30 novembre 2013

343ème semaine politique: Hollande se sphinxarise

Hollande est une énigme, il trouble, interroge, énerve, agace. Son nouveau silence médiatique plonge nombre d'éditocrates dans une rage mêlée de surprise. Sa cote remonte un peu. Face à lui, le Medef tourne piteux dans l'affaire Varin; les syndicats s'affairent sur la réforme fiscale, le chômage des sans-emplois baisse un peu. Et l'opposition perd de sa consistance.

Hollande consulte, beaucoup. 
Pendant qu'Ayrault lance ses premières consultations sur la réforme fiscales avec le patronat et les syndicats, Hollande multiplie les entretiens direct, à l'Elysée, en cascade avec des ministres: Fleur Pellerin, Najat Vallaud-Belkacem, Laurent Fabius, Arnaud Montebourg. La démarche n'est pas anodine. Mercredi, il file à Madrid pour un sommet franco-espagnol. Jeudi, il visite une usine Solvay à Aubervilliers.

Une simple phrase - en gros, que la lutte contre le chômage prendra le temps qu'il faut - suffit à plonger quelques membres à vie du microcosme médiatico-politique dans le plus grand émoi. Avait-il renoncer à sa promesse d'inversion de la courbe du chômage ? Oh mon dieu ! Nous pouvions écrire, débattre, commenter, interpréter, écrire encore, débattre toujours, gloser surtout sur cette sortie présidentielle. Que Hollande était "insondable" !

Quelques plumes croient deviner une rivalité avec Ayrault. D'autres théâtralisent la solitude du premier ministre qui s'est attelé à cette remise à plat fiscale dont finalement personne ne voudrait. On lit avec effroi ou dégout ces commentaires de ministres ou conseillers anonymes "qui n'y croient pas". Ayrault, seul contre tous ? Les représentants syndicaux y croient. Thierry Lepaon (CGT) défonce Michel Sapin, le ministre du travail qui s'était autorisé d'évoquer la piste d'une "CSG progressive" alors même les débats n'avaient pas commencé: "Il faut que Michel Sapin s’occupe de ses affaires".

Lundi, journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes,  
on se rappelle le plan triennal de la ministre Najat Vallaud-Belkacem. Un numéro - le 3919 - centralisera tous les appels, y compris ceux pour l'hébergement d'urgence des femmes battues. Il paraît que cela ne suffit pas. Vendredi, la loi pénalisant les clients de la prostitution déboule à l'Assemblée. La boucle est bouclée. Le projet se veut une réponse aux trafics, désormais internationaux: la prostitution est une infraction et une souffrance, le proxénétisme déjà un crime. La honte était ce vendredi dans l'hémicycle: les rangs étaient déserts. 

Mercredi, le patronat a eu peur. Très peur. Très très peur. 

L'un des siens, Philippe Varin président de PSA, a failli ne pas renoncer à sa retraite chapeau de 21 millions d'euros découverts par la CGT dans les comptes de l'entreprise. Tout ce que compte le MEDEF de dirigeants s'est empressé de presser leur collègue de renoncer à l'affaire. Pendant 24 heures durant, même le Figaro se dépêcha de fournir diversion et argumentaire. Côté diversion, le Fig fournit un article exemplaire sur la retraite chapeau ... des fonctionnaires. Il fallut ressortir combien la retraite de ces derniers nous coûtait cher. Quelle horreur ! Côté argumentaire, le même Fig lança qu'un million de Français bénéficiaient aussi de retraite chapeau... On se pinçait. En fait, la plupart de ces bénéficiaires ne touche pas 20 millions mais ... 2000 euros... Les Echos, fort heureusement, avaient trouvé 180 banquiers qui allaient toucher au moins l'euro-million.

20 millions, c'est aussi le petit bonus que le gouvernement accord à 570.000 bénéficiaires du minimum retraite. La réforme Ayrault est enfin adoptée définitivement, mardi à l'Assemblée. Marisol Touraine, ministre de la Famille, accorde aussi une revalorisation d'une quinzaine de millions d'euros de l'aide à la souscription d'une retraite complémentaire pour les retraités modestes.


Le chômage a trop de définitions pour qu'on s'accorde sur sa baisse.

