26 octobre 2012

Mais qui pilote la com' chez Hollande ?


Ne nous voilons pas la face. La communication de la majorité présidentielle souffre.

Elle n'est pas efficace.

Point barre.

L'UMP a beau jeu d'accuser le gouvernement d'amateurisme. Même la presse de gauche s'y est mise, après le dernier couac de Jean-Marc Ayrault. Cela n'a pas grand chose à voir avec le fond de l'action, mais c'est sans doute davantage qu'un simple problème de communication. 

1. Une certaine presse n'a fait aucun cadeau à l'équipe Hollande. Elle n'avait pas à en faire. Intoxiquée par 10 années d'agitation sarkozyenne, dont 5 ans d'omniprésidence, elle s'est jetée sur le nouvel impétrant comme un vautour sur sa proie. Il faut rappeler, à ces éditocrates, leur présupposés idéologiques, leur aveuglement passé, leurs silences d'aujourd'hui, leurs futilités systémiques. Ce n'est pas suffisant. D'autres médias, à gauche, cherchent à justifier ou témoigner de leur esprit critique. Libération titre sur les Apprentis. Mediapart multiplie les charges contre Manuel Valls ou d'autres symboles. Le journaliste Bruno Dive, sur son blog, s'inquiète de ces attaques de l'intérieur.

2. La majorité présidentielle est mal tenue. Observez les écologistes. A peine élus, ils jouent les « aiguillons ». Merveilleux, fantastique, parfait. Jean-Vincent Placé a récemment (encore) taclé Arnaud Montebourg. Pascal Durand, sympathique secrétaire national d'EELV, a renchérit sur l'arrogance des grands élus socialistes. Et ? Les Français n'en ont rien à fiche...

3. La polémique des Pigeons fut d'une absurdité inégalée. Qui gouverne la com' ? Quelques entrepreneurs mobilisent sur le Net en criant au sacrifie et en maquillant grossièrement les mesures projetées sur l'imposition des revenus du capital. Le gouvernement tarde à parler, et le « compromis » finalement annoncé, aussi modeste, déclenche l'ire de sa gauche.

4. Le projet de loi de finances fut mal vendu. Le fameux argument du « 9 Français sur 10 ne seront pas touché » était mauvais. C'est la Grande Crise. On sait bien qu'il faut faire des efforts, que tout le monde sera touché. Mais cet axe de com' est inefficace et inutile: ce n'est tant pas l'éventail des ménages concernés qui importe que la répartition et l'intensité des efforts. Pire, cette communication a occulté un véritable acquis du PLF2013, le rééquilibrage de la fiscalité des revenus du capital. 

5. Les vacances du président étaient normales, inutiles d'en rajouter. Il créchait dans un château républicain et non la villa de luxe de sa compagne qui n'en avait pas. Mais mes symboles ont leur limite. De toutes façons, le tweet-gate du mois de juin était encore dans toutes les mémoire. Joli (et injuste) fail de communication présidentielle.

6. Le projet de loi de finances contient quelques petits symboles négatifs alors qu'il présente un réel et inégalé effort de rééquilibrage de la fiscalité sur les plus hauts revenus et ceux du capital: la non-intégration des oeuvres d'art dans l'ISF, par exemple, est une erreur... symbolique. Fondamentalement, la mesure n'aurait pas changé la face du monde. Le PLF2013 comprend d'autres mesures sacrément plus révolutionnaires - osons le terme - que cette chose-là. Mais l'abandon fait tâche. Mais il n'y eut personne, dans le dispositif élyséen ou gouvernemental, pour venir déminer la chose.

7. La France de 2012 a manqué de pédagogie. C'est peut-être et sans doute l'unique concession que nous ferons aux Sarko-fans: nous n'avons pas eu le temps de faire la pédagogie nécessaire, à droite comme à gauche, sur la crise et le redressement. Une campagne présidentielle ne s'y prête pas, et c'est bien paradoxal. Les énergies sont mobilisées au combat, pas à l'explication.

