semaine dernière,Olivier Falorni qui se disait encore socialiste l'avait emporté grâce à la mobilisation de l'UMP et du FN local.

La Sarkofrance dégage
Au final, le parti socialiste captait tout de même la majorité absolue, avec un score qui excédait toute ses précédentes victoires sous la Vème République. Les candidats EELV, soutenus par le PS, s'octroyaient aussi une vingtaine de sièges. Le Front de gauche comptait 10 élus. Les socialistes avaient seuls la majorité absolue. Celles et ceux qui, à droite, expliquaient que François Hollande avait gagné par défaut contre Nicolas Sarkozy en furent pour leur frais. La gauche l'emportait très largement, même dans des endroits improbables.

La totalité des ministres du gouvernement encore en lice furent élus. C'était inattendu, car certains s'affrontaient à l'UMP dans des circonscriptions très difficiles. Ainsi, Stéphane Le Foll a-t-il gagné à 59% dans l'ancienne circonscription de François Fillon dans la Sarthe. Aurélie Filippetti avait réussi à gagner en Moselle, dans une zone redécoupée sur mesure par l'ancien gouvernement Sarkozy. A Marseille, Marie-Arlette Carlotti se débarrassait de l'historique Renaud Muselier, malgré la résistance du clan Guérini.

Avec ses 13% des voix au premier tour, le Front national n'obtint que 2 élus au second: la nièce Marion Maréchal-Le Pen dans le Vaucluse et Gilbert Collard à Vauvert. Mais Marine Le Pen à Hénin-Beaumont avait perdu contre Philippe Kemel (50,1%). Dimanche soir, elle cria quand même victoire.

La droite a dissout le centre
Le Modem confirma son désastre. Même François Bayrou fut défait par son opposante socialiste dans une triangulaire avec l'UMP

A droite, l'UMP ne sauvait pas les meubles. De ces 34% du premier tour (avec le Nouveau Centre), elle parvenait à conserver environ 231 députés dans la nouvelle Assemblée. « Je ne vous cache pas qu'ici, cela ne ressemble pas à une garden party », confia l'envoyé spécial de France 2 au siège de l'UMP. Alain Juppé reconnaissait « une victoire nette du PS et une défaite nette de l'UMP ». Jean-François Copé complétait: « nous avons perdu ».

A 20 heures et quelques minutes, Nadine Morano confirmait sa défaite à Toul. Michèle Alliot-Marie perdait également son siège de députée. Claude Guéant, parachuté à Boulogne-Billancourt, était évincé par le député local Thierry Solère. L'ancien vizir de Nicolas Sarkozy déplora « les procédés peu républicains utilisés par mon concurrent ». Frédéric Lefebvre, l'ancien lobbyiste de Nicolas Sarkozy, perdit largement contre une socialiste dans la 1ere circonscription des Français de l'étranger.

La suite
François Hollande avait donc la majorité qu'il fallait pour mettre en oeuvre son programme. La gauche avait aussi la majorité au Sénat, une première sous la Vème République.

A droite, l'UMP pouvait livrer son prochain combat, le plus grave, celui de sa survie. Quelque part vers 21h46, François Fillon prévenait: l'UMP a un « triple devoir »: « d'abord, préserver son unité ». Ensuite, « redonner la fierté à nos militants des valeurs qui sont les nôtres ». Enfin, être vigilant face à la gauche.

Rares étaient ceux qui notaient la disparition du centre politique. L'heure était grave. La gauche n'avait contre elle qu'une droite républicaine salement mouillée avec l'extrême droite.

Comme une ironie du sort, Nicolas Sarkozy avait décidé ... de se défendre sur le terrain judiciaire. Le JDD révélait qu'il avait envoyer copie de son agenda de 2007 comme preuve de son innocence face aux accusations de financement illégal de sa campagne de 2007 par la famille Bettencourt. L'ancien Monarque voulait éviter, coûte que coûte, une convocation chez le juge. Sarkozy luttait contre un destin à la Nixon.

C'est donc la fin d'une époque. L'effacement d'une parenthèse sarkozyenne.

