14 août 2012

Hollande/Sarkozy: qui fait le meilleur dictateur-tour ?


Que François Hollande reçoive quelques dictateurs à l'Elysée, et voici que la droitosphère s'empare du thème pour mieux fustiger la prétendue hypocrisie du nouveau président. A gauche, certaines voix grincent également. Pourtant, le candidat Hollande n'avait jamais annoncé ni promis une quelconque rupture des relations diplomatiques avec les dictatures du monde.

Qu'importe ! Le sujet fait florès, jusque dans les colonnes de Rue89, dans un article signé Camille Polloni, le 7 août dernier: « Bahreïn, Gabon, Maroc... : François Hollande en plein dictateur-tour ».

Pour un peu, on oublierait presque le quinquennat qui s'est achevé le 6 mai dernier. Pendant ses 100 premiers jours, Nicolas Sarkozy était déjà très prometteur.

Jugez plutôt.

Hollande ?
Le billet de Rue89 est factuel, et répertorie les rencontres de François Hollande avec des autocrates (version soft) et dictateurs (version hard) depuis son élection. Au total, outre le roi du Barheïn, « au moins six autres représentants de pays autoritaires ou franchement dictatoriaux ont été reçus par François Hollande depuis son élection. »
  1. Hamed ben Issa Al Khalifa, Bahreïn (23 juillet)
  2. Mohammed VI, roi du Maroc (24 mai)
  3. Le Premier ministre du Qatar (7 juin)
  4. Le fils du roi Abdallah d’Arabie Saoudite (11 juin)
  5. Abdallah II de Jordanie (3 juillet - un pays limitrophe de la Syrie où un convoi humanitaire français vient de partir)
  6. Ali Bongo, président du Gabon (5 juillet - Sarkozy avait rencontré le père... pendant sa campagne)
  7. Le prince héritier d’Abou Dhabi (11 juillet - Sarkozy y a installé une base militaire!)
A chaque fois, les rencontres ont eu lieu à l'Elysée, et plus ou moins discrètement. 

Sur Twitter et ailleurs, on lit ce type d'accusations: "Hollande a reçu en trois mois plus de que Sarko en 5 ans". La droitosphère et quelques militants croyaient bien faire dans leur travail de réhabilitation de l'ancien Monarque. La thèse était simple et répétitive: l'antisarkozysme qui avait eu raison de leur mentor était injuste: la preuve, Hollande faisait finalement comme Sarkozy ou pire que lui. Et la gauche, surtout sur le Net, avait été hypocrite ou aveugle.

Sarkozy !
Attardons-nous sur ce macabre mais délicieux comptage: mais combien de dictateurs le président de la République irréprochable avait-il rencontré durant les 3 premiers mois de son mandat, entre mai et août 2007 ? Une jolie flopée !

Et Sarkozy avait fait grand: il s'est déplacé avec avions, tapis rouge, ministres et contrats commerciaux ou militaires. Ce fut d'ailleurs l'une des marques de fabrique de ce quinquennat et l'un des reproches systématiques qui lui fut adressé en la matière: pourquoi tant de fastes, tant de reconnaissance ?

1.  Fin mai 2007, l'émir du Qatar, le cheikh Hamad bin Khalifa al-Thani, est le premier chef d'Etat arabe convié à l'Elysée. Le 14 juillet suivant, il est même invité à assister aux cérémonies nationales.
2.  Le 4 juillet, Sarkozy recevait le Roi Abdullah II Ibn Hussein de Jordanie.
3.  Le 5 juillet, il recevait Denis Sassou-Nguesso, Président de la République du Congo et objet, quelques mois plus tard, d'une plainte pour détournement de fonds en France. 

