12 septembre 2012

Valls et les Roms: quand ce cirque va-t-il s'arrêter ?

On l'a défendu, on le défendra sans doute encore. Manuel Valls applique une feuille de route qui est celle du candidat Hollande pendant la campagne.

Mais voici que le feuilleton Roms déborde de l'actualité estivale pour plonger dans la rentrée. Et l'on se désespère que cette (triste) actualité ne débouche toujours que sur des échanges feutrés et sans profondeurs.

Avec un plaisir cynique, les journalistes répètent les mêmes questions (sur Nicolas Sarkozy, l'inquiétude européenne, ou l'intégration). Mardi 11 septembre, Jean-Jacques Bourdin, sur RMC-BFM TV  lui a ainsi rapporté l'inquiétude de la Haute commissaire aux droits de l'Homme de l'ONU sur la situation des Roms en France.


Valls reste ferme sur sa politique menée envers... par BFMTV


Invariablement, le ministre répond toujours de la même façon, avec les mêmes arguments: fermeté et respect des populations, un diptyque qui fait sens mais cache désormais l'essentiel: la réalité du terrain.

Ces échanges, qui pouvaient presque suffire lorsque le sujet des démantèlements de camps illicites de Roms fut une première fois posée vers la fin du mois de juillet, nous paraissent usant, vains et creux.

Les questions devraient être plus précises. Les réponses tout autant.

On sait parfaitement que les retours volontaires (ou non) des Roms de nationalité roumaine ou bulgare ne servent pas à grand chose. Leur efficacité est toujours mise en doute - avec autant de force que sous Nicolas Sarkozy. Dimanche dernier, François Hollande a eu beau jeu de rappeler que le quinquennat précédent n'avait rien résolu. Sarkozy a subi le déshonneur (le discours de Grenoble et la théâtralisation de la traque aux Roms), sans l'efficacité.

On sait que les gouvernements Sarkozy ont échoué sur ce terrain comme sur d'autres. Mardi, Valls a promis 7.000 retours aux pays. Les anciens Sarko-fans sont coincés. Valls les prive d'un argument de campagne, une instrumentalisation facile, l'accusation facile de laxisme contre la gauche. Il n'y avait plus que l'octogénaire patron du Figaro pour louer l'action du ministre de l'intérieur. Il avait au moins cette honnêteté que d'autres n'ont plus depuis longtemps.

On sait aussi que les démantèlements ne s'accompagnent pas de solutions d'intégration ou de logement adéquats. Qu'une solution européenne serait préférable. Valls et son collègue Bernard Cazeneuve (ministre chargé des affaires européennes) sont d'ailleurs partis en Roumanie ce mercredi.

On sait que la plupart des campements sont insalubres (cf. celui de Villeneuve-le-Roi détruit ce même 11 septembre au matin), voire dangereux; que les communes se réjouissent rarement à la perspective d'accueillir des campements.

On sait aussi que les Roms sont loin d'être les seuls à être logés dans des conditions insalubres. Il y a quelque 3 millions de Français mal logés, la plupart dans des conditions insalubres.

Mardi, Valls a explicitement cité  les termes de Michel Rocard: « Aujourd'hui, nous ne pouvons pas nous permettre d'accueillir toutes ces populations qui sont souvent des damnés de la Terre, qui sont pourchassées dans leur pays, qui sont discriminées. (...) La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde et de l'Europe ».

Qui prétendrait le contraire ? Là n'est plus le sujet.

Le sujet, le vrai, est de savoir si des solutions de logements salubres sont en cours d'identification; si des conditions d'intégration peuvent être enfin envisagées; si les effets de zèle policier ou municipaux peuvent cesser;

Bref, peut-on enfin discuter sereinement ?