François Hollande a toute la majorité qu'il lui faut.

La vigilance doit demeurer. A droite, contre les résurgences d'un sarkozysme ambiant . A gauche, pour l'application d'un programme, d'une éthique et le redressement du pays.

Ami sarkozyste, tu as disparu.

Le blog Sarkofrance aussi.

61 commentaires:

  1. "Jusqu'à 20 heures, les commentateurs meublaient comme à chaque fois."

    je ne comprends pas cette nouvelle règle ni d'où elle vient
    dans le temps jadis , les résultats des élus à18 h permettaient d'attendre ceux de 19h qui prenaient le relais pour attendre ceux de 20h
    savoir que trucmuche est élu à bécon les citrouilles ne peut guère influencer le vote à la garenne pigeon

    mais ne boudons pas notre plaisir et le vrai travail va commencer

    RépondreSupprimer
  2. "Ami sarkozyste, tu as disparu."

    Tu devrais même proposer d'effacer le nom du président des livres d'histoire tant que l'on n'y est.

    Tout ceci n'est qu'une comédie, une façade.

    Hollande a été élu dans un scrutin antidémocratique. Le seul président élu avec une minorité de votant.

    L’abstention a été record aux législatives.

    La gauche a gagné les élections mais elle a perdu le combat des idées.

    Le sens de l'histoire est pour les idées, les valeurs du président Sarkozy.

    C'est une victoire à la Pyrhus.

    Le seul argument de campagne de l'anti sarkozysme n'est plus. La gauche a tous les pouvoirs et donc toutes les responsabilités dans la catastrophe à venir.

    Il n'y aura pas besoin de faire des blogs. La médiocrité va s'effondrer toute seule.

    Et la on va enfin faire le ménage. La seule question est quand.

    Quand à Juan et autre manipulateur d’opinion, l'histoire les jugera.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ump a perdu toutes les élections depuis 2007, Sarkozy a été éjecté. En bref, la droite l'a dans le fion jusqu'au trognon et devant ce champ de ruines pas la moindre autocritique. Continuer à croire à Sarkozy, le chef mafieux, comme au Messie ce n'est plus de l'aveuglement pèpère mais de la sénilité.

      Yvan Rioufol ne comprend pas pourquoi la France qui est sociologiquement à droite a donné tous les pouvoirs à la gauche. Peut-être simplement parce que c'est la droite la plus bête du monde, incompétente, incapable de s'assumer et de se définir.

      Supprimer
    2. Zapruder..... Toi aussi va prendre tes gouttes .

      Supprimer
    3. C'est cool à toi de te soucier de ma santé, mais si cela peut te rassurer cela fait bien longtemps que je ne me suis senti aussi bien... Bonne journée !

      Supprimer
    4. relisez vous ! C'est marrant !

      Supprimer
    5. On sent que c'est vraiment trés dur pour vous la défaite.
      Décidément vous ne supportez pas! Je vous redonne le conseil de mon dernier post: Calmez vous, vous en avez pour cinq ans au minimum, et si vous continuer comme cela vous risquez l'apoplexie.

      Supprimer
    6. Quand à Juan et autre manipulateur d’opinion, l'histoire les jugera.

      Allez tu vas nous faire la liste des gens à juger ? Tu va réussir à aligner des trucs cohérents sur une feuille ?

      Supprimer
  3. Enfin!!
    Cette campagne puante est finie!!
    Votre sarkofrance comme vous l'appelée est finie! Place à la gauche !
    Cette puanteur de mauvaise foi des gauchos qui ne voient que leurs petits interets ! La France va mal et l'on met à notre tête un incapable. Enfin à dieu va maintenant il a la majorité absolue . Vous ne viendrez pas vous plaindre dans cinq ans ( s'il tient jusque la , c'est une autre histoire) . Il n'a plus d'excuse !
    Bon courage pour la France et enfin, enfin, on ne vous lira plus critiquer la droite car comme vous êtes si " impartials" vous saurez faire preuve de jugements critique à l'égard de M Hollande j'imagine ?
    À bientôt je vais prendre l'avion avec les 1800 "riches" qui ne vous donnerons plus d'emplois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. encore un qui n'a pas pris ses gouttes

