23 janvier 2014

Donc Sarkozy revient encore.. sur Instagram

C'était la vraie-fausse révélation d'une interview charmante mais sans grand intérêt de Bernadette Chirac sur Europe 1 mercredi 22 janvier.

La femme de Jacques ne pouvait confirmer que Nicolas Sarkozy allait revenir.
Thomas Sotto: "Il vous a dit qu'il reviendrait?
Bernadette Chirac: "Ah, mais j'ai interdiction de le dire!"
TS: "Je ne vous demande pas de me dire ce qu'il vous a dit, mais s'il vous l'a dit…"
BC: "Ça revient au même!"
TS: "On comprend que la réponse est oui…"
BC: "Bon… évidemment!"
Cela suffisait au Figaro, comme quelques autres, de conclure: "Bernadette Chirac annonce la candidature de Nicolas Sarkozy en 2017". On peut penser que l'ancien hôte de l'Elysée aurait pu trouver meilleure entrée en campagne de revanche. On ne se refait pas.

Quelques heures plus tard, second scoop. Sarkozy fait son "comeback"... numérique. On tressaute. La "dépêche" made-in-Google surprend. En fait, la communicante de l'ancien président français a "réactivé" un compte Instagram. Quelle affaire !  Il va nous poster des photos mal éclairés et jouer à la photo enjolivée. le premier cliché, d'ailleurs, n'est pas de lui.  A quand des "selfies" spontanés ?



Cela ne vous rappelle-t-il rien ? Allez, faite un effort.

27 mai 2008


Henri Guaino, l'ancienne plume du Monarque, en profite pour surgir sur les plateaux: il serait "absurde pour Nicolas Sarkozy de se présenter devant des primaires". Ben voyons...

L'homme, "conférencier de luxe" comme le qualifie avec justesse Cécile Cornudet pour les Echos ce même mercredi,, tente de faire oublier qu'il est, sans se faire oublier bien sûr.

Sarkozy, donc, revient, encore.

Après sa non-candidature de 2012, voici le retour permanent.

4 commentaires:

  1. Le come-back d'un des plus célèbres fournisseurs de scoops et de buzz va réjouir beaucoup de médias et de politiques d'autant qu'en attirant micros et caméras, il veut servir de paratonnerre pour ces derniers. Mais nous n'oublierons pas pour autant de nous intéresser à Hollande, à "l'approfondissement" (Moscovici) de sa politique et aux différences qui pourraient exister entre un bonnet blanc et un blanc bonnet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, il ne veut pas servir, mais il VA SERVIR de paratonnerre.Narcissique, oui, inconscient, peut-être pas, quand il s'agit de servir son "destin".

      Supprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.