4 juin 2012

Les perroquets de Sarkozy sont encore là.

Ses amis parlent pour lui. Mais était-ce si spontané ?

Nicolas Sarkozy venait de toucher le sol français, après près de trois semaines de vacances dans un palais marocain prêté par le Roi. Sans attendre, ses proches commentèrent ses intentions et son état d'esprit. On avait lu sous la plume de Patrick Jeudy du JDD, ce 3 juin, que l'ancien Monarque n'avait pas cessé de téléphoner toute la semaine dernière: « Nicolas Sarkozy a passé sa troisième semaine de vacances à Marrakech pendu au téléphone avec ses anciens ministres, ses ex-collaborateurs ou même des députés en campagne! ». Il a ainsi discuté avec Brice Hortefeux « un jour sur deux », son ancien communiquant élyséen Franck Louvrier « un sur trois », mais aussi Alain Juppé, Henri Guaino, Jean-François Copé, Claude Guéant, Christian Estrosi, Nadine Morano, Bruno Le Maire et François Fillon. Fichtre ! Quelle abstinence politique !

On comprenait mieux pourquoi les messages délivrés par ses anciens proches étaient si similaires et coordonnés. Les perroquets de Sarkofrance étaient encore là.

« Nicolas Sarkozy manque à la droite républicaine. Il laisse un vide que personne ne peut combler. C'était le patron et l'inspirateur de la droite depuis dix ans. (...) À l'UMP, on est tous des amis de Nicolas Sarkozy.» 
François Fillon, 29 mai 2012

«Il est quelqu'un qui compte énormément pour moi. (...) Il est en tout cas dans mon esprit tous les jours. Je pense à lui très souvent, parce que nous avons bataillé ensemble (...). Nous avons ensemble, avec tous nos amis, une campagne formidable dans laquelle il nous a donné une leçon de vie.»
Jean-François Copé, le 3 juin.

« Il est naturellement préoccupé de la situation de l'Europe (...), mais il se tient éloigné, volontairement et durablement, de toute préoccupation politique. (...) Il s'inscrit dans une volonté de discrétion durable, et vous observerez qu’il ne s’exprime en aucun cas publiquement(...). Il n'y a chez lui ni aigreur, ni amertume, et ce qu'il souhaite, c'est le succès de la France » Brice Hortefeux, dimanche 3 juin 2012. 

« Il ne peut pas se désintéresser de ce qui se passe, sa responsabilité morale est toujours présente. Cela étant, il n'est pas actif dans la vie politique et il est clair à mes yeux qu'il ne le sera pas dans les semaines à venir. (...) Le président a dit clairement qu’il prendrait de la hauteur et du recul, il ne va pas prendre la parole dans le débat politique dans les semaines ni même dans les mois qui viennent.» 
Claude Guéant, dimanche 3 juin 2012, Europe 1.

Sarkozy s'exprimait donc, par proche interposé, parce que la situation est grave: François Hollande a commis un sans-faute depuis son élection. Même l'ultra-conservateur Ivan Rioufol, éditorialiste du Figaro, le concédait dès le 21 mai dernier sur son blog: « C’est entendu : François Hollande a fait un sans-faute depuis son arrivée à la présidence, la semaine dernière ».

Vendredi, l'annonce d'un projet de récépissé à chaque contrôle d'identité par la police a déclenché nombre de critiques de la part des syndicats policiers. C'était sans doute le premier et seul à-coup de ces dernières semaines. Un à-coup dans lequel l'UMP s'est engouffré. « Il ne s'agit pas d'arrêter les contrôles d'identité, les policiers font leur travail », a rassuré le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. « Il ne s'agit aucunement de remettre en question » les contrôles d'identités, « ni de compliquer le travail des fonctionnaires », a complété Manuel Valls. Et pourtant, où est le scandale ? L'idée n'était que de faire remettre un reçu de contrôle... Rien de plus.

Pour le reste, l'UMP avait beau chercher, il n'y avait pas grand chose de sérieux à critiquer. Même Jean-François Copé en était troublé. Son lapsus dominical fut savoureux: « je crois que François Hollande, pardon Fillon, va gagner à Paris ».

Dimanche, on apprenait même que les période de maternité seraient probablement incluses dans le calcul des annuités de cotisations permettant l'accès à la retraite à 60 ans pour les femmes ayant commencé à travaillé à 18 ou 19 ans. Eric Woerth, l'ancien ministre du Travail porteur de la réforme sarkozyenne en 2010, eut la critique excessivement maladroite: « Pendant des centaines d’heures au Parlement, les socialistes ont dit qu’ils reviendraient aux 60 ans. En fait, ils inventent un système désastreux pour l’image du travail donnée à la jeunesse. Qu’y a-t-il de choquant à travailler à 18 ou 19 ans? »

Qu'y a-t-il de choquant à dire des âneries pareilles ?


