27 juin 2012

Hollande: pourquoi les éditocrates parlent de la "rigueur juste" sans savoir ?

Le récent spectacle médiatique est assez incroyable. Depuis quelques jours, journalistes et commentateurs s'agitent sur les futurs efforts de rigueur que la France allait devoir subir pour redresser, comme promis, ses comptes publics. Faux scoops, ré-écriture de la campagne, cris d'orfraie ou incompréhension, ça parle et ça s'agite, sans savoir ni prévoir.

Gesticulations médiatiques
Certains journaux conservateurs (Les Echos, Le Figaro, l'Express, Le Point) s'étaient livrés à une course aux scoops, faux ou prématurés. De la nouvelle taxe sur les  dividendes des Echos aux « coupes drastiques » dans la fonction publique du Figaro, de cette rigueur «que le gouvernement Ayrault nous prépare » (l'Express) aux « coupes budgétaires dès cette année » (le Figaro, encore), il fallut s'habituer à ces fuites qu'on n'osait imaginer orchestrées. 

Il y avait aussi ces duels et faux débats, sans objet puisque leur objet même (le collectif budgétaire de juillet puis la loi de finances de l'automne) n'était pas connu. Sur toutes les ondes, des journalistes nous assénaient donc qu'il faudrait augmenter les impôts (quelle nouvelle !) mais aussi réduire les dépenses (quelle nouvelle !).

Quelques éditocrates voulaient aussi faire croire que le président Hollande ne respectait pas les engagements du candidat Hollande. A cet exercice, l'un des plus fameux d'entre eux était certainement le soutier de RTL et du Grand Journal de CANAL+, Jean-Michel Aphatie. Depuis des jours, l'éditorialiste politique professionnel raille avec gourmandise tantôt un prétendu revirement de François Hollande, tantôt son irresponsabilité budgétaire. Dans un mémorable billet publié vendredi dernier sous le titre « Le changement du changement, c’est maintenant », Aphatie fit toutefois un aveu incroyable: il reconnaissait à Hollande d'avoir « tout dit lors de ces multiples discours», sur l'augmentation du SMIC, l'embauche de nouveaux fonctionnaires, ou la retraite à 60 ans. Cet aveu de sa part, discrètement, sur son blog, était un évènement à part entière. Il compléta, cependant, que c'était la faute de ... l’opinion publique « qui n’entend que ce qu’elle veut bien entendre ».

A droite, on enrageait. On croyait pouvoir caricaturer François Hollande comme un grand dépensier, le voici qu'il confirmait sa prudence de campagne. Aujourd'hui, il appliquait son programme, dans un contexte plus grave encore.

A gauche, certaines critiques étaient prévisibles et légitimes. La hausse du SMIC était largement insuffisante pour les attentes des sympathisants et électeurs de la Gauche de la gauche. Il n'y avait que quelques Sarko-fanatiques pour croire que Hollande était sur la ligne du Front de Gauche... Et pourtant, d'après le Nouvel Obs, si les salariés étaient « mitigés », les patrons étaient, eux, carrément « horrifiés ».



Ce que l'on sait
A ce stade, que savait-on vraiment ?

1. Le contexte économique s'est aggravé tout au long du dernier semestre: la prévision de croissance économique n'est plus celle retenue par l'ancien gouvernement Sarkozy: elle serait limitée à 0,4% en 2012. Le chômage, en mai dernier, a encore progressé: +33.000 sans-emplois, le maquillage des statistiques par l'ancienne équipe ne produisait plus ses effets. La flambée du chômage devrait durer jusqu'en décembre au moins, a prévenu l'INSEE. Faute de croissance, le pouvoir d'achat des Français devrait reculer cette année. 

2. Il manque aussi entre 7 et 10 milliards d'euros à l'Etat pour clore son exercice en cours dans les clous de la précédente loi de finances. Une part de ce trou est dû à une sous-estimation des dépenses par l'ancienne équipe.

2. Le SMIC sera augmenté de 2% au 1er juillet, dont 1,4% pour compenser l'inflation des mois précédent. Cela représente 21,50 euros supplémentaires par mois. C'est peu mais c'était prévisible. François Hollande n'avait pas promis d'aligner le SMIC sur 1.700 euros, une proposition de Jean-Luc Mélenchon. Rappelons que Nicolas Sarkozy s'était refusé à tout coup de pouce de juillet 2007 au 1er janvier 2012. Le ministre du Travail s'est défendu en expliquant qu'il fallait « remonter à 1997 pour trouver un coup de pouce supérieur ».

