6 juillet 2013

Sarkozy, inédit.



Il a raison, la situation est inédite.

Nicolas Sarkozy s'est exprimé vendredi 5 juillet sur Facebook, avant d'annoncer sa participation lundi à une réunion à l'UMP.

Il revient donc.

Il n'a pas fallu attendre un an pour le masque tombe.

C'est heureux.

Il revient.

Nous revenons.

Tous.
A la suite de la décision du Conseil Constitutionnel, le premier parti d’opposition de France qui a contribué à rassembler il y un an près d’un Français sur deux ne bénéficiera d’aucun remboursement public.
Un principe nouveau a donc été mis en œuvre : pour un dépassement, que nous avons contesté, de 400 000 euros soit 2.1 % du compte de campagne s’applique une sanction de 100% soit 11 millions d’euros.
Toutes les formations politiques ont été remboursées par l’Etat à l’exception de l’UMP.
Cette situation inédite sous la Vème République met en péril la formation qui doit préparer l’alternance tellement nécessaire au socialisme.
Au-delà de la seule UMP, cet état de fait doit concerner tous ceux qui sont attachés au pluralisme.
Je dois assumer mes responsabilités en m’engageant pour la garantie d’une expression démocratique libre dans notre pays. Je vous demande de m’aider en vous mobilisant, comme je vais le faire, à cette fin.
http://www.u-m-p.org/donner

11 commentaires:

  1. inédit, inédit , faut le dire vite

    il rejoint cheminade et m&gret dans la liste des punis
    le voilà en belle compagnie

    RépondreSupprimer
  2. T'as bien fait de rester vigilant. Il est obligé de revenir pour essayer d'avoir de nouveau l'immunité!

    RépondreSupprimer
  3. Je vais finir par oublier ma déception hollandrique !

    Non, pas Sarkozy, encore, NON !

    et putaing con quand je pense que indirectement je vais donner à ce jean-foutre !
    60% des dons = autant de moins dans les caisses de l'Etat et autant de plus à payer pour les contribuables !
    double peine :
    de le voir grimaçant revenant... et de payer !!!!

    RépondreSupprimer
  4. Il revient et bien plus dangereux qu'en 2006 car maintenant il est blinde de tunes et son gang aussi, cela va pas etre de la tarte.

    RépondreSupprimer
  5. Le pire, comme on connait le sournois, il va appeler François Hollande pour lui dire qu il a besoin de lui pour que les français le trouve formidable et recoller la gauche. C'est le genre de type a faire le mal pour vous faire passer pour un mec bien, tout juste si il faut pas le remercier.

    RépondreSupprimer
  6. Retour attendu et nécessaire pour échapper à la chiée d'affaires judiciaires qui lui est tombée sur la tête : "Si Sarko est battu on est foutu" ! Dixit la fille de Gaubert, mise sur écoute.

    Pour 2017 le retour serait beaucoup trop précoce. Et ça ne colle pas avec le rythme des affaires ! l'UMP est aux abois : c quitte ou double ; ça passe ou ça casse ...

    Va y'avoir de la baston !

    Le plus logiquement du monde dans ces conditions on va vers un coup de force ... politico-institutionnel, avec des législatives anticipées sous la pression !

    RépondreSupprimer
  7. Tiens maintenant que tout le monde a saisi le plan MLP épouvantail pour faire réélire Flamby à la sauce Chirac en 2002, on sort un autre épouvantail.
    C'est vrai que pour Hollande deux épouvantails ne sont certainement pas de trop pour faire diversion sur sa politique sarko-lepéno-compatible.

    Il n'y avait pourtant pas de quoi recréer Sarkofrance, sauf pour adhérer à la propagande "deux épouvantails pour le prix d'un" qui impressionne si fort le chaland.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème c'est que la gauche apparaît elle même comme un épouvantail désormais ; ou plus exactement comme un corps sans âme ; ce qui revient à peu près au même et ne doit pas être très éloigné de la définition du fantôme ! Qui se mobilisera pour un fantôme ... ormis les sold-ats du PS genre Juan et qqs un de ses parents politique ?

      Alors probablement sera MLP qui tirera avantage de cette situation ; ne serait-ce que pour envoyer valdinguer les apparatchiks cyniques et désabusés qui se mangent le nez pour le privilège, et ses prébendes, de conduire le navire au naufrage !

      Perdus pour perdus, nombreux sont ceux qui s'offriront la perspective de ce plaisir immédiat avec cet ultime espérance des désespérés de faire le ménage et d'essayer le seul article en magazin pas encore porté et dont les artisans et représentants du système disent pis que pendre ! Ce qui vaut tous les brevets de légitimité !

      Supprimer
    2. c'est chiant la démocratie, n'est-ce pas ? On est obligé de composer, de s'allier, de penser à vaincre le pire avant d'élire le meilleur...

      Supprimer
    3. Pire que continuer avec l'UMPS et ses satellites de diversion ? Impossible actuellement !

      Supprimer
  8. Samedi 6 juillet 2013 :

    Fin juin, Carla Sarkozy a fait un aller-retour Paris - New York en première classe, 11 000 euros, payés par les contribuables français.

    Lisez cet article :

    La preuve du cadeau d’Air France à Carla Sarkozy.

    Fin juin, Carla Sarkozy a bénéficié gratuitement d’un billet aller-retour pour New York en première classe. Rien ne justifie la prise en charge de ce voyage, consacré à la tournée de promotion de son dernier disque.

    C'est un cadeau de 11 000 euros qui ne peut qu'embarrasser Air France et son président, Alexandre de Juniac, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy ...

    http://www.mediapart.fr/journal/france/040713/la-preuve-du-cadeau-d-air-france-carla-sarkozy

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.