1 novembre 2013

Marine Le Pen a regardé HOMELAND

Ils sont quatre, revenus assez barbus, habillés "pas comme chez nous", et cela a dérangé Marine Le Pen. Ces quatre-là étaient il y a peu des otages retenus depuis plus de 3 ans par une filiale locale d'al Qaïda.

La présidente du Front national a eu l'une des réactions spontanées les plus maladroites et indignes du moment quand on lui demanda, sur Europe 1 jeudi 31 octobre, si elle avait été émue par les images de leur retour. On n'ose penser qu'elle fut réfléchie.
"Les deux qui portaient la barbe taillée d’une manière qui était tout de même assez étonnante, l’habillement était étrange. Excusez-moi, mais cet otage avec le chèche sur le visage, tout ça, ça mérite quelques explications de leur part». Marine Le Pen, 31 octobre.
Sur la blogosphère, les réactions ne sont pas faites attendre.

Guy Birenbaum revient sur cette barbe qui "cache quelque chose."

Bembelly dit tout haut ce que Marine Le Pen voulait nous signifier tout bas: qu'elle "soupçonne les otages français d’avoir été «islamisés» pendant leur détention."

Elooooody raille cette "fashion police" qui nous indigne.

Freecasababylone nous suggère d'autres costumes pour otages libérés.

Fred Camino suggère un séjour dans le désert, 3 années pension complète, pour Mme Le Pen et son junior Philipot.

On comprend que Marine Le Pen a trop regardé HOMELAND, ou sa version originale israëlienne HATUFIM, sur un ex-otage retourné par Al Qaida.

Triste pays.

7 commentaires:

  1. pétition pour exiger de la présidente du FN des excuses publiques aux ex-otages et à leurs familles par we sign it ...



    La mode des pétitions ( j'en signe ! ) tout azimut commence à me chauffer... comme celle des sondages ( au pied levé )

    Est ce que je demande à ma merde chaque matin des excuses parce qu'elle pue ?
    ( pas tout le temps tout de même )

    Au fond c'est une excellente déclaration : parfois on doutait :serait elle bien la fifille du pater merdas ? Nous avons la réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, elle devrait en faire plus de ces déclarations spontanées !

      Supprimer
  2. "Chassez le naturel et il revient au galop."Espérons que ça aura l'avantage éclairera ceux qui sont prêts à voter pour elle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien gentil de vouloir éclairer ceux qui comptent voter FN.
      Mais sinon, vous pensez voter pour qui ? Les mêmes que depuis 50 ans ? C'est vrai que ça marche tellement bien. Enfin pour eux ça roule c'est sûr, y a bon le fric des contribuables pour s'engraisser.
      Ou pour EELV, tellement responsable qu'il demande aux lycéens de redescendre dans la rue pour sauver la gentille Léonarda ? Ou pour Mélenchon, aussi fréquentable que le FN, sinon plus ?
      Franchement, le FN ce n'est pas ma tasse de thé, mais je comprends parfaitement les gens qui en sont arrivés là tant ils en ont marre des autres guignols... Et ça commence à lasser de taper toujours sur les mêmes.

      Supprimer
  3. Il y a encore des otages français . J'ai une idée de négociation : on pourrait les échanger contre Marion Anne Perrine . Après 3 années de détention, peut-être que ses neurones se mettraient à ( enfin ) fonctionner !

    Bozo

    RépondreSupprimer
  4. En fait, c'est une affaire de famille: la famille Le Pen a toujours eu des problèmes avec les otages.

    Au moment de la seconde guerre du Golfe, Le Pen, Jean Marie, avait déjà fait des siennes.

    Vous vous souvenez?

    Il avait tenté, à l'époque, de donner l'impression qu'il allait chercher les ressortissants français retenus en Irak, au moment où les troupes françaises participaient à la coalition destinées à chasser l'Irak du Koweil. Bref, le truc très chiant (il s'était posé comme un interlocuteur de Saddam Hussein, capable d’obtenir des libérations).

    Le réflexe chez les Le Pen est TOUJOURS d'utiliser des otages comme un ferment de division. C'est une marque de fabrique. Entre la solidarité nationale face à un ennemi commun et la division en fonction des appartenances politiques, un Le Pen, quel(lle) qu'il soit choisit toujours la zizanie.

    En même temps, ça se comprend: c'est le fonds de commerce de la petite entreprise lepeniste.

    Rien de grave. Juste un modèle qui se reproduit d'une génération à l'autre. Mécaniquement.

    RépondreSupprimer
  5. Inutile de vous prendre la tête pour le FN, il n'est pas (encore) au pouvoir.
    Le problème actuel c'est l'UMPS, qui lui déroule le tapis rouge. Mais là, hélas, personne pour s'offusquer de vouloir aller massacrer des syriens, après les lybiens et les maliens, des dépenses somptuaires de l'état, des impôts qui augmentent toujours plus...
    A part quelques petits villages de Bretagne. Et, bien souvent, le FN.
    Triste.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.