4. Début juillet, il se rendait au Maghreb. En Algérie, le 10, il salua par Bouteflika.
5. En Tunisie le 11, sa première embrassade officielle avec l'autocrate Ben Ali est restée célèbre, tout comme la présence de sa secrétaire d'Etat aux droits de l'Homme Rama Yade.
6. Le 18 juillet, Nicolas Sarkozy est à Paris pour recevoir le chef de l'Etat béninois, Boni Yayi.
7. Le 20 juillet,  Sarkozy reçoit le Cheik Khalifa bin Zayyed Al Nahyan, des Emirats arabes unis.
8. Le 25 juillet, il se rend en Libye, remercier le colonel Kadhafi. Son épouse Cécilia était revenue la veille, avec les infirmières bulgares. On comprit plus tard que la négociation avait été entamée bien plus tôt, dès 2005-2006 quand Sarkozy n'était que ministre, sur fond de contrats commerciaux très étranges.
9. Le 26 juillet, au Sénégal, Sarkozy livre son fameux discours de Dakar ( «Jamais [l’Africain] ne s’élance vers l’avenir. Jamais il ne lui vient à l’idée de sortir de la répétition pour s’inventer un destin»). L'opposition au président Abdoulaye Wade venait de boycotter les élections législatives.

10. Le 27 juillet, Sarkozy se déplace au Gabon, il rencontrait l'autocrate Omar. Pendant sa visite, quelques opposants sont jetés en prison. Fin 2006, Sarkozy lui avait déjà fait une discrète visite.


Qui dit mieux ?



18 commentaires:

  1. Il revient encore plus fort et plus nocif...

    Véritable Pol Pot des ondes, trois heures de temps de parole par jour dans tout les medias en boucle, sa paticularité est qu'il vous parle comme si vous aviez 4 ans, le pape de l'infantilisme (... il y a les choses qui se font et les choses qui ne se font pas.)
    Tout les politiques, artistes, ou industriels rêveraient d'avoir une telle communication.


    Didier Deschamps va rentrer dans vos têtes que vous le vouliez ou non !

    Vite une pétition "Une journée sans Deschamps"

    RépondreSupprimer
  2. "Sur Twitter et ailleurs, on lit ce type d'accusations: "Hollande a reçu en trois mois plus de #dictateurs que Sarko en 5 ans". La droitosphère et quelques militants croyaient bien faire dans leur travail de réhabilitation de l'ancien Monarque."

    ce qui m'amène une question :
    ont-ils la mémoire courte
    ou
    est-ce le signe d'une acéphalie ?

    RépondreSupprimer
  3. Le Bénin est démocratique il me semble! Désolé si je me trompe, c'est le matin!

    RépondreSupprimer
  4. ET VOILA ON REMET CA : ENCORE DU SARKO !!! Je ne vois pas bien l'intérêt de cet article, toujours le retour vers le passé, ICI on ne tournera jamais la page !

    « La haine, c'est la colère des faibles ! »
    « Lorsque notre haine est trop vive, elle nous met au-dessous de ceux que nous haïssons. »

    Dans la presse on parle du bilan après 100 jours. A voir ds LIBE, le dessin de WILLEM ou on voit un sondeur poser la question : "mais après 100 jours qu'est-ce que vous appréciez chez François HOLLANDE ? Réponse : il n'est pas SARKOZY"

    Il conviendrait mieux de parler de l'avenir, faire des propositions pour une vie meilleure. ICI on ressasse des veilles lunes.

    Ulysse

    RépondreSupprimer
  5. bon, voilà, c'est ma dernière visite sur ce blog. J'ai bien compris que c'est pas un forum d'idées.
    C'est un cercle d'individus qui ressassent de vielles lunes et dont le ciment commun est la haine Anti_Sarko.
    A lire les titres des articles qui n'ont rien à envier aux anciennes COUVERTURES INJURIEUSES de MARIANNE : SARKO LE NARCISSIQUE, SARKO BLING BLING, SARKO L'IMPOSTEUR ....
    Bye !!!!!!
    Ulysse

    RépondreSupprimer
  6. heureux qui comme ulysse a fait un long voyage
    et s'en est revenu pour empêcher un blogueur d'écrire ce qu'il veut sur SON blog que personne ne l'oblige à lire

    RépondreSupprimer
  7. Pauvre Ulysse, condamné à lire les blogs infâmes de droite ! snif !