8. Certains ministres sont trop autonomes, ou tombent trop facilement dans des pièges. Vincent Peillon répondait à une question sur le canabis sans prendre gare à la polémique. Sur le fond, il n'y avait aucune matière à polémique (le ministre réagissait, sans proposer autre chose qu'on réfléchisse aux effets de la pénalisation du canabis). Mais il aurait dû se méfier. Des journalistes (certains, pas tous) ont affamés de buzz rapide. Et Copé allait forcément enfoncer le clou

9. On pourrait se consoler avec quelques souvenirs de l'ancien Monarque de Sarkofrance. Nos ministres s'appelaient Bernard Laporte (il n'est pas le père de qui vous savez), Fadela Amara (le plan anti-glandouille dans les banlieues), Rachida Dati (la fellation), Christian Blanc (les cigares), Alain Joyandet (le bois précieux pour ses bateaux), Brice Hortefeux (les Auvergnats), Christine Lagarde (la baisse de l'augmentation). Les couacs étaient légions et nous nous en amusions. Les lois mal préparées, mal ficelées, retoquées ou auto-détricotées s'appelaient la taxe carbone (retoquée en 2009), le bouclier fiscal (renforcé en 2007, supprimés en 2011), ou la défiscalisation des intérêts d'emprunts immobiliers (votée en 2007, transformée en 2010, supprimée en 2011). 

10. Les arguments de riposte sont pourtant là. Prenez la prétendue polémique sur le rapport Gallois. Les sachant répètent partout dans les médias que ce rapport - que personne n'a lu - serait enterré. Mercredi dernier, la porte-parole Najat Vallaud-Belkacem fut évidemment questionnée. Et elle tacla fort justement: « Je vais vous poser une question: est-ce que vous avez lu le rapport Gallois ? » « Euh... non » bafouille le journaliste. « Ces fuites faisaient partie du rapport Gallois...» Puis la porte-parole enchaîna sur la méthode (évaluer, discuter) et la « trajectoire » (ce rapport est une étape).

11. La bourde qui vient d'en haut ? Mercredi matin, Jean-Marc Ayrault déclare trop prématurément que le Conseil Constitutionnel a retoqué la loi Duflot sur le Logement social parce que la procédure aurait été trop rapide. Sa porte-parole ne peut empêcher un sourire en évoquant cette anticipation. Quelques éditocrates ne cessent de propager cette rumeur depuis lundi. Ayrault « anticipe » donc. Sur le fond, on s'en fiche. C'est même cocasse. On retiendra que l'UMP aura bien joué son rôle d'obstruction contre l'une des premières lois sociales du gouvernement Ayrault. Quand le Ghotta protège ses ghettos...tout est possible.

12. Sur le fond, le gouvernement ... gouverne. Il faut savoir distinguer le bruit du reste: traité européen, collectif budgétaire estival (7 milliards d'euros d'économies), projet de loi de finances (33 milliards), emplois d'avenir, réforme de l'école publique, recrutement d'enseignants, etc. L'observation du mandat donne déjà de certains résultats.

Mais il y a le bruit, le bruit qui domine le reste, le bruit qui n'est pas maîtrisé.




Billet publié par RAGEMAG

16 commentaires:

  1. Juan, à la lecture de ton article de ce soir, je souhaite formuler trois remarques sur le fond :

    - Certes, la communication est parfois mal conduite et maîtrisée par la majorité actuelle, admettons-le, mais Sarkozy et ses séides ont commis quantité de bourdes, sans que cela prête à conséquence. Comprenne qui pourra !