Celui des sans-emplois - catégorie A en langage Pôle Emploi - a bel et bien diminué de plus de 20.000 inscrits en octobre. L'inversion de la courbe du chômage "se dessine", commente-t-on chez Michel Sapin. "L’inversion de la courbe du chômage est désormais amorcée" ajoute Hollande jeudi. On critiquera la hausse des radiations administratives de Pôle Emploi  (+11.000, soit +25,8% en un mois), mais elle est plus que compensée par une baisse des cessations d’inscription pour défaut d’actualisation (-15.000, soit -7,4%).

Le chômage des autres, c'est-à-dire le chômage partiel, est toujours en hausse. Il reste des points noirs, graves: le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d’un an à Pôle emploi dans les 3 premières catégories dépasse les 2 millions (42% du total). L'ancienneté moyenne a grimpé à 505 jours ! Les seniors souffrent plus que d'autres. Pire, les entrées dans le chômage restent massives, encore 505.000 pour le seul mois d'octobre ! Pôle emploi rassemble 5,25 millions d'inscrits, un record.

Sur iTélé, Bruce Toussaint s'inquiète, encore, de ces 500.000 offres d'emplois non pourvues. Le chiffre est bidon; argument néo-lib bidon jamais prouvé. Les offres d'emploi à fin octobre chez Pôle Emploi sont à un niveau "historiquement bas", à peine 230.000. Et certaines défient l'entendement.


Manuel Valls est revenu. 
France inter, il fallait qu'il parle. Trop de silence. Une réforme du droit d'asile se profile, un rapport rédige par la sénatrice UDI Valérie Létard et le député socialiste Jean-Louis Touraine lui a été remis ce jeudi. Leurs recommandations visent à désengorger les bureaux d'accueil, et accélérer le traitement des dossiers (17 mois en moyenne).  

Quid du bon traitement des demandeurs ? De la protection des personnes persécutées ? 80% des demandes sont aujourd'hui refusées, le budget de l'asile est systématiquement sous-évalué. Le raisonnement suit une logique trop "comptable", dénoncent les associations. D'autres s'indignent à l'idée de supprimer les allocations aux demandeurs d'asile qui refusent une place d'hébergement. Les auteurs du rapport préconisent des quotas de place par région, ou la création de centres pour déboutés.

Le patron de l'Opfra parle plus calmement. Mais son ministre de tutelle, Manuel Valls, déboule et dérape, comme souvent. Comme toujours. Sur France inter mercredi, il ne retient que le spectre du "débordement", il dénonce cet asile "dévoyé" pour des fins migratoires: "L'asile est en train d'exploser, parce qu'il est utilisé à des fins d'immigration et donc pour le sauver il faut le réformer".  Faut-il sauver le droit d'asile ou protéger les persécutés du monde ? 

Jeudi, le coup est rude pour Copé.
D'après un mauvais sondage, quelque 1% des sympathisants de l'UMP l'espèrent comme candidat à la présidentielle...A Paris, la campagne de NKM s'enlise. D'autres combats sont plus prometteurs, comme à Mulhouse, anciennement dirigée par l'ex-transfuge sarkozyste Bockel. Côté écolo, Dominique Voynet jette l'éponge à Montreuil. Elle ne se représente pas, écoeurée.

Le Parti socialiste fait à peine davantage rire. Une petite messe emplie de bons sentiments contre le racisme et les méchants tentent de motiver les foules mardi soir. Retour vers le futur, back to SOS Racisme version 1986, les pin's en moins, Christiane Taubira en mieux qui sauve le peu de meubles qu'il y avait récupérer. 

La gauche "s'enrichit" d'un nouveau parti, Nouvelle Donne, gros clin d'oeil au New Deal de Franklin R. Roosevelt. Pierre Larrouturou en est l'un des instigateurs principaux. En vue, les élections européennes

Vendredi soir, le Parti de Gauche tient meeting à Paris. Jean-Luc Melenchon râle et proteste contre la hausse de la TVA sur la restauration, les transports publics et quelques autres secteurs. Combien va coûter cette "incroyable" hausse de TVA ? Rien, pas grand chose. Est-elle systématiquement injuste ? Non, pas systématiquement, sauf à penser que le cadeau tant décrié à gauche de cette réduction sarkozyste pour la restauration était finalement légitime. D'autres hausses, à l'inverse, comme sur les travaux ou les transports, sont mauvaises. Plutôt que de se mobiliser pour un "basculement" général de la fiscalité, profiter de la remise à plat proposée, le leader du PG prolonge ce combat inaudible.

