9 janvier 2014

Le jour où le meeting de Dieudonné a été interdit.

Une petite foule se masse devant le Zenith de Nantes. Des cris, des poings levés, des silencieux. Une foule, qui n'avait pas voulu entendre ou entendu l'arrêt du Conseil d'Etat.

Certains pensaient encore qu'il s'agissait d'un spectacle, et non un meeting.

Nous observions au contraire les effets d'une interdiction de meeting. 

Plutôt dans la journée, le tribunal administratif à Nantes avait suspendu l'interdiction du spectacle de Dieudonné. Les chaînes d'informations étaient là encore. A 12h33, résultat des courses, Dieudonné a gagné... provisoirement. Son avocat regrettait que la salle soit si petite. "Tous les médias étaient concentrés sur un endroit minuscule, le tribunal de Nantes", s'amusait tristement Yann Barthès dans son Petit Journal de Canal+.

Mais le ministre de l'intérieur avait interjeté appel. Le Conseil d'Etat lui donna raison à 18h40.  
"pour interdire la représentation à Saint-Herblain du spectacle «Le Mur», précédemment interprété au théâtre de la Main d'Or à Paris, le préfet de la Loire-Atlantique a relevé que ce spectacle, tel qu'il est conçu, contient des propos de caractère antisémite, qui incitent à la haine raciale, et font, en méconnaissance de la dignité de la personne humaine, l'apologie des discriminations, persécutions et exterminations perpétrées au cours de la Seconde Guerre mondiale; que l'arrêté contesté du préfet rappelle que M. Dieudonné M'Bala M'Bala a fait l'objet de neuf condamnations pénales, dont sept sont définitives, pour des propos de même nature; qu'il indique enfin que les réactions à la tenue du spectacle du 9 janvier font apparaître, dans un climat de vive tension, des risques sérieux de troubles à l'ordre public qu'il serait très difficile aux forces de police de maîtriser;" (lire la suite de la décision du Conseil d'Etat)

Dans la soirée, on filme donc cette foule de supporteurs devenus militants.

Qui pensait encore que cela ressemblait à  une foule déçue par l'annulation d'un spectacle ?A des fans déçus de rater leur star ?

On avait annulé un meeting. Un meeting dont on connaissait le script et les propos, puisqu'ils avaient été filmés et condamnés.

Un meeting.

Point.


13 commentaires:

  1. Tu es devenu sarkoziste ?

    RépondreSupprimer
  2. "On avait annulé un meeting. Un meeting dont on connaissait le script et les propos, puisqu'ils avaient été filmés et condamnés" . Bonne nouvelle! On va enfin interdire les "Meeting" du Front National. Ça s'arrose.

    Le 1er qui ose le "C'est pas pareil", je le... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pareil. Sauf qu'on ne va pas les interdire

      Supprimer
  3. Les pauvres petits choux ...

    RépondreSupprimer
  4. Adorer, défendre un escroc au service des racistes, antisémites, obscurantistes nostalgiques de l’oas et de l’intégrisme religieux, et appeler ça liberté d’expression, quel niveau !

    RépondreSupprimer
  5. Je te souhaite d’être toujours de la même opinion que celle du ministre de l'intérieur, quel qu'il soit.

    RépondreSupprimer
  6. Quand bien même cela serait un meeting, sur quelle base peut on l'interdire. Car demain cela sera quoi, sous le prétexte d'un trouble ? L'année dernière Valls et le Préfet du coin ont fait des pieds et des mains pour faire annuler la manif unitaire d'Alès... Il a fallu aller aussi dans des tribunaux de la meme manière. Demain cela sera peut être pire pour bien des manifestations et d'autres spectacles engagés. Il suffisait pourtant de faire constater SYSTEMATIQUEMENT les discours racistes, j'insiste sur le mot, pour mettre fin à cela....Mais pas seulement Dieudonné, sinon c'est nourrir la bête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pardon de ne pas tout savoir, mais c'est quoi la "manif unitaire d'Alès" ?

      Jean de Scarpone

      Supprimer
  7. Merci à Valls, mais pas à Closer !

    C'est indiscutablement un succès pour Valls et pour le gouvernement - et je le dis d'autant plus volontiers que je m'attendais à ce que le Conseil d'Etat confirme la décision du tribunal administratif de Nantes. Ayant su prendre des risques pour une noble cause, Valls a sans doute gagné dans cette affaire ses galons d'homme d'Etat, même si je le trouve personnellement trop libéral dans le domaine économique et social.

    Pourquoi faut-il que ce succès soit immédiatement gâché par les "révélations" du torchon Closer et surtout par les conséquences qu'elles risquent d'avoir sur l'image du président ? Certes, cette affaire relève indiscutablement de sa vie privée, mais les hommes politiques dignes de ce nom devraient comprendre qu'à notre époque, rien ne reste longtemps secret - et cela devrait les inciter à prendre davantage de précautions (voir DSK, Cahuzac et autres)...

    Cela me rappelle une phrase de François Goulard, qui avait dit en 2003, alors que Raffarin était premier ministre : "Cette semaine, le gouvernement fait un sans-faute. Il est vrai que nous ne sommes que mardi".

    Avec Valls et Hollande, on peut dire désormais : "Cette semaine, le gouvernement et le président ont fait un sans-faute. Il est vrai que nous ne sommes que jeudi soir"...

    Jean de Scarpone

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prise de risques "calculée" : à vaincre sans péril ...

      Supprimer
  8. Il n'y a pas un problème Dieudonné mais un problème PS gouvernement Valls å situer dans le contexte électoral. La question qui se pose c'est : où cette triade veut elle en venir en fédérant une partie de la population autour d'un Dieudonné érigé en martyre ?
    Voilà ce à quoi nous allons réfléchir au cours des prochaines semaines ... Et entre deux maux s'il faut choisir nous choisirons le moindre !

    RépondreSupprimer
  9. Y a-t-il un recours possible pour Dieudonné ?

    Maître Eolas - Les voies de recours internes sont épuisées, mais les avocats de Dieudonné ont six mois pour saisir la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH). Et la décision du Conseil d'Etat ne tiendra pas. La France est déjà classée 3e pour les atteintes à la liberté d'expression, avec 25 condamnations, devant la Russie. Elle n'est pas près de nous rattraper.

    ==> nouvelobs.com/article/20140109.OBS1905/dieudonne-c-est-une-boite-de-pandore-qui-est-ouverte.html

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.