26 septembre 2013

Pourquoi l'emploi s'améliore mais le chômage ne baisse pas.

La publication des statistiques de Pôle Emploi à fin août 2013 était comme une nouvelle réjouissante. Ou presque.

Officiellement, le nombre d'inscrits à Pôle emploi dans les trois premières catégories d'inscrits - celles qui recouvrent ceux en recherche active d'emploi qu'ils aient travaillé un peu ou pas - a baissé de près de 62.000. Et ceux sans aucune activité avaient chuté de 50.000.

En parallèle, il fallait, comme toujours, observer les flux d'entrées et de sortie. Et, si possible, les comparer à des périodes comparables.

1. Ainsi, à fin août 2013, les cessations d'inscription pour défaut d'actualisation ont bondi de 77.000 unités (de 200 à 277000 d'un mois à l'autre). Cette hausse est partiellement saisonnière: en août 2011, ces mêmes défauts d'inscription avaient augmenté de 15.000; en août 2012, elles avaient augmenté de 6.000 personnes (à 197000). Bref, en août 2013, Pôle Emploi a largement "bénéficié" d'un effondrement des inscriptions de l'ordre de 50.000 par rapport aux niveaux des périodes comparables des années 2011 et 2012.

2. Les radiations administratives ont chuté en août, mais elles restent élevées n: 40.000 en aout, contre 43.000 deux ans plus tôt. Ou 38.000 en août 2012...

3. Enfin, les reprises d'emploi déclarées sont plus nombreuses qu'il y a un an ou deux: 95.700 à fin août 2013 (+ 4,5% versus juillet), contre 92.500 à fin août 2012, et 95.300 à fin août 2011.

Au final, on retiendra que les sorties de Pôle Emploi ne sont pas dues à un rebond de l'emploi mais à des défauts d'inscriptions.

A l'inverse, les entrées à Pôle emploi ont chuté sensiblement, alors que la rentrée est traditionnellement une période de forte "reprise" des inscriptions depuis 2008: 489.000 nouveaux inscrits, ce qui reste terrifiant, mais en baisse de 50.000 d'un mois sur l'autre.  Pour mémoire, en août 2012, les entrées s'élevaient à 506.000 personnes.  Sur la seule France métropolitaine, l'amélioration est plus marquée: 447.000 entrées en aout dernier, contre 490.000 il y a un an à la même date.



Lire aussi: la publication de la DARES.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.