A Paris, dans l'indifférence générale, la reconnaissance du vote blanc a été adoptée. Mais pour... plus tard, à cause d'un amendement socialiste.

Faut pas déconner. 



Joyeux Noël, bientôt.






Crédit illustration: DoZone Parody

17 commentaires:

  1. Une semaine palpitante, bientôt la trêve de Noël, vite;

    RépondreSupprimer
  2. Hollande se shinxarise : qu'en pense Oedipe ?

    Bozo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entre nous, La Fraise ressemble bien plus à une carpe qu'à un sphinx.
      Et si, jusqu'à présent, aucun scientifique n'a jamais mesuré le QI d'une carpe, nous avons tous au moins une petite idée de ce que ce poisson d'eau douce de la famille des Cyprinidae (source Wikipédia) est capable de faire pour conduire la politique d'un pays comme le nôtre.

      Nota : ce n'est pas parce qu'une carpe est inexpressive qu'elle a quelque chose à dire.

      Supprimer
  3. Merveilleux résumé de la semaine, Juan, avec, comme d'habitude, les aventures rocambolesques et les citations de La Fraise Flagada, pour qui "la lutte contre le chômage prendra le temps qu'il faut". Pardi, les socialos, qui ont remplacé chez nous les curés par leurs sermons et leurs leçons de morale aux Français, ont l'éternité devant eux. Les instituts proches de nos excellences prévoiraient en effet un infléchissement du chômage en 2047. Alors, patience, les amis et pensez à vos petits-enfants ! En attendant, votez socialiste !

    Du côté des demandes d'asile, "80% (d'entre elles) sont aujourd'hui refusées" et 'le budget de l'asile est systématiquement sous-évalué". Et ben, camarade, il va encore falloir y ajouter pas mal d'euros pour prendre en charge les prostituées, qui bénéficieront du dispositif d'accompagnement de sortie de la prostitution adoptée par tes amis.

    Enfin, rayon intox, "Dominique Voynet jette l'éponge à Montreuil", car "elle est écoeurée". C'est une jolie fable pour Noël au sujet de cette dame pleine de convictions, si pure, qui, rappelons-le, a su, comme Placé et d'autres pseudo-écolos, se faire une place au soleil au Sénat, car Madame est sénatrice. Si tu veux avoir un autre éclairage sur la dame en question, je t'invite à lire, par exemple, l'article de Fabrice Nicolino sur son blog "planète sans visa". Franchement, on a en assez des balivernes sur ces pauvres politicards, qui souffrent et se dévouent corps et âme pour défendre leurs convictions sous les huées et les quolibets des populistes. Car c'est en général, à quelques exceptions près, le contraire qui se produit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juan pense a t'autocensure des fois. Avec le commentaire comme "joli poujadisme 2.0 que voila" on navigue dans la fachosphere a rebours.
      Ouais, comprenne qui pourra.

      Supprimer
    2. Etre qualifié de poujadiste par un moine-soldat du socialisme est hors sujet et n'a pas plus de sens que d'être traité, en tant que citoyen, de populiste par les soc' lib'. La disqualification ne masque pas plus ton absence d'arguments que ta démarche de mise en oeuvre de la politique du pouvoir. Pour information, voilà la définition du poujadisme : "ce mouvement revendiquait la défense des commerçants et des artisans, qu'il considérait comme mis en danger par le développement des grandes surfaces dans la France de l'après guerre, et condamnait l'inefficacité du parlementarisme tel que pratiqué sous la Quatrième République". Aucun rapport, camarade.
      Demos

      Supprimer
  4. Dans l'esprit de nombre français Ayrault s'attèlerait à => http://cooliris-liveshare.s3.amazonaws.com/8dc206de-2fb7-4360-8fb0-213319d837a9/9ec15adb-78bd-40d5-85e1-85d3e0607f82_960.jpg ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Voilà quelques informations sur le chômage produites par Jacques Sapir sur son blog RussEurope, qui viennent démentir les mensonges de notre bien-aimé Président : "le chiffre total atteint désormais les 5,5 millions de personnes ... il n’y a aucun signe d’un renversement de cette tendance. Le nombre des chômeurs a augmenté en réalité de 0,28% en octobre .... Seule, une rupture radicale et décisive avec la politique suivie depuis ces dernières années est susceptible d’inverser durablement et en profondeur cette tendance. Mais ceci implique que l’on dissolve l’Euro. Tout le reste n’est que littérature".
    Autrement dit, les salades présidentielles sont un peu flétries, mais je ne doute pas que celui-ci va les remettre au congélateur pour les ressortir à la moindre occasion. Ca produit toujours un "effet bœuf" auprès des médias.

