7 janvier 2013

Les 13 premières bonnes nouvelles de 2013.

«ça va bien se passer», nous promettait Libé mercredi 2 janvier. Rarement rentrée de nouvelle année n'aura été aussi sinistre.

Le 1er janvier est toujours la date des mauvaises annonces, augmentations de charges en tous genres. De jolis récapitulatifs très complets vous ont été livrés un peu partout. Ajoutez la cascade d'analyses tantôt d'économistes libéraux pleurant sur la conjoncture et le matraquage fiscal, tantôt d'activistes gauchistes moquant la capitulation libérale du gouvernement, et vous pouviez sombrer dans la dépression rapide dès passé le réveillon.

Mais il y a d'autres changements, parfois petits, dont on pouvait et devait se féliciter.

1. Le plafond du Livret A est relevé de 25%, le montant maximal de dépôt est porté à 22.950 euros.

2. L'IVG est remboursé à 100% pour toutes, et la pilule devient gratuite pour les jeunes de 15 à 18 ans.

3. Le Revenu de solidarité active (RSA) passe à 483 euros pour une personne seule sans enfant, et 724 euros pour un couple sans enfant.

4. Les plafonds de ressources ouvrant droit aux prestations familiales et aux aides personnelles au logement sont respectivement augmentées de 2,1% et de 2,15%. Ces dernières sont (enfin) désormais indexées sur l'évolution des loyers.

5. L'allocation de solidarité spécifique (ASS), l'allocation équivalent retraite (AER) et l'allocation transitoire de solidarité (ATS) sont également revalorisées au 1er janvier (comme chaque année).

6. Environ 18.000 "emplois d'avenir professeur", prioritairement réservés aux étudiants boursiers venant de zones défavorisées (« zones urbaines sensibles » ou d’éducation prioritaire) sont lancés. Les bénéficiaires travaillent à temps partiel et perçoivent en moyenne 900 euros par mois.

7. L'Education nationale recrute aussi 43.000 professeurs. Le site du concours est ici

8. Le nouveau prêt à taux zéro entre en vigueur le 1er janvier 2013. Il est plus favorable aux foyers les plus modestes que dans l'ancienne version sarkozyenne.

9. Depuis le 1er janvier, il ne faut "que" 166 trimestres la durée d’assurance requise des assurés nés en 1956 pour bénéficier d’une pension de retraite à taux plein.

10. Le plafond de ressources exigé pour bénéficier des tarifs sociaux du gaz et de l'électricité a été relevé de 35% l 27 décembre dernier. Cette mesure porte de 1,8 million à 2,3 millions le nombre de ménages éligibles. Rappelons que les tarifs du gaz et de l'énergie augmentent de 2,5% au 1er janvier.

11. Le délit de solidarité a été supprimé. Les personnes ou les associations venant en aide aux sans-papiers dans un but humanitaire et désintéressé ne peuvent plus être condamnées. Cela fait déjà des heureux.

12. Les rémunérations de l'équipe gouvernementale et élyséenne coûtent moins cher au budget de l'Etat. Pour 2013, l'économie serait d'au moins 7,5 millions d'euros.

13. Gérard Depardieu et Lara Fabian ont quitté la France. On en a beaucoup parlé, et c'est l'une des bonnes nouvelles de ce début d'année. Dany Boon, lui, ne gagne que 2 millions d'euros comme acteur dans le film qu'il produit et réalise. C'est une bonne nouvelle pour lui.



A suivre.



27 commentaires:

  1. Exil fiscal : le contre-exemple Godard !

    Franco Suisse, le cinéaste résident en Suisse depuis 35 ans continuait néanmoins, "pour des raisons culturelles" à acquitter ses impôts en France ! Mais depuis 2011 il a été contraint par l'administration fiscale suisse à les acquitter localement !

    ==> http://www.rts.ch/info/suisse/2664480-jean-luc-godard-devra-payer-ses-impots-en-suisse.html

    RépondreSupprimer
  2. Je ne comprends pas...
    Pourquoi se satisfaire de l'augmentation du plafond du livret A ?
    S'il y a bien une mesure économiquement absurde et pas du tout de gauche, c'est celle-ci !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livret A finance le logement social, augmenter le plafond permet donc d'obtenir plus de financement pour le logement social.

      Supprimer
  3. Lara Fabian ?
    Mais elle n'est même pas francaise.

