14 octobre 2013

Brignoles, le FN et Calimero

Le scrutin est clos. Tous les commentaires ont été dits, répétés, déclamés jusqu'à l'overdose.
C'est donc fini, clos, terminé.

Nous pouvions écrire nos billets à l'avance.
"A Brignoles, le Front national a été mis en échec dans un petit canton après la mobilisation improbable d'un électorat local fatigué."
Ou bien:
"A Brignoles, le Front national a réussi son pari, gagner un canton et faire croire que la France "national-frontiste" se lève enfin. "
Finalement, c'est donc le second scenario qui l'a emporté. Des électeurs de gauche sont restés chez eux puisqu'il est difficile de faire la différence entre l'UMP et le FN. Ils n'étaient d'ailleurs pas venus au tour d'avant, puisque Hollande avait échoué à les convaincre. Avec 53% des suffrages et encore une abstention majoritaire (55%), un candidat frontiste l'avait donc emporté à Brignoles.
Brignoles Evol. 2nd vs 1er
Vot. : 9989 vs 6913 (+44,5%)
Ex. :  9332 vs 6728 (+38,7)
FN :   5031 vs 2718 (+85,1)
UMP : 4301 vs 1397 (+207,9)
Source: Olivier Biffaud
C'est donc la désertion, d'abord, puisque moins d'un électeur sur deux s'était déplacé. L'extrême droite avait aussi réussi à presque doubler le nombre de ces suffrages, plus de 5.000 contre plus de 3000 au premier tour

A l'UMP, on devrait s'interroger sur ce siphonage en règle. Jean-François Copé, dimanche soir, préférait accuser la gauche, du PC qui gère la ville au PS qui gère le pays. Pourtant, même le Figaro était lucide sur la faite UMPiste.

Au PS, on devrait s'interroger sur l'échec populaire du redressement en cours. Le Front républicain est mort ce soir.

A la gauche de la gauche, on devrait s'interroger pourquoi on est complètement inaudible.

Chez EELV, on devrait se demander pourquoi on est en train de disparaître des radars électoraux.

On devrait.






7 commentaires:

  1. FN, UMP, aile droite du PS : quelle différence ? Il est même étonnant que moins de citoyens aient préféré la pêche aux urnes par rapport au premier tour.

    RépondreSupprimer
  2. Et moi je ricane mais ne lèverais pas le petit doigt !
    et aux municipales puisque c'est nul et bien soyons nul avec un bulletin nul !

    RépondreSupprimer
  3. Le ras-le-bol général va faire du mal aux prochaines élections.

    RépondreSupprimer
  4. A Brignoles : victoire du racisme ordinaire et les premiers commentaires sur ce blog illustrent ce consentement muet (que Juan appelle désertion).

    FN/UMP/Droite PS : quelle différence ? Voter nul pour être nul comme les autres ?

    Réflexions stéréotypées (copiées/collées) et désertion opportune, puisqu'au final, on a pas de conviction mais on aime bien twitter/liker et déblatérer sa vérité sur les blogs de gauche avant d'aller à la pêche.


    RépondreSupprimer
  5. Jojo (le socialo ?) la terreur..... qui fait la leçon....
    Seul sera entendu par nos édiles un rapport de force !
    Je pèse comme je peux et je ne laisse qu'à moi le soin d' apprécier ma misère.
    Le stéréotype je vous le laisse.;;;

    Le plus grand parti en 2013 ? les ex encartés au PS ?
    J'ai perdu tout espoir.
    Aucun chantage ne me fera revenir sur cette envie de désertion pour 2014, 2015, 2016 - pesée et repesée sans l'outrecuidance d'être l'avant garde révolutionnaire.
    Pour 2017 je verrais mais il va falloir que pépère mette la vapeur !

    Jojo bon courage en section ! Et ce n'est pas un euro qui me fera participer à d'autres primaires.

    Ce qui s'est passé à Marseille va être cataclysmique si c'est prouvé !
    Désir va devoir faire sa révolution !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crains fort que Désir ne soit plus tellement crédible désormais : mais les Grands Pontes du PCF non plus. Et d'autres, ailleurs. Cela devait arriver : le Sommet dans les partis s'est trop longtemps moqué de la base.

      Supprimer
    2. Je parle de ce qui s'est passé à Brignoles, du parti de l’indifférence qui a laissé le racisme s'installer. On dit que ses membres sont déçus des politiques droite/gauche. Je dis qu'une masse d'entre eux consentent et opinent (verbes choisis) sans même déroger à leur partie de pêche.

      Supprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.