7 juin 2012

Retraites: Hollande répare Sarkozy; l'UMP s'étrangle.

Pendant la campagne présidentielle, ils avaient hurlé et caricaturé les propositions du candidat Hollande. A les écouter, ce dernier allait ruiner la France en cassant la réforme des retraites mise en oeuvre sans concertation par Nicolas Sarkozy deux ans plus tôt.

Il n'en était rien. Et quand Hollande devenu président répara les excès dénoncés hier, les anciens Sarkozystes avaient quelques peines à poser leurs critiques: ils ne pouvaient pas hurler à la catastrophe puisque le gouvernement Ayrault n'avait pas annulé la réforme Woerth/Sarkozy.

Mercredi 6 juin 2012, le projet de décret était adopté en conseil des ministres.
A droite, on cria au « déni de démocratie » à à la « dérobade ». Les éléments de langage avaient calé à l'UMP. On entendit Eric Woerth, Bernard Accoyer et Valérie Pécresse répéter les mêmes termes en quelques heures. L'attaque était désespérée et désespérante. En cause, le refus du gouvernement, et de Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, de venir s'expliquer à l'Assemblée nationale: « Il y a eu une dérobade absolument scandaleuse de la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine hier qui a refusé de se rendre à la convocation de l'Assemblée parlementaire. Ça ne s'est jamais produit dans la République. Un ministre doit se rendre à la convocation du Parlement ». Une telle mauvaise foi est ... inédite: comme elle l'indique sur son site, l'Assemblée nationale « a suspendu ses travaux parlementaires dans la perspective de l'ouverture des périodes de campagne électorale » le 7 mars dernier au soir...

L'UMP avait-elle aussi oublié que l'élection présidentielle avait eu lieu il y a quatre semaines ? François Hollande ne faisait qu'appliquer son programme. Les Sarko-fans avaient-ils oublié comment la réforme de 2010 avait été négociée puis votée ? A l'époque, le ministre du travail Eric Woerth avait joué à cache-cache avec les partenaires sociaux pendant 4 mois avant de dévoiler, le 16 juin 2010, les contours de sa réforme. Il faisait publier des rapports alarmistes du Conseil d'Orientation des Retraites, multipliait les réunions, mais ne voulait jamais discuter de ses options. Tout le monde avait bien conscience que le régime des retraites était mal financé. A la presse seulement, Raymond Soubie, le conseiller social de Sarkozy, ou lui-même, faisaient fuiter des idées, sur le recul de l'âge de départ ou la pénibilité individuelle. Puis la réforme fut publiée et expédiée à l'Assemblée pendant l'été. Début septembre, elle était adoptée en urgence à l'Assemblée malgré des manifestations monstres.

Sur le fond, l'argumentaire UMPiste était erratique.
Dans un texte publié et distribué aux militants le 30 mai dernier, le parti surévaluait du double le coût de la réforme: « 5 milliards d’euros seront directement prélevés sur les feuilles de paie chaque année ». Une évaluation totalement fantaisiste également relayée le lendemain par Gilles Carrez, ancien rapporteur UMP du budget.

Mardi matin sur Europe 1, l'ancienne ministre du budget Valérie Pécresse s'empêtrait dans ses approximations: « Pour 100.000 personnes qui vont avoir la possibilité de partir plus tôt à la retraite, ce sont des millions de salariés français qui vont payer plusieurs centaines d'euros de cotisations retraite supplémentaires ». Seul François Fillon se distinguait de ces cris d'orfraie, en expliquant qu'au contraire, la mesure n'était qu'un petit « coup de canif » dans sa réforme... Il faudrait savoir...