27 commentaires:

  1. "Eric Woerth, l'ancien ministre du Travail porteur de la réforme sarkozyenne en 2010, eut la critique excessivement maladroite: "

    il ferait mieux de se contenter de vendre des hippodromes à ses copains , c'est ce qu'il fait le mieux avec la quête chez les personnes agées

    RépondreSupprimer
  2. Le changement c'est maintenant : chapitre 1 La cohérence.

    La retraite à 60 ans pour tout le monde Royal

    Pour tout le monde c'est pas possible Sapin

    Les congés maternité à priori comptés. Belkacem. Et à postériori ?

    Qui peut aujourd'hui nous dire clairement ce que les socialistes comptent faire pour les retraites, combien ca coute et qui va payer ?

    Personne. Le changement c'est maintenant.

    RépondreSupprimer
  3. Le changement c'est maintenant : chapitre 2 La dette.

    Quand on est l'otage d'un vote communautaire on doit payer sa dette à cette communauté.

    Hollande et le PS ne vote pas la loi sur la Nikab, Mme Taubira excuse à l'avance les racailles qui remplisse les prisons.

    Quand la République est faible, voila ce qui se passe :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/faits-divers/20120604.OBS7385/trois-juifs-portant-la-kippa-agresses-a-villeurbanne.html

    Ce n'est que le début.

    Je suis profondément dégoûte de la tournure des évènements.

    La République n'est ni de droite, ni de gauche.

    L'élection de Hollande par 93 % des musulmans est une atteinte à la République laïc et indivisible.

    A quand un message de fermeté avant qu'il ne soit trop tard ????

    RépondreSupprimer
  4. Le changement c'est maintenant : Chapitre 3 Les banques

    Heureusement qu'elle sont la pour palier au non respect de la loi des collectivités locales socialistes :

    http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250263768415&cid=1250263766928

    "Même les collectivités trouvent toujours de solutions pour ne pas payer tout de suite", a-t-il insisté, signalant qu'il faudrait des arbitres pour faire respecter ces mesures"

    http://lentreprise.lexpress.fr/gestion-entreprise/pme-seule-source-d-emplois-depuis-10-ans-selon-kpmg-pour-planete-pme_33016.html

    "Les PME et TPE sont à l'origine de la quasi-totalité des créations nettes d'emplois salariés des dix dernières années, selon une étude du cabinet KPMG pour le 10e salon Planète PME"

    C'est fini. Nous rentrons en régime socialistes.

    Qui va créer les emplois maintenant ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais quel stakhanoviste de la mauvaise foi. Tout lui est prétexte à déformer les faits pour les tordre dans son sens.
      Il n'aurait pas déplu à J. Staline cet animal.

      Supprimer
    2. Vous emmerdez tout le monde avec la fiente fascisante que vous déversez à longueur de commentaires.

      Assumez qui vous êtes et créez votre propre blog où vous pourrez officier comme grand Mufti de la religion sarkoziste et lancer des fatwas contre les infidèles et les hérétiques.

      Supprimer
    3. Il ne m'emmerde pas. Il est tellement caricatural que j'ai l'impression d'être au cirque. Bien sûr, ses clowneries manquent un peu de variété, et sont totalement prévisibles, mais il n'empêche que le spectacle m'amuse.

      Je suis peut-être trop bon public ?

      Supprimer
    4. Des créations, qui portent le nombre des chômeurs à près de 5 millions en 2012, bravo l'artiste ! Avec, en plus des patrons magnanimes, des actionnaires généreux. Et si tu nous parlais, brave toutou, des exonérations de cotisations et de tous les avantages dont bénéficie le patronat ! C'est vrai que tous ces avantages abusifs ne suffisent pas au Medef, qui étaît prêt à nous fourguer la casse du code du travail, les accords compétitivité (entreprise)-emploi (précaire) - lire les interviews de Bertrand - la TVA (anti) sociale. Y a encore du grain à moudre, quand on est, comme toi, un toutou ultralibéral fanatisé. Nous, on sait que le Medef ne renoncera pas et qu'il continue et continuera à faire du lobbying pour ses bonnes idées.

      Supprimer
  5. zavez oublié les musulmans.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas non, implicitement dans le chapitre 2. C'est génétique chez lui, et son gourou Nicolas Sarkozy l'avait dit : la génétique c'est bel et bien héréditaire. Quelle avancée scientifique mes aïeux.

      Supprimer
    2. Le problème ce ne sont pas les musulmans.

      Le problème c'est d'aller chercher un vote communautaire.

      C'est ca le problème.

      Supprimer
    3. t'as raison, le problème c'est les auvergnats
      quand y en a un ça va , quand yen a plusieurs .......

      Supprimer
    4. Faudrait que Mistral nous explique comment un maire d'une petite ville de banlieue a le train de vie d'un prince du pétrole (suite royal au Crillon-vacance à Saint-Barth- meilleurs restos de Paris etc...) mais que font les inspecteurs du fisc, doit se dire Mistral ?

      Et que pense Mistral du fait de détourner de l'argent des HLM pour ouvrir des bordels en Colombie ? c'est du Gaullisme social peut-être ?