17 commentaires:

  1. Si tu veux aller t'installer en Allemagne,avec l'intention d'y rester plus de trois mois, avec ton camping car, sur un parking ou mieux, pour avoir de l'herbe, dans un square ou sur un terrain de football, sans sécurité sociale,sans sources de revenus finançant ton séjour, et que tu clames qu'en France, tu es maltraité parce qu'on ne te laisse pas entrer dans les jardins pour y cueillir de quoi faire ta soupe du jour, ni ouvrir les vannes d'eau pour l'incendie ou le nettoyage de la voirie, pour y faire ta trempette quotidienne, tu te feras RECONDUIRE A LA FRONTIERE !
    Le CESEDA est le même pour tout le monde !
    Arrêtons ce cirque médiatique, oui : il n'est qu'une stratégie pour déstabiliser un gouvernement de gauche et permettre la montée de Marine Le Pen !
    Et les enfants là-dedans ? Ce sont leurs parents qui les maltraitent en s'en servant de "bouclier humain", pas Manuel Valls.
    Belle journée.
    PS Juan, ton truc pour empêcher les robots de sévir, décourage tes lecteurs : je sais lire, mais 5mn pour ça ...

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. sérieux :
    "Le sujet, le vrai, est de savoir
    1 si des solutions de logements salubres sont en cours d'identification;
    2 si des conditions d'intégration peuvent être enfin envisagées;
    3 si les effets de zèle policier ou municipaux peuvent cesser;"

    oui : mais il faut du temps
    1 6 mois
    2 6 mois
    3 immédiat

    RépondreSupprimer
  4. désolé, je ne sais pas comment retirer ce machin anti-robot. je cherche.
    (sur le fond, ok, ok, ok)

    RépondreSupprimer

  5. Conseil aux pro- roms ...


    Si les Français de gauchesont tellement choqués que les roms qui squattent des stades ou des endroits privés au mépris des lois de notre pays se font renvoyer en Roumanie (pays europeen qui n'est pas en guerre) et bien les communes doivent appliquer ce que demandent les français de gauche


    c'est à dire construire des campings avec eau et éléctricité , le ramassage des ordures menageres le nettoyage du camping et faire payer le tout dans les impots locaux des communes !puisque tout appartient à la gauche solidaire , un peu corée du nord notre pays depuis un certain temps



    comme ça tout le monde sera content : les roms ,leurope la Reading , la roumanie le pape ,les bobos gauchos intellos , les français de gauche qui sont solidaires humanistes sociaux droit de l hommiste ( surtout avec l argent des autres , mais chuuut faut pas l dire ! ) , les assoçs antiraços les sos machin truc chose , et surtout le poinçonneur des lilas ...
    et on en parle plus !!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  6. C'est très rigolo, on croirait, à lire les commentaires, être sur le blog de F.Desouche.
    Qui l'eut crû ?

    En fait, je suis d'accord avec Apolline, mais c'est la méthode d'évacuation qui me choque. Sensiblerie envers les enfants d'une population qui n'hésite pas à prostituer ses gosses et à bafouer les lois ? Oui, il y a de ça, mais défoncer les caravanes ou les cabanes à coups de pelleteuse et poursuivre les familles de Roms pour qu'ils aillent plus loin, un peu plus loin, où, on s'en fiche, mais pas sur le territoire de sa commune, comme on chasse des chiens errants, c'est de gauche, ça ?

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Tout le monde pense que que les roms sont ingérables et brigands et que ç'est le propre de leur culture, qu'on ne les refera pas...Yul Brunner était rom. Il passait pas son temps à dévisser les lavabos des studios d'Hollywood pour les refourguer avec une chaise repaillée sur les marchés ou aux feu rouge...Non, lui, il était juste acteur et milliardaire. Qu'est ce que vous croyer que les roms veulent la vie qu'ils mènent actuellement..Non, ils ne veulent pas mais allez voir en Roumanie: ils n'ont pas le choix...En fait, vous avez raison, on devrait tous les gazer comme les juifs, les tziganes (dont les roms) et les handicapes. On est en 2012 ? Soyon sfacho et vivons avec notre nombril en attendant que les indioens ou les chinois nous appliquent bientôt le même traitement de faveur que celui qu'on donne au rom en France aujourd'hui ! Renault continue à survivre grâce a Dacia qui est en Roumanie. Sur les chaines de montage, peu de roms car refusés...Vive la France qui croît que le monde s'arrête à ses fontières...