    RépondreSupprimer
  4. et le FMI reconnait enfin que la rigueur rend la croissance impossible (cf le billet du 9h15

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et une mauvaise nouvelle
      le chaton a mauvaise mine

      Supprimer
  5. On rembourse l'IVG à 100%, on dérembourse les pilules de 3ème et des 4ème génération.
    Signal pour faire de l'IVG le principal mode de contraception ?
    Et dans le même temps on n'accepte plus l'entrée dans le système ALD des malades touchés par une hypertension sévère...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux décisions n'ont pas grand chose à voir: le déremboursement (à compter de mars) annoncé pour les pillules de 3ème génération vient d'un problème médical (une plainte et des doutes sur les risques pour la santé). A ma connaissance, rien ne change pour les pilules de seconde génération.

      Supprimer
    2. @ estelle92

      Non, c'est faux; pas la place d'entrer ici dans le détail, mais les critères de sévérité ont été adaptés à l'état actuel de la médecine.
      Je mets les détails dans le commentaire suivant, mais Juan doit le supprimer s'il trouve que c'est trop long ou trop technique ou hors sujet.

      Supprimer
    3. Beaucoup d’émoi, en partie justifié et en partie illogique, à propos de la sortie de l’hypertension artérielle (HTA) sévère de la liste des Affections à Longue Durée (ALD) donnant lieu à un remboursement à 100% de tous les examens et traitements qui y sont liés : de quoi s’agit-il exactement ?

      Rappelons que, jusqu’à présent, l’ALD (Affection à Longue Durée = rembpoursement à 100 %) n’était pas être accordée à toutes les hypertensions, mais uniquement à celles jugées « sévères » sur des critères aujourd’hui unanimement jugés obsolètes.

      Il y a en effet deux problèmes différents :

      -celui des « hypertensions résistantes » au traitement,
      -celui des « hypertensions compliquées » par leurs effets sur d’autres organes.

      1- Pour les hypertensions résistantes, les anciens critères « ont ciblé une population d’hypertendus à haut risque mais ne sont plus conformes à l’état actuel des connaissances », estime le Pr Plouin , qui s’est livré, avec l’Académie de médecine à une « critique positive » de ces items. Par exemple, une HTA dite « de grade 3 » décrit certes la sévérité d’une HTA non traitée, mais « toutes les HTA de grade 3 n’évoluent pas vers l’HTA résistante, et, dans environ un cas sur deux, les patients seront équilibrés avec une bithérapie (deux médicaments antihypertenseurs au lieu d’un seul) et rejoindront ainsi le gros du peloton sans sur risque particulier ». Il peut donc être logique de traiter l’HTA de grade 3 par une intensification rapide du traitement et de ne se poser la question de l’ALD que dans un second temps.

      2- Pour les HTA compliquées, elles sont certes à haut risque « mais la plupart relèvent déjà d’ALD spécifiques », pointe le Pr Plouin : en effet, une hypertension peut entraîner des complications cardiaques, vasculaires cérébrales et rénales : c’est d’ailleurs pour cela qu’on la soigne, sinon, il n’y aurait aucune raison de le faire ! Mais ces complications relèvent elles-mêmes de l’ ALD lorsqu’elles sont graves, et il serait illogique que les autres, légères, relèvent ou non de l’ ALD selon qu’elles seraient liées ou pas à une hypertension ! C’est leur gravité, et non leur cause, qui justifie l’attribution de l’ ALD.

      Restent donc les HTA résistantes au traitement. Pour le Pr Plouin, la définition jusque là retenue pour l’attribution de l’ALD était effectivement approximative . Mieux vaudrait s’appuyer sur la définition internationale qui permettrait d’identifier avec précisions les « vraies » HTA résistantes. A savoir : un objectif non atteint malgré au moins 3 médicaments anti-hypertenseurs associés dont un diurétique, avec confirmation par la mesure ambulatoire de la tension sur 24 heures (souvent appelée « Holter tensionnel ») ou, encore mieux, par l’ auto-mesure tensionnelle, révélant une tension artérielle diurne supérieure à 135/85 mmHg. (soit, puisqu’on l’exprime souvent, en France, en cmHg : 13,5 pour la tension dite « maximale », 8,5 pour la tension dite « minimale » : rappelons qu’une mesure de la tension artérielle comprend toujours DEUX chiffres, alors que beaucoup d’hypertendus ne connaissent souvent que le premier, et que l’élévation anormale d’un seul d’entre eux suffit à définir une hypertension).

      Au total, d’après le professeur Plouin, la prise en charge à 100 %

      -devrait donc plus précisément cibler les HTA résistantes au terme d’un parcours de soin rationnel,
      - alors que les HTA compliquées continuent à relever , de toutes façons, d’autres ALD en fonction de la sévérité de l’atteinte des organes liée à cette HTA.

