9 août 2013

L'opération médiatique de Carla Bruni-Sarkozy.

C'est "l'horreur", à moins qu'il ne s'agisse que d'une légitime interrogation républicaine. Le site internet de l'ex-première dame a coûté 410.000 euros aux contribuables et cette information révélée il y a bientôt un mois ne cesse de tourmenter l'épouse de Nicolas Sarkozy.

Au moins peut-elle se consoler de faire l'objet des couvertures de la moitié de la presse "people" de cette semaine: Gala, Paris-Match, Voici.

Elle sera aussi sur TF1, samedi soir tard dans la nuit.

Décidément, certaines pratiques médiatiques ne changent pas.





6 commentaires:

  1. Et encore depuis qu'elle a été première dame, elle porte un maillot ... à moins que ce ne soit pour la seconde phase de plan com

    RépondreSupprimer
  2. Berlusconette toute rafistolée nous ennuie prodigieusement et dérange la dignité que nous voulons pour la fonction présidentielle et le comportement des proches !

    RépondreSupprimer
  3. Le "f" qu'il manque à raffistoler, c'est celui que cette dame,selon mon opinion, enlève à la France.

    RépondreSupprimer
  4. Je m'interrogeais plutôt sur l'idée loufoque qu'à le président des vacances. Batifoler d'usine en usine, signer des contrats de travail francs, largement subventionnés par l'Etat, faire mine surtout d'occuper le terrain et soucieux de montrer que le pouvoir ne vaque pas. C'est presque aussi fatigant et bien plus crétin que l'époque révolue de Nicolas Sarkozy.
    Et d'aller se dorer la pilule encuite à la Lanterne à l'abri des photographes qui pourraient en tirer un portrait moins flatteur : la bidoche de Pépère chez Gala à la place de la binette de Carla. Pendant que Ayrault se colle aux mêmes manigances sottes et vaines.
    Le changement c'est quand ?

    RépondreSupprimer
  5. Je les croyais disparus des écrans radar depuis le 6 juin 2012 .... faut croire sur "leur presse" est plus forte que le sentiment des français.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.