      Supprimer
    2. Voila qui me rappelle mon jeune temps, alors vaquant chez un expert-comptable, nous avions une réunion tous les lundis de bon matin (qui ne servait pas à grand chose... mais enfin) et un lundi matin, lendemain d'élections qui signait une victoire de la gauche (sans doute une nouvelle cohabitation) notre expert-comptable employeur nous a fait un cirque comme si nous étions, en tant que salariés, responsables de la défaite de la droite. Il fulminait, ressassant tous les bienfaits dont il nous avait couvert toutes ces années, maudissait notre ingratitude d'enfants capricieux, et pour finir annonçait qu'il n'y aurait plus d'augmentation de salaire tant que la droite ne serait pas revenue aux affaires...
      Dans un silence d'enterrement nous quittions la salle de réunion pour aller hurler de rire autour de la cafetière.
      Bien entendu il n'a pas mis en oeuvre sa menace et à ma connaissance, il a plutôt bien prospéré sous la gauche. Chaque alternance amenant des paquets de nouvelles lois, règlements, décrets qui annulent, remplacent, édictent de nouvelles dispositions fiscales, sociales ou comptables qui doivent être expliquées et mises en oeuvre en contrepartie de facturation en bonne et due forme.

      Supprimer
    3. Je suis à l'aéroport mon avion à du retard les grèves ont déjà commencées . Je t'embrasse

      Supprimer
    4. Ah mais zut, vous auriez du prendre votre voiture et faire un détour par Zurich où vous auriez laissé votre excédent de bagage dans un établissement bancaire dont la discrétion est légendaire.

      Supprimer
    5. Enfin dans l'avion . Bye les bobos. Bon courage.ils va vous en falloir ..
      Je vous embrasse .

      Supprimer
    6. Sous quel pont il est possible de vous trouver, qu'on vous amène un palt chaud !
      et si c'est une prison des oranges ça ira ?

      Supprimer
    7. Le riche donne peu. Et surtout pas des emplois.

      Supprimer
  4. C'est maintenant qu'il va nous falloir être présents et VIGILANTS. Car nos espoirs ne doivent pas être déçus par de pseudos "on n'y peut rien ... la Commission Européenne, la mondialisation etc ..." Une réelle politique de gauche doit être instaurée et tant pis pour ceux qui ne le supporteront pas. Qu'ils s'en aillent mais s'ils partent ils perdent tous leurs droits mais surtout leurs AVOIRS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas encore parti ? Liliane n'a pas fait les valises ?

      Supprimer
    2. Vous y croyez vraiment ? Hollande se soumettra aux directives européennes et mènera une politique libérale et ceux qui croyaient au changement n'y pourront strictement rien, malgré toute leur belle vigilance. Et je ne suis pas un fanatique de l'UMP.

      Supprimer
    3. Les directives européennes s'imposent aux Etats parce que leur élaboration suit un processus démocratique dans les instances européennes. Les Etats disposent de délais pour adapter leur législation respective et la rendre conforme aux directives.
      Il ne s'agit donc pas de se soumettre dans le sens de s'avilir tel Vercingétorix passant sous les fourches caudines, mais bien d'adapter le droit national aux décisions européennes dans un souci d'harmonisation.
      La crise actuelle de l'Euro est aussi le résultat du "j'menfoutisme" des Etats au regard des règles et traités européens et la stigmatisation des instances européennes chaque fois qu'en interne un Etat rencontre des difficultés, c'est alors la "faute à l'Europe" ou aux eurocrates grassement payés et non-imposables.
      Ce n'est donc pas moins d'Europe qu'il nous faut mais plus.
      Quant à la politique que mènera F. Hollande elle consistera à trouver un délicat équilibre entre augmentation des impôts et réduction de la dépense publique. On sait les socialistes plus rapides à voter de nouveaux impôts qu'à remettre en question des dépenses qu'ils considèrent toujours comme nécessaires, justes, équitables, économiquement justifiées, etc...
      Pour l'instant les signaux envoyés ne sont pas très convaincants. Beaucoup trop de dépenses nouvelles, embauches, augmentation de l'allocation de rentrée scolaire, retraite à 60 ans pour les carrières longues sans avoir seulement ouvert le dossier de la pénibilité ce qui aurait été plus "juste" à mon sens.
      Et pour financer cela des hausses de cotisations, et l'alourdissement de la fiscalité. Il faut sans doute "punir" les vilains riches qui depuis 30 ans ont vu leur impôt sur le revenu diminuer chaque année.
      Mais toujours rien de bien concret sur le volet "réduction de la dépense publique". Dommage.