3. Le bouclier fiscal a encore coûté 735 millions d'euros en 2011. Valérie Pécresse, l'ancienne ministre du Budget de Nicolas Sarkozy savait depuis avril qu'il avait coûté 100 millions d'euros de plus qu'en 2010. Mais elle s'était bien gardé de publier le dit rapport. Ces 735 millions représentent 10% des sommes manquantes au budget de l'Etat cette année. Ce n'est pas tout, mais ce n'est pas rien. Et c'est un vrai gâchis.

4. Le gouvernement va annuler la hausse de 11 milliards d'euros de TVA prévue par l'équipe Sarkozy pour octobre prochain.L'impact pour les comptes publics est neutre, puisque cette hausse de la TVA - qui frappait les consommateurs, y compris et surtout les classes moyennes et les retraités - était compensée par une réduction de charges sociales.

5. Le gouvernement va geler un milliard d'euros de dépenses 2012: «1 milliard de dépenses qui devaient être engagées d'ici à la fin de l'année seront gelées» a prévenu Jérôme Cahuzac, l'actuel ministre du Budget. « Chaque ministère y contribuera. »

6. Les effectifs de la fonction publique resteront stables. Le candidat Hollande s'y était engagé, le gouvernement Ayrault l'a rappelé: « Il n'y aura pas un fonctionnaire de plus, il n'y en aura pas un de moins ».

7. Plus globalement, le gouvernement a annoncé lundi qu'il gèlerait en valeur les dépenses de l'Etat pour les années 2013 à 2015. Pour 2012, ce gel s'entendra hors pensions de retraite et intérêts de la dette.

8. Sans le vouloir ou le prévoir, le gouvernement peut aussi compter sur une autre recette inattendue: la réforme Hollande des retraites va rapporter davantage qu'elle ne coûte ! Au final, environ 500 millions d'euros supplémentaires seraient dégagés...  


43 commentaires:

  1. Aphatie fit toutefois un aveu incroyable: il reconnaissait à Hollande d'avoir « tout dit lors de ces multiples discours», sur l'augmentation du SMIC, l'embauche de nouveaux fonctionnaires, ou la retraite à 60 ans. Cet aveu de sa part, discrètement, sur son blog, était un évènement à part entière. Il compléta, cependant, que c'était la faute de ... l’opinion publique « qui n’entend que ce qu’elle veut bien entendre ».

    mr apathie , c'est mélenchon qui a promis le smic à 1700€, pas FH

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a compris qu'en terme de déversage de conneries, de mauvaise foi et de mensonges avérés tu n'es qu'une pâle copie de tes maîtres à penser.

      On a aussi compris qu'après avoir perdu 6 élections d'affilée depuis 2007 (un record depuis le début de la 5ème République !) le droite est dans les cordes.

      Et pendant que les grands s'occupent vraiment de la France détruite par la haine de sarkozy, la guéguerre des chefs à l'ump nous réserve quelques bon moments.

      Supprimer
    2. Tiens Tiens Mistral fait du a4 et se prend pour un expert et se plaint de trucs .. mis en place par Sarkozy.

      Supprimer
  3. Mai 2007 : élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République.

    Chômage en France métropolitaine, sans compter les départements d'outre-mer : Catégories A, B, C, D, E :

    Mai 2007 : 3 632 400 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.
    Mai 2008 : 3 449 800 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.
    Mai 2009 : 4 044 100 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.
    Mai 2010 : 4 529 600 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.
    Mai 2011 : 4 665 600 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.
    Mai 2012 : 4 960 000 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-Forna7tti-2.pdf

    Evolution de mai 2007 à mai 2012 : augmentation de 1 327 600 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.

    Evolution de mai 2007 à mai 2012 : augmentation de 36 % du nombre des demandeurs d’emploi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez oublié une chose :
      M Sarkozy est aussi responsable de l'assassinat de JFK ..
      Arrêtez de vous prendre pour des experts et de faire du copier / coller.

      Supprimer
    2. Ce qu'on reproche surtout à Sarkozy, c'est bien de n'avoir rien fait pour arranger les choses.
      Pour lui, c'était magique: la crise excusait tout

      Supprimer
    3. En France, tout ce qui va bien a deux causes :

      1- C'est grâce à Nicolas.

      2- C'est grâce à Sarkozy.

