17 juin 2013

Christine Lagarde à Nicolas Sarkozy: "Utilise-moi."



Dans son édition du 18 juin, Le Monde publie une lettre de Christine Lagarde à Nicolas Sarkozy, non datée et manuscrite. D'après le quotidien, elle aurait été saisie lors d'une perquisition au domicile parisien de la directrice du FMI le 20 mars dernier.

"Cher Nicolas, très brièvement et respectueusement,
"1) Je suis à tes côtés pour te servir et servir tes projets pour la France.
2) J'ai fait de mon mieux et j'ai pu échouer périodiquement. Je t'en demande pardon.
3) Je n'ai pas d'ambitions politiques personnelles et je n'ai pas le désir de devenir une ambitieuse servile comme nombre de ceux qui t'entourent dont la loyauté est parfois récente et parfois peu durable.
4) Utilise-moi pendant le temps qui te convient et convient à ton action et à ton casting.
5) Si tu m'utilises, j'ai besoin de toi comme guide et comme soutien : sans guide, je risque d'être inefficace, sans soutien je risque d'être peu crédible.
Avec mon immense admiration. Christine L. "
Ce courrier est sorti de son contexte: on ne sait pas s'il s'inscrivait dans une démarche particulière, s'il suivait des échanges entre Christine L. et Nicolas S. Rappelons aussi que Lagarde a longtemps travaillé outre-atlantique. Le ton y est plus direct dans les échanges professionnels.

Mais ce courrier reste une caricature. Voici la Vème République illustrée - le centralisme personnel, la dérive monarchique qui se loge jusque dans les comportements politiques.  Ce courrier est presque surprenant par sa franchise et par ce qu'il ne contient pas: le propos n'est qu'utilitaire. Christine Lagarde n'évoque pas le sens de son propre engagement. Elle balance avec mépris contre ses "rivaux" au sein de sa famille politique.

Elle fait "don" de sa personne à la cause d'un Sarkozy qui pourtant n'a rien d'un de Gaulle. On comprend évidemment que Christine L. n'a aucun désaccord politique majeur avec son ancien patron. Mais on retient surtout qu'elle attend autre chose qu'une récompense politique: un poste au FMI peut-être ?

"L’allégeance au président de la République et la fidélité aveugle à sa personne font partie du système" s'indigne Michel Soudais chez Politis. "Serpillère, pour vous servir..." complète notre consoeur Cycee.

Pantouflage organisé, ajoutons-nous.



6 commentaires:

  1. Lundi 17 juin 2013 :

    Affaire Tapie : la fraude sur l’arbitrage paraît se confirmer.

    Les enquêteurs avancent à pas de géant. Selon « Le Monde » , qui dit avoir eu accès au dossier judiciaire, ils disposent de suffisamment d’éléments pour établir que l’arbitrage qui a permis à Bernard Tapie d’obtenir 403 millions d’euros en 2008 pour solder son litige avec le Crédit Lyonnais a bien été faussé. L’Etat, qui s’apprête à déposer un recours en révision, après s’être constitué partie civile, va pouvoir s’appuyer sur la procédure établissant qu’il y a eu fraude, ajoute le quotidien, qui dit avoir eu accès au dossier judiciaire.

    Un lien Estoup/Lantourne.

    Pour démontrer l’escroquerie en bande organisée, les enquêteurs estiment avoir établi un lien entre l’un des trois juges arbitres Pierre Estoup , et Me Maurice Lantourne, l’avocat de l’hommes d’affaires, tandem qui aurait joué le rôle moteur . A ce jour, trois personnes ont été mises examen pour ce chef, Pierre Estoup, Stéphane Richard, le PDG d’Orange , et Jean-François Rocchi, l’ancien président du CDR , l’organisme chargé de gérer le passif du Crédit lyonnais. Bernard Tapie s’estimait lésé lors de la revente par le Lyonnais de l’équipementier sportif Adidas et, un arbitrage a mis fin à nombre de procédures judiciaires.

    Claude Guéant, ex-secrétaire général de l’Elysée et François Pérol, son adjoint, devraient être prochainement entendus, selon une source proche de l’enquête. L’ex-ministre de l’Economie Christine Largarde a été placée parallèlement par la Cour de justice de la République sous le statut de témoin assisté .

    Christine Lagarde prend ses distances.

    Selon un extrait de son audition, cité par Le Monde, la directrice générale du Fonds monétaire internationale (FMI), qui avait dit assumer pleinement l’arbitrage, prend aujourd’hui ses distances. « Au moment où j’ai pris mes décisions dans l’affaire Tapie, j’ai déjà indiqué que je n’avais aucune raison de douter de l’impartialité de Pierre Estoup. Aujourd’hui, avec le recul et au vu des éléments que vous me communiquez, il est évident que mon sentiment est différent », dit-elle.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0202833004967-affaire-tapie-la-fraude-sur-l-arbitrage-parait-se-confirmer-576355.php

    Rappel :

    Jean-Denis Bredin était un ami de Bernard Tapie : tous les deux étaient membres du même parti politique, le Mouvement des Radicaux de Gauche.

    Bernard Tapie avait adhéré au Mouvement des Radicaux de Gauche le 2 février 1993.

    RépondreSupprimer
  2. Ne pouvant être soupçonné d'aucune sympathie pour cette clique de malfrat de la République, ne serait-ce qu'eu égard à l'esprit de la République, je refuse de m'appuyer sur ce courrier qui n'a en l'état d'autre valeur que son équivalent au niveau des ex RG : un blanc, pour tirer qqe conclusion que ce soit !

    RépondreSupprimer
  3. Après réflexion, comme je ne prends pas Mme Lagarde pour une totale demeurée je me pose quelques questions sur l'authenticité de ce document.
    Trop beau pour être vrai ?

    RépondreSupprimer
  4. Hollande est grand, très grand même, pas de doute pour ses laudateurs, mais les sociaux-libéraux devraient regarder du côté de Villeneuve sur Lot et arrêter de se et (de nous) raconter des histoires. Parce que, les gars, si le changement c'est maintenant, la débandade c'est juste après. Dès 2014 et les prochaines élections. Un come back modèle Lionel J. 2002 revisité.
    Si c'est que vous voulez, fermez vos yeux et vos oreilles et continuez sur la même voie.

    RépondreSupprimer
  5. http://www.rue89.com/2013/06/18/moque-lettre-lagarde-a-sarko-alors-243428

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.