De quoi parlait-on ?
Passé ces procès d'intention maladroits et mal argumentés, on pouvait enfin se pencher sur l'essentiel, le projet de décret (qu'il est prévu d'adopter sous 3 semaines).
1. Il s'agit d'une extension du dispositif « carrières longues » de 2003 aux Français ayant commencé à travailler à 19 ou 19 ans.
2. Ces derniers pourront bénéficier d'une pension à taux plein au titre du régime de base.
3. Seront inclus dans le calcul du nombre d'annuités d'assurance, deux trimestres validés au titre de l'ensemble des périodes de chômage et deux trimestres de congé maternité (pour l'ensemble), en sus des quatre trimestres pouvant déjà être validés au titre des arrêts maladie, maternité et accidents du travail.
4. Tous les statuts (salariés du secteur privé, commerçants et artisans, salariés et exploitants agricoles, fonctionnaires, professions libérales) sont concernés.
5. Le gouvernement renvoie aux partenaires sociaux la négociation des régimes complémentaires
6. Cette mesure entre en vigueur le 1er novembre prochain.

Le gouvernement estime que 110 000 personnes chaque année (soit un retraité sur cinq) seront concernées, pour un coût supplémentaire pour les régimes de base de 1,1 milliard d'euros en 2013 et 3 milliards en 2017. Un chiffrage auquel il faudra ajouter environ 2 milliards d'euros de surcoût annuel pour les régimes complémentaires

Un chiffrage en tout cas bien loin des délires de l'UMP (qui avançait respectivement 5 et 9 milliards d'euros supplémentaires par an !).

Pour le financer, le gouvernement a décidé « une augmentation des cotisations sociales 'retraite' qui s'établira pour la première année à 0,1 point pour les salariés et 0,1 point pour les employeurs » (soit +2%, et non pas 5 ou 7% comme annoncé par l'UMP)...

A droite, comment crier ?


25 commentaires:

  1. L'UMP avait-elle aussi oublié que l'élection présidentielle avait eu lieu il y a quatre semaines ?

    ils ont autant de mémoire en ce domaine que pour les promesses électorales du déliquant Sarko

    RépondreSupprimer
  2. Jeudi 7 juin 2012 :

    Selon l'Insee, le taux de chômage, calculé au sens du Bureau international du travail, a atteint 9,6% au premier trimestre 2012 en France métropolitaine. Il est de 10% en tenant compte de l'Outre-mer.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202103052428-le-taux-de-chomage-a-retrouve-son-niveau-de-1999-au-premier-trimestre-2012-331253.php

    Tout le bilan de Nicolas Sarkozy est dans cette phrase :

    "Le taux de chômage est de 10% en tenant compte de l'Outre-mer."

    RépondreSupprimer
  3. ***ATTENTION FLASH INFO***

    Le président François Hollande aurait fait un excès de vitesse devant les caméras de BFM TV.

    WAOW....

    Il aurait aussi bâiller sans mettre la main devant sa bouche, BFM a aussitôt dépêcher une équipe d'investigation, des pointures. La presse française toujours au top de la qualité.

    ***ATTENTION FLASH INFO***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on donne des leçons de morales à tout va, quand on s'érige "président normal", quand on veut donner l'exemple à tout bout de champ, on ne roule pas à 160 km/h.

      Moi citoyen normal, si je roule à 160 km/h je prend un prune et des points en moins.

      Hollande est un donneur de leçon dont l'arrogance égale l'incompétence.

      Supprimer
    2. Y a des limites au changement, vous pourriez citer aussi Manuel Valls qui fait perdurer d'étranges pratiques en restant conseiller municipal émargeant à 1.700 €/mois à Evry, pendant qu'il est ministre de l'Intérieur à temps plein Place Beauvau... D'ici à ce que les esprits chagrins pensent qu'il compense la diminition de 30 % des émoluments de ministre par un coup de pouce de l'indemnité municipale. D'ailleurs ça pourrait être pénal cette histoire s'il ne siège plus du tout au conseil municipal. Bast, il trouvera bien le moyen d'y aller au moins une fois par an s'il reste autant au ministère.

      Supprimer
  4. 1,1 milliard puis 3 puis 2 ca fait 5 milliard par an.

    Ca correspond aux économies que demande la cour des comptes !!!

    donc on passe à 10 milliards d'économie à trouver.

    C'est DE LA FOLIE, DE LA PURE FOLIE !!!

    Les socialistes dépensent de l'argent qu'ils n'ont pas.

    Savent ils que l'Espagne ne peut plus emprunter sur les marchés ?