    - La presse de droite et même de gauche (enfin dite de gauche), obséquieuse et révérente dans sa grande majorité sous Sarkozy, est perfide, agressive envers le pouvoir, comme elle l'avait été, du reste, avec Ségoléne Royal en 2007, la faisant passer pour une "gourde" aux yeux de nombreux Français

    - Enfin, se pose la question de la méthode. Autant Sarkozy était frondeur et provocateur, même sans aucun bon résultat à son actif, autant Hollande semble vouloir ne "fâcher personne". Serait-ce là cette recherche du consensus décrite par certains journalistes comme la méthode de gouvernance du secrétaire du PS pendant onze ans. Vrai ou faux ? Nous le verrons au fil du temps.

    Toujours est-il que ces faits démontrent que nombre de Français, éditorialistes ou simples citoyens, sont incroyablement plus cléments envers les conservateurs qu'envers les réformistes.
    Phénomène amplifié par les actions de désinformation et d'obstruction orchestrées par les nantis et leurs relais d'opinion et de pouvoir, qui n'en demandaient pas tant.

    Au final, le combat sera rude et semé d'embûches pour un pouvoir pourtant modéré, mais qui pouvait penser qu'il en serait autrement ?

    RépondreSupprimer
  2. Je trouve contre-productive, mais surtout imbécile, cette méthode qui consiste à tjrs comparer Hollande à Sarkozy... S'étalonner sur Sarkozy est stupide, il a été viré et remplacé par Hollande qui avait promis que le Changement c'est maintenant et qui prouve en réalité que rien ne changera jamais, le PS n'était pas prêt à gouverner, Sarko n'était que le symptôme et non la cause, la cause était tout autre... mais comme d'hab les politicards politiciens incompétents se trompent tjrs, agir sur le symptôme ne supprime jamais la cause... mais la cause ils refusent d'y toucher trop compliqué.
    Alors ns allons continuer dans les mesurettes, les reculates, les Une sur les couacs quotidiens, mais demandez à Montebourg, il ns fera un remake 'demain j'enlève le haut' pour présenter la marque française du slip.....
    Le made in France est important, mais le made in Europe l'est tellement plus.... Montebourg, nommé Mon Tambour sur le Net, ne le sait pas encore.... il apprend... comme si la France et les français avaient le temps d'attendre que cette bande de sales gosses, de pieds nickelés et autres clowns avaient du temps devant eux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plutôt que de délirer en balançant et en crachant sur les "politicards", comme vous les qualifiez, je vous invite à lire Jean-Claude Michéa, qui apporte un éclairage très intéressant sur la politique et les politiciens.

      Supprimer
    2. Dans le Complexe d'Orphée il tourne en rond... rabâchage de tout ce qui se trouve déjà dans ces précédents ouvrages.

      La thèse centrale de Michéa qui veut que le libéralisme soit une réponse aux guerres de religion et civiles dès le XVIième siècle on la trouve toute entière chez Pierre Mangent 20ans plus tôt !

      Ne jamais sous-estimer celui qu'on ne connaît pas, c'est imprudent, arrogant et terriblement niais, le bonheur pour les pas grand chose du Net

      Votre com ferait presque apprécier cet odieux Soral

      Supprimer
    3. erratum , 'dans ses précédents ouvrages'

      Supprimer
  3. Comme cette Une de Marylise Lebranchu 'aucun fonctionnaire n'est inutile'... c'est soit le résultat d'une mauvaise analyse donc d'un diagnostic erroné, soit de la mauvaise foi, soit du foutage de gueule. Globalement ns avons le plus grand nbre de fonctionnaires/habitant... du monde ! Le double du Japon, des USA... est-ce à dire que ns sommes moins bien gouvernés, comme pour la consommation de médocs là encore ns sommes en tête... il faut bien être les premiers qqpart.
    La ministre se trompe, passons sur la quantité de fonctionnaires, les fonctionnaires sont mal répartis, mais surtout ce sont les missions qui ne sont pas clairement définies, qui sont redondantes à cause du millefeuille administratif, des missions dont les activités ne sont pas accomplies de manière rationnelle et professionnelle.
    Le changement c'est maintenant... en tt cas pas avec un tel comportement qui refuse d'admettre la réalité.
    En même temps difficile de demander à la Ministre de tailler dans l'électorat du PS
    Le changement c'est maintenant et son multifacette, il fallait comprendre le changement c'est maintenant pour les fonctionnaires dont ns augmenterons le nbre pour ne plus les déranger.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore une allumée, qui en a après les fonctionnaires. Juste bonne à baver.
      J'ai pas besoin de te demander de quel bord tu es !