      Supprimer
  5. Un des seuls bons côtés de la Sarkozie, c'était bien Sarkofrance.
    Merci pour le boulot colossal abattu durant ces 5 années et bon vent à toi !

    à+

    RépondreSupprimer
  6. Dommage - la fin - c'était bien instructif même si je n'était pas toujours du même avis. Bonne chance à Juan - n'abandonnez pas l'écriture et la critique.

    RépondreSupprimer
  7. Merci juan pour ce tournant et pour la suite qui sera aussi critique quand il le faudra.
    Mistral dans trois ans viendra, la corde au coup, marchant sur les genoux en gémissant de bonheur, à l'idée de prendre sa carte au PS

    :-)

    RépondreSupprimer
  8. Tu nous as fait peur avec la fin de Sarkofrance et la fin de ce blog. Et puis je lève les yeux et je vois qu'il y a un nouveau nom et une nouvelle mission !

    Soulagement.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Juan,

    tout d'abord un énorme merci pour le travail accompli pendant ces 60 mois.

    Ce blog a été pour moi, comme pour d'autres j'imagine un outil essentiel de décryptage de la politique UMP passée. Tordre le cou aux idées reçues, analyser les tenants et les aboutissants de politiques orientées en faveur de quelques uns, voilà votre héritage.

    Celà a été un réel bonheur de te lire pendant ces sombres années.

    Merci !

    a.

    RépondreSupprimer
  10. Juan et les autres ont eu peur.

    Peur du président de la République qui a commencé à remettre en question l'ordre établi des fonctionnaires qui dirigent la France.

    Tout a été fait y compris les moyens les plus antidémocratique.

    Juan se satisfait aujourd'hui. Il n'a rien compris.

    La graine est semée.

    L'échec programmé et retentissant de Hollande va permettre un boulevard à la politique sarkozyste.

    Ceux qui ont le pouvoirs depuis des décennies vont le perdre.

    Les fonctionnaires ne seront plus des nantis, les immigrés vont respecter la France et les assistés vont se mettre au travail.

    La question est quand et comment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les fonctionnaires ne seront plus des nantis, les immigrés vont respecter la France et les assistés vont se mettre au travail.

      Bolloré (parmi d'autres) est fonctionnaire ?
      Dassault qui ne vit que de subventions et de marchés d'état va se mettre au boulot au lieu d'aaller à la chasse à Rambouillet ?

      Décidement le monde a changé hier

      Supprimer
    2. S'il est si fort, pourquoi Sarkozy n'a-t-il pas préparé son propre boulevard ? Il avait les pleins pouvoirs et 5 ans pour le faire.

      Supprimer
    3. Argument fallacieux à moins de vouloir mettre le pays à feu et à sang.

      Supprimer
  11. Ah oui ce blog est aussi un doux foyer pour Mistral qui sans lui serait contraint de errer dans les commentaires de Libération, au prix exorbitant d'un abonnement mensuel tacitement reconductible.
    Il peut donc s'exprimer ici et déblatérer toutes sortes de sottises dans une indifférence fortement teintée d'indulgence eu égard à l'indigence de sa pensée. Souvent hors sujet ses interventions suscite le rire ou la pitié.
    Une question taraude : quand prendra t-il ses gouttes ?

    RépondreSupprimer
  12. Juan sarkofrance, toi et tes amis êtes de doux ignares. Pire, de futurs cocus du socialisme français sans même le savoir.

