24 octobre 2013

Hollande, fusible ou courageux ?

Ils sont où, les courageux ?

Tous les avis s'accordent à dire que François Hollande joue habilement, ou involontairement, le rôle du paratonnerre de toutes les rancoeurs et de toutes les rages. C'est un "président fusible", comme l'expliquait Laurent Bouvet au micro de France Culture il y a quelques jours. Hollande s'est sacrifié. Il est devenu le fusible des autres.

1. Tous ses ministres, ou presque sont plus populaires que lui. Cela se constate dans chacun de ses affreux sondages de popularité. Bien sûr, on nous matraque com

2. La récente séquence "Léonardienne" est un bel exemple. Et elle n'est pas finie. Ce mercredi, voici le Figaro, propriété d'une Serge Dassault soupçonné du pire, qui remet avec une insistance coupable une pièce dans ce mauvais jukebox: "Le juge des référés a ordonné aujourd'hui l'expulsion sans délai d'un campement de quelque 300 demandeurs d'asile albanais, installés depuis juillet sous un pont d'autoroute à Lyon, comme l'avait réclamé la Communauté urbaine de Lyon." Pourquoi écrire pareil billet ? Pour exciter la gauche de la gauche, la vraie gauche, la gauche que vous appelerez comme bon vous l'entendrez. Point barre.

3. Hollande sert d'exhutoire hebdomadaire. Pour la droite - c'est logique, la gauche - c'est surprenant - et l'extrême gauche - c'est attendu. Gérard Filoche, pour le Point, résume le réflexe qui frappe des élus de la majorité: "Leonarda en est l'illustration : Harlem Désir, qui n'ose pas dire qu'il est contre la réforme des retraites, ose dire qu'il est pour le retour de la famille Dibrani. On a ça chez des dizaines de dirigeants socialistes. Les affaires de type Leonarda servent d'exutoire au mécontentement qu'il y a sur tout le reste. Ça leur est plus facile de s'opposer au président sur ce genre de sujets."

3. La politique réclame de la distance. Nicolas Sarkozy s'excitait au quotidien. Hollande ne comprend pas que l'on s'excite au quotidien.

4. Hollande, ces dernières heures, bossait sur le sujet des écoutes monstrueuses pratiquées par la NSA. Le Monde s'était porté volontaire pour publier d'effroyables révélations, un beau moment de journalisme qui devait nous réconcilier. Hollande a trouvé cette idée, une coopération bilatérale entre les Etats-Unis et la France. Car la France, aussi, espionne les Etats-Unis.

5. Autre exemple, Hollande serait responsable de l'immense stress de nos clubs footballistiques. Le PSG, ça fait rêver, tant de millions sur si peu de joueurs... Le Figaro nous explique, mercredi, que le président va "s'expliquer" avec les clubs. En cause, la taxe à 75%... la même qui fait ricaner Jean-Luc Mélenchon: " A la demande du président de la Fédération française de football, François Hollande va rencontrer la semaine prochaine jeudi 31 octobre, avec la ministre des Sports Valérie Fourneyron, les présidents des clubs de football français." Quel suspense !



22 commentaires:

  1. 1) si ses ministres sont plus populaires que lui c'est qu'il s'expose trop. On le voit un peu partout sur tous les fronts et son impuissance saute au visage de tous. Pas besoin de lire les sondages pour s'en rendre compte du reste.

    2) l'affaire lamentable de la jeune Léonarda, pas ou mal entouré, le président a décidé, une fois encore, de s'exposer. On a vu avec quel succès. Maintenant si vous voulez jouer le rôle des ciseaux d'Anastasie avec le Figaro libre à vous. Une des causes du grand malaise avec l'immigration (au sens large) est qu'on a trop souvent nié ce problème. Continuons ainsi et nous verrons bien s'il finira par disparaître du radar juste par les effets du déni.