      La proposition a été faite en haut lieu et, désormais, la balle est dans le camp du gouvernement, Madame Marisol Touraine, Ministre de des Affaires sociales et de la Santé, ayant déclaré qu’elle allait réexaminer ce problème.

      Supprimer
  6. il semblerait qu'on ait ici un peu de précipitation médiatique
    selon ce que j'ai lu ici et là , des orga de gynécos considèrent qu'il s'agit de mauvaise prescription suite à une absence d'entretien approfondi avec les patientes sur leurs antécédents perso ou familiaux

    RépondreSupprimer
  7. Bien sûr, il s'en trouvera toujours pour gloser sur le peu d'ambition du gouvernement et considérer que toutes ces petites avancées sont de la roupie de sansonnet ! Par les temps qui courent, ces mesures ne sont pas négligeables et on pourra s'estimer heureux si la situation n'empire pas cette année.
    2013 est l'année de tous les dangers.
    Movil

    RépondreSupprimer
  8. autre bonne nouvelle: les jours rallongent

    RépondreSupprimer
  9. Sarko au Maroc, Depardieu en Russie, Arnault en Belgique, Clavier en Angleterre, Halliday aux USA, il y en a une qui reste en France, c'est la dette.

    RépondreSupprimer
  10. Vu la sinistrose de ce début d'année, j'ai decidé de zapper sur toutes les mauvaises nouvelles et donc je n'écoute ou ne lis que les bonnes nouvelles.

    RépondreSupprimer
  11. Virgin crève salope !

    Après avoir tuer tout les petits disquaires indépendants, les méchants pirates ont eu ta peau.
    Tu tirais moins la gueule quand tu fourguais tes CDs à 20 euros (moi je les achetais sur le net 9$ livrés chez moi from the USA via les îles caïmans, so fuck you Virgin)

    Une salope de moins, allez à la suivante.

    RépondreSupprimer
  12. La « salope » ne crèvera pas, quant aux 1000 licenciés ils ne pourront jamais ressusciter les petits disquaires indépendants…

    C’était un communiqué de Radio-Bonnes-Nouvelles en direct de la célèbre émission :
    « cherchez l’erreur »

    ppp...

    RépondreSupprimer
  13. tu n'aurais pas me même discours si tu étais musicien professionnel, gros nombril sur pattes :)))))))
    ne t'inquiètes donc pas, tu l'auras aussi ta dose de malheur, bien mérité :))))))) quand tous les ptits nombrils de pirates comme toi auront pompés le systeme en entier, vous serez les premiers à chialer comme des gamines qu'il n'y est plus aucun groupe à ACHETER.......pauvre bouffon, tu fais pitié toi.....Et tes pirates de potes, pareil :)))))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je souscrit au constat, pas à l'expression trop violente. Un peu de courtoisie svp.

      Supprimer
    2. La consommation de musique, de films, de livres, de télévision, etc., est appelée à se dématérialiser de plus en plus: tôt ou tard, plus ou moins finis les CD, les DVD, les cinémas, les livres-papier et les journaux-papier, les téléviseurs (sauf les écrans), etc., tout se passera par téléchargement.
      C'est l'évolution inéluctable à long terme (plus ou moins complète, plus ou moins rapide).

      Supprimer
  14. Micro off :
    On se calme ! Je ne faisais qu’un triste constat.

    ppp…

    RépondreSupprimer
  15. "Pilule gratuite pour les jeunes de quinze à 18 ans". Et pourtant elles paient la Tva quand elles achètent un sandwich. Et ce sont bien dans ce cas les prélèvements obligatoires qui financent la pilule.

    La seule qualité du mensonge est qu'il est toujours identifiable par ses contradictions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous aimez la rhétorique: la gratuité de la pilule n'est pas financée par la TVA.

      Supprimer
    2. La pilule, comme tous les médicaments remboursés en totalité ou en partie, est financée par les cotisations sociales et la CSG; mais aussi, comme cela ne suffit pas (déficit chronique de notre système de Sécurité Sociale) par des emprunts sur les marchés pour combler notre dette sociale.

      Supprimer
  16. Les bonnes petites nouvelles...ouais... ( la 7 est une grosse nouvelle.... Raffarin ce matin en pleurnichait encore )

    j'attends des nouvelles du cumul
    de la séparation des banques
    et de la réforme fiscale...

    pour ce qui est de la RF l'on vient de me dire que Cahuzac l'estimait terminée....

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.