      Supprimer
    2. ... on se connaît pour que vous vous permettiez de me tutoyer ?

      Sans aucun doute vous êtes fonctionnaire, dans l'enseignement peut être, pour faire autant de fautes de français LOL ! !

      Je suis de Droite et alors, ni FN ni UMP de Sarko.... tout le reste étant préférable à ce gvt PS composé de sales gosses, de clowns et de pieds nickelés.

      Personne n'accepterait de devoir subir une opération chirurgicale par un chirurgien début, un apprenti... mais ce sont des apprentis sans filet qui prétendent redresser la France.

      Supprimer
    3. Pour agacer les aficionados, les adorateurs du PS qui se pâment sur ce blog et n'acceptent pas la critique de ce Gouvernement :

      - Je soupçonne la tweeteuse hystérique d'être en charge, par sa seule volonté, de la com...

      Qui aime bien châtie bien, Sarko a été dégagé et bcp en sont ravis, par contre FH et ses sales gosses ne sont pas à la hauteur des enjeux ; ne pas accepter de le reconnaître c'est comme prétendre qu'un McDo est de la gastronomie, c'est ne pas avoir d'ambiance ni pour la France et les français, ni pour soi-même, avoir un peu d'estime de soi est utile à tous ceux qui vous cotoient !

      Supprimer
    4. Ah, c'est pathétique, cette haine du fonctionnaire chez les gens de droite ! Même pas le respect des espèces en voie d'extinction, alors qu'il y en a de moins en moins !

      On attend la suite, Eileen Kalinka : vive l'initiative privée créatrice de richesses, la concurrence libre et non faussée, la fiscalité confiscatoire et blablabla ....

      D'ailleurs, où se trouve ce pays de droite, si merveilleux qui n'est ni UMP, ni FN ? Au centre-droit auprès de Borloo et de ses amis, dans un de ces micro-partis plus préoccupés par les subsides versés par l'UMP et par la gloriole de ses dirigeants que par son indépendance ?

      Ceci dit, quand on est de droite, il n'est pas étonnant qu'on n'ait pas particulièrement envie d'entendre parler de Sarkozy, de ses exploits : + 600 Mds d'euros de dettes en 5 ans, des cadeaux à gogo pour ses amis du CAC 40, des injures et des mensonges, comme s'il en pleuvait et de ses alliés de droite et du centre-droit.

      Alors, quand tu dis que "tout le reste est préférable à ce gouvernement PS", que tu nous parles "d'apprentis", tu es vraiment irrésistible dans le genre comique. Tu préfères peut-être les crapules cyniques !


      Supprimer
    5. Vous êtes un peu frappée, vous... ou bien ?

      Supprimer
    6. Ce blog prend fait et cause pour ce Gouvernement PS envers et contre tout... les faits sont têtus... attendons la fin du quinquennat pour comparer ce qui sera comparable.

      Les faits sont têtus : après 6 mois, le chômage continue de progresser, c'est la faute sans aucun doute de Sarko LOL .. dans ces chiffres les plans sociaux dont on parle tant ne sont pas compris ! Le pire est donc à venir, mais ils recruteront des fonctionnaires... des emplois aidés !

      La dette explosera... FH voudra faire aussi bien que son prédecesseur !

      La mauvaise foi des gauchistes est telle qu'en fin de quinquennat en 2017 ils seront encore capables d'affirmer que les mauvais résultats, sont la faute de Sarko... encore !