    3) la distance, que n'en a t-il pris avec le point 2) au lieu de ramener sa fraise à la télévision pour annoncer les billevesées qui lui valent encore tant d'avanies.
    Elle est difficile à tenir d'un côté il y a la fonction présidentielle dont la grandeur sait ce qu'elle doit à la taille et au tempérament hiératique du Général de Gaulle et de l'autre les citoyens qui grondent contre ses représentants toujours trop hors sol. Difficulté que ne surmonte pas encore Normal 1er.

    4) le règlement bilatéral les petites oreilles de la France écoutent l'Amérique, situation toujours amusante lorsqu'une grenouille tente de se faire aussi grosse qu'un boeuf.

    5) du pain et des jeux.

    RépondreSupprimer
  2. Il a décidé de l'épouser ? ( Léonarda )

    Et il devrait prendre comme conseiller aux sports Patrice Evra .!

    RépondreSupprimer
  3. RESF a déjà mis en chantier (à Grenoble) une nouvelle Léonarda
    la presse saura-t-elle cette fois se montrer plus circonspecte ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour que la presse se montre plus circonspecte, il faudrait que l'affaire reste au niveau local (le préfet de l'Isère a été saisi du dossier, je crois) et que certains faux amis du pouvoir, tels que les écologistes ou les communistes, n'en rajoutent pas... Ce n'est pas gagné !

      Jean de Scarpone

      Supprimer
  4. Kiki tenait meeting au Bourget pour y mentir effrontément , http://goo.gl/NZXuXB

    RépondreSupprimer
  5. Curieusement, pour moi l'affaire Leonarda est déjà oubliée. Comme s'il n'y avait de quoi hurler sur le président depuis le début du quinquennat, pour des causes autrement plus importantes, comme l'ANI, le TSCG, les retraites, etc.... On le voit bien, comme son prédécesseur c'est bien lui qui mène la barque, en louvoyant au maximum certes, mais comme un barreur qui fait voile contre le vent (à mon avis, le vent, en l'occurrence, c'est l'intérêt général des citoyens, et non de quelques nantis). Prochain seuil terrible, pour l'intérêt général encore une fois, le fameux Grand Marché Transatlantique qui sera catastrophique, et dont chacun ressentira le contrecoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une évidence, surtout que le GMT servira surtout à remettre à flot les US, leur dette abyssale et leur monnaie de singe, pour le plus grand dam de l'UE, déjà coincée par les pays asiatiques !
      Bozo

      Supprimer
    2. Babelouest.
      Franchement, c'est vraiment pas gentil d'écrire de vilaines choses sur notre fraise flagada. Dans le fond, on ne sait pas s'il est courageux, velléitaire, dur, mou, pondéré, calculateur. On sait juste qu'il ne tient pas ses promesses, qu'il agit toujours à contretemps et qu'il n'a aucune vision. Et c'est déjà pas mal.

      Supprimer
    3. Ce commentaire me semble assez juste. Ce qui importe pour FHollande c'est d'être président et de profiter des fastes et avantages du poste, le reste je crois qu'il s'en fout !
      Sarkozy disait à ses ministres lorsqu'ils entraient en fonction "profitez-en !", Hollande n'ose pas le dire, mais c'est ce qu'il fait. et basta !
      En fait, un profiteur, qui s'est caché, pendant des années sous des valeurs de gauche, (solidarité, fraternité, humanité), pour s'approprier le gâteau à lui tout seul. Il a cinq années pour se goinfrer, si les français le laissent faire... ? Mais pourquoi en serait-il autrement ?

      Supprimer
  6. Espérons que l'entrevue du 31 octobre ne débouchera pas sur une dérogation accordée aux dirigeants du football français avec des arguments que nous n'avons déjà entendus que trop souvent, du genre: "Vous comprenez, si on ne leur accorde pas cette dérogation, les meilleurs joueurs s'en iront à l'étranger"...

