17 janvier 2014

#Closer: la traque du fric

Après les photos prétendument illustrant une relation entre un président et une femme, voici une plainte, et de nouvelles "révélations". Closer en remet une couche, la presse "normale" s'encanaille à relater la chose, prolonger le plaisir de fouiller quelques poubelles.

On imagine la conférence de rédaction. 

On imagine aussi d'autres souffrances, intimes. 
"Notre job est de raconter une histoire d'amour" Laurence Pieau, la directrice de publication. 
Histoire d'amour ? Histoire de fric, commentaires de haine.





5 commentaires:

  1. Une demi photo et ils brodent pendant deux numéros, de la presse poubelle.

    RépondreSupprimer
  2. chacun aura observé qu'il n'y a aucune photo du couple d' amoureux ensemble

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vrai! Les cons!
      Sinon, j'ai live-tweeté le dernier numéro (voir sur mon profil twitter @bembelly)
      Closer parle 2 ans, Voici (ou Gala), un an, faut savoir...

      Supprimer
  3. Et Ben, y en a une qui n'est pas prête de sortir de l'hôpital.
    C est peut être pour relancer la presse poubelle mais pas que ?

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.