    RépondreSupprimer
  8. Il est du devoir d'un chef d'Etat de parler avec tout le monde. Y compris les dictateurs. Nicolas Sarkozy les recevaient bien dans un protocole ostentatoire avec tapis rouge et en mettant les petits plats dans les grands sans que cela provoque beaucoup d'indignation.
    L'agitation sur ce sujet est peut-être à mettre en relation avec la demande à droite d'une rencontre Hollande-Merkel avec Poutine concernant la Syrie et le soutien indéfectible que Moscou apporte au régime de Bachar el-Assad et qui ne vient pas. Il a un peu l'air de se moquer de ce qui se passe en Syrie, tandis que Dame Trieweiler s'offusque que quelques journaux la montre en maillot de bain. Ah les belles vacances qu'on a là.

    RépondreSupprimer
  9. Bye bye Ulysse et pense à mettre un pantalon !

    RépondreSupprimer
  10. Abdoulaye Wade était un dictateur ? Le Sénégal a vécu une dictature pendant les mandats de ce président ?

    RépondreSupprimer
  11. Mon tres cher Juan,

    Vous semblez tire rune joie certaine du fait que Monsieur Hollande n’ait reçu que 7 autocrates contre 10 pour Sarkozy sur une période de trois mois.

    Ma réponse est toute simple : Mais laissez-lui un peu de temps, bordel !… Vous croyez que c’est facile de mener une Présidence normale toute pépère ?…Pfff ! Je voudrais bien vous y voir.

    Non. Laissons un peu de temps à Monsieur Hollande et je suis sur qu’il passera lui aussi le cap des 10 très prochainement. Juan, ne perdez pas si vite espoir.

    Quant à leur différence de traitement, il semble bien en effet que Monsieur Hollande fasse preuve d’une plus grande discrétion (se sent-il un peu honteux ?) que son prédécesseur à l’Elysée.

    Je doute cependant que cela ne fasse grande effet sur l’Emir Hamed ben Issa Al Khalifa. C’est marrant mais je n’imagine pas le bonhomme se dire « merde ! Je n’ai pas eu droit à la descente des Champs Elysée avec la Garde Nationale de chaque coté. Quelle sanction intolérable… il faut absolument que je me convertisse à la démocratie et que j’arrête d’opprimer mon peuple… comme ca il y a une petite chance que je sois invité à la Lanterne la prochaine fois que je suis de passage à Paris ». Je pense plutôt que tous ces dictateurs s’en foutent comme de leur premier pogrom ou bourrage d’urne.

    Par contre, ce qui n’a pas changé c’est qu’on vient certes de signer un accord sur les droits de l’homme avec le Bahreïn mais aussi surtout un bon accord de coopération militaire de derrière les fagots. Comme quoi plus ca change, moins ca change…

    Ne voyez cependant pas dans ces quelques lignes une critique de l’action de Monsieur Hollande. Il fait juste son boulot de Président Normal.

    Je trouve par contre la réaction (ou plutôt son absence) de la go-gauchesphere absolument hilarante. Ou sont passés les cris outrés droit-de-l’hommistes avec lesquels vous nous avez rebattu les oreilles pendant 5 ans ? Ou sont passés les « on brade les valeurs de la république », les « pas de compromission avec les tyrans » ?...

    Le problème, ce n’est pas François Hollande mais bien vous et vos amis ainsi qu’une certaine notion de la morale à géométrie variable.

    Est-ce que vous vous rendez compte qu’un homme de gauche comme vous est en train de justifier à un homme de droite comme moi la notion de Realpolitik ? Cette transformation est tout simplement incroyable.

