26 juin 2012

Sarkozy sur le chemin des juges

Vendredi 15 juin dernier à minuit, Nicolas Sarkozy est redevenu « un Français parmi les Français ». Il a perdu son immunité pénal d'ancien président de la République.

Justement, la justice l'attendait.

Sage ?
Quelques jours plus tard, on l'a vu siéger au Conseil Constitutionnel. Certaines auditions sont désormais filmées. Qu'il intègre ce Conseil est une aberration institutionnelle qu'il n'a pas voulu changer. Son successeur François Hollande n'a rien proposé en la matière. Le cas Chirac aurait servir de leçon: l'ancien président a lui aussi rejoint les Sages à l'issue de son second mandat... alors qu'il était sur le point d'être mis en examen dans diverses affaires datant de sa gestion municipale à Paris. Quand il est en poste, un président de la République est pénalement intouchable - une situation à laquelle le candidat Hollande a promis de remédier. Quand il ne l'est plus, il rejoint notre cour la plus suprême !

Certes, Nicolas Sarkozy n'est pas mis en examen. Mais nombre d'affaires le concernent et l'image du Conseil Constitutionnel, après les épisodes Roland Dumas puis Jacques Chirac, ne sort pas améliorée de sa présence.

Les pots-de-vin
Sur le front judiciaire, le juge Renaud van Ruymbeke a mis la main sur de précieux documents dans le volet financier du Karachigate. Selon Fabrice Arfi et Karl Larske de Mediapart, des documents décisifs ont été remis au juge il y a quelques semaines: « Selon ces éléments, saisis au siège de l’office d’armement Sofresa, Nicolas Sarkozy a personnellement autorisé, par un accord écrit, quand il était ministre du budget (1993-1995), des versements de pots-de-vin au “réseau Takieddine” à l’occasion d’un contrat d’armement avec l’Arabie saoudite, baptisé Mouette/ROH ».

Les journalistes complètent que (1) le ministre Sarkozy aurait donné cette autorisation en janvier 1995 contre l'avis de ses services, et (2) « les enquêteurs ont aussi engagé des vérifications sur les patrimoines personnels de MM. Balladur, Léotard et Donnedieu de Vabres. »

Le 18 juin dernier, les proches des familles des victimes ont par ailleurs porté plainte contre Nicolas Sarkozy, Franck Louvrier et Brice Hortefeux pour violation du secret de l'instruction et «violation du secret professionnel ». En cause, un communiqué de la Présidence de la République du 22 septembre 2011 dans le lequel on lisait: « S'agissant de l'affaire dite de Karachi, le nom du chef de l'Etat n'apparaît dans aucun des éléments du dossier. Il n'a été cité par aucun témoin ou acteur de ce dossier (...). Cela apparaît dans les pièces de la procédure. » L'avocat M° Morice avait déjà dénoncé cette curiosité, mais sa précédente plainte, contre les seuls conseillers de l'ancien Monarque, avait été classée sans suite en décembre dernier.

Les intermédiaires
En mai dernier, et après deux ans de traque, les enquêteurs avaient enfin retrouvé un autre intermédiaire-clé de cette affaire, Abdoul Rahman el-Assir. Selon le Monde, il était associé à Ziad Takieddine dans la vente au Pakistan des sous-marins français: « Dans l'enquête française, il apparaît comme le bénéficiaire de plusieurs sociétés - Rabor, Mercor et Tesmar - ayant reçu des commissions sur les contrats d'armement conclus pour la vente de frégates avec l'Arabie saoudite et pour la vente de sous-marins au Pakistan. »

Dernier épisode de ce dangereux feuilleton, le juge van Ruymbeke a repris une enquête sur les présumés suicides de deux personnes impliquées dans cette affaire Karachi:  un ingénieur de la DCN (mort en 1998) et Akim Rouichi (mort en août 1995): ce dernier avait espionné le camp Balladur en 1995: « En tout, Akim Rouichi aurait enregistré 30 à 40 conversations, sauvegardées sur disquettes, "sur des ordres des policiers des RG". Il est même question d'une "tirelire", une société au Luxembourg, par laquelle transiterait de l'argent suspect. Dans l'affaire de Karachi, le juge s'intéresse à la société luxembourgeoise Heine, par où ont transité les commissions suspectes. »

Le lien entre l'attentat de Karachi lui-même et le versement de commissions s'est encore précisé. Aux familles des victimes qu'il recevait lundi 25 juin, le juge Marc Trévidic a révéla quelques nouveaux témoignages obtenus de la justice américaine sur un autre attentat au Pakistan: l'assassinat du journaliste Daniel Pearl aurait également été la conséquence de l'arrêt de versement de commissions dans le cadre d'un autre contrat d'armement, américain celui-là.