      Cet insupportable Peltier a raison, toute la presse et y compris les Juan sont de gauche, ils polluent tous les sites, tous les blogs de leur préchi précha mensonger... ni frappée ni rien, juste lucide !

      Ce blog est réservé aux gauchistes... alors il convient de les laisser entre eux, qu'ils se congratulent, qu'ils émulsionnent leurs illusions, qui resteront des illusions, ce Gvt d'apprentis nous conduit dans le mur : quand un train déraille n'importe qui freine, sauf un énarque lui il continue d'accélérer ; les énarques apprentis eux aussi n'ont jamais été aussi nombreux à l'Elysée et dans tous les ministères.

      Sarkofrance a été le quinquennat de gloire de Juan, désormais il n'a plus rien à écrire, il n'est plus qu'un robinet d'eau tiède... qui sied parfaitement à ce Gouvernement.





      Supprimer
    7. Pour en finir avec les deux qui projettent sur moi leur frustration de gauchiste déclinant, je leur propose de lire Spinoza qui est celui qui fait de la lucidité la condition et le chemin de la joie. Pour moi ce sera Nietzsche qui a écrit que les "bonnes idées viennent en marchant"

      Détenez vous les mecs vous en avez pris pour encore 4,5 ans de cette gauche molle !

      Le pire est à venir !

      Supprimer
  4. Moi, je rigole à la lecture du billet de RAGEMAG alias SARKOFRANCE :
    - la presse qui ne ferait pas de cadeaux, c'est pas nouveau, souvenez-vous des unes injurieuses de MARIANNE et autres canards gauchisants,
    - "9 français sur 10 ne seront pas touchés" ce n'était pas un ARGUMENT mais un MENSONGE,
    - le Président aurait passé ses vacances dans un château RÉPUBLICAIN (RAGEMAG aurait pu dire NORMAL) ? MDR !
    - les ministres sont trop autonomes ? Mieux que ça, ils traitent directement avec le Président, par dessus AYRAULT, souvenez-vous, "moi PRESIDENT",je ne serais pas président de tout, réécoutez l'anaphore sur : http://www.dailymotion.com/francoishollande#video=xqnshe
    - Comme SARKOFRANCE, RAGEMAG se console en ayant une "pensée" à l'ancien MONARQUE SARKOZY, et cite des "souvenirs" pris dans le caniveau (ex : Rachida DATI : la fellation) ça fait du bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes injuste, la fellation de Dati ne sort pas du caniveau, elle l'a dit en direct sur un plateau télé à une heure de grande écoute.

      A moins que vous ne considériez que ce que dit cette infecte Dati ait des relents de caniveau amplifié par sa présence sur un plateau télé.

      ... et je vous approuverais !

      Il faut reconnaître qu'il y a à l'UMP une brochette de pieds nickelés, les Dati, Morano, dans un autre genre le duo Peltier/Didier... qui n'a rien à envier à celle du PS, une brochette équivalente de sales gosses dont le porte-parole est NVB, puis Fleur Pellerin, et qq autres inconnus... ce Garot ministre délégué à l'agriculture qui veut revitaliser la culture du chanvre, pas du cannabis pas encore.. Garot est connu pour avoir suivi fidèlement ds un mutisme absolu S Royal, il était tjrs derrière elle sur la photo... et aussi H Désir et D Assouline... le golden top étant bien sûr Montebourg à nul autre pareil dans le genre clownesque !

      D/G ils sont tous équivalents en médiocrité, arrogants, ils ne servent pas la France et les français, ils s'en servent pour eux LOL

      Supprimer
    2. Vous n'avez pas compris, la "fellation" de DATI est un fait divers sans intérêt, mais c 'est un type d'argument minable qui est pris dans les "poubelles" de l'info et qu'on ressort pour discréditer des hommes et des femmes, bref des français. Décidément, le langage politique est bien malade...

      Supprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.