    Mais ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas le seul pris de ce mal étrange à gauche. Il y a par exemple un édito de Libération daté de quelques semaines qui justifiait le transfert d’un centre d’appel du Stif au Maroc au nom du respect des procédures et des développent économique que ce dernier induirait chez notre voisin. Voilà Libé qui se met à nous faire l’apologie du libre-échange !

    Non. Décidément, nous vivons dans une époque formidable et je vais vraiment bien me marrer à vous regarder pendant 5 ans vous tortiller pour justifier ce que vous avez toujours prétendu combattre.

    RépondreSupprimer
  12. A Coin le Canard,

    "Je veux être le président de la France des droits de l'Homme" : Nicolas Sarkozy, Bercy, 29 avril 2007.

    RépondreSupprimer
  13. Hollande est certainement tout aussi attaché aux valeurs républicaines que son prédécesseur. Il semble cependant mieux comprendre la difficulté de proclamer à la fois un amour incandescent pour les droits de l'homme et de pratiquer cette realpolitik qui oblige à parler avec tout le monde y compris ceux qui tiennent leurs pays d'une main de fer sans forcément dérouler l'épais tapis rouge, la tente dans les jardins d'une résidence présidentielle, le défilé du 14 juillet et tout le tremblement.
    Si vous ne voyez pas de contradiction entre les grands mots galvaudés par votre champion et son attitude avec les tyrans (car on peut faire du commerce sans faire sauter le fils du président sur les genoux de Poutine) prenez rendez-vous chez un ophtalmo rapidement.

    RépondreSupprimer
  14. Juan, l'amour vous égare.
    En terme de bilan leurs défécations se valent !!!!

    Hollande a fait des déclarations générales ... il s'en égare.

    complétez donc votre dossier avec :
    http://survie.org/billets-d-afrique/2012/216-septembre-2012/article/deux-ministres-en-tournee

    Mon bilan au 100ème : Sarkozy me faisait honte, Hollande me fait moins honte mais je doute ....

    Je sais les enjeux sont importants : uranium, pétrole, minerais...
    Les valises seront certainement moins lourdes à porter, les procès des biens mal acquis plus rapides.
    Attention à ne pas trop jouer avec les sentiments des africains qui aiment la France...

    RépondreSupprimer
  15. Chapeau pour les perles made in coin le canard : d'abord, il déclare "vous (Juan) semblez tirer une joie certaine du fait que Monsieur Hollande n'ait reçu que 7 autocrates contre 10 pour Sarkozy". Ce serait donc un concours. Pas un mot sur le cérémonial grotesque, qui nous ridiculisa dans le monde entier, ni sur les honneurs solennels inacceptables rendus entre autres à feu le dictateur de Lybie et à celui de Syrie. Pas un mot non plus sur les relations très cordiales de NS avec Monsieur Poutine sans parler du dalaï lama, persona non grata en France pour ne pas déplaire à la Chine. Courageux, NS, mais pas téméraire. Fort avec les faibles, mais faible avec les forts. Il perd la mémoire, coin-coin, il devrait prendre des notes pour éviter les confusions. Ensuite, il explique : "vous (Juan) êtes en train de justifier à un homme de droite la notion de Reapolitik" etc. Mais, coin-coin, tu n'es pas complétement naïf et tu as dû noter qu'il y a des niveaux de relation dans la politique international : le Président français, qui a la devoir de recevoir ses homologues dignement, peut le faire avec réserve et pondération, sans ostentation. A moins que, pour coin-coin, il faille dresser une liste des pays fréquentables ? C'est ce qu'avait fait le Président irréprochable pour les paradis fiscaux, coin-coin. Avec les résultats qu'on connaît (no comment) ...

    RépondreSupprimer
  16. Si Ulysse vous répond ça veut dire qu'il aura menti ! ;o)
    Je crois que c'est un éternel recommencement l'ancien critique les mouvements du nouveau par rancœur et jalousie. Gamineries ! (on n'a pas besoin de ça nous autres chômeurs et pauvres)

    RépondreSupprimer
  17. Il manque Rajoelina pour Sarkozy !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.