10 décembre 2013

L'avion présidentiel, objet maudit de la vie politique française

C'est l'un de ces scandales dont la Sarkofrance rafole, vraiment, à tout point de vue.
Il croyait bien faire. Un déplacement en Chine, bien officiel, pendant quelques jours, avec tout un aréopage de ministres et chefs d'entreprises. Jean-Marc Ayrault était ailleurs, loin de France, quand François Hollande faisait son sommet de l'Afrique à l'Elysée.

Et patatras.

Nelson Mandela décède, une cérémonie s'organise mardi. Et voici Ayrault contraint de rentrer plus tôt.

Jusque là, tout est normal, ou presque.

Notre premier des ministres ne part pas en Afrique du Sud ce mardi. C'est Hollande qui s'y colle, comme une soixantaine d'autres chefs d'Etat du globe. L'hommage est à la hauteur du personnage disparu.

Ayrault rentre donc plus tôt.

Ce n'est pas tout, voici que Sarkozy s'invite dans l'affaire. Nicolas Sarkozy lui-même, invité par François Hollande à venir participer aux hommages en l'honneur de Nelson Mandela. Sarkozy accepte, puis prévient. Il préfère encore prendre un vol séparé.

Et sur Twitter ou ailleurs, dans quelques sites d'information, dans quelques journaux télévisés, la nouvelle encombre un peu de notre temps.

En fait, il y aura deux avions.

Et l'on buzze, encore, et trop.







9 commentaires:

  1. Le premier ministre Suédois, par exemple, voyage pratiquement tout le temps en classe affaire et ne se sent pas déshonoré pour autant .
    Dans le cas qui est soumis, il s'agirait, en fait, de trois avions : un Pour Hollande, un pour Sarko et un pour des "experts" . C'est un sacré coup porté au bilan carbone, si on y rajoute le retour express d'Ayrault
    Un peu de simplicité serait la bienvenue de la part de nos politicards !

    Bozo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont qui, ces experts? Des "experts en enterrements" ?

      Supprimer
    2. J'ai un peu écouté la fin de l'info " en diagonale" ( France inter le 9.12 à 8h30), mais les fameux experts ressemblaient étonnament à des dirigeants du MEDEF

      Bozo

      Supprimer
    3. le Jamel Comedy Club etait pas libre ?

      Supprimer
  2. Quand l'ex perd, qui peut y gagner ? Des experts en terrassement, sans doute, et puis en nucléaire ou en pompes à vélo....

    RépondreSupprimer
  3. A propos de ce voyage bi-présidentiel, je crois nécessaire d'avoir des explications complémentaires. Il en va de l'avenir de notre démocratie.
    J'ai entendu dire par un journaliste télé que l'avion de Sarkozy avait atterri avant celui d'Hollande. Ce n'est pas normal. Même un avion doit respecter le protocole, nom d'une pipe ! Je propose que ce fait soit analysé avec force détails et que l'on fasse venir immédiatement historiens, politologues, voyantes, ingénieurs aéronautiques, journalistes et politiques de droite (UMP) et de droite (PS) pour expliquer les causes et les conséquences de cet événement.
    De plus, je pose une question que personne n'a eu le courage de poser : où étaient Chirac et Giscard ? N'avions-nous donc pas les moyens d'affréter deux avions supplémentaires ?

    Demos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chirac sortait à peine de l'hosto
      et Giscard fut un soutien de l'apartheid et fournisseur d'armes malgré l'embargo
      ce n'est qu'à partir de FM que la France a reconnu l'ANC

      Supprimer
    2. on depasse le protocole d'avion et viole la politesse elementaire, dans son livre reference "les bonnes manieres" ,Nadine de Rothschild est categorique c'est l'avion de la fraise tagaga qui doit se poser avant celui du nabot !
      peut on parler de " couak" ? le microcosme des enculeurs de mouches y reflechit, et donnera son rapport dans les jours qui viennent.
      Pour finir, le bon peuple a le droit de savoir.

      Supprimer
    3. Ce que les grands medias ne disent pas est que les pilotes des deux avions sont UMP comme le patron de la PJ.

      Supprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.