Dimanche dernier, l'ancien premier ministre libyen du colonel Kadhafi, Baghdadi Ali al-Mahmoudi, réfugié en Tunisie, a été clandestinement exfiltré en ... Libye. D'après son avocat, «Il m’a dit que le moment était venu pour lui de rétablir la vérité. Sur les causes réelles de l’intervention de l’OTAN en Libye, sur les raisons de l’acharnement manifesté par Nicolas Sarkozy et, enfin, sur la nature réelle des relations franco-libyennes ». Au site Mediapart, qui a recueilli la confidence, il complète: « Il allait être amené à parler des financements des campagnes électorales et des questions d’enrichissement personnel ».

Cette extradition, à l'insu du président de la nouvelle République tunisienne, ne lasse pas d'intriguer.

L'agenda
Dans l'affaire Bettencourt, les avocats de Nicolas Sarkozy ont remis une copie de son agenda de 2007 au juge Gentil il y a 10 jours. Il s'agissait de prouver qu'il n'avait pas pu matériellement » rencontré le couple Bettencourt, sauf une fois, pendant sa précédente campagne présidentielle. La véritable information de cet « évènement » était double: primo, Nicolas Sarkozy prend très au sérieux les menaces de cette enquête; secundo, il conserve ses agendas... « Nicolas Sarkozy est un homme politique de premier plan qui a donc une activité publique intense. Sa collaboratrice depuis vingt ans tient pour lui un seul agenda, qui mentionne l’intégralité de ses activités publiques et de ses activités privées.  » expliqua son avocat.

Bref, Nicolas Sarkozy répondait à des questions qu'on ne lui avait pas encore posé, pour éviter justement qu'on les lui pose.

Quelques jours plus tard, Patrice de Maistre était libéré contre une caution de 2 millions d'euros, après 88 jours de détention provisoire.

Pour suivre ses affaires, Nicolas Sarkozy a embauché Michel Gaudin comme directeur de cabinet. Il rejoint Véronique Waché, l'ancienne conseillère presse de l'Elysée qui a suivi Nicolas Sarkozy pour traiter de sa communication. L'ancien préfet de police de Paris, débarqué par Manuel Valls il y a peu, reprend du service. La démarche n'est pas anodine. Michel Gaudin est impliqué dans une autre affaire, la suspension pour des faits truqués de 5 policiers en 1997.


27 commentaires:

  1. Il est vrai que mediapart est un journal absolument indépendant et pas du tout orienté .

    Non mais on rêve . Ce journal et son patron montre du doigt sans aucunes preuves et ce n'est pas la première fois .
    Ce journal on ne doit s'en servir que l'hiver pour allumer le feu .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et çà c'est la ligne de défense du nabot pour le procès Karachi ?

      C'est un peu court, non ?

      Supprimer
    2. 1/ on ne dit pas " le nabot " on dit M Sarkozy.
      Je n'aime pas M Hollande ça ne m'empeche pas de le respecter.
      2/ ce n'est pas une ligne de défense c'est la triste vérité . Trouvez moi un journaliste indépendant en France et je vous offre le champagne .
      3/ quand on se fait appeler "justice" on respecte les personnes et on attend qu'elle fasse son travail!

      Supprimer
    3. 1) c'est vrai nabot c'est pas bien, gnome c'est mieux !

      2) c'est la vérité ? faudra aller témoigner au procès, tu as l'air bien informé pour un donneur de leçon.

      3) Monsieur Justice... allez, casse toi pov'con !

      Supprimer
    4. Bravo bravo !!!! Monsieur vous devriez changer de pseudo!!!
      Des insultes à la place d'arguments ... Vous êtes pathétique ....
      Argumentez plutôt que d'insulter !
      Au fait M Hollande fait la même taille que M Sarkozy....
      Vous êtes ridicule!

      Supprimer
  2. Les classes moyennes ne paieront pas.

    Ah ouai ...

    100 000 de succession c'est pour les riches ?

    Les heures sup c'est pour les riches ?

    Par contre les 75 % d’impôt pour noah et ses copains c'est pas pour maintenant.

