17 juillet 2013

#Politique: comment Twitter devient timbré





Il y a toujours quelque part en France une capacité de mobilisation concentrée et rapide. N'en doutez pas.


Parfois, cela surprend. On croyait le pays atone, découragé, fatigué. Mais non, il y a encore ce réflexe patriotique qui fait lever les cœurs et les esprits quand on s'attaque aux symboles de la République. 

Dimanche 14 juillet, Xavier Cantat a fait les frais d'un mauvais tweet. L'élu local, écologiste, a refusé de se rendre au défilé du 14 juillet où sa compagne de ministre avait sa place. Il le clame sur Twitter le 13. La chose a parait-il choqué jusqu'à la gauche. La question enflamme les réseaux sociaux, où la jeune ministre est également active, jusqu'à débouler comme une question au gouvernement à l'Assemblée nationale. Quelques précieuses minutes de débat parlementaire ont été perdues pour cela. La Sarkofrance a de sacrés ressorts. Le journaliste Claude Askolovitch rappelle que l'antimilitarisme est hautement liée à la République, n'en déplaise à certains/.

Lundi 15 juillet, d'autres bonnes âmes républicaines s'offusquaient que le nouveau timbre soit orné d'une Marianne inspirée par la fondatrice des Femen, Inna Shevchenko, dessinée par David Kawena et Olivier Ciappa. Ce dernier est " l'artiste dont l'exposition de photos en faveur du mariage homosexuel a été vandalisée à deux reprises en juin à Paris" nous précise le Figaro. Pourquoi confie-t-il la source de son inspiration ?  

Un homosexuel, partisan du mariage gay, qui signe le dessin d'un timbre national... On imagine la syncope dont furent frappés les zélotes du Printemps français. D'ailleurs, Christine Boutin se déchaîne rapidement, à nouveau. Elle appelle au boycott du nouveau timbre de cette République qui n'était plus la sienne.

Une Femen dérape ensuite sur Twitter à propos du Ramadan. La polémiste Caroline Fourest, qui soutint une Femen tunisienne menacée de prison voici quelques mois, se démarque, toujours d'un Tweet.

Cette excitation agitait les réseaux sociaux et quelques éléments politiquement perdus telle cette Boutin. Le plus triste de cette affaire était que le choix du timbre ne relevait pas de François Hollande mais d'un collectif lycéen il y a quelques mois. Marianne nous rappelle que "le timbre fut sélectionné par… des lycéens. Ces derniers avaient, en effet, choisi trois propositions parmi les 15 soumises."

Mardi 16 juillet, un summum fut atteint par Xavier Bongibault, encore qu'on ne soit jamais sûr que le pire soit définitif. L'homme, ancien porte-parole de la Manif pour tous et fondateur de l'association "Plus gay sans mariage", s'indigne du vote par l'Assemblée de la légalisation de la recherche sur l'embryon. Il publie un premier tweet comparant ce vote du 16 juillet à la Rafle du Vel d'Hiv, le 16 juillet 1942. Puis un autre, tout aussi ignoble et crétin: " parqués: 16/07/42 - Paris: Rafle du Vel d'hiv´; 16/07/13 - Paris: Rafle de la place Herriot." Il évoque la situation de quelques extrêmistes anti-mariage gay debout et silencieux qui stationnent devant le Palais Bourbon. La confusion des

Il fallait de rendre à l'évidence: cette excitation n'était que numérique. Nous étions sur Twitter, parfois Facebook. Ces réseaux permettaient à chacun, et surtout aux pires, d'exprimer bruyamment leurs opinions. Twitter n'est pas seulement un lieu où tous les coups verbaux semblent permis. C'est aussi l'endroit où s'exposent des subconscients fragiles.

"Laissons tomber Twitter ?" s'interroge mon confrère Nicolas. La tâche est immense. Et Twitter n'est pas le seul endroit de l'Internet libre où les dérapages sont nombreux et parfois si concentrés.



10 commentaires:

  1. Il y a des dérapages par omission(s) -- ou des postures indécentes ! Exemple : l'attitude servile de la France espionnée à l'égard de son espion aux ordres de qui elle obtempère qd celui-ci lui demande de refuser le survol de son territoire à un avion transportant le président d'un pays démocratique au motif qu'il transporterait le lanceur d'alerte qui nous a informé de la scandaleuse attitude de l'Etat espion à notre égard.

    Sachant cela, un site où l'on cautionne pareille tartufferie est-il fondé à faire la leçon de morale et à distribuer les bons et les mauvais points ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « La défense des droits de l’homme représente certains risques pour ceux qui s’en occupent. Si une telle activité est menée sous l’égide des États-Unis, c’est une activité assez confortable. Dès que quelqu’un critique les États-Unis cela devient beaucoup plus compliqué. »

      Vladimir Poutine, interrogé le 17 juillet 2013 par l’agence Ria Novosti.

      Rien que d'y penser, François devait avoir les guibolles qui flageolent la fameuse nuit où la France obtempéra lamentablement aux injonctions des nos espions ... avérant à la face du peuple la surréaliste pantalonnade qu'on lui joue !

      Supprimer
    2. @ Desmotscratie

      il y a rien de mal a surveiller un employé, beaucoup de parents font ça, ils surveillent la nounou avec une webcam pour voir si elle ne fout pas de baffes a leur moutard. En fait les américains ils nous protègent. D'ailleurs si ils pouvaient mettre des cameras dans les commissariats, merci !

      Supprimer
    3. Si vous saviez comme mes enfants se fichent de l'espionnage de la NSA...

      Supprimer
  2. Sinon, qd vous aurez fini de nous parler de vos bambins, vous pourrez nous dire ce que cela fait d'essuyer un retentissant et magistral échec et mat ... nonobstant votre légitime orgueil :)

    RépondreSupprimer
  3. en fait, le timbre a été choisi par des lycéennes. Dans ce masculin "lycéens" se cache plus de la moitié de lycéennes car les très jeunes filles adorent les Femen.
    Que les virilocrates de toutes les générations se le disent.

    Il faut dire qu'il n'y a plus que les Femen au monde pour se battre activement, physiquement et héroiquement pour un idéal (en dehors des personnages en toc de blockbusters américains ou de jeux vidéo).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euterpe et les adolescente , Juan et ses enfants : la jeunesse est convoquée à la rescousse pour cautionner les errements de notre époque : une poignée de Femen hypermédiatisée d'un côté, et un espionnage généralisé avec la complicité et la coopération des espionnés ! Et la bénédiction de certains parmi nos meilleurs blogueurs !

      En attendant l'Amérique du Sud voit rouge : mais qu'est-ce que l'Amérique du Sud à côté de notre petite jeunesse qui se fout de tout et qui s'entiche des Femen ... Et Snowden, pas bien vieux, qui accomplit une action héroïque, révèle des pratiques franchement berk, nos jeunes s'en foutent. Il est pas courageux peut-être ? Il a pas pris assez de risques physiques ? Ou tout simplement il est pas très glamour ... :) En tout cas, son affaire n'est pas très sexy ; pas assez pour que la jeunesse s'éprenne. Si il avait été top model de sexe féminin, canon quoi, et un brin provoc, nul doute que ça remuerait davantage de monde dans le landerneau médiatique ...

      :)

      Supprimer
  4. Homosexualité féminine n'existe pas disait Lacan, donc c'est effectivement normal que des gamines adorent les call-girls lesbiennes russes. En profiter pour donner dans l'anti-Américanisme de gros connards et donneur de leçons, c'est gonfle, je trouve !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.