    RépondreSupprimer
  10. Quand je vous disais que c’est Grand’Guignol tous les jours :

    Harlem le Désiré est nommé Grand Chef du PS.....

    Si...si....je vous assure.....Harlem ex-racaille des Campus....Grand Chef.....Lol.... !!!!

    condamné et amnistié

    Voilà ce que c’est d’avoir été gracié par Dieu.....ça vous transforme les délinquants en rosiers

    RépondreSupprimer
  11. Quand je vous disais que c’est Grand’Guignol tous les jours :

    Harlem le Désiré est nommé Grand Chef du PS.....

    Si...si....je vous assure.....Harlem ex-racaille des Campus....Grand Chef.....Lol.... !!!!

    Voilà ce que c’est d’avoir été gracié par Dieu.....ça vous transforme les délinquants en rosiers

    RépondreSupprimer
  12. çà censure dur ici ben dites donc

    ha ouais vous etes de gauche
    je compatis avotre desarroi hahahaha

    RépondreSupprimer
  13. il merde ton robot


    ha ouais il est de gauche

    hahahaaa

    RépondreSupprimer
  14. Pierre de la comete

    on t empeche pas de les accueillir chez toi

    a tes frais bien sur

    pas avec notre pognon

    mais tu es de gauche çà se voit

    solidaire genereux humaniste

    avec le fric des autres

    pas touche au tien

    refrain connu des gens de gauche

    RépondreSupprimer
  15. apres sa sieste srkojuan va avoir du taf

    me censurer tres vite

    hahahahaaa

    RépondreSupprimer
  16. C'est dommage, Martin. J'ai fait un test. Te laisser écrire en toute liberté. Et voilà ce que ça donne. Adios mon gars, reste chez toi.

    RépondreSupprimer
  17. Juan demande si "on peut enfin discuter sereinement" de la question de Roms. Pour ma part, j'ajouterais, sans nier qu'il faille trouver une solution sérieuse : faut-il continuer à en parler à longueur d'articles et de journaux télévisés ? En un mot, comme en cent, on a assez entendu les mêmes clichés, les mêmes lieux communs ou la même propagande chiffrée sans aucun résultat concret.

    Il n'y a pas à se prendre la tête entre les mains pendant des semaines pour se demander ce qu'il faut penser
    des leçons données à notre pays par une commissaire européenne (de quel droit ?)
    de la position irresponsable de certains Etats, comme la Roumanie, envers leurs citoyens
    des injures racistes de certains réactionnaires
    ou des rêves candides de quelques idéalistes

    Il existe des lois ici, comme ailleurs. Appliquons-les et cessons de polémiquer et de geindre, entretenant ainsi certains médias dans leur médiocrité ! Au passage, arrêtons de reprendre en boucle leurs expressions connotées comme "le démantèlement des camps de Roms", qui en rajoutent dans le tragique, même si ça fait vendre du papier.

    A propos d'immigration, je vous signale que personne ne parle quasiment jamais du sort des immigrés qui viennent d'Afrique du nord et d'Afrique de l'ouest, alors qu'ils sont proches de nous grâce à une longue histoire commune. C'est pourtant une question, qui concerne l'Europe, non ?

    Il vaut peut-être mieux "en faire des tonnes" sur la situation de certaines minorités stigmatisées depuis des siècles - c'est si facile de taper sur eux - ou, dans un autre registre, sur la situation dans certains pays lointains, dont les ressortissants ne risquent pas de venir chez nous - c'est si commode de se donner le beau rôle à moindres frais.

    Réglons nos propres problèmes avant de donner des leçons aux autres !











    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.