    ESCROQUERIE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pauv' mistralou, tu devrais te renseigner. Les douceurs fiscales ont été distribuées par ton patron aux plus riches, particuliers et entreprises. Et pour ton concept de classes moyennes, tu repasseras, ce n'est rien d'autre qu'une invention de communicants à "deux balles", comme ton copain Wauquiez. Il y a déjà eu plus d'un article sur le sujet pour dénoncer cette fumisterie, dont le but est de masquer les inégalités et leur accroissement. Enfin, j'te rappelle que les bénéficiaires des heures sup' sont les patrons et les premières victimes ceux qui sont restés ou devenus chômeurs grâce à cette heureuse mesure. En résumé, arrête de raconter des énormités. C'est d'ailleurs pas la première fois que j'te le dis. Réfléchis un peu avant de nous balancer tes slogans creux !

      Supprimer
    2. Perso avant de monter ma boîte je gagnais plu de 300 euros net de plus par mois grâce à cette mesure.
      Le problème des français est qu'ils veulent gagner beaucoup en travaillant que dalle!!!!!

      Supprimer
    3. Je veux bien croire que tu gagnais trois cents euros nets par mois en plus "parce que tu le vaux bien". Maintenant, cette histoire de "Français, qui veulent gagner beaucoup en travaillant que dalle", moi, je n'en connais pas en dehors de ceux qui jouent au Loto ou au Millionaire et je ne suis pas une exception. Je parle bien entendu des gens modestes, qui n'ont pas l'habitude de rêver, car la vie ne leur fait aucun cadeau. Ceci dit,tu parles peut-être des privilégiés, qui gagnent des sommes colossales, sans aucun rapport avec leur travail ou leurs compétences. Des actionnaires, des PDG, des financiers, des grands patrons, qui se goinfrent en essayant de nous tirer des larmes de crocodile, comme M'ame Parisot. On connaîtrait pas la réalité, y finiraient peut-être par nous émouvoir, mais, comme on dit, ON CONNAIT LA CHANSON.

      Supprimer
    4. Ça y est on nous sort les violons ... Je vais pleurer .
      Hé oui faut bosser pour gagner !!!!!!

      Supprimer
    5. Les violons, mon pote, ce sont ceux de tes amis du Medef . T'as qu'à les lire et les écouter. T'es la proie de tes idées fixes et de tes obsessions ! Continue à empiler les clichés : "y sont pas gentils, les chômeurs,y profitent du travail des honnêtes gens","on n'a qu'à les mettre au boulot". Reste plus qu'à nous sortir les sornettes de ton idole, le président des riches : la valeur travail, travailler plus pour gagner plus (c'est généralement le contraire pour tes amis), les assistés, la méritocratie ... comme pour l'EPAD et les cadeaux à ses amis du CAC 40. Y devaient beaucoup mériter, vu ce qu'ils ont reçu ! On a eu le temps de voir pendant 5 ans les exploits du courageux président. Alors, pas la peine de sortir ton mouchoir. Fais comme Parisot, prend ta carte au Medef, si c'est pas déjà fait, et va faire bosser les autres en pleurant sur ton sort, les charges sociales, les impôts, les fainéants, la gauche et tout le reste.

      Supprimer
    6. Ridicule !!! Mais on vous aimes bien au village.

      Supprimer
  3. Le changement c'est maintenant :

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20120626trib000705877/le-chomage-en-forte-augmentation-en-mai-12.html

    +33.300 en mai !

    A ce rythme on prend 250 000 chomeurs de plus en 8 mois de socialisme à comparer aux 500 000 chomeurs de plus en 5 ans.

    Le changement c'est maintenant ! On y est !

    RépondreSupprimer
  4. Mai 2007 : élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République.

    Chômage en France métropolitaine, sans compter les départements d'outre-mer : Catégories A, B, C, D, E :

    Mai 2007 : 3 632 400 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.
    Mai 2008 : 3 449 800 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.
    Mai 2009 : 4 044 100 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.
    Mai 2010 : 4 529 600 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.
    Mai 2011 : 4 665 600 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.
    Mai 2012 : 4 960 000 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-Forna7tti-2.pdf

    Evolution de mai 2007 à mai 2012 : augmentation de 1 327 600 demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.

    Evolution de mai 2007 à mai 2012 : augmentation de 36 % du nombre des demandeurs d’emploi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui c'est vrai y'a pas eu de crise!!!
      J'aime bien votre monde ...
      Pas de problèmes ... J'aime bien vous lire aussi je rigole bien ...