    Laisse-moi t'éclairer un peu. Tu as contribué à éjecter Sarkozy, qui certes n'était pas parfait, mais qui s'est tellement échiné à protéger les français, que les gens comme toi n'ont même pas vu qu'il y avait une crise énorme dehors. Ton salaire a-t-il baissé de 20% sous Sarkozy ? Tes prestations sociales ont-elles diminué ? Soit honnête, et réponds simplement par oui ou non. Pas de baratin.

    Ton obsession sur Sarko te fait oublier ce qu'est réellement le socialisme à la française. Je dis bien : le socialisme à la française. Pas le SPD, ou d'autres. Les socialistes français sont des petits profiteurs de niveau zéro. On les as vu à l'oeuvre en régions : ça copine à tour de bras avec les deniers publics. A force, ça déborde dans le pénal tant c'est tentant de piquer dans la caisse (Bouches du Rhone, Nord Pas de Calais ...). Pour prendre le pouvoir, ils ont joué sur toutes les bassesses : les clivages, les ressorts des petits ressentiments, les jalousies, les envies, les déceptions. Ils se sont servis de gens comme toi comme autant de caisses de résonance, pour mieux accéder au pouvoir. Tu es juste un tambour pour aider à amplifier le dénigrement. Pire, tu es un marchepied consentant.
    Et le programme, quel programme ? c'est le bon vieux réflexe de dégainer le gourdin à impôts, c'est tout. Pauvreté de la pensée socialiste française habituelle. Ils sont perdus comme des lapins pris dans le faisceau du phare de la mondialisation. Les français crédules comme toi, on leur peint les lunettes en noir, pour qu'ils détestent Sarko, ensuite on les repeint en rose, pour qu'ils votent à gauche. Jamais vous ne cherchez à voir la réalité par vous-mêmes.
    Ensuite, pour conclure, on attrape le votant socialiste par l'endroit habituel : le portefeuille, dans lequel on promet de verser de l'argent public. Et en plus on leur fait croire que c'est la 'Kroissance' qui va faire ce boulot-là à leur place. A la belle entourloupe ...
    Mais comme on sent confusément que ça va être dur, car il n'y a plus de fric public depuis longtemps, alors on lorgne avec envie sur la caisse de fric d'à-coté. ça s'appelle les Eurobonds. Aubaine du socialiste français, les Eurobonds : on va pouvoir joyeusement piquer dans la caisse, et ce sont ces c... d'allemands qui vont en rembourser la plus grande partie, avec leur économie florissante. Donc, tactique : on fait le complot des pauvres de l'Europe contre Merkel, mais on reste assez langue de p... avec elle, histoire de ne pas trop la braquer, c'est elle qui régale, quand même.
    Toujours la même sale mentalité des socialistes français de piquer le fric qu'on n'a pas gagné. Au passage, on n'oublie pas d'arroser les petits copains socialos en régions, ça s'appelle les 'Project-Bonds' pour les ignares.

    je ne te blâme pas : tu me fais plutôt pitié. Tu n'es pas si bête, mais tu es crédule. Tu leur as gentiment et gratuitement servi de tamtam pour prendre le pouvoir, alors que tu n'as rien vu encore de la vraie réalité noire de ces gens. Je n'aime pas Sarko, mais à coté des socialistes français, c'était quelqu'un qui avait au moins la préoccupation des français.

    Bon courage à toi et tous tes potes, votre crédulité me fait marrer.

    Dormez tranquilles, Normal 1er est là. Entre la fête du slip chez lui, ses inauguration de chrysanthèmes, ses petits bisous futiles et ses sommets où il est toujours en retard, on est bien gouverné. VOUS êtes bien gouvernés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bé, ils ont tous l'air d'être au bord du nervous breakdown à l'UMP. La cellule d'aide psychologique est ouverte, 24 h/24 auprès du figaro.fr.

      Supprimer
    2. La déprime vous guette, mon cher. Faites-donc un cure de magnésium. Un brin de lithium ne vous fera pas de mal non plus.

      Supprimer
    3. Je ne sais pas qui est le plus crédule, celui qui continue à considérer que le quinquennat de Sarkozy a été positif pour la France ou celui qui attend avant de juger l'action de Hollande comme président?

