21 août 2013

La Une de la honte.

En d'autres temps, pas si loin nous aurions dit qu'il nous aurait fallu rendre notre carte d'identité. Certaines publications, déclarations, explications font si "mal à la France" qu'il faudra peut-être se résoudre un jour à ce pire-là.

Le compromis social historique est cette chose bizarre et insaisissable qui nous fait tenir ensemble, que l'on ne comprend que lorsque l'on a perdu. Nous avons des exemples, ailleurs dans le monde, tous les jours depuis des années. Cette semaine, l'Egypte a montré que son "compromis social", le "vivre ensemble" n'existait plus. La Syrie est en guerre civile. De bonnes âmes occidentales, confortablement installées, ont l'explication rassurante. Après tout, ces pays arabes n'ont jamais connu la démocratie comme nous.

Soit.

Mais notre pays après tout a déjà connu ces moments de rupture où l'on se demande pourquoi nos policiers, hier républicains, venaient aujourd'hui rafler dans leurs appartements quelques milliers de familles juives pour les envoyer "travailler" à l'Est un certain 16 juillet 1942. Certains de nos grands-parents peuvent s'en souvenir ou ne plus être.

Bref.

Nous sommes en 2013 mais ces moments de "rupture" du compromis social, de cette espèce de "Vivre Ensemble" qui nous relie de gauche à droite, d'en haut à en bas, finissent par se multiplier depuis quelques années.

Un pays comme la France peut craquer. Il a déjà craqué.

Du débat sur l'identité nationale au feuilleton désormais estival sur les Roms, voici quelques médias qui suivent d'autres politiques pour caricaturer un pays vers la honte.

Valeurs Actuelles, hebdomadaire marginal, en est.


Ces gens-là sont fous.

Ou nos ennemis.

Au choix.


9 commentaires:

  1. avec en plus un amalgame entre roms et gens du voyage (les roms n'ont généralement pas de caravanes)

    RépondreSupprimer
  2. Si les Roms ont des caravanes c'est dépareillées et généralement non roulantes, ça reste mieux qu'une cabane de fortune. L'amalgame Roms / gens du voyage est signe d'incurie grossière. Ces "journalistes" de Valeurs Actuelles sont non seulement des êtres méprisables mais aussi des ânes incompétents...

    RépondreSupprimer
  3. Valeurs actuelles un torchon sans aucune valeurs ! Dans la presse de droite il fond de la surenchère pour savoir qui est le plus infâme!

    RépondreSupprimer
  4. C'est qui le proprio de Valeurs anciennes ?

    RépondreSupprimer
  5. Je n'avais pas vraiment détaillé la une, effectivement, c'est monstrueux.

    "Valeurs actuelles"; comme il est expliqué sur rue 89 est un quotidien ringard qui cherche à faire du "buzz" avec des une racoleuses. Ca serait triste si ce n'était pas dangereux.

    Maintenant, nier qu'il y ait réellement un problème "rom", comme il est un problème avec les gens du voyage, (que "valeurs actuelles confond, comme les crétins libéraux qu'ils sont,) serait tout de même hypocrite. Que les choses soient claires, je n'ai pas la solution....

    RépondreSupprimer
  6. la question est : comment ce truc a fait pour sortir des poubelles et des égouts?
    Un lien avec Buisson? Je crois que c'est un truc comme ça.
    Faut faire le ménage, vraiment.

    RépondreSupprimer
  7. Est il possible de les attaquer, pour "Incitation à la haine" par exemple ?

    RépondreSupprimer
  8. @ Bobc'estmoi et Antenne.
    Les Rroms, comme tout le monde ne vivent pas tous de la même manière et ont souvent évolué de manière différentes selon leurs origines actuelle. Souvent ceux qui sont encore du voyage à part entière ont des caravanes très bien équipées.
    J'ai côtoyé des Rroms venu d'Irlande et qui avaient une organisation impressionnante.
    Mais beaucoup à présent viennent de pays de l'Est où ils s'étaient sédentarisés,chassé par la montée du racisme offensif, assassinats, "représailles", déplacement forcés, destruction de leurs maisons. Plus que des réfugiés économiques ce sont des réfugiés ethniques,persécutés dans leur pays pour leur origine. Certains arrivent ici en état de choc espérant trouver un asile,une protection.
    je crois que la vraie question n'est pas de savoir s'ils veulent ou non s'intégrer, la vraie question est de savoir pourquoi l'Europe tolère la remontée de fascismes agressifs qui chassent de chez eux les habitants de certaines régions par villages entiers.
    Ceux que j'ai rencontré (venu de Tchèquie et Slovaquie) avaient peur de retourner chez eux après que certains des leurs aient été assassinés par des milices d'extrême-droite. Et certain qui ont eu le courage de le faire sont revenus (en Belgique) parce qu'ils ont trouvé leurs maisons détruites.
    Cela évoque pour moi les pays Alliés qui ont refusé d'accueillir les juifs fuyant le nazisme comme le décrivait très bien Vivian Forrester dans "Le crime occidental" et c'est très angoissant...

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.