2 novembre 2013

De vrais journalistes ont été exécutés au Mali.

On raille trop souvent la classe médiatique pour ne pas s'émouvoir quand des journalistes, des vrais, perdent la vie quand il s'agit d'accomplir leur métier.

Ghislaine Dupont et Claude Verlon, deux journalistes de RFI, ont été kidnappés puis exécutés dans le Nord-Mali, à en croire la confirmation du Quai d'Orsay ce samedi 2 novembre.

En août dernier, Ghislaine Dupont traitait des élections au Mali. La journaliste avait osé s'étonner de la proclamation rapide de la victoire d'IBK.

Toutes nos condoléances, donc, à leurs proches, leurs familles. On oubliera le commentaire assez abject d'un autre de leurs confrères, qui émarge à Valeurs actuelles.

Et vive le journalisme, le vrai !

12 commentaires:

  1. La France est au Mali pour longtemps et elle y sera seule, vu l'enthousiasme manifesté par l'UE et l'ONU pour règler le problème . Il y aura, hélas, d'autres victimes civiles, des morts et des estropiés militaires (dont on évitera- on évite déjà-de parler ) tout ça pour, qu'à terme, on quitte le paysà l'Afghane .
    Bravo les gars .

    Bozo

    RépondreSupprimer
  2. "On oubliera le commentaire assez abject d'un autre de leurs confrères, qui émarge à Valeurs actuelles"

    Abject ?

    Chacun jugera. Mais est-il honnête de ne pas préciser que ce commentaire avait été publié à 8 h 30 du matin, alors que l'exécution de ces deux journalistes n'était pas connue ! Il semble que vous soyiez fidèles à vos procédés spécieux ... dans le cadre du magistère que vous exercez du haut de votre supériorité morale !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce commentaire sur TWitter est resté en ligne, et, à l'heure où je vous réponds, il l'est toujours. Un autre tweet du même acabit, d'un candidat UMP, a été corrigé par son auteur aussitôt la nouvelle de l'assassinat connue: https://twitter.com/jpmonteil34/status/396724650463723520

      Supprimer
    2. "ce commentaire sur TWitter est resté en ligne, et, à l'heure où je vous réponds, il l'est toujours"

      Et alors ?

      Le 2nd twite auquel vous renvoyez, pour ce que j'ai pu en comprendre à partir des commentaires, portait directement sur le bien-fondé de la présence des reporters sur le lieu de leur enlèvement ! Ce qui n'est aucunement le cas du premier qui vise, à tort ou à raison, l'opportunité du versement de rançons.

      Un peu de discernement ne saurait nuire dans cet univers de la pensée réduite à 140 signes !

      Supprimer
    3. arrêter la mauvaise foi: un journaliste de VA commet un tweet indécent avant l'exécution, qu'il ne renie pas après. Libre à vous de penser le contraire et d'aller le dire ailleurs.

      Supprimer
    4. Non ce tweet n'a rien d'indécent. Quant à la mauvaise foi ... j'attends que vous fassiez preuve de votre bonne foi en expliquant en quoi ce propos est abject ormis le fait qu'il soit le fait d'un journaliste d'Actuel.

      Allez bonne semaine :):)

      Supprimer
    5. J'observe avec intérêt que vous recourez de plus en plus promptement à la censure :)

      Supprimer
    6. Finalement pas de censure .... cette fois-ci, malgré l'activation d'un filtre via l'approbation préalable, en l'absence d'un quelconque propos préalable contraire à la charte des commentaires en vigueur sur ce site !

      Supprimer
    7. le filtre s'active automatiquement passé un jour après la publication du billet. Ce n'est pas nouveau.

      Supprimer
  3. Au fait qui s'est enthousiamé pour l'intervention au Mali, traitant de pauvres types ceux qui expliquaient que l'armée Malienne était une armée d'opérette, que le Mali n'était qu'une construction post-coloniale d'ethnies n'ayant aucun rapport entre elle, que l'armée française allait y laisser des plumes, que dire d'un soldat français mort au Mali qu'il était " mort pour la France " alors qu'on passe sous silence les blessés à vie, était une fumisterie qu'il fallait remplacer par " mort pour Aréva ", que lutter contre des types retranchés dans des montagnes et qui peuvent s'approvisionner en armes en Libye, ce pays saboté par Sarkozy et Cameron, relevait d'un boulot de Sysiphe, que l'UE se garderait bien de s'impliquer laà-dedans, etc ...!
    Nous n'avons pas fini de verser des larmes sur des journalistes et de pauvres civils innocents disparus dans ce bourbier dans lequel Hollande, digne succeseur de Sarkozy pour ce genre d'opération, a engagé la France ( soi-disant fauchée, soit dit en passant ) !

    Bozo

    RépondreSupprimer
  4. C'est le moment de faire l'inventaire: on est combien à s’engueuler devant un cercueil?

    Vous comprenez, moi, je m'occupe des petits fours.

    RépondreSupprimer
  5. Quel est le sujet de l'article : deux journalistes son morts en faisant leur métier et cela nous rend tristes même si "cela fait partie des risques du métier". Tout le reste est hors sujet ou sujet libre. Après tout, on peut partir de leur mort pour parler de n'importe quoi, même s'il est vrai que le fait de citer les propos obscènes peut, et tout de même c'est surprenant, créer une polémique.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.