    RépondreSupprimer
  6. Mais quelle dialectique ! Voilà une belle nouvelle chose : le chômeur sans emploi !!!
    Pour le différencier des autres !
    OK. Allons donc sur ce terrain faux-cul. Car faire le distingo "chômeur sans emploi" et "autres chômeurs" est non seulement crétin mais également écœurant !
    Mais bon.
    Donc le chômeur sans emploi : - 20000 selon le gouvernement et les bloggeurs d'État.
    Question : les 52600 radiés administratifs, on les mets où ? "Chômeurs sans emploi" ? "Ex-chômeurs sans emploi" ?"Chômeurs ex-sans emploi mais maintenant plus chômeurs du tout et toujours sans emploi" ?
    Pour moi 52600 radiés moins 20000 demandeurs en moins, restent toujours 32600 chômeurs de plus !... Pardon. Il est vrai qu'il y a une novlangue solférrinienne.
    Donc, reste 32600 sans emploi, mais plus chômeurs !
    Ca, c'est de la masturbation intellectuelle : le concept de chômeur sans emploi, par opposition du sans emploi mais plus chômeur toujours au chômage !
    BRAVO ! Fallait la trouver celle-là. C'est en tout point similaire à "la baisse de la hausse" de Sarkozy, en janvier 2012 !
    Maintenant, les VRAIS chiffres du Ministère du Travail, via la DARES :
    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-JUN812.pdf
    Suffit de chercher... Ca ne prend pas 2 minutes !
    Il ne s'agit PAS du simple communiqué sur lequel se ruent ses fainéants de pseudo-journalistes, MAIS BIEN du document d'analyse COMPLET ! Et qui sort du bureau de Sapin !
    Aout : 5581800
    Septembre : 5809300
    Octobre : 5946600 (Désolé Démos, mais Sapir se trompe donc car nous sommes quasiment à 6 millions de chômeurs en France, le chiffre de 5,5 étant celui d'août, soit officiellement 1 actif sur 5 !!!!! Quant aux chiffre de Juan de 5,25 millions, il faut se remettre au gout du jour : il y a belle lurette que ce chiffre est explosé. Et, on ne tient pas compte que sur plus de 2 millions de foyers bénéficiaires du RSA, seuls 40% sont inscrits à Pôle Emploi ; donc, les 1,2 millions non inscrits, vrais chômeurs sans emploi ou faux chômeurs sans emploi, ou sans emploi pas chômeur...).

    Résultat : 364800 demandeurs d'emploi de PLUS en trois mois, soit 121000 de plus PAR MOIS !!!
    Dialectique puante du "chômeur sans emploi"...
    A quand la dialectique du "bon chômeur" (qui a travaillé 12 heures dans le mois pour les vendanges) opposée au "mauvais chômeur" (glandeur assisté qui n'en fout pas une rame) ? Celle du "vrai chômeur", opposée à celle du "pas tout à fait vrai chômeur" ?

    On continue, ou on arrête la démonstration ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Canulat, je ne sais pas pourquoi tu t'énerves ainsi. Si tu lisais ce blog, primo tu saurais que je distingue toujours la catégorie A sur laquelle tout le monde s'esbaudit des autres catégories qui rassemble du chomage partiel. Deuxio, il y a le lien direct, dans ce billet, vers le tableau complet d'analyse de la DARES. Cesse de jouer aux Don Quichotte de pacotille svp.

      Supprimer
    2. Apprenez à lire les documents que vous commentez. La progression de 364 800 demandeurs d'emploi en plus, ce n'est pas en 3 mois mais en un an...

      "On continue, ou on arrête la démonstration ?"

      Vaut mieux que vous arrêtiez, oui.