      En France, tout ce qui va mal a deux causes :

      1- C'est à cause de la crise.

      2- C'est à cause de Hollande.

      Supprimer
    4. grâce à parcequillevautbien, c'est lui qui le dit qu'il le vaut bien, l'affaire Kennedy est résolue. Et bientôt celle du Karachigate, petit rigolo ! Là, tu riras moins, mon petit parcequillevalaitrien!

      Supprimer
    5. Et depuis quand est elle résolue ?? Vous avez des infos ?? Il faudrait les partager ...
      Encore des insultes de votre part . C'est facile derrière un clavier ... Mais moi je vous laisserais bien mon tel .. Oseriez vous encore m'insulter ? Et si on se voyait face à face ??
      Bref je crois que vous êtes incapable de prouver quoi que ce soit sur / comment dites vous déjà ? Ha oui le Karachi quelque chose .... Évidemment vous êtes un citoyen lambda comme moi !!!
      Mais rassurez vous on vous aime bien en tant qu'idiot du village .....

      Supprimer
    6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  4. "Il n'y aura pas un fonctionnaire de plus"

    Les ministres ne savent donc faire que des phrases. Il faudra bien qu'il y ait au moins un fonctionnaire de plus (mais peut-être n'avons nous pas la même définition du terme). Tous les ans la fonction publique recrute et en ces temps difficiles, c'est probablement le seul espoir qu'il reste (si on peut appeler cela ainsi) à des milliers de chômeurs victimes du capitalisme.

    RépondreSupprimer
  5. Hum, il faut bien dire que le candidat Hollande a été d'une timidité de violettes quand aux mesures d'économies qu'il comptait prendre. A juste titre d'ailleurs s'il était entré trop dans les détails nous aurions un autre président aujourd'hui probablement. Et si la légitimité d'un président élu au suffrage universel est considérable (sauf pour Mistral, comploteur à la petite semaine) elle résulte essentiellement de la capacité du candidat à faire luire des étoiles dans les yeux des électeurs.
    Exit donc la vérité ou alors à moitié voire un peu moins si nécessaire.
    Du coup le candidat est incité s'il ne veut pas se parjurer dès le lendemain de son élection à rester dans un flou artistique soigneusement entretenu. Hollande a parfaitement réussi et assumé cet aspect de sa campagne contrairement à François Bayrou qui disait tout haut, ce que les autres n'osaient pas murmurer tout bas.
    Des pudeurs mal placées qu'il paie maintenant.
    Par contre dire que la réforme des retraites va rapporter plus qu'elle ne coûte est une sombre connerie, les salariés et les entreprises paieront et à la fois au régime de vieillesse et probablement à celui des retraites complémentaires (négociation à venir) ! Et il reste un volet pénibilité à négocier avec les organisations syndicales qui auront à coeur de faire mieux que ce qu'on a bien voulu leur jeter comme os pour le smic.
    Les prévisions de croissance pour 2012 sont de 0.4 % du PIB.
    Je souhaite bien du plaisir aux ministres des finances, il pourra user de périphrases charmantes et lénifiantes mais il s'agit bien de bâtir des budgets de rigueur pour les années à venir.

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les trolls prennent-ils des vacances?

      Supprimer
    2. Non ma chère, cela est réservé aux fonctionnaires.

      Supprimer
    3. Ravale ta morve espèce d'halluciné, la droite sarkoziste a été la plus rétrograde d'Europe dès lors qu'il s'agissait de l'égalité hommes femmes et de la violence faites aux femmes.
      Et la loi contre la burqua qui ne concerne que quelques centaines de femmes a été votée uniquement pour acheter les voix FN.
      Le cynisme de sarko n'a aucune limite.

      Supprimer
  7. Moi, j'appelle cela de la moisisphère médiatique, tous ces experts payés une fortune.
    Politeeks et Seb Musset en font plus, toi aussi et d'autres, pour expliquer les choses, c'est dire!

    RépondreSupprimer
  8. En fait , Hollande reconnait la justesse du programme de Bayrou ^^

    Et pan pour Mistral !

    RépondreSupprimer
  9. ne vous fatiguez pas à répondre à Mistral. Je supprime ses commentaires au fil de l'eau désormais.
    amitiés à toutes et tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème c'est que Copé dit les même choses que Mistral à la télé et je m'étonne qu'aucun journaliste n'ai laché un " sans rire"

      Supprimer
    2. un journaliste
      c'est quoi cette bête là à la télé ?