      Supprimer
    5. tu parles de la fédération Ps du nord je suppose ?

      Supprimer
    6. Loupé, mon toutou. T'as pas des lectures saines. Tu devrais plutôt lire la presse libre et suivre l'actualité judiciaire. Enfin, t'inquiètes pas trop, tu vas bientôt en entendre parler des exploits de tes amis !

      Supprimer
  6. Le "look" des dealers

    L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant n'est pas pour la mise en place d'un récépissé délivré par la police pour éviter les contrôles d'identité abusifs dits "au faciés". Une "mesure de défiance" à l'égard de la police et de la gendarmerie, estime-t-il, alors que le gouvernement de Jean-Marc Ayrault travaille sur un tel dispositif.

    "Personnellement, je regrette beaucoup [cette décision)", a-t-il dit sur BFM, ajoutant que "les contrôle d'identité ne sont pas faits n'importe comment". "Les policiers font leurs contrôles en fonction de la façon dont ils ressentent la dangerosité des personnes qui doivent être contrôlées. Bon, c'est certain qu'il y a des personnes qui ont plus un look de dealer que d'autres", a-t-il fait valoir, sans toutefois préciser ce qu'était un look de dealer.

    certains ont un plus que les autres un look de facho

    RépondreSupprimer
  7. Vaez-vous remarqué que Géant, quand il parle de Sarkozy dit "le Président" ?

    Quelqu'un lui a dit qu'il a perdu les élections ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. son fuhrer est toujours président de l'UMP

      et puis plus de 50% des français sont présidents de quelque chose
      si ça fait pas de bien ça fait pas de mal

      Supprimer
  8. Stephane Guillon aurait fait éloigner un handicapé
    de la scène

    http://www.atlantico.fr/pepites/stephane-guillon-aurait-fait-eloigner-handicape-scene-379155.html

    Il était sarkozyste l'handicapé ?

    La gauche m'écoeure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est ministre lui? Député? Maire? Conseiller?

      Mistral, ton existence doit être d'une médiocrité hors du commun, vu le temps que tu investis pour répandre tes conneries ici.

      Tu fais pitié.

      Tu tiendras pas le coup 10 ans, ta pompe va lâcher avant!!!

      Hackedull

      Supprimer
    2. Vous devriez plutôt tirer un coup mon vieux, il est temps de vous décongestionner la cervelle.

      Supprimer
    3. Atlantico, atlantico, hum, hum, mais dîtes-moi, j'ai pas lu quelque part que c'est un site qui roule pour l'UMP ? Pas de doute, tu choisis tes sources !

      Supprimer
  9. @ mis-troll LA CATA C'ETAIT HIER (part one) Depuis mai 2007, c'était "travailler plus pour gagner plus", "je serai le Président du pouvoir d'achat" ... Qui peut nous dire ce que sa présidence a coûté à la France, au bénéfice des riches et des multinationales ? 600 milliards et, au bas mot, 500000 chômeurs, que mis-troll, le toutou de NS en service commandé, a le culot de qualifier d'assistés. J'oubliai les 20 milliards de dettes, que NS a oubliés de signlaer et dont la Cour des comptes va bientôt nous parler. Alors, combien mon toutou ? Tu veux peut-être qu'on vous fasse crédit encore 5 ans ?

    RépondreSupprimer
  10. @ mis-troll, notre toutou préféré, il est si émouvant (part two) Mon pauv'toutout, il est déjà trop tard, j'entends trop tard pour vous : vos résultats désastreux, vos provocations pitoyables, vos promesses insatisfaites ... vous ont poussé vers la sortie. A propos de fermeté, même un toutou devrait comprendre que fermeté n'est plus brutalité. Aboyer contre les immigrés, les chômeurs ..., ça fait même plus gagner les élections, mon pauv' toutou. Quitte à te choquer, l'honnêteté et l'esprit de responsabilité sont payants.

    RépondreSupprimer
  11. L’élection de Hollande est une ESCROQUERIE.

    Chaque jour nous montre son incompétence, son sectarisme.

    Tout cela va mal finir.

    La seule décision à prendre est la DEMISSION.

    Les journalistes ont interdit le débat des législatives.

    Les socialistes prient tous les jours pour que le temps passe vite, que les français votent vite pour avoir tous les pouvoirs et pour sauter de joie en cas de victoire. On a gagné !!! Mais oui mais oui ...

    Ils ont tous rien compris.

    Ce qui se passe est grave.

    La seule chose réjouissante dans ce chaos à venir est que la gauche va disparaître pour longtemps de la vie publique.

    Ce n'est qu'une question de temps.

    Ce sera le moment de faire le ménage. Et pour de bon ce coup ci.

    RépondreSupprimer
  12. C'est cela oui.... mais encore ?

    RépondreSupprimer
  13. Inutile de faire le ménage, mon pauv'toutou, on vient de le faire le 6 mai, y a plus qu'à attendre le 17 juin pour tirer la chasse d'eau, hi, hi et alors,bye, adios, auf wiedersehen, la compagnie ...

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.