      Par ailleurs, personne ne dit que le problème du chômage a été réglé. Tout le monde peut simplement constater qu'il y a un ralentissement. Point.

      Supprimer
    3. Le Don Quichotte de pacotille te renvoie la balle et te dit de relire tes classiques !
      Les autres catégories ne rassemblent pas toutes du "chômage partiel" !!!
      La catégorie D en est le meilleur exemple : ce n'est pas parce que les chômeurs sans emploi sont en catégorie D qu'ils se retrouvent en emploi, même partiel !!! Ce n'est pas parce que tu es en stage bidon ou formation parking que tu es en emploi, même partiel !
      Quitte à faire la leçon, autant avoir tous les bons et vrais éléments en main !!!
      Surtout lorsque, tout en indiquant le lien direct vers le site du ministère du Travail on indique 5,25 millions d'inscrits (chiffres certainement de mars dernier) et non pas celui du lien, à savoir 5,94 millions !!! Qui correspond bel et bien aux tous derniers chiffres officiels, publiés en novembre et concernant octobre, eux !
      Alors , calmos avant de donner des leçons de savoir vivre aux autres ! La pacotille n'est pas là où l'on croit...

      Supprimer
    4. le lien est le suivant: http://travail-emploi.gouv.fr/etudes-recherches-statistiques-de,76/etudes-et-recherches,77/publications-dares,98/dares-analyses-dares-indicateurs,102/2013-074-demandeurs-d-emploi,17229.html Il y a dessus les deux documents - communiqué simplifié, et document complet. Il date du 28 novembre 2013.

      Supprimer
  7. @ CanluCat

    Par chômeur sans emploi, il faut comprendre grosse faigniasses.
    La hausse du chômage est relativement basse, par contre les chiffres des benificiaires du RSA sont maintenant classes " top Secret" tellement ils font peur, très très peur !
    Et le chiffre du commerce extérieur a comme , Xavier Dupont de Ligones, complètement disparu de la circulation. Ah.... Les mystères de l'Egypte.....

    RépondreSupprimer
  8. 1. "Melenchon râle et proteste contre la hausse de la TVA sur la restauration, les transports publics et quelques autres secteurs"
    Sur la hausse en général, en réalité. Et même plus globalement sur le basculement général de la fiscalité (çà fait même un moment qu'il le défend !). Tu ne relèves ce cas particulier que pour les besoins de ta rhétorique (voir 3).

    2. "Combien va coûter cette "incroyable" hausse de TVA ? Rien, pas grand chose."
    Au mieux, rien (en somme, aucun intérêt). Très (très) probablement plus que "rien" (en somme, VRAIMENT aucun intérêt) :
    http://www.humanite.fr/social-eco/un-choc-sur-la-consommation-554086

    3. "Est-elle systématiquement injuste ? Non, pas systématiquement, sauf à penser que le cadeau tant décrié à gauche de cette réduction sarkozyste pour la restauration était finalement légitime."
    "D'autres hausses, à l'inverse, comme sur les travaux ou les transports, sont mauvaises."
    Tu partages, en tout cas, au moins certains constats du FdG (transports, travaux). Et donc ? on fait quoi ?
    Quoi qu'il en soit, c'est de la rhétorique : tu prends des cas particuliers (voir 1) et tu voiles le cadre général. Systématiquement injuste? Sans doute pas dans tel ou tel cas. Ca n'empêche pas de faire le bilan global, et de constater que c'est globalement injuste.

    4. "Plutôt que de se mobiliser pour un "basculement" général de la fiscalité, profiter de la remise à plat proposée"
    C'est pourtant bien l'objet de la marche sur Bercy. Tu t'évertues à l'ignorer. C'est pas innocent, et c'est particulièrement dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous savons que cette "remise à plat" est une vaste fumisterie. Tout est déjà préparé par le pouvoir et va être déroulé gentiment. La Fraise Flagada a bien bordé l'affaire et nous a prévenus quant aux modalités de la réforme fiscale anti-sociale avec pour objectif la productivité et pour délai comme quinquennat.
      Pour le reste, tu n'auras pas plus de succès en demandant aux blogueurs, qui repeignent quotidiennement la réalité quotidienne en rose, d'être objectifs que tu n'aurais en eu en le demandant au rédac en chef de La Pravda.

      Supprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.