    Jean de Scarpone

    RépondreSupprimer
  7. Sous la Veme République, c'est le 1er ministre qui doit servir de fusible, pas le Président . Bon, Ayrault est tellement pâle qu'il est grillé avant même d'avoir servi . Mais qui c'est-t-y qui l'a nommé, hein..? Et qui c'est-t-y qui ne l'a pas encore viré, hein...? C'est plus de la camaraderie, c'est du masoschisme !

    Bozo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rôle de "fusible" qui incomberait au premier ministre n'est évidemment pas prévu en tant que tel dans la constitution, qui ne prévoit même pas la possibilité pour le président de le destituer.

      Il existe même une théorie, invoquée par Mitterrand à une époque où celui-ci battait des records d'impopularité, qui consiste à dire que, dans certains cas, c'est le président qui peut jouer le rôle de paravent par rapport à son premier ministre. Mais pour que ça marche, encore faut-il que le premier ministre jouisse d'un certain charisme et d'un minimum de popularité personnelle...

      Jean de Scarpone

      Supprimer
    2. Bien sûr que ce n'est pas écrit dans la Constitution . Je parlais de l'usage . Vous imaginez le grand Charles mettre son grain de sel dans une affaire Léonarda ? NI POmpidou, ni Giscard, nis Chirac, ni Mitterand - quoiqu'il en ai dit - n'auraient abaissé la fonction de cette manière . Seul Sarkozy et son activisme de bazar pratiquait cette technique, son 1er ministre n'étant qu'un ectoplasme . Et dire que c'est le même qui se verrait calife à la place du calife . N'importe quoi !

      Bozo

      Supprimer
    3. Cher Bozo,

      On pourrait peut-être en conclure que la situation actuelle est l'une des conséquences désastreuses de l'instauration du septennat, aggravée par l'activisme improductif de Sarkozy, reproduit, voire accentué, consciemment ou non, par Hollande qui espérait ou faisait croire qu'il s'en affranchirait...

      Jean de Scarpone

      Supprimer
    4. Erratum : je voulais évidemment parler des conséquences désastreuses de l'instauration du quinquennat (j'ai voté "non" au référendum de 2000, comme à celui de 2005, d'ailleurs)...

      Jean de Scarpone

      Supprimer
    5. En ce qui concerne le quinquennat, l'idée n'était pas mauvaise a priori, puisqu' en groupant pratiquement la Présidentielle et les législatives, on offrait une forme de stabilité institutionnelle . L'erreur, à mon avis, a été d'inverser les deux élections : Les législatives avant les Présidentielles auraient ( peut-être ) évité ces majorités godillots . Quand à l'activisme de Sarkozy, transposé par Hollande, il vient, semble-t-il, de la médiocrité des deux derniers 1er ministres, censés " conduire la poltique déterminée par le Président " . Mais sans doute fallait-il des 1e ministres médiocres, ne risquant pas de faire de l'ombre à des Présidents eux -même médiocres !

      Bozo

      Supprimer
  8. L'union des clubs professionnels de football (UCPF) a annoncé aujourd'hui que les équipes françaises ne joueront pas la 15e journée du championnat de Ligue 1 et la 16e journée de Ligue 2, ce pour protester contre la taxe à 75%.

    C'est le prochain test qui permettra de vérifier si le président et le gouvernement ont encore quelques réserves de résistance face aux divers groupes de pression relayés par les médias de masse et les démagogues de tous bords. Les paris sont ouverts...

    Jean de Scarpone

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dissolution de la première division, ékssassaute !

      Ils seront tellement plus contents, après !

      Supprimer
    2. C'est pas tant la pression des club qui risque d'aboutir : par contre, celles des annonceurs, elle...!

      Bozo

      Supprimer
    3. Eh bien, ils annonceront leur faillite, çà les changera ;)

      Supprimer
  9. Juan a le goût des paradoxes et il utilise de grosses ficelles : Hollande serait une victime, tout comme son prédécesseur était un pousse-au-crime. Qui peut croire une telle fable ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au contraire, je pense que les deux sont les deux.....

      Supprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.