15 décembre 2012

293ème semaine politique: la droite a disparu.





Le débat, une dizaine de jours avant la fin du monde, n'est plus qu'à gauche.

La droite a disparu cette semaine. Elle reviendra.

Il y avait plusieurs actualités cette semaine. Des actualités bien différentes suivant notre prisme personnel. Choisissez vos sujets, mais tous vous ramènent à cette évidence. La droite politique était absente, évacuée, hors jeu, sonnée ou cachée.

La vraie actualité concernait la crise et sa possible sortie. Jeudi soir, les dirigeants de l'Union européenne étaient parvenus à un improbable accord, mais un accord réel et inespéré sur la supervision bancaire. Nous nous fichions de savoir s'il s'agit d'un abandon de souveraineté bancaire. Nous étions excédés d'apprendre que les Etats renflouent des banques imprévoyantes. On aimerait que ces dernières fussent davantage contrôlées, et l'échelon européen est le seul. On laissera Nicolas Dupont-Aignan nous traiter de collabo (quel sens de la mesure), et Marine Le Pen étudier encore quelques mois pour comprendre le sujet. Au passage, Hollande relance l'harmonisation fiscale et se moque de Gérard Depardieu, le nouveau Belge de la semaine. Fitch est la troisième agence à se prononcer sur le crédit français, et la seule à lui accorder encore un Triple AAA.

A droite, on se tait.

La vraie crise était celle de la pauvreté. Le sujet a failli s'inviter cette semaine, mais il n'intéressait que nous autres blogueurs. A la différence de son prédécesseur, l'équipe Ayrault avait organisé son Grenelle de la pauvreté, deux jours de Conférence nationale. Cette simple chose était quelque chose d'inédit. 

A droite, on se tait.

Il fallait cependant rester lucide. D'abord, la rencontre déboucha sur quelques annonces concrètes mais insuffisantes. Nous ne sommes pas sûrs que d'autres auraient fait mieux. Ayrault a promis 10% de revalorisation exceptionnelle du RSA Socle en 4 ans. Il en faudrait 17%, mais il y en avait zéro. Sarkozy avait remplacé un RMI à 50% du SMIC par un RSA à 43% du SMIC. Et ce dernier ne vaut que 52,54 euros net par jour.

Merci Sarko, nous nous souvenons. 

Ayrault avait aussi autre chose dans sa besace (création de 8.000 places d'hébergement d'urgence, élargissement de la CMU à 500.000 personnes supplémentaires, RSA jeunes pour 100.000 jeunes, etc). Le tout coûterait 2,5 milliards d'euros sur 4 ans. Après tout, c'était énorme si l'on pensait aux polémiques mineures qui agitaient l'ex-Royaume pour moins d'argent. Et c'était très peu quand on relisait l'effroyable bilan de l'INSEE de septembre dernier: nous avons sans doute déjà 9 millions de pauvres dans le pays, près de 15% de la population...

A droite, on se tait. 

La vraie crise était aussi traitée par le plan contre les déserts médicaux de Marisol Touraine (mercredi), ou la numérisation des écoles par Vincent Peillon (le même jour). Ou encore Arcelor-Mittal. C'est encore un drame mais ce n'est plus un psychodrame. La CFDT locale de Florange s'essaye à faire respecter l'accord Ayrault par les sbires du sidérurgiste millionnaire. Les emplois doivent être sauvés.

Il y avait aussi de constat de fond: Hollande nous apaise. Certains le qualifient encore de mou, orphelins d'une hystérie qui nous convenait. D'autres gauchistes s'en félicitent. On apprend à laisser un peu de temps au temps. Guy Birenbaum s'inquiète de cette hystérie française qui dépasse l'expérience sarkozyste. Il a raison. On manifestera quand même, dimanche, pour le mariage pour tous, la PMA, le droit de vote des immigrés ou... contre Notre-Dame-Des-Landes. A droite, on ne se tait pas. On s'engouffre contre l'ensemble, au nom de la Très Sainte Conception Religieuse de la famille.

Il y avait aussi une autre actualité, importante peut-être mais franchement anecdotique. Mediapart poursuivait son feuilleton sur Jérôme Cahuzac et le compte suisse qu'il aurait ouvert voici 12 ans. Mediapart est notre nouveau procureur, une vigie indispensable quand la preuve éclate dès la première révélation. Ou un procureur désagréable quand la chose s'embraye mal, avec des preuves douteuses. Le Canard Enchainé lui est tombé dessus, et il était croustillant d'écouter le débat entre les deux médias, par journalistes enquêteurs interposés, sur le site d'Arrêt sur ImagesMediapart s'expose à d'improbables critiques de Jean-Michel Aphatie, éditocrate professionnel, donc commentateur vulnérable. Cahuzac a tant d'ennemis que la proie était presque trop facile.

A droite, on se tait, le ministre est paradoxalement populaire même s'il manie l'impôt impie comme jamais. 

Il y avait enfin cette sombre actualité Rumpiste. Fillon a trouvé la parade contre Copé. Il organise un référendum parmi les députés et sénateurs UMP mardi prochain. Il est sûr de gagner. L'autre apprenti voyou de la Sarkofrance s'est crispé. Il pensait jouer le pourrissement. L'UMP-RUMP n'intéresse plus grand monde. La fusion vers le Bleu Marine, c'est pour quand ?

Triste démocratie.