      Supprimer
    4. pauvre Rado. Tu ne me connais pas et visiblement, tu ne me lis pas depuis longtemps. Sarkozy a été un immense malentendu national.

      Supprimer
    5. j'aurai pas dit mieux. Merci naro.

      Supprimer
  13. Bon vent Sarkofrance ...
    Comme vous - j'ai pas mal écrit, sur un autre site - je vais peu à peu me retirer du jeu ...

    RépondreSupprimer
  14. Très bon article, ce blog est intéressant ;) Si vous voulez lire des articles politiques argumentés et illustrés avec mes avis allez sur http://pointdevuepolitique.blogspot.fr/ . Merci d'avance :)

    RépondreSupprimer
  15. Je trouve cette analyse des élections assez partisane (ce qui me semble être le but si j'ai bien saisi le projet du blog)

    "A Perpignan, un candidat frontiste se désista en faveur d'un UMP mieux placé. Partout en France, quelques cas similaires choquèrent."
    "Comme l'indiquaient les sondages la semaine dernière,Olivier Falorni qui se disait encore socialiste l'avait emporté grâce à la mobilisation de l'UMP et du FN local."

    Qu'en est il des nombreux députés socialistes élus grâce aux voix de l'extrème gauche, voire dans certains cas du FN? Pourquoi ne pas en parler?

    Pour ma part je trouve aussi dangereux voire pire que les rapprochements UMP/FN les rapprochements (pour ne pas dire alliance politique puisque se serait sûrement plus proche de la vérité) entre le PS et l'extrème gauche.

    Il ne manque pas grand chose pour que celle ci rentre au gouvernement, Mme Aubry leur faisant même un appel du pied on ne peut plus clair aujourd'hui :
    "Si le groupe communiste partage le projet du président de la République, la porte est ouverte"
    Pourquoi alors vouloir cacher cette dérive extrémiste du PS en essayant de montrer du doigt une alliance UMP/FN inexistante?

    Nous sommes déjà dans une situation inédite de concentration de tout les pouvoirs par un seul parti, il serait bien d'éviter de se rapprocher plus d'une dictature communiste en les invitant a diriger ce qui ce veut être une législature "normale".

    Ou alors je n'ai pas bien saisi ce que Mr Hollande et le PS entendent par "normal"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'équivalence entre "extrême gauche" et FN m'est absolument insupportable !
      historiquement ridicule. Le PC pendant la guerre était le front national.
      D'accord ses édiles ont avalé le pacte germano-soviétique mais nombreux sont les communistes qui sont rentrés en lutte des 40.
      Le Général en a pris pour ministres.

      Retournez à l'école réviser votre histoire de France !

      Supprimer
    2. Pardonnez moi mon ignorance j'aurais effectivement dû voir que cette équivalence est historiquement ridicule.

      En effet aucune idéologie extrème ne peut rivaliser avec l'extrème gauche au niveau décompte des morts, et aucune n'a montré une volonté plus farouche de détruire les libertés les plus simples et plus d'expertise dans l'assassinat méthodique de ses opposants

      Celà me paraît être une excellente nouvelle pour la France de vouloir collaborer avec entrain avec de telles idéologies. Merci au PS de nous donner cette chance, et merci Mr Hollande, ô petit père du peuple français.

      Supprimer
    3. Ce que vous appelez extrême gauche n'a rien d'extrême. Vous ne m'avez pas l'air de bien connaître les courants de la gauche si vous imaginez que le PG ou le PCF ou la FASE ou n'importe quel autre parti membre du Front de Gauche constitue l'extrême-gauche. Mais peu importe.

      Mettre sur le compte de votre extrême gauche toutes les exactions du stalinisme, du maoïsme, du polpotisme et je ne sais quoi d'autre n'a pas de sens. Puisque vous semblez en avoir en particulier après les Communistes, je ne me souviens pas que leur présence dans des gouvernements, d'abord de De Gaulle, puis de Mitterrand, ait été une telle catastrophe pour la démocratie, et ait ressemblé en rien à une dictature communiste. Encore moins sous Mitterrand, puisqu'à l'époque le PCF avait renoncé à la dictature du prolétariat, au soviétisme, dénoncé le stalinisme, mis au rancard le marxisme-léninisme, et était devenu un parti eurocommuniste, le genre de communistes honni à Moscou.