      Supprimer
    2. J'aime bien le vôtre aussi, où un Mistral peut affirmer sans étayer ses dires qu'il n'y a eu que 500 000 chômeurs de plus en cinq ans, et où celui qui apporte lui apporte la contradiction, source à l'appui, ne mérite qu'un ricanement.

      Enfin, rigolez bien, parce qu'il le faut bien. Il faut rire avant que d'être heureux, de peur de mourir sans avoir ri.

      Supprimer
    3. Jeudi ce serait pas mal que vous étayez aussi non?
      Allez vous êtes mignons !!!

      Supprimer
    4. BA mélange els chiffres des demandeurs d'emploi à temps plein et ceux qui travaille à temps partiel.

      Pas de problème : "Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A (ceux n'ayant exercé aucune activité) a augmenté de 33.300 (+1,2%) le mois dernier en France métropolitaine par rapport à avril pour s'établir à 2.922.100."

      Les 33 300 ne concerne que la catégorie A alors on vas rajouter les autres catégories pour comparer ce qui est comparable.

      "En tenant compte des personnes exerçant une activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d'emploi progresse de 0,7%, soit 28.600 personnes de plus,"

      Si on reprend BA le chomage a augmenté de 61 600 personnes en mai.

      CQFD

      Supprimer
  5. L'année dernière, à cette époque, Christine Lagarde déclarait :"les réformes du gouvernement comment à porter leur fruits"

    Eh oui...

    RépondreSupprimer
  6. Chômage en France métropolitaine, sans compter les départements d'outre-mer : Catégories A, B, C, D, E :

    ces chiffres m'énervent !!! La France ne se découpe pas en confettis - même de l'empire !

    sans compter les départements d'outre -mer ?

    et pour quoi pas sans Poitou Charente et Corrèze ???

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Mossieu Parcequillefautbien,(ne suis-je pas poli?),quoique vous puissiez être,quoique vous puissiez dire,arrêtez de prendre vos vessies pour des lanternes.
    Si travailler,dans notre pays,notre Europe dévoyée,enrichissait chsque quidam cela se verrait...
    Cessez de vous prendre en exemple.Votre vie est peut-être méritante.Peut-être avez vous trimé.
    Mais que faîtes vous de ceux qui veulent et qui ne peuvent pas?
    Que proposez vous à des gens comme moi,à qui un"conseiller"de Pôle-Emploi à dit,il y a 2 ans(je venais d'avoir 50 ans):"à votre âge,on ne vous proposera rien,et nous ne vous convoquera pas pour des offres d'emploi...Nous sommes débordés et n'avons ni le temps,ni les moyens de nous occuper de vous!
    Je ne fais guère confiance à M.Hollande prèsident.Mais j'ai voté pour lui,car en extèrieur de la politique(cette fiction dont on nous gave le cerveau)il est humain.
    Sarkozy,cette Carne (et je reste encore poli) que vous et vos pairs avez élu en 2007,n'est rien d'autre qu'un immonde mégalomane avide de pouvoir.Un cupide que rien arrête pour parvenir à ses fin,à sa faim.
    Un Nabot,oui,au service du Dieu Pognon.Une marionette entre les mains du FASCISME économique,à la botte des trusts financiers,des banques vampiriques...
    Une sangsue...Votre star n'a aucune HUMANITÉ.
    Ce n'est qu'un Bandit,et sa place est non pas en prison,mais aux oubliettes.
    En vous soulignant qu'il fut un temps où il serait passé sous la guillotine,instrument aujourd'hui démodé et désuet dont on devrait installer une copie dans "la cour" d'honneur de l'Elysée,des ministères et devant l'Assemblée Nationale,pour rappeler à tous les parasites élus de notre République(quelque soit leur courant)que c'est le Peuple qui trinque...
    Bien á vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre commentaire.
      Je vais le conserver Comme référence .
      Moi et mes amis trolls on va bien rire de voir cette longue plainte .
      Je sors les violons tout de suite .
      Quand on veux bosser on trouve toujours du boulot .
      Je n'en trouvais plus alors j'ai monté ma boîte . C'est sur faut se battre mais quand on veux....

      Supprimer
  9. En vous soulignant qu'il fut un temps où il serait passé sous la guillotine

    Mdr

    Merci encore continuez ainsi .

    RépondreSupprimer
  10. Que proposez vous à des gens comme moi,à qui un"conseiller"de Pôle-Emploi ....

    Je ne propose rien.

    Quand on veux , on peux

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.