    Dans peu de temps, la France ne pourra plus emprunter. Pour payer les millions de fonctionnaires et autres assistés qui ont massivement voté Hollande, l'usurpateur va utiliser la caisse des dépots.

    Cad l'épargne des français...

    L'augmentation du plafond du livret A rentre dans ce cadre.

    Les socialistes sont en train de ruiner la France.

    Ce pillage, ce hold up devra être puni. LOURDEMENT !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mistral parle comme Coppé ! Trop drôle.
      Et l'eau, elle était bonne dans la piscine de Ziad ?

      Supprimer
    2. @Mistral, c'est pour quand l'attaque d'apoplexie?

      Supprimer
    3. Comme copé je sais pas, mais comme migaud de la cour des comptes, comme les fonctionnaire de l'IGs ou comme la commission européenne.

      Ca fait quand même beaucoup de gens d'horizon divers qui disent tous la même chose.

      Supprimer
    4. Si en plus vous évitiez les amalgames fâcheux vous gagneriez peut-être en crédibilité.
      Les mesures qui fâcheront les électeurs de gauche et vous réjouiront sans doute arriveront bientôt, dès l'Assemblée installée. Soyez patient, tout vient à point pour qui sait attendre.

      Supprimer
    5. Cher Monsieur Mistral Vous faites vraiment de la démagogie,voire même du populisme, pour le coup.
      Au fait, auriez-vous un lien de parenté avec le poète ? Si c'était le cas, tout me porterait à croire que la poésie pourrait être héréditaire !

      Supprimer
    6. De ce bon mis-troll, toutou de "qui-vous-savez" : "les socialistes dépensent de l'argent qu'ils n'ont pas". Y a une différence par rapport à son prédecesseur, qui, lui, a dépensé l'argent que NOUS n'avions pas et que NOUS devons continuer à rembourser. Depuis cinq ans, ce brave NS, un vrai coeur d'artichaut ! rendait tous les prélèvements, charges, taxes et tutti quanti indolores, pour ses amis comme Liliane B., Laurence P., Bernard A., Arnaud L. et tous les autres. Vous me direz, ils auraient pu payer, mais, que nenni ! c'est une question de principe et chez ces gens-là, on ne badine pas avec les principes: chacun doit être à sa place. Les gueux, y doivent travailler, un point c'est tout, sont faits pour ça. Y sont juste bons à vouloir confisquer les biens des honnêtes gens et se goinfrer avec les fruits de leur travail. Arrêtez de les dépouiller pour tout distribuer aux assistés, aux fonctionnaires, qui font rien d'autre que se goberger aux frais de la princesse. Si ça continue, y vont 'migrer les riches et vous verrez bien. De toute façon, les gueux z'ont qu'à attendre ... la vie éternelle. Enfin, ceux qui y croient, parce que les autres, y faudra qu'y prennent sur eux!

      Supprimer
  5. Juan toi qui a les faveurs du monarque, peux tu essayer de faire passer un message :

    Ca va chier pour les salauds qui ruine le pays par intéret partisan, communautaire et électoraliste.

    A mes yeux c'est de la haute trahison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remballez les grands mots, descendez de votre haridelle et filez prendre vos gouttes.
      Avant de traduire Hollande devant une Haute Cour de Justice en confondant rapidité et précipitation loin de la sérénité avec laquelle la justice doit se rendre, votre champion Nicolas Sarkozy devra fournir des explications devant quelques juges qui l'attendent et des milliers de citoyens impatients enfin de savoir ce qu'il a mitonné comme plats souvent faisandés dans ses cuisines malpropres.
      Chacun son tour dans l'ordre et la discipline, sinon c'est la chienlit.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Arf-arf !
      Ça vaut pas sarkoléon et ses 600 milliards de dettes !
      Et détruire le courrier adressé au gagnant à la broyeuse, c'est d'un petit... A l'image du personnage.
      Le 16 juin, devant le juge.
      Le 17 juin, en taule.
      L'ump n'a plus d'avenir.