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    4. Mistral Perdant,et Copé-Collé...Ha,ha!
      Merci à Juan,et le salut à(presque)tous.

      Supprimer
  10. @Juan: Merci, il était temps! :-)

    RépondreSupprimer
  11. Il vrai que des que quelqu'un vous contredit vous le virer !! Quelle démocratie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La démocratie comme disent les gens de droite ce n'est pas la chienlit. Sans parler du fait qu'un blog n'a pas à l'être, il l'est seulement si l'auteur le souhaite et avec le degré de modération qu'il choisit si tant est qu'il autorise les commentaires. Et c'est son bon vouloir.
      Curieusement vous vous plaignez de la censure de Mistral, qui n'avait rien d'une brise printanière. Il trouvera bien le moyen de troller de nouveau, ici ou ailleurs. Ce n'est pas une géhenne que de ne pas pouvoir commenter un billet sur un blog vous savez.

      Supprimer
    2. Mistral vous n'êtes pas à jour de vos gouttes, petit brigand.

      Supprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  13. La Une du journal 'Le Point' est édifiante.. 'qui commande?', comme lamentable appel au mépris.. la tâche est ardue

    RépondreSupprimer
  14. Parcequillefautbien est triste : son ami mistral de "la vraie droite" ne peut plus se faire entendre. Un type comme toi, camarade-patron, qui "parle de ceux qui veulent gagner de l'argent sans travailler" (ça vous rappelle personne ?) et qui nous donne des leçons de démocratie, c'est franchement hilarant. Un type, qui allume les autres, qui "font du copier-coller" et qui est même pas capable d'écrire plus de deux lignes. A ce type,qui avance masqué, je suggère de nous en dire un peu plus. T'es là pour ponctuer les échanges ou t'as l'intention d'apporter quelque chose aux débats, mon pote ? Car si t'interviens pour nous balancer des slogans ou des éléments de langage, retourne voir ton ami copé et sa bande ! Tu va pas rendre ta carte de l'UMP maintenant ou prendre celle du nouveau centre, hi, hi !

    RépondreSupprimer
  15. Réponses
    1. CQFD. Tiens, cette fois, c'est quatre points d'exclamation. On sent le gars inspiré, celui qui a des choses importantes à dire. Je te signale, camarade-nouveau patron, qu'il existe vingt-six lettres dans l'alphabet et que tu peux utiliser autre chose que la ponctuation. Essaie, vas-y et passe le bonjour à mistral, ton copain troll !

      Supprimer
  16. parcequillefautbien est assez limité. Trois mots par-ci, une ligne par-là !C'est vrai qu'il est plus facile d'aligner quatre points d'interrogation que d'exprimer deux ou trois idées sensées ! Alors, soit t'es un gars, qui a pas grand chose à dire, soit t'es un troll ? Dans les deux cas, perd pas ton temps et passe ton chemin. Si t'as rien à dire, retourne à tes réunions UMP ! Tu y seras bien à ta place avec tes amis de droite et d'extrême droite ! Vous pourrez rire ou pleurer ensemble, hi, hi !

    RépondreSupprimer
  17. Je m'en doutait . Derrière un clavier c'est plus facile .Poltron.
    Tes idées sensées à toi je les attend.
    Aller bye bye sanQ rat

    RépondreSupprimer
  18. J'arrive toujours pas à comprendre ce que des gars de l' UMPFN font ici.

    RépondreSupprimer
  19. @ David Perrin

    C'est tout simple : ils enragent d'avoir vu leur Vénéré Maître éjecté, et, devenus soudainement partageux, ils viennent dans le but de nous faire enrager, et pour se soulager de leur déception. Il faut absolument qu'ils nous montrent dans quel mépris ils nous tiennent, pour nous rabaisser le caquet, et parce que ça leur fait du bien.

    Comme dit je ne sais plus quel sage (ou humoriste, c'est souvent la même chose) : on a toujours besoin d'un plus petit que soi, on s'élève à lui monter dessus.

    RépondreSupprimer
  20. mdr
    vous avez raisons on vous laisse entre vous .
    bye les bisounours.

    RépondreSupprimer
  21. Hollande - 7

    Ami socialiste, c'est déja la fin de l'usurpateur.

    Comme dit le président Sarkozy "le meilleur de son quinquenat est derrière lui"

    Ca va être sanglant

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.