13 commentaires:

  1. C'est encore un drame mais ce n'est plus un psychodrame. La CFDT locale de Florange s'essaye à faire respecter l'accord Ayrault par les sbires du sidérurgiste millionnaire. Les emplois doivent être sauvés.

    a noter que le CCE Arcelor a appelé la section Florange à se calmer et a confirmé que l'accord étaiot bien ce que Ayrault en avait dit

    RépondreSupprimer
  2. "Hollande nous appaise!" NON....il nous endort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement. C'est d'ailleurs le président le plus impopulaire de l'histoire! Il nous endort pour mieux nous enc...!

      Supprimer
    2. Pour mieux nous enc...hanter, non ?

      Supprimer
  3. Ce qui est bien avec le RSA est qu'il dévoile bien la saloperie de nos dirigeant et la complaisance engagé de certain blogeur dit "de gauche".

    1 _ Le dernier a avoir réellement réévalué le RMI est Juppé (et oui les gauchos cela fait mal au cul hein ?)

    2 - Reconnaissons quand même à Jospin la création de la CMU (Merci vieux)

    3 - Raffarin aussi appellé "la Serpélière" nous a fait un gros bras d'honneur (Merci gros porc)

    4 - Sarko dit le Nabot nous a fait un double bras d'honneur avec une petite touche artisque, les insultes.

    5 - Arrive Ayrault, le joueur de beneto, 10 % sur 5 ans

    Déjà il augmente automatiquent de 1% par an parce que figurez vous amis de gauche qu'en France et cela depuis 20 ans l'insee que trouve pratiquement pas d'inflation et l'augmentation est indexcée dessus, ELLE EST PAS BELLE LA VIE ?
    Donc revennons a AYRault cela fait 5% sur 5 ans soit 4 euros par mois soit 1/2 Carembar par jour - Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. faut apprendre à lire les chiffres aussi , pas seulement les tracts du hollande bashing

      l'augmentatkion annoncée est en PLUS de l'évolution des prix
      on peut dire qu'elle est insuffisante sans raconter n'importe quoi

      Supprimer
    2. @justice: essaye avec moins d'insultes, moins de fautes, et plus de concret.

      Supprimer
    3. @bobcestmoi
      Mais oui, mon gros, les pauvres savent pas compter c'est bien connu, c'est d'ailleurs pour çà qu'ils sont pauvres.
      D'ailleurs ils savent pas lire non plus alors tes tracts tu te les met dans le cul.

      @Hihan - l'âne bobo
      Va boire une coupe de champagne à la mairie de Paris avec Anne Hidalgo, la Simone Signoret des cocktails subventionnés, t'aura une botte de foin gratos.

      Supprimer
  4. Moi, je salue ce que font les socialistes car, comme le disent nos chers politicards, "les mesures prises vont dans le bon sens". Mais, oui car il y a un "mais", désolé Juan, d'abord, c'est nettement insuffisant et ensuite, plus important encore, il va falloir que les socialistes trouvent des solutions pour empêcher que de plus en plus d'hommes, de femmes et d'enfants deviennent pauvres.

    Ce que nous attendons, ce n'est pas que l'Etat ou les riches (salut Artur), c'est selon les convictions politiques, fassent la chârité ou l'aumône aux pauvres, nous attendons de ce pouvoir soialiste qu'il réduise la pauvreté.

    Que les socialistes arrêtent de faire diversion à leur démission devant les graves problèmes sociaux et humains qui se posent chez nous avec leurs questions sociétales pour bobos.

    Le mariage homosexuel, qui intéresse 350 couples, serait une question majeure les empêchant de s'épanouir. C'est à mourir de rire de voir que l'institution du mariage, qu'on trouvait ringarde et ridicule il y a trente ans, est aujourd'hui un must, un summum de la liberté individuelle.

    Pendant ce temps-là, des hommes, des femmes et des enfants qu'on peut tous croiser si on ouvre les yeux, crèvent de faim ou mangent mal et souffrent bien souvent en silence.

    Que ces foutus bobos socialistes, la liste est longue, ou le réveil ne sera pas dur que pour nous, je vous le garantis ! Finis les palais officiels, le cumul des indemnités publiques, les voitures de fonction et tout le reste.

    RépondreSupprimer
  5. j ai du mal à saisir pourquoi vous cherchez à savoir ce que devient la droite.

    La gauche est au pouvoir, partout (Elysee, régions, départements, Lille Paris Nantes Lyon), qu'elle agisse.

    Elle n'a pas besoin de l'aiguillon de l'opposition.

    RépondreSupprimer
  6. Appel à la dissidence !
    Voici des entretiens réalisés entre Philippe Ploncard d'Assac et Florian Rouanet :

    L'entretien du 8 décembre 2012 sur l'actualité politico-médiatique (deuxième du nom) entre Philippe Ploncard d'Assac et Florian Rouanet :

    http://ploncard-dassac.over-blog.fr/article-entretien-sur-l-actualite-n-2-avec-florian-rouanet-113424829.html

    Succession à l'UMP - Fillon-Copé, manif du 18 novembre 2012 contre le « mariage » homo, « mal-baisées » du Femen et Pussy Riot, Casapound et « fascisme » , Thibault de Chassey, rabbin de Cisjordanie et l’islamisation, rabbin Ron Chaya et la shoah, Syrie, « état » Palestinien, Cécile Duflot et les biens du Clergé, multinationale Peugeot, assimilationnisme, antisémitisme florissant...etc.

    * Entretien sur le mondialisme :
    http://ploncard-dassac.over-blog.fr/article-le-mondialisme-entretien-du-6-ctobre-2012-avec-florian-rouanet-111376674.html

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.