      Supprimer
    4. Si tu veux, Mistral, Juan peut t'envoyer une photo dédicacée, tu la mettra à coté de celle de Roselyne Bachelot et de tes pokemones ?

      Supprimer
    5. Là, mon gros toutou, t'es carrément sur la jante, tu vas bientôt sortir de la route ! Tu t'es jamais dit que tu poussais le bouchon un peu loin ? T'es comme ton patron, tu sauves le monde tous les matins, monde qui, entre parenthèses, te demande rien. Quitte pas, mon toutou, j'file au magasin de farces et attrapes t'acheter un costume de superman et j'cherche l'adresse d'un psy dans les pages jaunes, hi, hi !

      Supprimer
    6. Il ne prend pas son traitement. Les bouffées délirantes le submergent, et on a un clone de Marine Le Pen sur les bras.

      Supprimer
  6. Pourquoi la retraite à 60 ans et pas un jour, pas une heure et pas une seconde de plus?
    Parce que nous en avons assez d’être absorbés par l’appât du gain et nos abominables faims…
    Parce que nous sommes des affairés, pauvres ou appauvris qui ne seront jamais tirés d’affaire…
    Nos corps vivent peut-être un peu plus longtemps mais nos âmes meurent souvent prématurément …
    Que de temps perdu pour gagner du temps ! Le nôtre pour le vôtre…
    Que de bonheur en moins pour quelques euros de plus !
    La retraite, pour nous, ça ne veut pas dire se retirer sur la pointe des pieds pour ne pas effrayer les nouveaux patients qui vont passer sur la table d’opération… non et non !
    Nous ne sommes pas des mendiants qui réclamons un peu plus de signes d’affection… non et non !
    Nous ne demandons pas plus de temps, pour se reposer après un effort insensé ou pour déposer les armes après une bataille remportée…
    non et non !
    Mais… pour lire… lire… et lire.
    Il y a tellement de beaux livres à lire, d’auteurs à découvrir et de leçons à retenir… pour apprendre à mourir.
    La retraite à 60 ans pour lire tout Molière, tout Flaubert, tout Baudelaire.
    Et mourir en se disant : non, et non… je n’ai pas fini …
    Je vous entends ricaner : Et qui va financer ce manque à gagner ?
    C’est ça la question ?

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/soixante-temps/

    RépondreSupprimer
  7. Ca y est je suis encore énervé !!!

    Quand je lis, quand je vois l'hommage de BHL au président Sarkozy ...

    Que de grandes choses réalisées !!

    Et qu'a t'on depuis ??

    Un président normal cad feignant qui nous enfume de normalité à 170 km/h dans un tunnel limité à 70 km/h

    Il a beau être normal.

    Il ne lui arrivera jamais à la cheville.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marine le Pen chez Pujadas, ce soir au journal de F2 : on aurait dit cru Mistral chez Sarkofrance. Une dingue.

      Supprimer
    2. Quel bonheur de lire et de relire les histoires du bon toutou mistral ! Perce même parfois l'émotion devant l'envol lyrique du poète, qui s'exclame : "que de grandes choses réalisées !!" Par contre, il est pas gentil, gentil avec son nouveau Président, parce qu'après tout, c'est aussi son Président à lui, il y a droit, la France est un pays démocratique. Pour finir, dire de quelqu'un qu'il arrive pas la cheville de NS, c'est pas très réaliste. Y faudrait être de la famille liliput et j'vous parle même pas l'intellect et encore moins de la morale.

      Supprimer
  8. Spécialement pour mistral :
    Vous dites excès de vitesse ?

    Sarkozy filmé à plus de 200km/h sur l'A6 - Lelab Europe1 :
    http://www.youtube.com/watch?v=IWsgn9HqO38

    Nicolas Sarkozy surpris en excès de vitesse :
    http://www.caradisiac.com/Nicolas-Sarkozy-surpris-en-exces-de-vitesse-47389.htm

    Nicolas Sarkozy et François Fillon, huit excès de vitesse, huit feux ...
    http://www.autocadre.com/actualites/728-sarkozy-route.html

    Vous en voulez d'autres ? Parce qu'il y en a...

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.