5 novembre 2012

Mon dieu, le rapport Gallois est sorti !

Livré à 11h30, présenté 30 minutes plus tard, publié un peu plus tard dans l'après-midi, le rapport de Louis Gallois sur la compétitivité industrielle du pays est enfin lisible par toutes et tous.

Nombre de consoeurs et confrères se sont donc quand même efforcés d'en publier les bonnes feuilles, voire l'intégralité. Quelque 22 propositions, 30 milliards d'allègements de cotisations, du gaz de schiste et de la stabilité fiscale... Même le ministre du Redressement Productif nous demanda de le lire. Il avait raison, ce rapport était édifiant.

Dans la classe politique ou chez les experts, les réactions sonnaient comme un air de déjà vu chez certains, puisqu'ils avaient déjà grillé leurs cartouches d'indignation avant la publication.

Ils n'avaient pas encore compris qu'il fallait attendre, encore attendre. Ce rapport n'est qu'un rapport de propositions, pas un projet de loi.

Nous n'avions qu'une certitude. Louis Gallois s'était attardé sur l'exact sujet de mission commandée par le gouvernement: la compétitivité... de l'industrie.

Rien de plus, rien de moins.
Rapport Gallois -PACTE POUR LA COMPÉTITIVITÉ DE L’INDUSTRIE FRANCAISE

10 commentaires:

  1. Quoi? Il n'était pas encore sorti?
    Ah bon? Et la presse qui déjà en parlait!
    C'était donc un "Rapport de Presse"?

    On nous aurait menti? Mon dieu...
    ;-)

    RépondreSupprimer
  2. je te le dis: on nous cache tout, on nous dit rien...

    RépondreSupprimer
  3. Un point commun entre ceux qui portent aux nues le rapport Gallois et ceux qui le honnissent : moins ils en savent, plus ils en parlent...

    RépondreSupprimer
  4. Beaucoup de globi bulga et de blabla technocratique d'où il ressort d'abord quelques certitudes indiscutables :

    - la compétitivité est le problème number one de notre pays, 'alpha et l'omeha comme y disent les experts. Ceux qui avaient cru comprendre qu'il serait nécessaire de réguler les marchés financiers, de revoir le processus de création monétaire en Europe, le rôle de la BCE, d'agir pour mettre fin ou du moins réduire les distorsions de concurrence créées par la sous-évaluation d'une monnaie ou les chicaneries douanières ...etc sont de la revue. Circulez, y a rien à voir. Enfin, j'exagère il y a un court paragraphe sur la réciprocité. C'est juste risible. Alors, faisons confiance à l'OMC !

    - l'Etat, oui vous savez, le fameux Etat providence et les Français, vous et moi, nous donc, allons payer avant, pendant et après

    Le rapport fait aussi en quelques lignes un constat intéressant sur les effets destructeurs de l'euro FORT sur l'économie française (eh oui, notre cher euro, que les allemands aiment fort !). On n'a qu'à s'adapter et faire de la montée en gamme, inniver, former. Y suffisait d'y penser, Louis !

    Enfin, une perle, il faut faire confiance aux grandes entreprises et aux patrons. Les socialistes peuvent pas s'en empêcher. Il faut toujours qu'ils mélangent politique et morale. Vous me direz, Gallois il est pas socialiste. Euh, peut êt' bien, mais c'est pas vous, ni moi qui l'avons choisi, vrai non ?

    Pour le feu d'artifice final, Gallois propose un pacte social en associant les organisations professionnelles à la prise de décision (rôle consultatif). Un bon moyen de leur demander de cautionner ce train de mesures pro-entreprises.

    Y a quand même une mesure qui va faire plaisir au camarade Brucolaque. Gallois propose de mettre en place, non pas un Gosplan (même si le pouvoir doit s'engager sur 5 ans, ce qui est la durée nécessaire pour créer la confiance, y paraît), mais un conseil de prévision.

    Moi, j'me dis que si avec ce rapport, on relance l'économie française, on sera drôlement fort et j'veux bien allumer un cierge à l'église du coin en l'honneur du titre du post de Juan de ce soir.

    Mais si ça marche pas, on va s'prendre la TVA + la CSG + la récession + le chômage et tout le toutime, alors là, j'sais pas pourquoi, je pressens que l'air va devenir plus oppressant pour nous et le climat moins favorable au pouvoir actuel.

    Certains des électeurs de gauche vont peut-être se demander pourquoi ils ont voté Hollande. Mais, patience, attendons. La messe n'est pas dite.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne me mêlez à vos élucubrations par pitié.

      Supprimer
    2. Mes remarques pertinentes et argumentées valent au moins autant que les pleurnicheries larmoyantes d'un donneur de leçons méprisant.

      Supprimer
  5. le dialogue social vu par Vladimir Poutine bien plus efficace qu'un rapport à la con !

    http://www.youtube.com/watch?v=sn7npsJDrcg

    la vidéo dure 2 minutes et vaut le détour.

    RépondreSupprimer
  6. Encore non publié et la droite polémique sur ce rapport. Une fois publié ce sont les intellectuels de gauche qui le descendent !

    STOP

    Ce rapport est une analyse extrêmement pertinente de notre situation industrielle. Il n'y a qu'à lire celui d'Attali pour comprendre ce que je veux dire...

    Les propositions y sont concrètes, chirurgicales, à court, moyen et long terme. Rocard n'aurait pas mieux fait lorsqu'il était au sommet de ses capacités intellectuelles !

    Ayrault vient d'annoncer que le gouvernement reprendrait la quasi-totalité des conclusions de ce rapport. Pour ma part, ayant voté Hollande et toujours soutenu le PS, je trouve que c'est une excellente nouvelle pour notre pays. Le signe fort que l'Etat va prendre les mesures qui s'imposent tout en préservant l'intérêt de la Nation, de ses citoyens.

    Laissez donc la droite critiquer l'action, ce qu'elle ne manquera pas de faire en disant que le rapport n'est pas repris dans son intégralité (que voulez-vous qu'elle dise d'autre ?) et soutenons ce projet. S'il y a des couacs, des atermoiements, du scepticisme dans les rangs des socialistes dès le départ, alors effectivement, c'est même pas la peine d'aller plus loin. Attendons sagement 2017 que Coppé prenne le pouvoir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ayrault vient d'annoncer que le gouvernement reprendrait la quasi-totalité des conclusions de ce rapport..... Le signe fort que l'Etat va prendre les mesures qui s'imposent tout en PRESERVANT l'INTERET DE LA NATION, DE SES CITOYENS".

      ??????

      Supprimer
    2. @Démos: Oui ? Qu'est-ce qui se passe ? J'ai dit des gros mots ?

      Pour explication je vous renvoie à la lecture de la déclaration de Jean-Marc Ayrault d'hier, notamment à cette phrase de conclusion:

      "La France doit retrouver son rang de grande puissance industrielle et les Français doivent reprendre confiance dans l’avenir et celui de leurs enfants."

      Phrase à laquelle j'adhère à 100%. Maintenant, si vous préférez revivre les rodomontades des Chirac ("La France d'en bas"), De Villepin ("Je redresserai la France en 100 jours"), Sarkozy ("Travailler plus pour gagner plus"), libre à vous...

      Supprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.