      Il ne me souvient pas, en revanche, que le FN ait renié ses origines, qui sont principalement collabos (avec une pincée de résistants), et il me semble que si on peinerait à trouver aujourd'hui un véritable adepte de Staline au PCF, on trouve assez régulièrement des néo-nazis au FN (on les exclut, maintenant), et, autour du FN, des identitaires, des négationnistes, des intégristes chrétiens, bref, la crème de la crème des démocrates, défenseurs de la République, de la laïcité, et de la diversité française. Au FN même, d'ailleurs, il y a bien un membre du comité central (le FN a un comité central, comme ces bons vieux staliniens) qui explique comment préparer, puis déclencher une guerre civile en France dans le but d'éradiquer les Français musulmans, alors même que ce que vous appelez extrême gauche a renoncé à la voie révolutionnaire, et à toute violence.

      Supprimer
    4. "nombreux sont les communistes qui sont rentrés en lutte des 40."

      ah ouai des noms ???

      Supprimer
    5. Charles Tillon, qui lança un appel à la résistance le 17 juin, un jour avant le fameux appel de De Gaulle.

      Olivier Souef, dirigeant des Jeunesses Communistes à la Sorbonne

      Jean Paillé, René Duprat, Clément Laborde, Marthe Glize, Antoine Tissier, Elsof Leroy et sa femme, Camille Vaillot, Pierre Grille, Antoine Bar et sa femme, Henri Môquet, oncle de Guy Môquet, Guy Môquet lui-même… Bon, ça pourrait continuer longtemps.

      Supprimer
    6. Voilà justement le gros problème en France : l'extrème droite est sois disant très dangereuse, vouloir discuter avec elle est vu comme la pire des choses possible en politique, c'est quasimment un drame national qu'il puisse y avoir des députés d'extrème droite dans une assemblée. Par contre l'extrème gauche est au contraire un partenaire politique tout ce qu'il y a de plus "normal" et faire alliance avec elle n'a rien de dangereux. Je ne comprends pas ce 2 poids 2 mesures que se permet le PS et plus généralement les gens de gauche.

      Loin de moi l'idée de dire que le FN n'a rien de dangereux, pour moi les 2 idéologies sont aussi violentes l'une que l'autres, elle ne cherchent simplement pas les mêmes boucs-émissaire. Pour l'une ce sont tous ce qui n'est pas Français, pour l'autre tout ce qui est "riche" (bon évident tous sauf les dirigeants des partis émergeant à plusieurs milliers d'euros de salaire mensuel).

      L'idée même de chercher un type de personne responsable de tous nos maux et d'essayer de "s'en débarrasser" est stupide et dangereuse.

      L'extrème gauche a renoncé à la voie révolutionnaire?
      L'introduction du programme du front de gauche (qui pour vous n'est pas "extrème") regorge de termes assez clair : "Affrontons la finance",allusion à la noblesse de 1789,"il nous faut reprendre le pouvoir","il faut une révolution citoyenne",un peu plus loin on retrouve la fameux "révolution citoyenne","confrontation avec la finance","bouleverser radicalement la politique de notre pays","volonté inflexible de résister à la finance". Celà ne me semble pas décrire un programme pacifique qui a renoncé à la voie révolutionnaire.

      De plus Mr Mélenchon décrit précisement vouloir suivre les exemples des révolutions arabes qui jusqu'a preuve du contraire ne ce sont pas faites pacifiquement. Je ne sais pas si l'extrème droite appelle à ce genre de prise de pouvoir.

      Arrêtons donc de pactiser avec l'extrème gauche ou acceptons l'extrème droite comme un partenaire politique "normal". Mais que cesse ce 2 poids 2 mesures quand il s'agit des extrèmes.

      Supprimer
  16. mais arrêtez vos décomptes ridicules, je connais mieux que d'autres les millions de morts à mettre au compte du stalinisme et du maoïsme - pour ces derniers les épisodes de cannibalisme sur des jeunes enfants peuvent rajouter des touches répugnantes à votre fureur.

    Maintenant si vous faites le compte des morts à mettre au compte du libéralisme sauvage vous allez être très surpris d'autant que vous allez devoir compter au moins après 1a conquête de l’Amérique. La traite des noirs se distingue par des chiffres éloquents... mais des noirs allez vous me dire....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois pas vraiment le lien entre le "libéralisme sauvage" et l'idéologie d'extrème droite. Le libéralisme sauvage s'est, il me semble, autant développé sous des gouvernements de gauche que de droite, et ce dans de nombreux pays. Si vous voulez faire ce décompte en tout honnêteté, ne le mettez pas à l'actif d'une idéologie d'extrème droite, contrairement aux millions de morts dûs aux idéologies d'extrème gauche, décompte qui continue de s'aggraver grâce a vos amis Chinois et Nord Coréens. A quand Kim Jong Un reçu à l'Elysée en grande pompe par Mr Hollande?

      Supprimer
  17. Un salut amical à toi, Juan, et un grand merci pour ce que tu nous as apporté. Avec courage et honnêteté malgré tant d'âneries et d'ignominies déversées sur ton blog par des types vils pleins de haine. Nous, nous savons que ce qui est le plus important est le respect des hommes, quels qu'ils soient, d'où qu'ils viennent. Le contraire de ce qui s'est passé pendant 5 ans. Adieu et bonne route.

    RépondreSupprimer
  18. OMG tu as capté un trio de trolls UMP en mode cubi de rosé ...

    RépondreSupprimer
  19. sarko france n'est plus mais il reste des séquelles

    je ne sais si tu as vu le journal de pujadas hier soir faire la promotion de l'investissement anti-nationaliste dans l'immobilier à N Y
    un pur chef d'oeuvre d'anti-France , mode d'emploi, encouragement etc tout y était
    y un grand ménage à faire dans la télé publique

    RépondreSupprimer
  20. François Hollande "gouverne".

    François Hollande va augmenter les impôts en France. La Grande Bretagne va accueillir les entreprises françaises.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120619.OBS9028/cameron-pret-a-derouler-le-tapis-rouge-aux-exiles-fiscaux-francais.html

    François Hollande va supprimer les peines plancher. Deux gendarmes sont tuées.

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/var-deux-femmes-gendarmes-abattues-un-suspect-interpelle-18-06-2012-2054624.php

    Je savais qu'il allait rapidement se casser la figure, je ne pensais pas que ca irait aussi vite.

    HOLLANDE DEMISSION

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. François Hollande va supprimer les peines plancher. Deux gendarmes sont tuées.

      c'est dégueulasse ce que vous accolez ainsi !
      les peines plancher existaient quand ces malheureuses ont été abattues.

      Je pense que lorsque vous consulterez, ça ira bien mieux pour votre entourage.

      Supprimer
  21. Merci Juan : c'est grâce à des gens comme vous que nous sommes dans un pays démocratique. L'enjeu de ces élections était aussi de pouvoir prétendre à le rester: justice bafouée, prisons privées supeuplées, racisme, politique anti jeunes, endettement croissant du pays, politique législative brouillonne, écologie bafouée ...
    Il reste écrire quelques pages judiciaires...
    Pour les salopards qui trainent sur ce blog :
    "En Suisse, la mise en œuvre des nouveaux accords fiscaux produira une chute de 30% des actifs provenant d’Europe occidentale, à 623 milliards de francs en 2014. La Suisse gère 3100 milliards de francs, dont 2000 milliards de fonds transfrontaliers en 2011, hors assurance vie, immobilier et fonds de pension. La place offshore suisse représente le double des îles Anglo-Normandes ou encore du Royaume-Uni, 4 fois plus que le Luxembourg ou Singapour... "
    Si la seule ambition de Cameron est d'attirer le rentier et le fraudeur, il faudra pas qu'il compte rester en Europe !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.